Cliquez sur la barre et utilisez les flèches du clavier ou scroll afin de faire défiler

News

07/10/2017 — Fermeture du forum

Top Site

Effectifs

10 Humains B.| 8 Humains N.| 10 Humains M.| 3 Hybrides D.| 18 Hybrides N.| 9 Hybrides S.

Prédéfinis Importants

Shout box Invités ↓

©linus pour Epicode
Déroule-moi



 

 :: 
The most important
 :: Your character :: Validated :: Humain Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Recréons un monde, sans bien, ni mal et libéré~ [Terminée]

avatar
Zayn J. Lowell
Humain Mauvais
Race : Gentleman ♥
Masculin
Messages : 1657
Date d'inscription : 04/01/2015
Age : 33
Emploi : PDG entreprise technologique
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 11 Aoû - 19:36

Zayn J. Lowell

Nom ▬ Lowell
Prénom  ▬ Zayn second prénom Jin
Âge ▬ 31 ans
Nationalité ▬ Japonaise/Anglaise
Sexe
SexualitéI love ladies and pandas //PAN// Hétéro
Groupe ▬Humain mauvais
Métier ▬ Chef d'une grande entreprise d'objets électroniques.
Statut socialRiche
Particularité ▬ Il porte toujours ses lunettes de soleils ou des lentilles, avec un bandeau à l'oeil le plus abîmé. Pourquoi? Tout simplement parce que ses yeux sont très sensibles à la lumière, non ce n'est pas un vampire... C'est dû au fait que sa rétine est hypersensible, elle souffre d'une légère malformation. Il a aussi une cicatrice dans le dos.


Voice of Zayn
Caractère
Cette personne est certainement celle que je ne pourrais jamais saisir. Je me demande bien si quelqu'un a un jour pu le saisir  ? Vous voulez que je vous dise des choses sur lui  ? Bien je le ferai  !

Zayn est un homme droit et strict quand il s'agit de son travail. C'est un pdg autoritaire et sa présence se fait sentir depuis de loin. Ce charisme qu'il semble posséder naturellement est une force chez lui. Ses employés qui travaillent directement avec lui le surnomme donc «  le démon  ». Cette rigueur, l'homme se l'applique aussi à lui même. C'est quelqu'un qui ne supporte pas l'échec  et qui se montre très dur quand il commet une erreur dans son travail. Son métier et cette entreprise lui tiennent vraiment à cœur, tant, que je ne pourrais pas vous dire ce que Zayn serait capable de faire pour garder sa place. Lorsque Jin était plus jeune, c'était un garçon introverti et très timide, mais à partir de ses 14 ans un changement s'est effectué. Ce changement s'est fait lentement, et au fil de ses expériences. Aujourd'hui ce garçon à l'époque presque inaperçu et rejeté est aimé des gens qu'il fréquente et doté d'une autorité et d'un charisme que peu possèdent.

Curieux  ? Oui Zayn l'est énormément. C'est une personne qui adore la littérature et les arts. Il lit de tout  ! Même des mangas  ! Ses genres favoris sont la romance, l'aventure et toutes les histoires qui se passent dans l'Asie ancienne. D'ailleurs, en parlant de ça, l'homme est un musicien, depuis petit il a appris à jouer du piano avec sa mère. Aujourd'hui il en joue toujours, dans une salle réservée à cela et son piano est très important à ses yeux  ! Alors ne vous avisez jamais de l’abîmer ou d'y toucher sans sa permission. L'homme a aussi un intérêt particulier avec la culture en général. Comme il le dit si bien  :

« Le monde est semblable à une harpe ou un piano dont il faut toucher toutes les cordes pour trouver un son mélodieux ».



(Oui il regarde vraiment tout ces animes! Et bien plus encore! Junni Kokki (les 12 royaumes) Trinity Blood, Harukanaru toki no naka de, D gray man, K project, Angel Sanctuary, Utena revolution, Skip beat, Kenshin etc etc )

Sensible  ? Oui dans le fond on pourrait dire qu'il l'est... Zayn est quelqu'un qui capte facilement les émotions des autres, c'est ce qui lui permet de se lier sans difficulté s'il le souhaite. Tout le monde vous le dira  : «  Lowell est un homme bien  » Le pdg sait manier à la perfection l'art du langage, chacun de ses gestes, de ses mots sont contrôlés. C'est un homme qui ne laisse rien au hasard. Justement, vous commencez certainement à le comprendre. Zayn n'est pas quelqu'un de si chaleureux qu'il veut bien le faire croire. Une ombre croît en lui. Aussi méticuleux et observateur soit-il, cette personne est aussi un manipulateur et menteur de premier rang. Quand Lowell veut quelque chose, il l'aura. Jin n'usera pas de la force pour avoir ce qu'il souhaite, ce n'est pas une personne violente. Tout se déroulera en douceur, sans que vous vous en rendiez compte souvent, bien souvent on ouvre les yeux bien trop tard. Toutefois, si la méthode douce ne marche pas Lowell n'hésitera pas  à user de la force. La manipulation, ce dernier adore ça. Sournois et mesquin il n'a aucun scrupule à briser des vies. Il n'a aucune pitié, et la générosité ne fait pas partie de son vocabulaire. Pour grandir son empire et assouvir ses envies ce démon est capable de tout.  

En public, Zayn a tout l'air d'être calme et posé, mais ce n'est en fait pas le cas. Il est sujet à des crises qu'il ne contrôle pas dû à un passé complexe. Ses crises, monsieur les passe souvent sur les hybrides. Oh  ! Attendez vous croyez qu'il les frappe  ? Pas du tout  ! La violence physique ce n'est pas pour lui, tout est psychologique. Vous voudriez peut être que je sois plus claire. Bien je le serais.

Il ne déteste pas les hybrides, bien au contraire il les adore, comme il adore les humains. Cet homme se croit au dessus et supérieur à tout. Pour lui sa personne est un dieu qui regarde du haut de sa tour ses pions. Lorsque le pdg trouve quelqu'un d'intéressant, soyez certain que votre vie changera et qu'il risque de vous faire souffrir. Alors maintenant imaginez un hybride  ? Pour Zayn les hybrides sont tels des rats de laboratoires. Il s'amuse à observer leur réaction, à comprendre leur caractère pour ensuite petit à petit leur faire connaître un enfer psychologique. Beaucoup, ont fini fou en restant avec cet homme. Les gens croient que ce taré, traitent bien ses hybrides, et qu'il les estime même trop. En fait dans sa bouche quand il adore, ce n'est jamais rassurant, alors quand Jin dit «  j'adore les hybrides  », ça ne peut que me donner des frissons. Que ce soient hybrides ou humains, nous sommes tous des jouets à ses yeux. Une fois que Zayn est lassé de nous, il nous jettera. Toutefois, il considère les hybrides inférieurs aux humains.

Son jeu favoris est de briser des vies, de briser des gens et plus vous semblez fort, plus il s'amusera à tenter de vous avoir. Ce jeu est malsain, aussi malsain que lui. Pour lui l'homme devrait se défaire des règles qu'ont établies la société et la morale. Zayn ne le dit pas à tout le monde et très rarement, mais c'est ce qu'il pense vraiment. Comme il le dit «   Je suis un être libre  ». Pour lui chaos rime avec liberté. A ses yeux, plus vous lui refusez, plus vous êtes distants et plus il voudra s'introduire dans votre espace. Au cas contraire, il sera désintéressé, très certainement. Quand on connaît ses facettes cachées, on a l'impression de ne plus voir le même homme et très vite l'effroi nous empare. J'ai beau ne l'avoir jamais vu lever la main, jamais utiliser la force de son corps et pourtant ce simple sourire qui défigure son visage me fait trembler. Le simple son de ses pas, ressemblaient à ceux d'un bourreau. Jusqu'à aujourd'hui je ne peux pas l'effacer de ma mémoire...

Zayn est un homme logique malgré le fait qu'il soit complètement irraisonné. C'est difficile à comprendre, comme il est compliqué de comprendre cet homme. Je pense que dans le fond il est bien le seul à se comprendre lui même. Parfois, je le guettais jouer du piano, et c'est dans ces seuls moments où je me disais que cette personne semblait bien seule. Je me demandais parfois si cette solitude ne l'avait pas fait déraillé  ? C'est quelqu'un d'insaisissable. Parfois on croit l'attraper entre nos doigts mais tout comme une vague, il nous échappe à chaque fois. Malgré tout, je peux vous dire, que si vous pensez qu'il est «  gentil  » c'est que vous n'avez absolument rien compris de Zayn. Tous ses gestes sont calculés. Pathétique  ? Oui, là je ne vous donnerais pas entièrement tort. Peut être que la vie ne l'a pas beaucoup gâté pour qu'il donne cette impression de solitude même lorsqu'il semble entouré.

Comme beaucoup de personnes, il aime les bons plaisirs. Coureur de  jupons  ? Oh ça oui  ! Un joli visage, de jolis cheveux longs, des formes généreuses et une poitrine accueillante  ? Ha ha  ! Vous pensez que cela lui suffit  ? Non pas du tout. Malgré les apparences, c'est quelqu'un d'extrêmement difficile, concernant ses goûts en matière de femmes. Même moi je ne pourrais pas vous dire quel est son type de femme exactement. En tout cas, il vous faudra bien plus que tout ça pour surpasser le rang d'une amante d'un soir.  De toute façon aucune des relations qu'il a eu n'a duré. La plupart du temps, c'est lui qui finissait par rompre, et parfois ce n'était que des amantes d'une nuit. Zayn a une véritable addiction au sexe, en plus d'être constamment infidèle. Il peut sortir avec 3 femmes en même temps, sans qu'aucune des 3 ne s'en aperçoive. Vous allez me dire, il pourrait se contenter de n'avoir que des amantes d'un soir. Eh bien non... Dans le fond, après l'avoir connu durant un certain temps je pense qu'il aime avoir de l'attention sur lui et se sentir aimer véritablement. Toutefois, lui n'aime pas, il apprécie, mais je ne l'ai jamais vu amoureux. Mais vous voulez que je vous dise un secret  ? Même cet homme a un cœur, un jour je suis tombée sur une de ses partitions, et sur des photos. Il y a eu une femme dans sa vie. Aussi bizarre que ça puisse paraître, la plupart de ses copines avaient un trait de ressemblance avec cette femme. Aussi infidèle soit-il, je pense que son cœur est lui très fidèle. Cette femme doit certainement être la seule à ses yeux. L'amour il ne l'a connu qu'une fois et ce sera l'unique, même si un jour, qui sait, son cœur flanchera, je pense qu'il se refusera d'aimer cette femme. Le mariage est d'ailleurs une chose qu'il fuit telle la peste  ! Tout comme un enfant  ! Malgré tout, il sait qu'un jour ou l'autre, sa famille le forcera à épouser et fonder une famille. Chose qui le répugne...

Vous pensez certainement que c'est parce qu'il est marqué «  maître mauvais  » qu'il abuse sexuellement des hybrides  ? Ne me faites pas rire  ! Zayn n'est pas comme ça. Une relation sexuelle est pour lui consentie avant tout des deux côtés. Jamais il ne forcera une humaine ou même une hybride, ceux qui font ce genre de chose sont pour lui des vers de terres faibles qui n'ont aucun pouvoir. Alors oubliez tout de suite les histoires de viols ou d'SM avec lui  ! Zayn n'a pas besoin de jouets sexuels pour se satisfaire, des humaines, il y en a beaucoup qui veulent de lui alors ce n'est aucunement un souci. Mais cela ne le dérange pas de le faire avec une hybride non plus. Le sexe n'est pas un moyen pour lui d'exprimer son affection, cela n'est parfois qu'une façon de manipuler et d'exercer son pouvoir sur l'autre personne. Ainsi il a ce qu'il veut parfois plus facilement grâce à certaines femmes. Ce n'est aussi que l'image d'un vide qu'il n'arrive pas à combler.

"Le sexe n'est pas qu'un plaisir c'est aussi une forme de pouvoir."

Ce mec est un vrai dépravé... Des trucs salaces il aime en sortir  ! Surtout avec son meilleur ami. Un ami qu'il a depuis le collège, un certain Ikuto Chikage. Zayn aime jouer les idiots peut se donner l'air plus sympathique, il rend d'ailleurs parfois, son orientation sexuelle très ambiguë. Au lycée, il n'hésitait pas à jouer avec Ikuto aux amoureux transis. Bien entendu, cela n'était pas vrai mais ça les faisait bien rire et puis ça éloignait les nombreuses groupies qu'Ikuto avait. Les deux idiots étaient d'ailleurs apparus dans le journal de leur lycée. Ce jour là ils avaient beaucoup rit... Comme on le dit, il y a des gens avec des passes temps étranges... Cela ne lui déplaît pas de jouer l’amant d’Ikuto, et d’ailleurs certaines jeunes filles aimaient beaucoup leur duo. Cela permettait   aux deux fourbes de plus facilement   aller aborder les jolies demoiselles. Des demoiselles qui ne se doutent pas que les deux hommes sont des loups.   Zayn ne sera jamais dérangé d’embrasser un homme ou même de jouer avec un hybride mâle et de le laisser sur sa faim. Le pdg n’ira jamais jusqu’au bout et surtout Jin ne sera jamais sérieux, quitte parfois à blesser, mais Zayn est un égoïste qui ne pense qu’à une seule chose…. Observer les réactions des humains et hybrides et s’en amuser. Vous pourrez vous-même faire vos propres hypothèses en le connaissant mieux.

Ah oui petite anecdote : Au collège Ikuto et Zayn regardaient déjà sous les jupes des jeunes filles pour admirer la jolie dentelle. Ah ! la jeunesse…

Contrairement à ce qu'on pourrait penser, ce n'est pas parce qu'il est de la classe riche, que Zayn aime fréquenter les riches. Non, c'est tout le contraire. L'homme, préfère les gens de la classe moyenne et ceux de basses classes, les trouvant plus intéressant. Ces gens, sont plus drôles à ses yeux que ceux qu'il côtoie dans les grands galas. Les dîners, galas  et autres choses de ce genre, l'agace d'ailleurs au plus haut point. L'homme se demande toujours ce qu'il fera pour passer le temps et pour ne pas s'ennuyer. L'ennui est son pire cauchemar, c'est un homme qui a toujours besoin de s'occuper l'esprit. Parfois je l'ai entendu dire tout bas que c'était pour ne pas penser à cette personne... Mais , je ne suis pas sûre d'avoir bien écouter. Autre chose qu'il déteste, la lumière. Ses yeux ne supportent les fortes lumières ou même celles qui semblent normales à nos yeux, cela lui fait extrêmement mal. C'est pour ça que ce dernier les protège avec des lentilles d'ailleurs. Par contre il adore les cigarettes et le thé  !

Loin d'être un homme désordonné et assisté, Zayn sait très bien tenir un appartement ou une maison seul. Quand il a du temps, Jin aime cuisiner, beaucoup moins faire le ménage qu'il laisse aux domestiques, mais ça aussi il peut le faire. D'ailleurs, Zayn cuisine vraiment comme un dieu  ! Ses mets sont succulents  ! Vous pouvez bien lui dire qu'il ferait une bonne épouse, il vous rira au nez avant de chercher quelque chose qui vous mettra la honte devant tout le monde. Petit secret, le pdg aime beaucoup jouer aux jeux vidéos, surtout aux otomes games... Assez étonnant n'est ce pas...  ? Par contre ne touchez jamais à sa peluche panda, il l'a depuis très longtemps, j'ignore la raison pour laquelle l'homme garde cette peluche mais il semble y tenir. Cette dernière s'appelle Ai, d'ailleurs. Cette peluche semble être le vestige d'un passé que Zayn n'a pas oublié, tout comme la cicatrice dans son dos qu'il cache à la vue de tous.

Enfin bref  ! Dans le fond malgré tout ce que je vous ai dit, j'ai l'impression de ne pas avoir fait le tour sur lui. En fait, même moi, je ne pourrais tout vous dire sur cet homme. Tout ce que je peux ajouter c'est qu'il ne faut jamais que vous soyez un de ses jouets ou pions. S'il vous a dans sa ligne de mire ce sera l'enfer que vous connaîtrez... Il peut paraître à première vue impatient, mais Zayn sait se montrer tenace. Cet homme  est régit par sa passion et par cette folie qui règne en lui. A tout moment, il pourrait laisser surgir une facette que vous ne voudriez pas voir. Je ne peux décemment pas vous dire que cet être est normal... Cela fait bien longtemps qu'il a perdu sa normalité. Zayn est un grand rêveur, aujourd'hui cela lui est néfaste, mais avant il n'était qu'un petit garçon rempli d'espoir. L'homme rêvait d'un monde juste et égal pour tout le monde. Sa stabilité s'est petit à petit effondrée, ses rêves purs et candides de jeune garçon, se sont effrités pour laisser place à des idéaux cauchemardesques. La question qu’on pourrait se poser… Comment ? Comment ses rêves ont-ils pu autant changer ? Peut-être aurez-vous la réponse… Si vous creusez, vous l'aurez certainement, mais jamais vous ne saisirez complètement cette vague qu'il est. Derrière cette envie de se sentir supérieur, ce besoin de l'être, et derrière cette passion et folie qui le ronge, peut être qu'il y a une image pathétique...  ? Tout ce que je souhaite en tout cas, c'est de ne plus jamais croiser le chemin de ce démon qui a brisé ma vie. Aujourd'hui, je ne parle plus, j'écris. J'ai été brisé psychologiquement, et je réapprends petit à petit des choses, toutefois, cette ombre qu'il est, restera à jamais gravée dans ma mémoire. Car oui, lui il vous oubliera, mais vous, si vous l'intéressez, si vous le côtoyez, vous ne l'oublierez jamais... Cette vague restera, à jamais gravée dans votre mémoire, comme un mauvais souvenir.

Toutefois, je me suis toujours posé une question... Quel est le but réel de Zayn  ? Ne vit-il que pour s'amuser des vies qu'il brise  ? Ou... Peut être que dans le fond... Tout ça cache une histoire et une envie de ne jamais être oublié des autres... Rester gravé dans la mémoire de plusieurs personnes, peu importe le prix. Enfin bref, je raconte des bêtises. Je pense que c'est un tout, et qu'il est trop tard pour changer quelqu'un qui pense comme lui... C'est trop tard, pour quelqu'un qui se rend compte que ses actes sont néfastes, mais qui aime le malheur des autres... Je souhaite qu'un jour ce monstre, perde toutes les choses auxquelles il tient, qu'il ne trouve jamais la paix et crie encore dans son sommeil , comme il le fait si souvent ... Oh oui je le souhaite du plus profond de mon cœur...





Physique
Cet homme est comment dire... atypique. On pourrait croire qu'on le remarque facilement dans les rues avec son cache-œil ou ses lunettes de soleils noires parfois, en fait pas du tout. Il y a quelque chose chez lui qui lui permet de se fondre dans le décor. C'est un homme grand, 1m86. Lowell est fin, mais ce n'est pas une baguette de pain ou une asperge. Ses épaules sont larges et on remarque même derrière son costume noir qu'il est bien bâti et musclé. Mais, juste comme il le faut, ni trop, ni peu. Ça ne lui est pas venu par la nature des choses, Zayn est sportif et il pratique parfois la musculation voilà tout !

Ses cheveux sont d'un noir profond, et parfois sous le reflet de la lune, on pourrait les croire légèrement bleuté. Ce bleu profond est très foncé. Mais il ne les a pas bleu, ce n'est que le reflet d'un mauvais jeu de lumière. Ses mèches sont légèrement ondulées et la peur de devenir chauve n'existe pas chez lui! Des cheveux il en a plein ! Il a tendance... Non que dis-je ! Le pdg cache toujours ses yeux ! Avant, c'étaient par des lunettes noires, on pouvait à peine voir quelque chose de ses yeux. Maintenant, il porte un cache-œil du côté droit et il fait attention à porter une lentille pour l'autre. Zayn dit que c'est plus pratique pour ses yeux... Encore une de ses lubies, qu'il ne faut pas chercher à comprendre. On pourrait croire que du seul œil qu'on voit, que l'homme a les yeux dorés. En fait non pas du tout. Ses yeux sont bleus, un bleu profond et limpide. Étonnant n'est-ce pas ? Cela contraste avec tout le reste de son apparence, mais ils s'allient parfaitement à cette première impression de froideur qu'on a de lui. Attention... Ses yeux sont tout sauf ce qu'il y a de plus beau chez lui. Dû à sa malformation au niveau de ses yeux, ses pupilles ont toutes deux un voile blanc qui atténue la couleur de ses yeux. De plus pour ne rien arranger à la bizarrerie de cette partie de son visage, son œil caché a la pupille légèrement plus petite que l'autre. Ça ne se voit pas vous me direz... Oh que si, ça se voit ! Son œil droit est encore plus fragile que l'autre, dû au passé assez mouvementé de l'homme. Ses yeux ne supportent en aucun cas une forte lumière, ou une lumière normale que supporterait en temps normal un œil comme les autres. Seule peut être la lumière d'une chambre éclairée par une bougie ou par une lampe qui aurait la même amplitude, iraient. D'ailleurs, ses yeux, il ne les aime pas... Pour beaucoup plus de raisons que pour le simple fait qu'ils soient anormaux. Combien de fois m'a-t-il brisé violemment en les voyants ? Je ne compte plus.

Mais passons ! N'oublions pas qu'il est eurasien, moitié anglais et moitié japonais. Des traits sont beaucoup plus ressortis de son métissage, Zayn a les traits plus asiatiques qu'européens, toutefois, il n'a par exemple pas les yeux aussi bridés qu'un autre japonais les auraient. Mais sa peau est par exemple exactement comme celle d'un japonais, bon certes légèrement plus claire, mais à peine ! C'est surtout au niveau de sa taille qu'on peut remarquer quelques petits traits de ressemblance avec son père ou soit avec ses cheveux qui ne sont pas si droits que les ont sa mère ou bien encore ses yeux de bases bleus. Mais, franchement, c'est le portrait craché de sa mère. Son nez est fin, ni trop long, ni trop court il est presque parfait. Ses lèvres sont fines et légèrement rosées, elles s'étirent parfois en un fin sourire mesquin et d'autre fois, on peut y voir une cigarette. Il adore ça... Fumer. Tellement que parfois, lors des jours de stress, l'homme sent le tabac à plein nez. Il ne prend pas soin de lui ? Ha ! Me faites pas rire ! Bien sûr que si... Zayn ne mettra jamais de gel, mais il veille à ne pas sortir non plus n'importe comment. Le jeune pdg, aime se sentir élégant tout comme il est addict au café quand le stress le domine. L'homme ne coiffe pas ses cheveux, il passe simplement la main dedans, mais par exemple, il fait attention à la perfection de sa peau. À sentir bon, et se parfume d'un parfum à peine perceptible. Efféminé ? Non, juste un peu coquet ! Lowell aime les cravates ! Il en collectionne dans son armoire ! Zayn porte aussi très souvent des chemises de couleurs sombres, un pantalon noir, une veste de la même couleur et des chaussures sombres aussi. Sa cravate n'est jamais serrée, il la détache souvent un peu, laisse son cou fin apparaître et une partie de son torse peut se deviner dû au fait que sa chemise ne soit pas attachée jusqu'au cou. Ça fait coincé dit-il. Quand l'homme reste au bureau sans avoir à rencontrer des gens importants, etc, il ne met pas sa veste et reste soit avec la chemise ou soit avec un veston noir et une chemise blanche. Lorsque l'hommesort, toutefois, il aime s'habiller de façon plus décontractée, un blazer sombre, un T-shirt simple et un pantalon ou un jean lui suffit. À ses mains, trônent des gants noirs en cuir, encore une lubie de son côté extravagant. En les retirant, on remarque des mains fines, des doigts fins, longs et raffinés. Il aime beaucoup jouer du piano, et pour lui, c'est important de garder ses mains et ses doigts dans un bon état. De toute façon, certaines savent à quel point ces dernières sont habiles. Sa voix, quant à elle, est grave, calme, parfois trahie par l'ironie ou la moquerie, elle est parfois très rauque dû à la cigarette. Sa voix est contrôlée, tout comme son corps et bien souvent il n'en ressort qu'une forme de voix qui vous rassure, qui vous apaise et pourtant, cet homme transpire l'autorité même dans sa voix.

Son physique insuffle quelque chose de pesant, de charismatique rien que par sa présence. On peut ressentir un danger, quelque chose qui ne nous rassure pas et pourtant, on est tout de suite apaisé quand il nous parle calmement et qu'un sourire chaleureux se forme sur son visage. Personne ne se doute alors de rien. De toute façon, cette apparence un peu sombre, et énigmatique peut attirer. Mais à quel prix ? Tout n'est peut-être que façade chez cet homme où on peut se sentir bien, protégé par cette présence imposante. Je ne reste, malgré tout, que son miroir alors je n'ai rien à dire de plus. Ah si peut être... Son corps porte encore une marque du passé qu'il n'oubliera jamais... Tout le long de son dos, une longue cicatrice recouvre cette partie de son corps... Lui demander ce que c'est ? N'y comptez pas... Vous ne la verrez de toute façon jamais, il fait toujours tout pour la cacher.


Histoire
L'histoire ne rentre pas je la poste donc à la suite~




Pseudo ▬ Zayn me convient parfaitement fu fu~
Âge ▬ 18 ans~
Comment es-tu arrivé ici ? ▬ Je faisais une demande de partenariat et la votre était celle juste avant la mienne fu fu~
Autre chose à dire ? ▬ Joli forum, j'espère m'amuser en ces lieux~PS: Je m'excuse pour toutes les fautes! Et la longueur de ma fiche, vraiment ><
Code ▬ ok by fonda

© Code by KoroJuùrii


PS: Ceci est une réedition de sa fiche, des points ont été modifiés de sa personnalité par rapport à l'ancienne fiche dû à comment le perso est joué en rp, ou même son apparence elle même. Mais, ce n'est aucunement une refonte de perso ^^

✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿




He's a winner 'cause it's in his blood. Ain't nobody whose out there like him. Soft talking. He does it good. Ladies call him The Candy Gentleman. They want his love. He's the only one that's really cool. He's really cool. How could I forget that I had given her an extra key. All this time she was standing there. She never took her eyes off me. That's the reason why he's winner. You need to be smart, seductive and rich to have power.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Zayn J. Lowell
Humain Mauvais
Race : Gentleman ♥
Masculin
Messages : 1657
Date d'inscription : 04/01/2015
Age : 33
Emploi : PDG entreprise technologique
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 11 Aoû - 19:37
Histoire

Ce que je vais vous conter est une longue histoire, bien ennuyante. Vous n’êtes pas obligé d’y faire attention, elle ne contient là que le récit d’un homme comme les autres. Les pages commencent maintenant à s’effriter, bientôt plus personne ne pourra vous conter ce récit, pas même l’homme en question, car son passé est éphémère. Toutefois, je resterai sa partie qui ne le fera jamais oublier. Viens, je ne vais raconter ce qu’il y a dans ce livre, qu’à toi…



Chapter I



(Morceau joué par Zayn)


Ash et Kyoko étaient les parents de Zayn. Ash, était un homme charismatique, blond, aux yeux bleus que n’importe qui rêverait d’épouser et   Kyoko une femme à la chevelure noire corbeau, et aux traits délicats. La famille d’Ash Lowell avait toujours eu du mal à accepter cette union. Puisque Kyoko était de faible rang social, ce qui n’était pas le cas des Lowell, qui géraient une des plus grandes compagnies d’objets électroniques. C’est pour cela qu’Ash décida de s’éloigner de l’Angleterre et de vivre dans le pays de sa femme, le Japon. C’est à Edo, un  soir de novembre et d'hiver, que naquit Zayn Jin Lowell. Un petit garçon qui fut longtemps choyé, jusqu’à ce que leur famille ne soit à jamais brisée.  Ash, le père de Zayn disparu, ne laissant derrière lui qu’une lettre.   Zayn se souvient encore des jours où il attendait seul, devant cette   porte, pour revoir son père, mais il ne revint jamais. La mère à Zayn fut déchirée, mais elle garda néanmoins le sourire pour son fils, qu’elle chérissait plus que tout au monde. Elle lui apprit le piano et ne cessait de lui répéter qu’il était tout pour elle. Toutefois, Kyoko tomba très vite malade et fut hospitalisée, on lui enleva la garde de Zayn car elle était dans l’incapacité de s’occuper d’un enfant. Ce jour-là Kyoko bien que faible, pleura toutes ses larmes et cria qu’on lui laisse son enfant. Alors que sur le petit visage de Zayn les larmes coulaient et que ses mains se crispaient sur sa peluche  panda, offerte par sa mère. C’est donc à 7 ans qu’il partit vivre auprès de la sœur aînée de Kyoko et son mari.

L'enfant vécu donc avec son oncle et sa tante. Ce couple ne vivait que pour l'argent et pour eux avoir le petit Lowell chez eux était un véritable don du ciel. Grâce à lui, ils recevaient une bonne somme d'argent. Zayn lui, était très loin de se sentir comme chez lui. Il passait son temps à faire les corvées. Jouer ? Non ce n'était jamais pour lui. De loin, il observait toujours son cousin, avec ses camions et ses nouveaux jouets s'amuser, mais lui ne pouvait rien faire de toute cela. Son oncle et sa tante le traitait comme un véritable souillon. Zayn était un enfant, tout ce qu'il y a de plus calme, il ne pensait même pas à dénoncer ou à parler de ce qu'il subissait chez lui. La peur le dominait plus qu'autre chose. Des caprices ? Petit, l'homme n'en a jamais fait. Des punitions ? Oh ça oui, il en a connu... D'ailleurs, sa longue cicatrice dans le dos est un mauvais souvenir que lui a laissé son oncle. Une marque que Jin préférerait oublier, mais qui reste là... La peur envers son oncle, ne s'est, d'ailleurs, jamais vraiment effacée dans son cœur. Mais la pire punition que l'enfant eut, c'est lorsqu'on l'enferma dans cette salle noire, sans aucune lumière. Accroupis, pendant des jours dans cette salle, il passait son temps à sangloter et à serrer sa peluche contre lui. Le garçon ne sait pas combien de temps cela a duré, mais seul dans cette obscurité totale, il tremblait et entendait des voix qui n'existaient pas. L'enfant avait fini par se boucher les oreilles, espérant ne plus rien entendre. La seule chose qui lui permit de tenir bon était cette petite peluche, qui lui prouvait que quelqu'un l'aimait encore... Cet événement le traumatisa, Zayn en garde d’ailleurs des séquelles. Son cousin ? Oh ce dernier n'était pas plus gentil ! Cette petite crapule, s'amusait comme un idiot à martyriser les yeux de celui qu'il devrait considérer comme son propre frère. À l'école rien n'était mieux. Jin était mis de côté, d'un parce qu'il semblait différent des autres dans son attitude trop calme et de deux parce que ses yeux étaient très bizarre, en plus de son métissage. Il ne faut pas croire, mais les enfants sont parfois plus cruels entre eux qu'on ne l'imaginerait. Combien de fois Zayn a-t-il entendu qu'il n'était qu'un enfant à problèmes qu'on a abandonné... ? Et quand bien même, quand ce n'était pas les enfants, c'étaient les adultes qui murmuraient que Jin devait être l'enfant d'un autre qu'Ash, dû au fait qu'il n'y avait pas vraiment de ressemblance entre eux. C'est au collège, que les choses commencèrent à changer. Lorsque le jeune garçon, rencontra un certain Ikuto Chikage. C'est aussi à cette époque que Zayn, commença à aimer observer les gens, leurs réactions... L'humain était intéressant... C'est un secret, mais... c'est précisément à ce moment, qu'on aurait pu deviner qu'une ombre s'était immiscée dans son cœur. Toutefois, personne ne l'avait remarqué, personne ne daignait même se tourner pour peut-être stopper cet engrenage qui débutait... Aussi stupide, que cela puisse paraître, la solitude, l'ignorance, peut créer une ombre dont on ne se défera jamais.

« Stupide qu'est cet enfant, qui rêvait d'un monde égal. Qui souhaitait être différent de ceux qui l'entourait... Qui semblait regarder ce monde de loin, sans se mêler, tout en admirant le bonheur des autres. À cette époque, cet être rêvait d'un monde pur. »




Chapter II



Cette solitude sembla, prendre fin lorsque le collégien devint ami avec un certain Ikuto Chikage. Au lycée, Zayn garda cette même froideur, mais changea quand même assez, se liant un peu plus aux autres. On ne saura certainement jamais si cela fut grâce à l'influence d'Ikuto ou à sa propre prise de conscience. Une chose est certaine, même si l'homme ne l'a jamais dit, lorsqu'il était avec Ikuto, le jeune homme avait l'impression qu'il pouvait ouvrir un peu plus son cœur. Les deux jeunes hommes furent donc, inséparables, aimants parler, rire et draguer de jolis demoiselles ensembles. Ils leur arrivaient même de jouer les couples yaois pour qu’Ikuto ait moins de filles collées à ses basques. Le jour où les deux lycéens se virent dans le journal de l'école, ils rirent tellement, que les gens se demandèrent si ces derniers allaient bien. Le côté très observateur de Zayn se développa en ce temps-là. Le jeune homme avait encore et toujours, parfois cette impression de n'être qu'un simple spectateur. Même si Ikuto était son ami, il avait la sensation qu'ils vivaient dans deux mondes différents... En le voyant avec sa jeune sœur , Erina , qu'il affectionnait aussi, Zayn se disait que jamais ce monde ne pourrait être le siens un jour. Jin, savait très bien qu'il s'écartait de lui-même, mais finalement peu importe où il était, peu importe avec qui il se trouvait. Ce n'était qu'un étranger... Cette pensée complexe n'a jamais grandie, ni même disparue, elle a toujours été en lui... L'homme n'a toujours été qu'un spectateur, et commençait à prendre comme un jeu le fait de détecter les émotions des autres, de les regarder dans les moindres détails et d'essayer de comprendre qui ils étaient. En ce temps-là... malgré le fait que ce dernier n'était plus autant rejeté qu'avant, Zayn s'engouffrait encore plus dans ce trou sans fond dans lequel, le jeune homme avait déjà posé un pied.

Son oncle et sa tante se ruinaient, et se refusaient de payer la totalité des frais de scolarité. Toutefois, Zayn s'entêtait à faire un bon lycée et visait une grande école, le lycéen avait un rêve, un objectif. Il lui fallait intégrer l'entreprise qui portait son nom... Le jeune homme ne voulait toutefois, pas revoir le visage de ce père dont le visage ne lui revenait plus vraiment en mémoire. Pour lui, Ash avait été le commencement d'un enfer. Bien malgré lui, le jeune homme fit plusieurs petits boulots, mais tout ça ne lui rapportait pas l'argent nécessaire pour l'école et son lycée, il prit alors une décision. Jin la cacha à Ikuto, ne la dit à personne, et se vendit à plusieurs reprises aux plus offrantes. Zayn, prit alors conscience que maintenant, son destin était scellé, il serait certainement capable de tout pour atteindre le pouvoir. Il avait écrasé sa propre fierté, et si c'était à refaire, Zayn le referait. Peu importe le nombre de fois qu'il devrait se souiller, Jin le fera... Il le fallait, pour atteindre son empire, l'empire Lowell.

« Tomber, sombrer ? C’est ce que disent ces voix, mais je ne crois pas sombrer, je ne crois pas tomber, j’avance, et même si c’est en rampant, j’atteindrai mon rêve.»

Les années passèrent, lui et Ikuto ne firent pas les mêmes universités et leurs routes se séparèrent. Zayn reçut alors l'appel d'un homme. Cet homme n'était autre que l'actuel président de la grande entreprise Lowell. Le frère aîné d'Ash, Alex Lowell. Le pdg avait besoin d'un superviseur et d'un bras droit qui soutiendrait son jeune fils, Joyce Lowell. Le jeune homme fut donc enfin libéré de son oncle et de sa tante. Il partit donc avec le peu de choses qu'il avait, pour Londres. L'avenir rayonnait enfin pour le jeune homme de 20 ans. Arrivé en Angleterre, sa vie changea radicalement. Il travailla d’arrache pied dans l’entreprise et mena ses employés à la baguette, dépassant même les espérances de son oncle paternel, malgré son très jeune âge. Zayn était très intelligent et cadré. Sa vie prenait alors un nouveau tournant. Peu de temps après, ce fut Ikuto qui rentra dans l’entreprise ayant eu un petit poste. C’est à cette heureuse période de sa vie que Zayn fit une rencontre, qui peut paraître anodine et pourtant, elle ne le sera pas...

« On peut arrêter une horloge, mais jamais le temps, comme on ne peut éviter certaines rencontres »




Chapter III



Avery Rainsworth... Ce simple nom pourrait résumer la suite de cette histoire. Cette jeune femme était une stagiaire, qui travaillait quelques mois dans l'entreprise, pour son université. La jeune femme avait de longs cheveux bruns, cet air calme et serein. Même ses yeux reflétaient quelque chose de paisible et d'étrangement calme. Pour dire vrai, elle n'avait rien d'extraordinaire, personne ne la remarquait au sein de l'entreprise. Lorsqu'elle lisait, parfois sur ses lèvres, on pouvait y voir un très fin sourire. Chez cette femme si banale, peut-être, y avait-il quelque chose de spécial ? Non-même pas... Un jour, après son travail, la jeune femme, oublia un de ses livres sur son bureau. Après ses heures, Zayn sortit de son bureau et remarqua le livre. Pensant que quelqu'un d'autre pourrait le prendre et le poser on ne sait où, il le prit avec lui. Non, sans une certaine curiosité pour l'ouvrage. Le lendemain, le jeune homme guetta la brune de loin. À bien y regarder, elle semblait un peu inquiète, et ses yeux bruns furetaient dans tous les sens, semblants chercher quelque chose qu'elle ne trouvait pas. A ce moment là, le métisse ne put s'empêcher de laisser échapper un petit rire avant de venir la voir et lui tendre l'ouvrage. La jeune femme, parut étonnée et lui remercia après l'avoir fixé. Au final, Avery s'avérait ne même pas savoir qui il était au sein de l'entreprise, ne l'ayant jamais vu. Le jeune homme ne put s'empêcher d'éclater de rire et lui dévoila qu'il était le superviseur et bras droit de Joyce Lowell. La stagiaire, rougit un peu après cette réponse, ayant fait une grosse bourde. On ne sait pas trop comment... Mais après cet incident les jours défilèrent et Zayn se mit à parler de plus en plus souvent à la jeune femme, à l'embêter... Quelque chose attisait sa curiosité chez cette femme si quelconque. Et chaque jour, il ne pouvait s'empêcher de guetter son bureau et son arrivée avec impatience. Lorsqu'elle retourna à la fac, Zayn et la jeune femme gardèrent contact, malgré la volonté d'Avery qui semblait agacée plus qu'autre chose. Chaque jour, le jeune homme l'attendait devant son école et chaque jour, ils faisaient le chemin ensemble, se racontant un peu tout et rien.

C'est par un jour de pluie qu' Avery reçut la visite de Zayn à son appartement, surprise, elle lui referma directement la porte au nez. Mais, l'homme fit un tel boucan qu'elle le laissa entrer, l'air mécontente avant que ce dernier n'aille se sécher à la salle de bain. En ce temps-là, elle avait fini ses études et travaillait dans l'entreprise Lowell, mais dans une branche que ne dirigeait pas directement Zayn. Les deux jeunes gens se voyaient donc moins. La jeune femme se remit à travailler essayant d'ignorer la présence de son ancien patron qui s'était assis à côté d'elle pour regarder ce qu'elle faisait. Étrangement... Ce n'était pas seulement parce qu'il avait fait du bruit dans le couloir qu'Avery l'avait laissé entrer... C'était aussi parce que la jeune femme commençait à le comprendre et à s'accoutumer à cette personne étrange. Bien qu'elle soit étrange, Zayn ne l'agaçait pas toujours, elle riait souvent avec lui... La demoiselle se rendit alors compte que sa concentration s'envolait et tentait de se reprendre, jusqu'à sentir sa présence toute proche. Trop proche... Zayn s'était penché vers elle et sa feuille, mettant son index sur ce qui semblait être une erreur. Bien qu'Avery fixât sa feuille, sa voix était trop proche, son visage, ses lèvres... et au final rien ne rentrait. Ce visage, neutre et sérieux, réel, lui semblait beau...

« Ça va, c'est bon... Je me débrouillerais. »

Finit-elle par lâcher en essayant de cacher ses rougeurs. À ce moment-là, Zayn fut un peu dérouté avant de sourire légèrement et de se décaler. Peu importe le nombre de temps qui s'était écoulé entre eux... L'homme avait l'impression qu'avec elle tout était différent... Avec elle, il avait cette sensation de rentrer dans son monde, de faire vraiment partie de son univers... Les heures passèrent et Lowell s'ennuyait fermement, il finit donc par faire la cuisine et Avery fut obligée de le garder chez elle ne pouvant décemment pas le renvoyer sous la pluie battante. Cet idiot n'avait pas pris son téléphone, ni sa voiture... Si ça se trouve, il avait tout calculé. Les deux jeunes gens restèrent donc ensemble, bien entendu Zayn dormit sur le canapé. Avery s'endormit très vite dans son lit, mais pas Zayn, qui semblait parler dans son sommeil. Prise par la curiosité et par la peur quand elle entendit un cri, elle partit le voir. À ce moment-là, Avery eut l'impression d'enfin comprendre quelque chose que son cœur devinait chez cet homme. Lorsque le Lowell se réveilla, il vit Avery devant lui, mais quelque chose lui brûlait, son dos... La jeune femme tenta de le calmer comme elle pouvait, mais peu importe ce qu'elle faisait, il semblait répéter à chaque fois les mêmes choses et souffrait de martyr. Elle alluma la petite lampe de chevet paniquée par sa douleur et décida de voir ce qui se passait par elle-même. Ouvrant sa chemise, non sans difficulté et la retirant Avery remarqua alors l'affreuse cicatrice qui décorait son dos. La brune s'arrêta un instant et soudain, les mots de l'homme lui semblèrent plus clairs... Ce n'étaient que d'anciens fantômes qui le hantaient encore parfois. Avery le prit alors fermement dans ses bras et lui caressa longuement les cheveux en prononçant doucement que tout se passera bien maintenant. Tout ce qu'il lui avait dit concernant son passé lui avait toujours semblé peu clair et confus... Zayn n'en parlait que rarement, mais maintenant elle comprenait. L'homme se calma petit à petit, ce geste n'était pas la seule raison... C'était parce que c'était elle... Il eut l'impression qu'Avery pleura, c'était certainement la seule personne qui pleurait pour lui... Qui avait pu le saisir... Ayant repris contrôle de ses esprits, ses mains la prirent pour la serrer un peu plus contre lui.

Ce soir-là Avery et Zayn finirent par dormir ensemble et Avery ne lâcha pas une seule fois sa main. Peut-être... que dans le fond, ils espéraient tous deux partager leurs peines. Lorsque la jeune femme s'endormit, elle sentit un baiser sur ses lèvres, mais la demoiselle ne sourcilla pas... Avery avait peur, elle avait peur de n'être qu'une femme comme toutes les autres à ses yeux, tout comme Zayn commençait à être effrayé de ne voir qu'elle dans son esprit.

Chapter IV


Les mois passèrent et c'est lors d'un gala, que se revirent les deux jeunes gens. Personne ne se doutait que Zayn eût de sérieux sentiments pour cette femme qu'il avait un peu forcée à venir. Personne ne fit attention à elle, tout le monde savait que le jeune Lowell changeait d'amantes comme de paires de chaussures... Un jeune homme tourna néanmoins, autour d'Avery. Zayn ne put contenir sa rage et partit chercher sa cavalière. Tout aurait pu se finir calmement, mais le jeune homme se vexa des mots du Lowell et rétorqua à ce dernier.

« Lowell, dis-moi combien tu l'as payé pour qu'elle soit avec toi ce soir ? Je payerai la même somme. »

Le sang de Zayn ne fit alors qu'un tour et lui d'habitude si peu violent, crut qu'il allait le tuer, mais alors qu'il allait le frapper, la jeune femme avait jeté son verre à la figure de l'homme avant de lui cracher des mots durs et humiliants ; avec toute sa finesse. Jin en fut un peu surpris, mais finalement, ça ressemblait bien à Avery, qui avait tourné les talons non sans jeter à l'homme un regard hautain. Zayn dit alors tout bas et glacialement au jeune homme, qu'il ruinerait sa vie... Après cela, Avery voulut tout de suite partir, mais Zayn essaya tant bien que mal de lui convaincre de rester à ses côtés. Dans un coin où personne ne regardait ; l'homme ne put s'empêcher de l'embrasser, mais Avery le repoussa, troublée. Cela ne suffit toutefois, pas à repousser ses élans, ce simple baiser avait réveillé les désirs trop longtemps enfouis de cet homme. Il la désirait, entière, à lui... Pensa-t-il en couvrant le cou de la jeune femme de baisers, et alors qu'il commençait à aller un peu trop loin, Avery lui cria plus fort d'arrêter, ce qui eut l'effet de le repousser. Elle marmonna alors, très troublée. « Je ne peux pas être avec toi... »

L'homme n'eut pas le temps de répondre qu'elle repartit. Avery ne voulait pas de lui ? Ou bien... Avait-elle peur du regard des autres ? Il la forcerait à devenir sienne quand bien même, songea-t-il alors que son visage semblait sombre et glacial. Zayn resta calme, après ça, même lorsqu'il la raccompagna. La jeune femme s'était assise à l'arrière pour le retour et le silence était pesant. Toutefois, le désir de Zayn grandissait. S'il fallait l'emprisonner dans une cage, il en serait capable... Il l'attacherait à lui avec des liens impérissables, même si ça devait lui coûter sa propre perte.

Chapter V


Plusieurs jours passèrent après cet incident, Avery mit de l'écart entre elle et l'homme. Toutefois, avec les mois elle ne put très longtemps l'ignorer. On ne sait pas vraiment pourquoi, mais Avery finit par aller lui rendre visite. Surement pour lui rendre quelque chose. Une chose est certaine lorsqu'elle demanda à entrer, ce n'était pas Zayn qui lui ouvrit la porte ou lui permit d'entrer, c'était son fidèle majordome. L'homme demanda à la jeune femme d'attendre dans le grand salon du manoir. C'était la première fois, qu'elle rentrait dans sa demeure. Tout lui paraissait immense, et au fur et à mesure de son attente, elle se mit à se poser des questions. Certes, c'était très joli, mais... Zayn était-il toujours seul dans cette demeure ? Personne n'avait voulu de ce manoir délabré, c'était lui qui petit à petit avait rénové l'endroit et qui décida de s'y installer. Ce manoir devait appartenir à Ash, mais il n'a jamais voulu y vivre... Avery n'arrivait plus à tenir en place et se leva, pour faire un tour. Au pire, ils se croiseraient à un moment ou un autre. La jeune femme n'entrait pas dans les pièces préférant regarder les tableaux et vases, avant qu'elle n'entende le son d'un piano. La brune s'arrêta devant la porte et écoutait silencieusement la personne qui en jouait. Jamais elle n'aurait soupçonné que le métisse sache en jouer si bien, bizarrement ça ne collait pas vraiment à l'image qu'il avait l'habitude de donner. Toutefois, la chose la plus frappante était cette mélodie et son visage.

L'homme était si concentré que même lorsqu'elle entra discrètement, ce dernier ne remarqua rien. Celle-ci resta tout simplement là à écouter, avant que les larmes ne lui montent aux yeux sans qu'elle s'en rende compte. Plus Avery l'observait et plus cette dernière remarquait combien cet être semblait si triste... Il y avait quelque chose qu'il portait en lui et que personne ne pouvait comprendre, pas même elle. La musique du piano s'était arrêtée lorsque Zayn remarqua la jeune femme. Inutile de dire qu'il fut surpris, mais le jeune homme vint la consoler en souriant avant de la faire venir à côté de lui. C'est alors qu'Avery ne put s'empêcher de lui dire. « Cesses de sourire quand tu n'en as pas envie... Avec moi, ce n'est pas la peine. » Le visage du jeune pdg, s'était soudainement assombri avant qu'il ne lâche. « Alors... Laisses moi faire partie de ton monde. Je ne veux pas être spectateur de ta vie. »

A ce moment-là Zayn prit entre ses mains, celle de la jeune femme. Cette main, qui semblait être semblable à un petit oiseau qui pourrait s'enfuir à tout moment. Il l'attira un peu contre lui, avant de lui baiser le front. Avery ne le captait que trop bien, et pour rien au monde, il ne la laisserait s'échapper. Tout comme lui ne pouvait plus s'échapper de cette femme, elle non plus ne le pourrait pas. Cette femme qui pleurait pour lui, pour ce cœur qui avait oublié les goûts des larmes. Zayn l'aimait, il la chérissait plus que sa propre vie...

Ce furent certainement les mots qui marquèrent encore un nouveau cap dans leurs vies. Le temps fit son œuvre et leurs sentiments s'étaient clairement dévoilés. Lorsqu'ils se mirent enfin ensemble, se fut bien entendu Ikuto qui fut au courant le premier. Depuis longtemps, il voyait le jeu de ces deux idiots, franchement, il leur a fallu beaucoup de temps, d'années, avant que tout ce petit manège ne soit vraiment officiel. En réalité, les circonstances étaient très compliquées entre Zayn et Avery , leur caractère non plus n'avaient en aucun cas arrangé les choses, mais ils étaient vraiment heureux ensemble. Ikuto ne pouvait à l'époque qu'approuver leur union, très heureux de savoir que son meilleur ami avait enfin trouvé le bonheur... D'ailleurs, après 1 an de vie commune, dans un petit appartement, Avery et Zayn se fiancèrent. Le jeune homme avait alors à cette époque tout juste 26 ans. Tout pourrait se terminer sur cette note heureuse, mais non... Il y a bien une suite.

Chapter VI


Tout le monde ne fut pas en accord avec cette union. Une fille pareille, aux bras d'un Lowell? Non, impossible... C'est par une nuit qui pourrait sembler parfaitement normale, que Zayn reçu un appel. Cette voix tremblante... Il ne lui fallut qu'une minute pour comprendre qui c'était. Zayn, paniqué, devina que quelque chose allait mal et fonça directement chercher la jeune femme. Grâce à son appel il put rapidement savoir où elle était. L'homme arriva très vite devant une usine désaffectée et fouilla l'endroit de fond en comble. Le métisse entendit ensuite des voix et se dirigea vers ces dernières avant de voir enfin, sa fiancée ligotée... Mais un homme masqué bouchait le passage. Fou de rage, Zayn assomma l'homme en question avant de se retrouver à côté d'Avery et de défaire ses liens. C'est alors que d'autres individus masqués apparurent... Jin les fixait avec une colère noire et leur demanda ce qu'ils voulaient d'eux. Un des hommes avec une barre de fer lui répliqua. “On suit les ordres... Si tu te pousses pas de là, on te fera mal, mais on t’abîmera pas trop... Notre boss nous a dit de pas te tuer. “ L'homme eut un rire alors que Zayn semblait surpris de cette révélation... Ils le connaissaient... Un ordre...? Et puis si ce n'était pas lui alors c'était... Ce soir-là Zayn se tint comme un mur qui ne semblait pas vouloir s'écrouler devant Avery... Toutefois, face à dix, il ne pourrait pas tenir, il savait se battre, mais Zayn finirait par tomber. Peu importe le nombre de coups qu'il s'était pris, il tentait à chaque fois de se relever. La jeune femme, ne pouvant pas supporter un tel spectacle, fit en sorte de reprendre discrètement son portable pour envoyer un sms au premier contact qu'elle aurait... Ses mains étaient tremblantes et cette dernière ne supportait pas de voir l'homme qu'elle aimait dans cet état. C'est alors qu'Avery remarqua de là où elle était, que son amant allait recevoir un coup de barre de fer en pleine tête... Avery eut alors le réflexe de se mettre devant celui-ci pour le protéger. C'est à ce moment-là que le temps s'arrêta, pour Zayn.

Lorsque Jin vit la jeune femme se prendre de plein de fouet la barre, peu lui importait ce qui l'entourait... Il resta paralysé, et s'accroupit auprès de la jeune femme essayant désespérément de la réveiller, le corps tremblant. C'était un cauchemar hein ? Ça ne pouvait pas être encore le cas ? Non pas encore... Pourquoi fallait-il que les personnes autour de lui finissent blessées ?! Son visage ne reflétait qu'une forme de choc et il fixait le visage de celle qu'il aimait, tel un enfant qui ne voulait pas croire ce qui se passait. Pour lui, ces minutes lui parurent une éternité, les sirènes, les hommes qui avaient lâché les barres ayant terminé leur objectif... Tout ça, il n'en a aucun souvenir. Ikuto avait reçu le message d'Avery et avait tout de suite réagi. Sur le visage de Zayn seuls la douleur, l'amertume et la culpabilité se lisaient. Il répéta longtemps le nom d'Avery, avant de sombrer dans l'inconscience... Même si, personne ne connaissait encore le sort d'Avery, quelque chose nous disait que cette soirée avait un goût d'adieux.

Chapter VII


Zayn fut hospitalisé, lui aussi. Il en ressortit avec quelques blessures, mais rien de très grave. Par contre pour sa fiancée, c'était autre chose. Les docteurs lui confirmèrent toutefois qu'elle ne risquait pas de mourir. C'est durant ces longs jours et semaines que l'homme cogita... Il y avait quelqu'un derrière tout ça et petit à petit, avec des recherches, il eut la confirmation de ses doutes. Une haine sans pareille s'empara alors de son corps. Le superviseur fut rassuré de savoir qu'Avery s'en sortirait, mais ce drame n'était pas sans conséquence... Elle ne se souvenait plus de certaines choses... Avery était partiellement amnésique. La jeune femme se souvenait de ses parents, de son nom, mais plus d'une certaine partie de sa vie... Avery l'avait certainement oublié, lui, ce qu'ils avaient pu partager pendant des années... L'homme prit alors une décision cruciale. Il s'effacerait à jamais de sa vie. Zayn fit promettre à tout le monde de ne rien dire à Avery les concernant. Lâche ? Peut être... Mais il ne pouvait pas protéger cette femme en restant à ses côtés. Cette femme l'avait toujours protégé, et lui au final... Jamais Zayn n'avait pu la protéger ou lui apporter le bonheur. Alors, il protégerait son futur... L'homme ne voulait plus jamais la revoir dans un tel état, quitte à être oublié. Il était temps pour lui de payer toutes les larmes qu'Avery avait versées pour lui... L'homme effaça donc toute trace de lui dans l'appartement, et dans l'entourage d'Avery. Toutefois, il voulait avoir la certitude que la jeune femme l'avait vraiment oublié.

Zayn ne partit pas la voir tout de suite après son retour de l'hospitalisation. Il lui rendit visite à son appartement. L'homme ne souhaitait pas que sa bien-aimée le reconnaisse, il se doutait de toute façon que sa volonté serait accomplie. La jeune femme était maintenant guérie et comme il s'y attendait, elle ne se souvenait plus de lui. Toutefois, cette dernière semblait avoir déjà vu son visage. L'homme lui dit alors son nom et le fait qu'il était le bras droit de Joyce Lowell et du pdg de l'entreprise dans laquelle elle travaillait, sans manquer de lui afficher un grand sourire. Avery s'excusa de ne plus s'en être souvenue et lui remercia de sa sollicitude. Ils restèrent un moment ensemble. Tout allait bien, ses directives avaient été suivies, Avery ne se souvenait effectivement plus de leur relation. Toutefois, la brune eut un long moment, le regard perdu, avant d'annoncer sur un ton attristé...

“Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai l’impression d’oublier quelque chose d’important vous concernant... Je me sens bien avec vous.”

Le sourire de l'homme s'effaça aussitôt... Il retint ses bras d'aller serrer contre lui cette femme si proche, et maintenant si loin de lui. Son regard ne pouvait pas se détacher de la jeune femme et le jeune homme avait du mal à dire quelque chose après ce qu'elle venait d'annoncer. Lowell, n'avait envie que d'une seule chose, lui dire à quel point il l'aimait. La jeune femme se sentant gênée, avait fini par lâcher avec un rire "“Ha ha, je me fais surement des idées, je suis désolée monsieur Lowell vraiment !” Jin essaya de se reprendre et feint un sourire avant de lui ébouriffer les cheveux, l'assurant que ce n'était rien. Ce jour-là, il décida de ne plus jamais se montrer devant Avery... Ce qu'il venait de faire était une erreur... Leur lien était toujours là, quelque part, après tout. Rentré chez lui, il pleura toutes les larmes de son corps. Depuis combien de temps contenait-il toutes ses larmes ? Il l'ignorait, mais Zayn avait pleuré et crié sa douleur. Il voulait son bonheur ! Alors pourquoi avait-il l'impression qu'on lui poignardait le coeur avec des milliers de poignards ? Pourquoi...?

Chapter VIII


Le temps défila, et fit encore une fois son oeuvre. Alors qu'Avery avançait vers un nouveau futur, Zayn sombrait de jour en jour. Les cigarettes augmentaient, les calmants aussi... Il commença à cacher à la vue de tous ses crises de plus en plus fréquentes et son esprit était très souvent en proie à des cauchemars qui le rendait insomniaque, nerveux... La folie était devenue sa compagne et son sommeil jamais paisible.

C'est sur un banc, alors que la neige tombait, qu'il revit Avery. Cette dernière parlait à ses amies et une d'entre elles, lui demanda si elle n'avait jamais eu un faible pour Zayn Lowell. À cette question Avery eu un doux sourire, avant de répondre, riant légèrement : “Si je dois l’avouer, je le regardais toujours de loin et je me sentais bien avec lui, mais il est inaccessible ce n’est pas moi qu’il lui faut, mais quelqu’un de bien mieux. J’espère qu’il trouvera le bonheur. Tout comme moi je l’ai trouvé auprès de l’homme que je vais épouser. J'espère qu'il trouve quelqu'un qui comble... sa solitude...”

L'homme, se contenta de la fixer au loin, puis s'alluma une cigarette et laissa ses yeux se perdre dans ce ciel grisâtre et sur les flocons de neige. Son bonheur... Il l'avait définitivement perdu, ce n'était pas fait pour lui... Et sa solitude... Il la comblait grâce à l'amour qu'il a de cette femme. Seuls leurs souvenirs, et ce lien invisible qui continuait toujours, éternellement à les lier lui suffirait... Peu importe, mariée ou pas, ce lien, seul lui le possédait. Après tout, ne l'avait il pas attacher à lui, par des liens éternels? Des jours après, Ikuto essaya de faire son possible pour empêcher Zayn d'aller au mariage, mais rien n'y fit et il finit par partir. Avery était belle, très même... Mais aux bras d'un autre. De loin, Zayn s'était simplement mis à rêver que ce soit à ses bras à lui qu'elle se tiendrait. Un doux sourire s'était formé sur ses lèvres, avant qu'il ne tourne le dos et reparte. Ce jour-là, il souhaita le bonheur aux mariés, toutefois, personne n'aurait jamais ce lien, personne ne comprendrait jamais ce monde qu'ils avaient créé à eux deux... Il était le seul et véritable amour de cette femme et le resterait éternellement...

Chapter IX



L'homme avait maintenant 28 ans et après des années, il n'avait pas encore assouvi sa vengeance. Zayn l'avait préparé avec précaution. L'homme découvrit la vérité, c'était Joyce Lowell... Cet homme lui avait arraché son bonheur, Avery... Il devait payer, quoiqu'il lui en coûte. On avait voulu éliminer Avery, parce qu'elle aurait été mal vue aux bras du fils d'Ash Lowell. On avait voulu lui retirer la seule chose qui rendait ses jours paisibles. Mais il y avait encore un pion. Le roi noir sur l’échiquier allait tomber, le cerveau de toute cette manigance, allait s’écrouler… Zayn commença alors à bouger ses pions une nuit, et quand tout fut prêt l'homme prit une arme et se dirigea là où travaillait encore son oncle. Ce dernier était seul avec Zayn, il avait une confiance absolue en son neveu. Alex considérait celui-ci comme son propre fils et lui dit d'ailleurs qu'il voulait lui donner l'entreprise à la place de son fils, Joyce. À ses yeux, Zayn était meilleur que Joyce et le pdg admirait justement ses capacités. Le jeune homme s'était contenté de sourire. Sa voix se fit alors glacial et son visage sombre, il annonça alors, que oui effectivement, lui Zayn Jin Lowell, deviendrait le nouveau dirigeant. Zayn dégaina alors son arme et le pointa sur la tempe de son oncle. Choqué et paniqué Alex cria ses gardes, mais personne ne vint l'aider. Son cher neveu les avait tous corrompus ou éliminés avec ses propres hommes. Toutefois, ce chien qu'il avait devant lui, il s'en chargerait de ses propres mains... Le cerveau de cette ignominie... Alex essaya de s'enfuir et tomba de sa chaise, que Zayn envoya valser à l'autre bout en le poussant avec son pied, continuant à traquer sa proie et faisant durer cette peur. Ce soir-là Jin fut pris d'un fou rire inexplicable, froid et rempli d'insanité. Sa proie ne voyant aucune issue, finit par le supplier de lui laisser la vie sauve, il lui proposa la meilleure des vies, mais... c'était trop tard, l'engrenage était déjà en marche...

« Le roi noir sur cet échiquier était tombé, la table de jeu se teinta de ce rouge vermillon qui ne s’effacera jamais et qui tacha la parure du nouvel empereur noir… »

Zayn avait taché ses mains, mais devint le chef de l’empire Lowell. Aucun policier ne le soupçonna, mais Joyce fut par contre accusé. On sait d’ailleurs, qu’en prison Joyce décéda d’une maladie, en tout cas Zayn avait réussi sa machination... Les jours qui suivirent, l'homme achetait et revendait de plus en plus hybrides, changeant toutes les semaines, il sombrait dans l'insanité la plus totale. Sa vie ne rimait plus qu'avec la folie et cette envie constante de s'amuser des autres, de faire du mal et de briser encore et encore... Son refuge, sa maison, n'a jamais été que dans la douleur, cette folie et cet amour du pouvoir. Le nouveau chef Lowell était un être assoiffé et doté d'une pitié inexistante. Les hybrides pour lui, ne furent qu'un passe-temps, un moyen plus facile d'observer leurs réactions et de calmer ses nerfs sur eux... Voir la souffrance mentale chez un autre le calmait, aussi malsain soit cette pratique.

« Les hybrides comment les détester ? Non, il faut les aimer, vouloir, en savoir plus sur eux et les aimer de jour en jour un peu plus, mais pour les connaitre, pour découvrir de nouvelles choses, il faut expérimenter sur divers sujets… »

Lowell est devenu un homme qui se lasse vite. Ses sourires ne sont plus que mensonges, rien n'est vrai chez lui. Seule la nuit et peut être cette douce lune dévoile cette autre facette que personne ne voudrait connaître. La nuit, lorsqu'il se retrouve seul avec un hybride, cette partie se dévoile comme un rideau qu'on ouvre. Tout ce qu'il a vécu, a fait de ce petit garçon rêveur ce qu'il est aujourd'hui... Cette petite peluche en panda est le seul vestige qui reste de son innocence passée. Cette femme n'est quant à elle, devenue qu'un objet de sa folie, peu importe dans les bras de qui il se retrouve, il ne voit plus qu'elle. Cet homme a choisi son chemin et maintenant, il se contentera de le suivre... Jusqu'au bout...

"Rien n’est éternel, tout est éphémère, tout change, évolue, s’efface... Pour ne laisser place qu’à un désert de neige, de la même couleur que ces pages vierges où il faut encore et encore écrire... Mais ma plume n’écrira plus jamais, je me laisserais guider par cette voix en moi qui me hurle d’avancer."



✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿




He's a winner 'cause it's in his blood. Ain't nobody whose out there like him. Soft talking. He does it good. Ladies call him The Candy Gentleman. They want his love. He's the only one that's really cool. He's really cool. How could I forget that I had given her an extra key. All this time she was standing there. She never took her eyes off me. That's the reason why he's winner. You need to be smart, seductive and rich to have power.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Luis
Rebelle Neutre
Race : Mante religieuse
Messages : 354
Date d'inscription : 04/01/2015
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 11 Aoû - 20:57


Tu es validé(e) !





Petit commentaire ♥

✿ Comme tu le sais déjà, j'ai beaucoup aimé la réécriture! Et Avery est tellemeeeent classe! ** Et du coup, je te re-valide! '^'  



Tu peux désormais aller :

✿ Recenser ton avatar ICI !
✿ Si tu es un humain, vas demander une habitation ICI
✿ Tu peux aller si tu veux faire ta fiche de lien ICI !
✿ Si tu es un double compte, vas recenser ton compte ICI
✿ Et si tout est en règle, tu peux aller poster une demande  de maître/hybride ICI ! (attention, les hybride sauvages ne peuvent pas faire de demandes de maîtres!)

L'on te souhaite une bienvenue officielle et amuse toi bien parmi nous sur Dear Hybride ! ♥

© Code by KoroJuùrii

✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dear Hybride :: 
The most important
 :: Your character :: Validated :: Humain
-
Sauter vers: