Partagez | 
 

 Une rencontre qui claque | Zayn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 25
Date d'inscription : 09/08/2016

Petit plus
Hybride(s):
Maître: Ikuto Chikage

MessageSujet: Une rencontre qui claque | Zayn   Sam 13 Aoû - 18:21



Une rencontre qui claque

C’était un beau jour d’été comme on les aime : le ciel bleu, le soleil radieux…un jour parfait pour allait se dégourdir les jambes à l’extérieur. Et c’est ce qu’avait fait Angelica. Elle avait réussi à avoir l’accord de son nouveau maître et allait profiter de ramener de quoi manger pour ce soir. Vêtue d’un simple top gris et d’un short en jeans, elle sortit sac-à-mais à l’épaule.

C’était quelque chose de tout à fait nouveau pour elle : se balader librement et fièrement. Ses talons claquaient sur le trottoir alors qu’elle observait les vitrines des différents magasins du centre-ville. Puis, ses yeux s’arrêtèrent sur un magasin, une jolie vitrine avec les dernières tenues tendances. Elle resta alors devant à observer l’habit de manière pensive tout en ramenant son index à ses lèvres. Toutes ses tenues lui avaient été injustement arrachées lorsqu’elle fut placé en magasin. Il ne lui restait plus aucun vêtement adéquat. Et franchement, les vêtements qu’elle portait aujourd’hui, n’étaient pas satisfaisant. C’était là des habits rapidement trouvé, le textile était de qualité moyenne et le rendu pas assez…bien à ses yeux. Regagner une armoire digne de ce nom allait sûrement lui reprendre du temps… mais elle comptait bien toucher un mot à Ikuto.

Puis soudain ses yeux s’écarquillèrent. Une sensation… étrange, une présence indésirable vint se faire sentir sur sa fesse droite.  La jeune hybride se tendit instantanément, son regard noir alors qu’elle tentait de retenir sa colère dans un léger tremblement.

« …Comment osez-vous… ? »

D’un coup, elle se retourna pour flanquer une belle gifle à l’homme derrière elle.

« BAS LES PATTES, PERVERS ! »

S’écria-t-elle dans la ruelle alors bondée. Ses yeux bleus se posèrent directement sur son agresseur. S’il pensait s’être attaquée à une pauvre hybride trop timide pour faire un scandale en pleine ruelle, c’était raté ! Hors de question qu’elle laisse passer cela !

« Comment osez-vous me toucher ainsi !? »

Les regards étaient tournés sur eux, les murmurent commencèrent à se faire entendre, mais elle ne semblait pas y faire attention. Elle était d’ailleurs bien curieuse de voir la réaction de ce dernier… sans doute qu’il ne s’était pas attendu à cela.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Race : Chasseur de lady ♥
Masculin Messages : 1224
Date d'inscription : 04/01/2015
Age : 32
Emploi : Persécuteur pro de Chen/PDG entreprise technologique

Petit plus
Hybride(s): Kim Holmes, Luis
Maître: de moi même because I'm Yoda ♥

MessageSujet: Re: Une rencontre qui claque | Zayn   Sam 20 Aoû - 3:53

Une rencontre qui claqueQuand on reçoit la punition d'un autre
Aujourd'hui c'était mon week end bien mérité! Eh oui je travaillais sans relâche dans la semaine, en plus avec cette température c'était pas des plus faciles. Après j'allais pas trop me plaindre non plus , on avait la clim au bureau. Hors de question de toute façon, que je n'en mette pas. En vrai je ne supportais pas du tout cette chaleur... dès qu'il faisait un peu chaud je commençais à griller. Ma peau en plus était très sensible et je faisais attention à ne chopper un coup de soleil à n'importe quel moment. En plus de ma peau, mes yeux ne supportaient pas non plus la lumière, heureusement que j'avais mes lentilles et le cache oeil pour celui plus sensible. J'avais quand même décidé de sortir aujourd'hui, pour aller m'acheter un livre que je voulais absolument. Oui il y avait la vente en ligne, la lecture en ligne etc mais je voulais l'avoir maintenant et entre mes mains. C'était un plaisir inexplicable.

J'avais donc mis une veste très légère aux manches retroussées de couleur blanche et aux bordures noires, un jean cerné d'une ceinture noire et enfin un débardeur noir. Je voudrais bien éviter de porter du noire, mais je crois que tous mes autres vêtements étaient au lavage, pensai-je en soupirant légèrement . Je n'avais pas fait grand chose pour coiffer mes cheveux à part comme toujours, passer simplement ma dedans pour donner un peu de forme. Je sortis alors de chez moi, avant de prendre cette fois ci par pure caprice ma voiture favorite que je ne sortais que rarement. Ma Lamborghini toute noire et que j'affectionnais bien plus que toutes les voitures que j'aurais pu avoir, dans ma vie. Une fois entré, je fis démarrer l'engin et me dirigeais en ville.


En fait depuis un moment je me posais une question... Ikuto avait une hybride il me semble, une nouvelle et je n'avais aucune de ses hybrides. C'était vraiment injuste pensai-je, il aurait pu me les présenter, j'étais son patron après tout. Le seul qu'il considérait comme son ami, bien que cela n'était pas mon cas. Je voulais surtout vérifier avec quelle genre de femmes il vivait... Bon, oui mon tempérament de dragueur n'était pas inconnu, mais la réelle raison n'était pas cela. Je n'avais pas vraiment besoin d'hybrides pour ce genre de relations après tout et surtout quand j'en avais cela ne durait qu'une nuit et encore! C'était rare... Je n'avais pas ce genre d'intérêts, surtout que ça pouvait me causer quelques soucis, si il y avait une merde... Mais je ne voulais même pas y songer... Un enfant non merci. J'avais à mon actif trois copines en ce moment en plus, à quoi bon aller m'encombrer d'une autre? Bref, pour en revenir au fait, je voulais voir si ces femmes n'étaient pas des vipères qui lui boufferaient son argent en un rien de temps. Avec Ikuto on pouvait jamais savoir, en plus lui et son gout pour les trucs dangereux... J'avais eu un rire crispé, en me disant que j'avais trouvé la raison pour laquelle il me collait depuis le collège. Aah celui là, fallait toujours que je passe derrière lui surveiller hein? Enfin je disais ça, mais dans le fond c'est surement lui qui en a plus fait pour moi... Il m'a sauvé moi et surement mon ex fiancée...

J'eus un lourd soupir en y repensant, avant de garer ma voiture et de sortir de celle ci. J'avais mis des lunettes de soleil pour pouvoir conduire, en sortant je les avais enlevé pour les accrocher à mon débardeur. Je n'en avais plus besoin, avec mes lentilles et mon cache oeil ça irait, c'est juste qu'en voiture, le soleil, avait tendance à plus m'éblouir.

J'avais alors fini par marcher tranquillement, avant de voir un glacier... C'était mon favoris je devrais peut être m'arrêter ici ensuite pour manger quelque chose de froid. Une bonne glace à la framboise, c'était ma favorite. Parfois, au centre ville il m'arrivait de croiser des couples et même si cela fait maintenant quelques années je ne pouvais pas m'empêcher de penser à elle, encore toujours à elle. C'était toujours comme ça quand je ne faisais rien, quand personne n'était avec moi. Et le pire c'est que je ne trouvais même pas ça agaçant. Si je sortais avec autant de femmes c'était pour retrouver des bouts d'elle en d'autres femmes en partie, mais c'était fou... C'était pour passer ma vie à tromper les autres mais à lui rester fidèle à elle... Je fichais pas mal des autres, cette femme si normale pour tous les autres  était mon seul monde.

Je m'étais mis à fixer quelques vitrines de temps à autres , jusqu'à apercevoir une silhouette qui me semblait familière. Franchement, elle détonnait. Elle était blonde, et ses cornes... Cette hybride était très belle disons, mais son visage me disait vraiment quelque chose, comme si je l'avais vu un jour quelque part,en photo ou quoi.. Alors que je traversais la rue pour voir de plus près la jeune femme, je vis un homme partir et arrivais derrière elle juste après. Je n'allais pas vraiment l'aborder, préférant être certain et ne pas me faire passer pour un vulgaire dragueur qui utilisait la méthode “Dites je vous aurais pas déjà vu?” Toutefois, j'eus à peine le temps de bouger que la jeune femme me donna une gifle retentissante en pleine rue. J'avais poser ma main sur ma joue, l'air complètement abasourdie, avant de la fixer. Je ne comprenais même pas ce qui venait de se passer... Une gifle? Mais pourquoi?


Pervers....? je l'écoutais et clignais mon oeil , l'air de reprendre conscience. Je croisais alors mes bras et mes sourcils se froncèrent petit à petit, alors que mon oeil se faisait plus froid. Comment osait elle?!! Je n'avais absolument rien fait!! Ca me faisait penser à cette peste du train au Japon qui était partie porter plainte soit disant parce que je l'avais touché, alors que c'était complètement erroné!  Certes à l'époque je faisais louche, en plus d'être plus grand que la moyenne de mon pays mais quand même! Et celle la la voilà qui gueule alors qu'elle a aucune preuve... Non mais sérieux est ce qu'elle savait au moins à qui elle parlait?!! Non bien sur que non...  J'avais fini par voir que les gens nous regardaient et c'est à ce moment là , que je décidais de dire quelque chose en espérant dissiper la mésentente.


“Mlle... Je n'ai absolument rien fait de tel... Un autre homme que moi était derrière vous avant que je ne le sois. Il serait déplacé de vous demander une preuve de ce que vous affirmez, c'est donc pour ça que je vous crois. De votre coté, n'accusez pas un innocent. Cela va contre mes principes de faire pareille chose”


Répondis-je en ne la lâchant pas de mon regard neutre et sérieux. Mais je n'étais pas certain que cela l'arrête. Voyant que le monde commençait à grouiller, autour, je me permis de prendre doucement le bras de la jeune femme et de la tirer vers un endroit un peu moins bondé avant de finalement la lacher et la regarder encore une fois.

“Je n'ai vraiment rien fait de tel... Porter une telle accusation envers ma personne est très dénigrante je vous ferai savoir”

Dis-je d'un air moins sévère. Même si je paraissais calme, ce n'était pas le cas au fond de moi. Je me sentais vraiment mal. Elle avait attirée l'attention cette idiote et je n'aimais pas ça... En plus on allait me prendre pour un pervers! J'avais lâché un léger “Tss” signe de mon irritation. J'étais Zayn Lowell quand même, pas le mec du coin de la rue sans aucun respect et aussi grossier... Même si au final on me voyait très peu dans la presse, contrairement à Ikuto que j'envoyais pour ce genre de choses n'aimant pas trop me montrer, ça m'irritait... Ca me blessait dans ma fierté en fait pour être franc.
© 2981 12289 0

✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿



Fools will be the blind side of the enemy. Look at the beauty in this hand. I look in the mirror, king looks back at me.  Catch me if you can and look at me. I can change the world. I'm brave enough to fight and I'll show how. I'm a king.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 25
Date d'inscription : 09/08/2016

Petit plus
Hybride(s):
Maître: Ikuto Chikage

MessageSujet: Re: Une rencontre qui claque | Zayn   Dim 28 Aoû - 15:54



Une rencontre qui claque

L’homme semblait sous le choc. Rien d’étonnant après tout, sans doute qu’il s’était attaqué à elle en pensant qu’une vulgaire hybride n’oserait pas réagir et se laisserait faire. Il avait tout faux et la ruelle entière était au courant de cette grave erreur. Fière, droite, Angelica observait l’homme droit dans les yeux sans se laisser intimider. C’est ainsi qu’elle remarqua qu’elle n’était pas face à un homme lambda. Son apparence sortait du lot tout comme son charisme. Sans doute qu’il était riche, non… il l’était, elle en était certaine. Il suffisait de remarquer les habits de qualité qu’il portait ainsi que sa façon de parler et de se tenir… M’enfin, cela ne changeait pas ce qu’il avait fait. D’ailleurs, cela ne le rendait pas moins suspect. Au contraire, c’était les femmes et les hommes de sa stature qui se croyaient tout permis et au-dessus des autres. Elle avait pris en les fréquentant que même le plus beau et honorable gentleman pouvait cacher une facette des plus odieuses.

Elle laissa l’homme clamer son innocence sans surprise. Comme s’il allait avoir le cran d’assumer ses actes. La blonde s’apprêtait à rétorquer mais… Celui-ci ne lui en laissa pas le temps en la traînant de force dans un lieu moins bondé. Elle émit un peu de résistance, mais le suivit malgré tout. La balade avait eu le mérite de la calmer, un peu. Elle prit plus le temps d’observer l’homme qui ne lui semblait pas tout à fait étranger.

«Si je comprends bien, vous affirmez qu’un autre homme s’est permis de me toucher avant de partir et que vous, comme par hasard, vous êtes retrouvez à sa place au mauvais moment ? Avouez qu’il y a de quoi émettre quelques doutes, ce serait une sacrée coïncidence tout de même. »

Fit-elle remarquée, bras croisés. Elle n’était absolument pas convaincue par un tel scénario. L’homme n’aurait alors vraiment pas de chance car le timing était serré. Et puis…

« Et puis, admettons, ne serait-ce qu’un instant, que vous dites vrai. Que faisiez-vous exactement planté derrière moi, mh ? »

Un de ses sourcils s’arqua alors qu’elle tourna légèrement la tête pour montrer qu’elle était toute ouïe. Il avait intérêt à trouver une bonne explication… surtout que dans la tête d’Angelica, toutes les preuves étaient contre lui.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Race : Chasseur de lady ♥
Masculin Messages : 1224
Date d'inscription : 04/01/2015
Age : 32
Emploi : Persécuteur pro de Chen/PDG entreprise technologique

Petit plus
Hybride(s): Kim Holmes, Luis
Maître: de moi même because I'm Yoda ♥

MessageSujet: Re: Une rencontre qui claque | Zayn   Dim 30 Oct - 19:38

Une rencontre qui claqueQuand on reçoit la punition d'un autre
Je savais bien qu'elle m'avait fixé alors que nous marchions, j'avais senti son regard. Franchement moi qui voulais simplement sortir tranquille!  Je regrettais presque de m'être approché de cette femme... D'un coté... Elle n'était pas celle en tort. Alors que je m'étais arrêté et l'écoutais, je soupirais l'air lassé et passais une main dans mes cheveux l'air un peu exaspéré. Franchement, quelle méfiance... Certaines femmes m'auraient cru bien plus facilement... Le pire c'est que je disais la vérité... Je méprisais, haïssais ce genre de goujats qui faisaient pareille chose! Toucher une femme comme ça n'était pas acceptable et bien entendu le fait qu'on m'accuse d'un acte si ignoble, parce que oui pour moi c'était très grave ce genre de choses, me rendait furax et mort de honte à la fois.

Bien que pour être franc ce n'était pas la première fois mais c'était la première fois par contre qu'une femme me giflait en pleine rue en m'accusant de cela. Aaah bref il fallait que je fasse abstraction de ma fierté et essaye de me mettre à sa place même si la tache était des plus ardues...

A ses mots j'avais fini par poser une main sur une de mes hanches et fronçais les sourcils.

“Vraiment... Vous me mettez réellement dans l'embarras. Et non, ce n'est pas une coincidence c'est de la malchance oui.”


Dis-je d'un air vraiment contrarié et glacial en plantant mon regard dans le siens, je n'avais pas honte, je ne devais pas. Puisque après tout, je n'avais rien fait de tel! Je n'avais même pas à m'en vouloir en fait! Mais vu sa position, ce croisement de bras, car oui le corps parle et la gestuelle de même bien évidemment. Elle n'allait pas perdre le morceau je le savais!  Et voilà qu'est ce que je disais? Me dis-je en écoutant la suite de ses phrases l'air neutre et en croisant aussi les bras. Bon au moins elle voit la possibilité que ce ne soit pas vraiment moi. On avance un peu au moins...

Toutefois, sa question ne me plait pas vraiment mais bon autant ne pas jouer au con et lui dire la vérité, j'étais un peu coincé de toute façon...


“C'est simple. Je voulais vous aborder car vous me faisiez penser à quelqu'un que j'ai déjà vu.”


Je la fixais un moment avant de reprendre d'un ton moins neutre et avec plus d'expression. Mais pas forcément dans le bon sens j'avais l'impression qu'on pouvait entendre un peu mon agacement.

“Oh non par pitié! Par pitié!! Ne pensez pas que je venais vous draguer et que c'est une tentative des plus... idiotes pour m'en sortir! Parce que ce n'est vraiment pas le cas... Aaah non quoique... Il semblerait que vous ne connaissez vraiment pas.”

J'avais presque envie de souffler qu'elle était inculte mais je me retins, comme ma bonne mémoire me le disait... C'est Ikuto qu'on voyait le plus souvent après tout. Ne supportant pas d'être pris pour un goujat et ayant visiblement mon temps à perdre je me disais que peut être si on passait du temps ensemble elle verrait que je suis sincère et puis en même temps peut être que je me rappellerais de qui elle est... Parce que j'avoue que très franchement cela me turlupinait.

“Bon...”

Dis je d'un ton un peu sec avant de décroiser les bras et de les mettre dans mes poches d'un air un peu plus détendu.


“Je sais ce que l'on peut faire miss, si vous ne me croyez toujours pas...”


Je fermais un instant mon oeil et laissais un silence, le temps de réfléchir à comment j'allais formuler ce que j'allais déclarer je repris la parole en rouvrant mon oeil et en la fixant l'air sérieux dans les yeux.

“ Je pense que peut être, on pourrait... passer du temps ensemble. Attendez! Ce n'est pas ce que vous croyez ce que je veux dire c'est que vous pourriez me demander ce que vous voulez, vous pouvez me dire où vous voudriez aller, peu importe même si je pense qu'aller boire un café me conviendrait mieux. On s'expliquera mieux là bas. Et puis vous verrez peut être bien que je ne mens pas... Avouez qu'un homme qui vous aurez touché aurait plutôt cherché à fuir maladroitement plutôt que de vouloir rester encore avec une femme qui peut aller voir les autorités à tout moment et l'avoir sous la main pour le présenter à la police ou bien encore pour lui hurler encore et encore son acte honteux... Enfin bref, passons... J'essaye de me mettre à votre place et je sais très bien que surement cela ne prouve pas vraiment mon innocence, mais je souhaite qu'à la fin de cette journée vos doutes disparaissent. Pourrais-je posséder cette chance de montrer que je ne suis coupable de rien de ce que vous m'avez accusé?”


Ah bon sang... Je ne sais vraiment pas si elle va accepter mais je l'espère, je ne faisais pas voir la pointe d'angoisse que je ressentais au fond. Je paraissais complètement impassible mais bon, ce n'était pas forcément ce que j'étais à l'intérieur disons. Qu'elle ne dise pas non et par pitié qu'elle ne fasse pas de scandale non plus. Cette gifle en pleine rue m'a amplement suffit en plus d'avoir gueulé que j'étais un pervers... Supeeer, je n'osais même pas regarder les gens parfois mais je me disais que ça passerait, surtout une fois qu'elle me dirait qu'elle me croit. En fait je le savais bien , j'étais fier et orgueilleux et ce n'était que pour moi que je faisais cela et pour personne d'autre... Mais bon, ça je ne pouvais rien y faire, c'étaient des défauts que je cultivais précieusement disons.


© 2981 12289 0

✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿



Fools will be the blind side of the enemy. Look at the beauty in this hand. I look in the mirror, king looks back at me.  Catch me if you can and look at me. I can change the world. I'm brave enough to fight and I'll show how. I'm a king.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 25
Date d'inscription : 09/08/2016

Petit plus
Hybride(s):
Maître: Ikuto Chikage

MessageSujet: Re: Une rencontre qui claque | Zayn   Sam 5 Nov - 19:51



Une rencontre qui claque


L’homme avait une certaine prestance et son regard glacial ne laissa pas Angelica de marbre. Après avoir ressenti un frisson, elle dut lutter contre ses sens pour maintenir la tête haute et ne pas montrer ses doutes face à celui-ci. Il avait une apparence qui sortait du lot… hormis ses vêtements hors de prix et sa carrure, il y avait ses yeux… ou plutôt…son avec ce cache-œil intriguant. Pourtant, elle n’avait de loin pas l’impression que c’était la première fois qu’elle croisait cet individu…. Un client de l’hôtel ?

“C'est simple. Je voulais vous aborder car vous me faisiez penser à quelqu'un que j'ai déjà vu.”

Cette phrase à elle seule confirmait ses doutes. Ce n’était pas leur première rencontre et pourtant, elle n’avait pas l’impression d’avoir réellement passé du temps avec lui, alors où et comment ? Mh… Angelica était en pleine réflexion lorsque l’homme continua de se justifier. Le rendant de plus en plus suspect à ses yeux. Après tout, le fait de le connaître ne l’innocentait pas ! Et encore moins lorsqu’il lui proposa de passer du temps ensemble. Était-ce une nouvelle méthode de drague ? Un plan imaginé par ce dernier ? Bien sûr, il démentit immédiatement cette théorie.

Ainsi, il y avait deux possibilités : soit cet homme était un charmeur manipulateur, soit un homme bien trop fier pour laisser les choses telles qu’elles étaient. Dans tous les cas, c’était à Angelica de décider de la suite des événements, et franchement… elle hésitait. Cela pouvait être dangereux de passer du temps avec cet inconnu…. Et pourtant elle était assez curieuse de le voir tenter de se racheter. Elle amena son pouce à ses lèvres, signe qu’elle portait une réelle attention à cette proposition avant de se remémorer le but de sa sortie : l’achat du dîner.

Elle regarda l’heure : elle avait encore du temps avant qu’Ikuto rentre du travail. D’après ce que ce dernier lui avait dit, il travaillait dans la compagnie Lowell… Lowell… Une ampoule s’alluma au-dessus de la tête d’Angelica alors qu'un sourire s’afficha alors ses lèvres.

« Très bien. Suivez-moi. »

Dit-elle avant de tourner ses talons et recommencer à marcher. Maintenant qu’elle y repensait, son ancien maître avait eu quelques affaires avec les Lowell, c’était ainsi qu’elle rencontra Zayn Lowell : l’homme qui l’accompagnait à cet instant. Elle riait intérieurement : le monde était vraiment petit, mh ?

Elle marcha alors tranquillement jusqu’à un centre commercial. Elle vérifiait que l’homme respectait ses paroles avant de sortir un bout de papier de son sac à main. C’était la liste de ses courses et ils étaient devant le supermarché du centre. Oui, vous avez bien compris, elle comptait utiliser ce dernier pour accomplir sa tâche.

D’ailleurs, pour dire vrai, c’était bien la première fois qu’Angelica se trouvait face à un supermarché. Elevé comme une riche héritière, voir une princesse, jamais elle n’avait eu à aller acheter ses courses. Ceci expliquait donc son regard un peu perdu face à ce magasin. Elle prit le temps d’observer faire les gens afin de comprendre le fonctionnement avant de se retourner vers Zayn et lui déclara.

« Parfait, vous vouliez me prouver votre innocence. Commencez par prendre l'un de ces chariots, nous en aurons besoin ! »

Elle désigna les chariots de courses. Elle avait bien compris qu’ils servaient à mettre les produits à l’intérieur, mais aucune idée de comment se les procurer. De ce qu’elle voyait, il fallait injecter quelque chose dedans mais… enfin bref. Elle préférait laisser cette affaire à son homme de compagnie.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Une rencontre qui claque | Zayn   Aujourd'hui à 23:18

Revenir en haut Aller en bas
 

Une rencontre qui claque | Zayn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'écho de la claque !
» Viens prendre ta claque !!!
» Entrainement n°1 d'une tête à claque [Fleur]
» Valbuena, il claque !
» Zayn Malik | Frère, protecteur, doudou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dear Hybride :: Downtown :: Les ruelles-