Cliquez sur la barre et utilisez les flèches du clavier ou scroll afin de faire défiler

News

25/08/2017 — Inscriptions à nouveau ouvertes !
23/07/2017 — La brigade ré-ouvre ses portes ! N'hésitez pas à en faire parti !
25/05/2017 — Event Cb du 03/06 au 05/06 ICI ~
15/02/2017 — Nouveau thème !
15/02/2017 — Modifications annexes / règlement.
15/02/2017 — Réorganisation des lieux !
05/02/2017 — Lancement d'event St Valentin Ici

Top Site

Effectifs

10 Humains B.| 8 Humains N.| 10 Humains M.| 3 Hybrides D.| 18 Hybrides N.| 9 Hybrides S.

Prédéfinis Importants

Shout box Invités ↓

©linus pour Epicode
Déroule-moi



 

 :: 
Londres
 :: Quartier Sud :: Les rues :: ► Shimabara Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Travestis, pour prendre la fuite [PV Lashay]

avatar
Zayn J. Lowell
Humain Mauvais
Race : Gentleman ♥
Masculin
Messages : 1636
Date d'inscription : 04/01/2015
Age : 32
Emploi : Persécuteur pro de Chen/PDG entreprise technologique
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 23 Aoû - 2:36
Travestis, pour prendre la fuite Parfois il faut mettre sa fierté de coté pour survivre!

Song theme

Aujourd'hui c'était un jour pas comme les autres! C'était ma soirée festive! Eh oui, j'avais bien besoin de ce genre de soirées après tout pour me détendre. Mais non merci pour les bars. En plus j'avais un compagnon pour cette soirée, pas n'importe lequel! Il s'agissait de Lashay Allen! Je n'allais pas dire que je le considérais comme un ami, mais je l'appréciais dans le fond. On pouvait vraiment se comprendre sur certaines choses en tant qu'héritiers et pdg... De plus, nous étions rivaux de chasse. On se faisait chaque année un concours, pour savoir lequel d'entre nous avait eu le plus de biches dans son tableau de chasse. C'était peut être idiot pour certains, mais quand on s'ennuyait parfois aux galas et à je ne sais quel autre fête de ce genre ça nous occupait un peu.

Je l'avais invité, dans un petit endroit que je fréquentais souvent depuis ma venue à Londres. J'en avais entendu parler grace à un autre japonais qui m'en avait parlé. Au début je n'y avais pas cru mais c'était vrai! Il y avait une sorte de maison de thé, avec de véritables geikos et geishas! Non ce n'était pas un bordel... Souvent les occidentaux pensaient que les geishas vendaient leur corps, mais avant l'arrivée des Américains elles n'avaient pas même le droit de donner leur virginité. Elles étaient pures, très cultivées, savaient danser, jouer de la musique, du shamisen surtout et elles avaient l'art de servir et d'accueillir. Une fois mariée, elles ne pouvaient plus exercer ce métier. Ce n'étaient pas des prostitués mais des femmes d'arts... Elles n'étaient là que pour tenir compagnie, nous parler de choses instruites même aux hommes les plus intelligents. J'aimais beaucoup aller là-bas en tout cas, les compagnie des femmes ne m'étaient jamais déplaisantes, en plus de telles beautés, de tels bijoux! Je doutais bien entendu qu'elles soient toutes vierges, aujourd'hui les choses avaient un peu changé. Mais ce n'était pas un bordel je connaissais même la gérante.... Encore heureux, je n'étais pas homme à fréquenter les maisons closes.

Je remis donc de l'ordre dans les cheveux en passant une main dedans, avant de mettre ma veste et mon manteau noir. Cela fait, je pris la voiture direction Shimabara! Eh oui ils avaient vraiment repris un nom qui existait au Japon pour le même type d'endroits. Alors que je conduisais je me demandais si ça plairait à Lala... Mais bon, il voulait changer , alors ça lui changerait des bars et autres choses trop courants. En plus même si je n'étais pas saoul très vite, je n'avais pas envie de boire ou quoi... Lala ne buvait pas non plus. Dans les bars il ne commandait d'ailleurs jamais d'alcool, il devait y aller rarement en fait.


Du coup, il fallait bien trouver autre chose. En plus je ne crois pas qu'il s'y connaissait très bien en culture asiatique ça lui ferait connaitre certainement des choses. Par contre, je ne connaissais pas vraiment son hybride mais aux dires, elle, elle s'y connaissait! A Shimabara ce que j'aimais le plus en boisson, c'était leur thé! C'était vraiment du pur thé, et non pas la camelote qu'on achetait dans divers magasins. C'était cette paille de thé, qui donnait tout le gout authentique! Après bien entendu, même si je ne comptais pas boire beaucoup, je n'allais pas me priver non plus, d'un ou deux petits verres de saké. Je pouvais me le permettre... En plus, ça faisait longtemps que je n'avais pas bu un verre. Encore plus longtemps que je n'avais pas bu un vrai saké!


Il ne fallait pas croire, mais sous mes apparences parfois le Japon et quelques choses de là-bas me manquaient un peu. Je mangerais aussi leur makis, et leur sushis. A cette pensée, je sentis la faim me prendre au ventre, ce qui me dit légèrement rire. C'est vrai qu'en ce vendredi soir, j'étais sorti directement du travail, j'avais déposé mes affaires et fini quelques petites choses avant de directement prendre la voiture sans rien avaler, depuis ce midi à vrai dire. Oui, je n'étais pas gros mangeur, je mangeais peu, mais assez pour ma santé quand même!

Après un moment je fus enfin arrivé. J'arrêtais donc la voiture et la garais avant de sortir.  Une fois devant le pas de la porte des femmes de l'établissement que je connaissais bien me saluèrent  et j'en fis de même avant de partir m'installer dans le hall d'entrée. J'avais bien entendu enlever mes chaussures, pour mettre les chaussons avant de m'installer. Je m'étais assis en tailleur et attendais Lala. Une fois qu'il serait là on partirait dans une salle privée, avec une de ces charmantes geishas chacun à nos bras. Je ne savais laquelle on allait avoir, mais je pense savoir qui voudrait se charger de moi. C'était certainement Haruka chan. Je l'appréciais énormément et elle m'appréciait aussi. A vrai dire elle n'était encore qu'une débutante ici, une geiko, mais elle était si douée dans tout ce qu'elle faisait, qu'elle ne tarderait pas à dépasser ses aînées. Elle avait de longs cheveux noirs, mais toujours attachée avec ce chignon que seules elles avaient le secret. Son visage était fin et petit, ses yeux bruns et maquillées. Ses airs réservées et timides, mais à la fois ses petites taquineries et son savoir c'est ce que j'aimais le plus. En plus d'être d'une beauté à en couper le souffle, le moindre de ses gestes étaient gracieux. Il y avait quelque chose de très pur chez cette jeune fille.

Une femme vont justement vers moi pour me demander poliment si je voulais être guidé ou avoir du saké. Elle ne m'avais pas reconnu, et lorsqu'elle eut lair un peu surpris, avant de me dire en japonais.


“Maa... Je m'en excuses Lowell san, j'ai agit comme si vous étiez un étranger.

-Ce n'est rien Kagura san. Je peux le comprendre”

Répondis-je dans ma langue natale avant de lui faire un sourire et que la grande brune mystérieuse n'en fasse un peu de même.

“C'est toujours un plaisir en tout cas de vous accueillir. Si vous voulez bien m'excuser j'ai un autre client, mais n'hésitez pas à m'appeler si vous avez besoin de quelque chose, ou à demander à l'une de mes consœurs.”

Je fis un signe de tête, pour répondre que je lui en remerciais et que je le ferais. Certaines femmes me fixaient et lorsque mon œil se porta sur trois d'entre elles, je leur avait fait un sourire et une rit un peu derrière la manche de son kimono et les deux autres baissèrent légèrement les yeux avant de partir.  Ce n'était pas rare que les femmes, disent que je suis attirant et ça faisait toujours plaisir à entendre même si je ne devais surement pas entendre leur conversation. Elles semblèrent un peu honteuses de s'être faite démasquées mais franchement ça les rendait mignonne. Après je ne plaisais pas à toutes les femmes, tous les goûts étaient dans la nature après tout. Mais dire que j'étais laid ou simplement potable, oh ça non! J'étais très attirant!  

Je sentis alors que l'attention s'était tournée vers un nouvel arrivant et je devinais de qui il s'agissait facilement. Je tournais ma tête pour regarder l'individus et lui fit un grand sourire avant de me lever. On pourrait enfin passer aux choses sérieuses!

“Bonsoir comment te portes tu? J'ai réservé une salle ils ne tarderont pas à arriver pour nous guider maintenant que tu es là Lashay!”

J'avais aussi fait en sorte de me réserver les services d'Haruka de mon coté mais pour Lashay je ne savais pas quelle beauté on lui réserverait.  Je le regardais en coin avec un léger sourire alors que j'attendais notre guideuse, les deux femmes qui allaient nous tenir compagnie devaient déjà certainement nous attendre dans la salle prévue.  J'espérais en tout cas prendre du bon temps! Et ce n'est pas ce que vous pensez bandes de pervers!

© 2981 12289 0

✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿




Caught you, I won't let you go. You got that thing that I been looking for. You are everything I dreamed of. You've openend a million doors. Just say you feel the way that I feel. I'm sorry Avery, I'm still in love with you. I want to give you a magic world. I want to be your magician. But I lie, I can't. I would like that you still love me too. Forgive me. AveryxZayn
Merci Aëvan pour le vava **
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lashay Allen
Humain Mauvais
Messages : 141
Date d'inscription : 03/05/2015
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 20 Avr - 16:40
Travestis, pour prendre la fuiteZayn J. Lowell & Lashay AllenUne odeur de café, simple mais forte et elle accaparait toute mon attention. La source provenait de la cafetière trônant avec fierté sur le meuble de ma cuisine tandis que je la fixais avec impatience. Il me fallait une tasse de café, aucun travail ne m'attendait mais, j'en avais besoin sinon je m'endormirais dans quelques heures, or, je devais sortir ce soir. Voilà pourquoi il me fallait ce café, et puis je devais avouer que j'avais pris l'habitude du goût depuis le temps que j'en buvais et j'appréciais cette boisson chaude. On m'avait régulièrement parlé de thé qui serait mieux pour ma santé, mais rien à faire, je préférais le café et le thé ne m'inspirait pas plus que cela, même s'il m'arrivait quelques fois d'en boire un peu. Vaguement je prêtais une oreille à la voix de femme à mes côtés, actuellement je n'étais pas seul et la personne qui me tenait compagnie n'était pas non plus Asriel. Je ne savais pas où elle était pour le moment, mais je n'allais pas traquer le moindre de ses mouvements, tant qu'elle rentrait. Je devais avouer que je m'inquiétais un peu avec ce qui s'était passé cet été, est-ce que les rues étaient si sûres que ça ? Même le quartier sud avait été touché. Les hybrides voulaient leur liberté, en soit ils avaient raison, mais personnellement je me fichais un peu qu'ils soient libres ou pas, je ne les aimais pas. Qu'il soit en cage ou non, mes parents continueront de les préférer à moi, ils continueront d'être présent dans notre société. Pourtant je ne voyais pas d'un bon œil le travail des chasseurs, ma moral voulait que je n'appréciais pas le fait qu'on aille traquer, séparer et enfermer, mais je pensais la même chose pour les animaux. Hm, il me semblait qu'on avait mis en place une brigade pour agir contre les rebelles mais je me demandais si ça marcherait, pour en arriver à ce qu'il s'était passé cet été les hybrides devaient déjà être bien organisés, est-ce que le camp humain ne réagissait pas trop tard ? Et que ce passerait-il si les hybrides prenaient le pouvoir ? Je perdrais ma place, je ne tiendrais pas longtemps non plus je pense. Qui voudrait de moi ? Moi-même je ne m'achèterais pas et la vie sauvage ? J'en serais incapable. Mes pensées divaguaient sur le sujet, j'imaginais vaguement, ou du moins je tentais, ce que donnerait cette nouvelle société, mais la voix de la femme m'appelant me sortie de mes rêveries.

Mes yeux bleus quittèrent la cafetière et pendant que sur mon visage je collais le sourire automatique, je me tournais vers la femme. Ne pas lui montrer que je m’ennuie et que je me préoccupe peu de ses paroles, même si en réalité ça me passait au-dessus de la tête. Il ne fallait pas qu'elle le prenne personnellement, j'étais ainsi, rien ne m'intéressait, tout était terne pour moi, enfin la plupart du monde car il y avait quelques points qui pouvaient susciter mon intérêt, même s'ils étaient rares. On pourrait se dire que quelque chose clochait chez moi, mais tout n'était pas bon, j'étais une erreur après tout. La femme face à moi me souris et récupéra le sac à main qu'elle avait posé sur la table. June s'apprêtait à partir. Vaguement j'examinais ses cheveux foncés et ondulés tout en glissant par la suite sur ses vêtements qu'elle avait remis. Nous nous reverrons jamais, très peu de chance qu'on se reparle ni qu'on reprenne contacte. C'était toujours ainsi, un jour, une nuit, quelques heures, ou bien quelques jours, mais au final il n'y  aurait rien de plus. Et c'était la même chose avec elle, ce qui s'était passé dans la chambre ne changerait pas notre vie, pas la mienne en tout cas, et cela avait été clair dès le début, je ne promettais pas la lune ni le grand amour. Mes parents aimeraient que je trouve une femme, je le savais, ma mère m'en parlait souvent mais comment je pouvais faire ça ? Chaque tentative de relation avait vite abouti à ce que je laisse tomber, à croire que je n'étais pas fait pour au fond. De toute manière, comment je pourrais me trouver une personne et la freiner, la faire supporter un poids ? À chaque moment je me dirais qu'elle serait mieux sans moi, que je ne la méritais pas, qu'il vaudrait mieux que je parte. Il faudrait que mes parents se résignent : je n'aurais pas de famille ni même de mariage.

« Je vais y aller. Je présume qu'attendre un appel est inutile ? »

Le ton était légèrement sarcastique et les lèvres peintes avaient eut un petit sourire. June s'approcha et je lui donnai le baiser qu'elle demandait sans lui répondre. Elle connaissait la réponse et ne semblait pas s'attendre à un changement de décision et de toute manière je ne lui aurait pas menti en lui disant que je l'appellerais, même pour ne pas lui casser son espoir. Je ne mentais pas, et dans le pire des cas je m'abstenais de répondre simplement.

« Inutile de me raccompagner, je connais le chemin. Mais tu sais, tu finiras seul si tu continues. Enfin, ça ne me regarde pas. Porte-toi bien ! »

Un petit geste de la main et j'entendis ses talons quitter la pièce et quelques minutes après je pouvais être sûr que je me retrouvais seul. Seul avec ma tasse de café que je m'étais enfin versée ! Les paroles de June me restèrent un peu en tête le temps que je finisse ma tasse, mais ensuite, je les mis de côté pour ne plus y penser. Ça ne sera pas la première fois, ni même la dernière que j'entendrais ces mots, mais au moins cette fois June l'avait simplement dit pour le constater et non me le reprocher. Le résultat était légèrement différent en soit. À moins que je me voile la face sur certains points. Pourquoi je pensais à ça de toute manière ? Était-ce vraiment utile ? Si on pensait qu'un jour j'aurais un déclic et que je prendrais sérieusement en main ma vie amoureuse, on se trompait. Ou même ma vie tout court. Je le sentais, que plus les jours et les semaines passaient moins j'avais l'envie de prendre soin de ma santé et plus je me résignais à juste attendre la fin. Mais je ne m'attendais pas à ce que ce soit l'avis de tous et qu'on me laisse le faire tranquillement.

Tout en reposant la tasse dans l'évier, je me décidais d'aller me préparer pour ne pas arriver en retard. Peut-être que cette soirée me changerait les idées l'espace de quelques heures, c'était déjà bien, non ? Je me dirigeais donc vers ma chambre pour prendre une douche et m'habiller avant d'aller prendre la voiture. La douche ne me détendis pas vraiment, d'habitude elle le faisait mais là non, tant pis. Il me fallu un moment pour me sécher les cheveux et un autre pour choisir mes vêtements. Au final, j'optais pour un simple pantalon noir, une chemise blanche avec un gilet sans manche par-dessus et cette fois-ci, je ne mis pas de cravate. Avant de partir, j'ajoutais une écharpe rouge et un manteau assez long et beige. Une tenue un peu plus décontractée que celles habituelles, mais je me sentais d'humeur ainsi, et il n'y aurait pas que Zayn, et ce ne serait pas un rendez-vous d'affaire non plus alors je pouvais ! Un petit coup d'oeil dans le miroir pour voir si mes cheveux étaient bien coiffés et j'étais parti pour prendre ma voiture.

Alors, si je me souvenais bien, je devais aller à Shimabara. Zayn m'avait parlé de cet endroit et j'avais été curieux, cela changerait ! D'ailleurs je n'y étais jamais allé, je ne savais même pas en quoi ça consistait vraiment, mais il paraissait que c'était fidèle à ce qu'il y avait au Japon. Oh, est-ce qu'il y aurait des ninjas ? Je voulais bien en voir un, ça serait bien ! Un caché dans les arbres et qui lance un shuriken ! Il y aurait peut-être des ninjas filles aussi... Comment ça s'appelait déjà ? Je crois que j'avais déjà lu le nom sur google mais là ça ne me revenait pas. Et les samouraïs ? Est-ce qu'il y en aurait ? Avec de vrais sabre etc. En, tout cas j'avais hâte de voir les geishas, on disait qu'elles étaient jolies et qu'elles savaient danser aussi. Enfin, je n'y allais pas pour ça, mais c'était un bon point aussi. Une fois au volant, j'entrais l'adresse dans le gps, parce que je n'avais bien entendu aucune idée de l'endroit où j'allais et une fois que je démarrais, j'espérais qu'il n'y aurait pas trop de circulation. Me préparer m'avait pris bien plus de temps que prévu, parce que je prenais de longues douches et que le choix vestimentaire était important. Hm, j'espérais que je ne ferais pas trop attendre si Zayn était déjà arrivé.

Il me fallut un moment pour trouver l'endroit, parce que je m'étais un peu perdu, mais au final je réussi  à garer la voiture et à m'approcher de l'établissement. J'observais un peu l'architecture avant d'entrer dans le salon. Il y avait des femmes en kimonos, elles étaient jolies, on ne pouvait le nier et sur le coup, ne sachant trop quoi faire, je restais à jeter des coups d’œil autour de moi tout en attendant qu'une illumination fasse « tilt » dans ma tête. Baissant les yeux, je remarquais qu'il fallait que je mette des chaussons, ce que je fis du coup, juste avant de relever la tête car j'entendais qu'on me parlait. Ah. Zayn était bien déjà arrivé, en même temps c'est moi qui était en retard. Je me rapprochais de lui tout en continuant à examiner les alentours, notant les regards sur nous parfois, relevant certains points de la décoration, l'endroit était joli.

« Bonsoir. Désolé, je suis un peu en retard je crois. Je me porte assez bien et toi ? »

Bon, c'était un léger mensonge, je n'allais jamais bien. Il y avait toujours cette conscience de mon état, de ma santé, mais on préférait entendre que tout allait bien, c' était bien plus simple et puis, cette réponse était automatique, je ne réfléchissais même plus pour y répondre. Dire que je disais ne jamais mentir.

« J'espère que tu n'as pas attendu longtemps. »

Du coin de l’œil, je vis une femme s'approcher et nous faire signe de la suivre vers une salle privée avant de nous emboîter le pas. Ah oui, c'est vrai qu'on était dans le hall d'entrée encore, nous n'allions pas rester ici indéfiniment non plus, enfin ça n'était pas le but non plus. Ah, Asriel aurait été contente de venir ici je pense, elle aimait beaucoup l'Asie il me semblait. Et Liam. Mais ça c'était encore autre chose.

« Tu viens souvent ici, non ? Je trouve l'endroit assez beau et je suis curieux de voir comment ça se passe, je ne suis jamais venu dans ce genre d'endroit. »

Cette fois-ci, mon ton un peu enjoué et curieux n'était pas fin, j'étais réellement curieux et même, je me demandais si je pourrais voir un ninja ici ! Ou un singe, il y en avait qui venait aussi par les arbres, non ? À moins que ce soit qu'au Japon ça. Oh, je ne savais pas.

« Tu as déjà vu un singe ici ? »

Est-ce qu'on pourrait aussi caresser la tête du singe ? Je voulais bien.
© 2981 12289 0

✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿



Merci Liam !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Zayn J. Lowell
Humain Mauvais
Race : Gentleman ♥
Masculin
Messages : 1636
Date d'inscription : 04/01/2015
Age : 32
Emploi : Persécuteur pro de Chen/PDG entreprise technologique
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 18 Juin - 5:39
Travestis, pour prendre la fuite Parfois il faut mettre sa fierté de coté pour survivre!

What the heck?

J'avais tourné les yeux en entendant une voix qui ne m'était pas inconnue. Je crois bien que Lashay était enfin arrivé! Tant mieux, cela voulait dire que je ne m’ennuierais pas. Je le regardais donc avec un sourire et lui fis un petit signe de la main avant qu'il ne s'approche et ne me salue. Son “je me porte assez bien”. Je crois que Lashay ne m'a encore jamais dit qu'il allait très bien. Je me demandais si c'était un tic de langage ou plutôt en rapport avec sa santé, franchement parfois il m'arrivait de pencher vers la seconde solution. Je savais que Lashay n'avait pas une brillante vision de sa santé après tout et il y avait surement de quoi d'un certain côté, mais de l'autre je pensais qu'il pourrait bien vivre, une vie presque normale tant qu'il se soignait. Mais je décidais de ne pas aborder ce sujet. Il valait mieux s'amuser ce soir et lui faire oublier ses soucis. Ça me ferait oublier aussi un peu les miens tiens.


A sa question je répondis simplement:

“Je me porte bien merci. “

Lorsque j'allais mal de toute façon, très mal, je ne sortais pas donc bon. Il fallait dire qu'en ce moment mes jours étaient assez tranquilles. Mis à part le fait que je m'inquiétais quelque peu concernant Avery. Je savais bien, que l'accident lors de la rébellion qui remontait maintenant un peu, ne lui avait pas causé grand mal. Reste que, quelque chose me turlupinait. Je me demandais pourquoi Avery partait régulièrement voir un docteur. Je sais c'est mal, je devrais passer à autre chose, ne pas la surveiller, mais c'était plus fort que moi. J'avais besoin de savoir comment elle allait, si sa nouvelle vie lui convenait. Je me trouvais sincèrement con, mais même avec la meilleure volonté au monde je ne pourrais rien y faire de toute façon.

Après un léger silence, je tournais encore une fois mon regard vers le blond  qui venait de me parler.

“Non ça va, honnêtement je viens tout juste d'arriver moi aussi”


Répondis-je en souriant. C'est bien vrai je n'avais pas attendu longtemps. Si c'était le cas, j'avouais que ma patience aurait pris un gros coup et que je serai parti. Je n'étais pas un grand patient de base, mais bien entendu je n'étais pas non plus impatient à un point extrême. Disons simplement, que j'avais mes limites dans l'attente. Je guettais du coin de l'oeil si je ne voyais pas Haruka, mais elle ne semblait pas être là. Quoi de plus normal, elle nous rejoindrait dans la salle avec sa collègue. A la phrase de Lashay j'eus un petit rire.

“C'est dans tes habitudes j'ai l'impression d'utiliser “assez” Tu aimes modérer tes propos hein? Disons que je viens de temps en temps, c'est un endroit calme alors ça me détend. Le travail est pas toujours des plus reposants, je pense que tu me comprends.”


Lorsque je regardais mieux Lashay, j'avais remarqué son air  assez enjoué. C'était plutôt rare de le voir ainsi, il fallait croire qu'il aimait découvrir certaines cultures. Ça n'était pas désagréable, au contraire je trouvais ça même plutôt drôle! A la question de Lashay je ne pus m'empêcher de m'esclaffer, avant de retenir mon rire.

“Je suis désolé! Mais tu me fais rire Lala. Il n'y a pas de singe ici ha ha Pourquoi me posais tu cette question? Dans certains temples, et certains endroits au japon tel que Nara nous avons des singes c'est vrai mais en plein centre ville comme ici non. Là où j'habitais par exemple je n'en ai jamais vu, et encore moins à Tokyo. Donc tu t'imagines bien qu'à Londres ça ne court pas des rues. “


Je mettais une main devant mes lèvres pour calmer le petit rire que j'avais, avant que je ne rentre enfin dans la pièce qui nous était destinée.  Une petite salle, avec une table basse, des coussins rouges par terre et le service pour le thé ou le saké et autres boissons je suppose. La salle était traditionnelle et elle inspirait le calme et l'intimité. Kagura nous laissa nous installer, avant que je ne la salue et ne lui remercie une dernière fois.


Je m'installais donc tranquillement en tailleur avant de lancer à mon compagnon de table.

“Oh et tu n'as pas vu le meilleur encore Lala. Les geikos sont vraiment fabuleuses, elles savent jouer de la musique merveilleusement bien, sont cultivées et elles sont jolies. Mieux encore elles savent même danser avec une grande grace. J'ai demandé une geiko que je connais bien pour moi, Haruka, mais je suis certain que toi aussi tu auras quelqu'un de très bien.”


Je laissais un silence un moment avant de reprendre.

“Sinon tu n'es pas trop fatigué ces temps ci? Je me demandais, je n'ai pas eu de tes nouvelles depuis un petit moment.”


Alors que je parlais un peu, j'entendis la porte s'ouvrir pour laisser apparaître deux jeunes femmes. L'une était Haruka et l'autre se présenta comme étant Shizuka, j'avais été frappé par les cheveux teintés de celle qui s'était présenté en tant que Shizuka, elle les avait décoloré en blanc! En tout cas, leur politesse n'était pas à reprocher, ni leur beauté... Je les saluais moi aussi respectueusement, regardant du coin de l’œil si Lashay n'était pas un peu perdu. Mais cela me surprendrait, je pense que la politesse était loin d'être un souci pour Lala. Ben oui, sinon je ne serais pas ami avec lui... Enfin ami, c'est un bien grand mot, mais je pouvais bien dire que je m'entendais sincèrement mieux avec lui qu'avec la plupart des gens. Nous étions semblables mais si différents à la fois. Lashay avait quelque chose que je n'avais plus, l'innocence. Malgré ce masque qu'il portait et ses défauts il avait quelque chose d'innocent en lui. C'est peut être ce qui m'attirait un peu chez lui et me permettait d'être plus à l'aise avec ce dernier... Après tout, si je ne le saquais pas je ne l'aurais jamais invité ici !

© 2981 12289 0

✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿




Caught you, I won't let you go. You got that thing that I been looking for. You are everything I dreamed of. You've openend a million doors. Just say you feel the way that I feel. I'm sorry Avery, I'm still in love with you. I want to give you a magic world. I want to be your magician. But I lie, I can't. I would like that you still love me too. Forgive me. AveryxZayn
Merci Aëvan pour le vava **
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dear Hybride :: 
Londres
 :: Quartier Sud :: Les rues :: ► Shimabara
-
Sauter vers: