Cliquez sur la barre et utilisez les flèches du clavier ou scroll afin de faire défiler

News

25/08/2017 — Inscriptions à nouveau ouvertes !
23/07/2017 — La brigade ré-ouvre ses portes ! N'hésitez pas à en faire parti !
25/05/2017 — Event Cb du 03/06 au 05/06 ICI ~
15/02/2017 — Nouveau thème !
15/02/2017 — Modifications annexes / règlement.
15/02/2017 — Réorganisation des lieux !
05/02/2017 — Lancement d'event St Valentin Ici

Top Site

Effectifs

10 Humains B.| 8 Humains N.| 10 Humains M.| 3 Hybrides D.| 18 Hybrides N.| 9 Hybrides S.

Prédéfinis Importants

Shout box Invités ↓

©linus pour Epicode
Déroule-moi



 

 :: 
Londres
 :: Quartier Nord :: Marché Noir Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mission impossible 007 [Pv Asriel] [Flashback]

avatar
Luis
Rebelle Neutre
Race : Mante religieuse
Messages : 347
Date d'inscription : 04/01/2015
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 9 Sep - 19:09
Mission impossible 007
Ft. Asriel  

Appuyé contre le mur j'attendais en observant les passants qui défilaient dans la rue. Certains me jetaient un regard, mes cheveux verts attirant leur attention et dès lors que leurs yeux se posaient sur mes antennes, on détournait le regard pour continuer son chemin. J'y étais habitué, moi-même je trouvais mes attributs laid à voir, alors, je ne leur en voulais pas. Lâchant les passants des yeux, je sortis de ma poche mon téléphone portable pour regarder l'heure, j'étais en avance. Aujourd'hui, il y avait une mission à accomplir, je me rendais au marché noir pour aller filmer les hybrides vendus là-bas. Les gens ne se rendaient pas compte du traitement que subissait les hybrides vendus illégalement, alors, il me fallait leur ouvrir les yeux. Tout ce que j'allais filmer, finirait sur la toile, si tout se passait bien.

RedHood n'allait pas pouvoir mener cette mission à bien seul, j'avais beau pouvoir compter sur ma mémoire pour mes chemins de secours en cas de fuite, il me faudrait un complice. Vu les divers services que j'avais rendu à certains hybrides sauvages, mon carnet de contact était loin d'être vide, alors trouver une personne pour m'aider n'avait pas été très compliqué. Ma prise de contact m'avait mené vers une certaine Ame, bien entendu, je me doutais bien que ça n'était pas là son vrai nom. Enfin, j'avais engagé la conversation pour lui exposer l'idée que j'avais, et en quoi elle pourrait m'aider. Il me semblait que je ne l'avais jamais croisé, souvent quand on fonctionne juste en réseau, le bouche à oreille parle plus que les visages. Cette Ame était la personne que j'attendais, la raison pour laquelle mon téléphone était à nouveau sorti de ma poche afin de voir si l'heure avançait ou pas. Bien sûr, je n'avais pas oublié de préciser que pour me reconnaître, enfin reconnaître Luis,  était quand même moi, enfin, je m'embrouillais là, en tout cas, pour me trouver, il fallait qu'elle cherche un hybride à antennes et cheveux verts. Ce qui donnerait moi.

Mon regard coula sur la tenue que je portais actuellement. D'habitude j'étais vêtu de couleurs vives et attirant l’œil, mais pour une mission au marché noir, je m'étais dit qu'il valait mieux ne pas abuser et rester dans les tons sombres. Pour ne pas changer, j'avais mis un jogging dont la coupe était inspiré du sarouel, de cette façon il ne me collait pas aux jambes, ce que j'appréciais grandement. Bien entendu, il avait fallu que je mette des baskets, quelle idée de porter un autre choix de chaussure ! Et puis, ça n'était pas comme si j'avais une immense garde de robe, la plupart de mes vêtements sentaient mauvais, je n'avais pas assez de monnaie pour la laverie. En faut, pour cacher la laideur de mes veines et les ailes du dos, j'avais opté pour un pull large, au col un peu retroussé, avec une capuche qui cacherait mes antennes et cheveux une fois à bon port. Le tout était en noir, enfin, un noir un peu délavé, mais je passerais inaperçue, du moins, j’essaierais. Pour ne pas changer, mes mains étaient gantées jusqu'au bout des doigts, pas questions que mes veines ne soient visibles.

Les chiffres sur l'écran de mon portable défilaient, signifiant que l'heure approchait. Je n'angoissais pas, ça ne serait pas la première fois que j'allais entreprendre une expédition de ce genre et puis, je devais agir. Si personne n'agissait, nous ne serons jamais libre ! Tout ce que je faisais, c'était pour pouvoir libérer les hybride, j'étais un grain de sable dans un désert, je le savais bien. Mais un grain de sable était important, c'est  ainsi que se formait les déserts, point par point la révolution se formait. Hybride par hybride, la liberté s'approchait. Certains actes nous faisaient reculer d'un pas, d'autre avancer de trois, il fallait garder espoir et croire en notre cause. Je jouerais mon rôle, même si j'étais sûr que je pouvais faire plus encore, mieux et plus utile. L'idée d'avoir plus s’impacte ne me quittait jamais, je cherchais constamment une solution pour y arriver, mais pour le moment, je n'avais que de vagues pistes.

Du coin de l'oeil, je vis arriver plus loin une hybride aux cheveux roses. Ah ça devait être elle ! Ame. Rangeant le portable dans ma poche, je m'approchais de l'hybride et avec un sourire aux lèvres, je m'adressais à elle.

« Salut ! Je suis Luis, tu es Ame, c'est ça ? »

Voyant qu'on nous jeter quelques regards intrigués, je pris le bras de l'hybride pour l'attirer dans un coin de rue à l’abri des yeux des humains et autres hybrides. Une nouvelle fois, je sorti mon téléphone de ma poche et le montré à l'hybride face à moi.

« Je vais filmer avec ça, il ne faut pas qu'on le perde, qu'on nous le vole, ni même le casser. Il sera notre joyaux, notre bébé phoque à protéger des braconniers. Le but de tout ça, c'est que l'un de nous deux arrive à mettre en ligne ce qui sera filmé dans le marché noir. »

En parlant du marché noir, je ne pus m'empêcher de tourner la tête vers l'endroit en pensant aux hybrides qui s'y trouvaient. Malheureusement, je n'y allais pas pour les  libérer, j'avais un tout autre objectif, mais un jour, ils auront leur liberté. La possibilité de marcher sans avoir peur dans la rue, le choix de vivre une vie qu'ils auront choisi de vivre et non imposée par des humains. Ils n'avaient pas à subir ce trafique ignoble, cette maltraitance.

« Si seulement tout ça n'existait pas... »

Sans m'en rendre compte, j'avais pensé à voix haute et redescendant sur Terre, un sourire se dessina à nouveau sur mes lèvres.

« Hm ! Est-ce qu'il y a des points que tu veux revoir avant d'y aller ? »

Je préférais me répéter histoire que tout soit clair et compris, plutôt qui aller à l'aveugle. En soit, le plus gros danger était de se faire repérer, ce qui ne devrait pas arriver si on faisait gaffe.
© 2981 12289 0

Spoiler:
 

✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Asriel Orva
Rebelle Neutre
Race : Serpent des mers
Féminin
Messages : 127
Date d'inscription : 03/05/2015
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 23 Jan - 2:40
Mission impossible 007


"Petit à petit nous avancerons vers la liberté"
Je venais de quitter la bande pour rejoindre un inconnu. Enfin inconnu, c'était un peu poussé. Il se trouvait que je l'avais rencontré sur internet pas par hasard. C'est RedHood sur lequel je suis tombée, et il me redirigea vers cet homme que j'allais rencontrer. Il se trouvait que les hybrides étaient parfois sur des sites cachés sous des pseudos. Avec ce dénommé Robin nous avons gardé contact. Il se battait pour la libération des hybrides et il était évident que je dise oui, lorsqu'il m'a demandé mon aide. Enfin peut être étais je un peu naive et n'aurais je pas du accepter si vite. Après tout je ne le connaissais pas réellement. Toutefois au moindre faux geste de sa part, je me barre et je saurais reconnaître si c'est un policier. Enfin j'espérais...

J'avais tout sauf envie de finir dans une cage. Je n'avais que 18 ans après tout! J'avais encore beaucoup de choses de la vie à apprendre! Et ce n'est pas en finissant capturer que je pourrais accomplir ce que je voulais. J'ai toujours fait partie de groupe d'hybrides sauvages, qui s'engageaient pacifiquement pour la liberté des hybrides. Je n'étais souvent pas pour la violence, de plus cela ne faisait que causer des soucis. Ce genre de groupe fonçaient dans le tas. Les groupes que j'intégrais était majoritairement composé de jeunes femmes, peut être parce que je m'y sentais beaucoup plus à l'aise, lorsque la gente masculine n'était pas majoritaire. Je me sentais mieux avec les filles qu'avec les hommes, enfin.... Tout dépendait du caractère aussi. Il y avait des filles que je ne saquais pas du tout! Je pense que c'était surtout une question d'habitude, mais ce n'est pas pour ça que je paniquais face à la gente masculine ou que je me méfiais de  chaque garçons que je croisais. Non pas du tout, j'avais juste tendance à être un peu moins à l'aise, je parlais moins disons voilà tout. Mais après c'est une généralité, je ne parle pas ici de cas par cas bien entendu.

Je m'étais habillée de mon sweater noir à capuche. Le noir était parfait pour cette mission. De ce que Robin m'a dit on devait filmer les conditions des hybrides au marché noir. Rien que d'y penser cela me donnait des frissons. Je haïssais imaginer les hybrides dans ces conditions, ils ne méritaient pas ça. En fait personne ne méritait ça. C'était inhumain, ce terme collait bien aux humains qui faisaient des choses pareilles. Je m'arrêtais un peu et mis ma capuche sur ma tête. Je portais aussi des converses confortables, avec lesquelles il était facile de courir. Un short beigeâtre et des collants noirs qui tenaient bien chaud. Après tout il faisait assez froid. Mais je voulais éviter de mettre un de mes jeans ça n'était pas pratique pour courir, or avec les collants et le short j'avais un peu plus de facilité.

En tout cas en y repensant, je m'étais un peu faite avoir pensais-je en riant légèrement. Au début j'avais pensé que Robin était une femme mais en fait non. Le pseudo m'avait induit en erreur, puisque depuis une série que je regardais où Robin est une femme, je l'associais à un nom de femme, mais lorsqu'il me parla au masculin je compris ma gaffe. J'étais stupide... Je reprenais donc ma marche en sortant mon portable de ma poche pour regarder l'heure. Hm je serai certainement pile à l'heure. J'accélérais un peu le rythme et frissonnais légèrement du au vent de nuit et d'hiver qui soufflait. Je n'avais pas non plus grand chose comme vêtement qui tiennent chaud je n'avais que quelques sweaters et pulls. La vie de sauvage n'était pas pratique pour le confort disons, mais je m'en suis toujours accommodée.

Arrivée sur la place je ralentis mon rythme, avant de regarder de droit et gauche. Normalement je le verrais facilement il était assez atypique. Des antennes et des cheveux verts, ça court pas les rues ça. Certaines personnes me regardaient du aux mèches de cheveux roses qui dépassaient sous ma capuche clairement. Ben quoi? Ils avaient un problème avec la couleur? Sérieux...  J'avais raté ma colo, mais finalement j'aimais bien cette couleur, elle m'allait bien, alors j'ai gardé! Au début je voulais du rouge mais tant pis. En tout cas hors de question que je garde mes cheveux blancs, je ne les aimais pas, cela me donnait un air de fantôme avec ma peau pâle. Ce que je détestais le plus c'étaient mes écailles je crois, que je cachais toujours très bien.  Je portais d'ailleurs deux gants noirs, pour cacher deux trois écailles sur ma main, même si j'en avais peu à cet endroit. Enfin bref... Comme quoi, dans le fond je n'étais pas totalement fière de ma race.

Cherchant toujours, je ne me rendis pas compte qu'un homme s'était arrêté sous mon nez et fus un peu surprise. Je le fixais un peu interloquée, Ame... Il connaissait mon pseudo... Ah mais oui! Ses cheveux, ses antennes! C'est lui! J'affichais un léger un sourire en le reconnaissant et répondis.

“Oui c'est bien moi. Et toi t'es bien... Robin c'est ça?”


Dis-je d'un ton très bas. Sans même que j'eus le temps de rajouter quoique ce soit, il me prit le bras pour me tirer un peu plus loin. Je zieutais alors les gens autour de nous parfois en comprenant la raison de son geste. Effectivement, ces gens étaient d'une curiosité maladive... Franchement, c'est pas comme si on était des sélénites non plus hein! D'ailleurs j'avais vu un film sur des sélénites, ça ça faisait un peu peur j'avoue... Je dégageais ensuite doucement mon bras, de sa faible emprise, pour en reprendre le contrôle alors qu'il me parlait plus tranquillement. Le coin était peu fréquenté et là où on était personne ne nous regardait.

J'eus un simple hochement de tête à ce qu'il m'avait dit comprenant l'importance. Au pire je pourrais même filmer si jamais quelque chose arrivait au portable enfin quoique je n'avais pas beaucoup de batterie et pas sur que ce soit une bonne idée finalement. Le portable de Robin était donc bel et bien notre seul espoir. On allait diffuser cette bombe à retardement sur les réseaux et sites... Et ils verront bien la réalité derrière la situation de certains hybrides. De base je trouvais même inacceptable le fait qu'on soit comme des marchandises à vendre. Je comprenais tellement l'hybride, je pensais la même chose et soupirais légèrement à sa remarque avant de répondre tout bas.

“Un jour les choses changeront j'en suis certaine”

Dis-je avec une lueur de détermination dans les yeux.

“Nope, je crois avoir tout compris. On se planque, on filme ce qu'on a à montrer et on reste discret c'est ça? Le tout c'est de surtout pas se faire chopper. Il ne nous reste plus qu'à nous diriger au coeur de ce stupide marché...”

Je détestais le marché noir, parce que je savais très bien les horreurs qui s'y déroulaient. D'ailleurs je réprimais la peur, qu'un des chasseurs ou vendeur du marché ne nous attrape... Ce serait la pire des choses, car contrairement aux magasins légaux ils ne faisaient pas toujours dans la dentelle, et n'hésitait parfois pas à battre les hybrides. J'eus un frisson rien que d'y penser. Je parlais d'un ton bas et jamais fort, dans le risque que quelqu'un puisse nous entendre. Je le regardais ensuite et repris la parole.

“Au fait... Tu peux m'appeler Asriel si tu veux. Et quel est ton vrai nom? Je pense pas que Robin le soit non?”

C'était plus fort que moi, j'avais besoin de connaitre son vrai nom. Je savais bien que la plupart ne mettaient pas leurs vrais noms sur internet, et il avait pas une tête à s'appeler Robin... Mais si ça se trouve il voudrait peut être le cacher pour une raison quelconque mais bon de base s'il m'a demandé c'est qu'il me faisait confiance non? Je me demandais s'il me faisait vraiment confiance en tout cas, j'espérais, sinon cette mission risquait de ne pas bien se passer. En tout cas il ne me semblait pas dérangeant, c'est la même impression que j'ai eu de lui sur internet, il me parait sympathique et plus encore. Vraiment déterminé! Et ça, ça ne pouvait pas être un mauvais point quand il s'agissait de libérer les hybrides petit à petit de l’oppression.



✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿



Can you change my life? But only me can change my own life no? I want to fly high and change this world. Can you feel magic in the air? Everything's gonna change like magic~
Merci Lala pour le vava ♥

Sign:
 



clubs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dear Hybride :: 
Londres
 :: Quartier Nord :: Marché Noir
-
Sauter vers: