Cliquez sur la barre et utilisez les flèches du clavier ou scroll afin de faire défiler

News

24/05/2017 — Event Cb du 03/06 au 05/06 ICI ~
25/02/2017 — Rang Brigade fermé, sauf prédéfinis !
15/02/2017 — Nouveau thème !
15/02/2017 — Modifications annexes / règlement.
15/02/2017 — Réorganisation des lieux !
05/02/2017 — Lancement d'event St Valentin Ici

Top Site

Effectifs

8 Humains B.| 7 Humains N.| 8 Humains M.| 10 Hybrides D.| 17 Hybrides N.| 9 Hybrides S.

Prédéfinis Importants

Shout box Invités ↓

©linus pour Epicode
Déroule-moi



 

 :: 
Londres
 :: Centre Ville :: Les ruelles Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jusqu'à ce que la liberté nous sépare [Pv Chen]

avatar
Luis
Rebelle Neutre
Race : Mante religieuse
Messages : 335
Date d'inscription : 04/01/2015
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 9 Sep - 22:19
Jusqu'à ce que la liberté nous sépare
Ft. Chen  

Calme toi. Ne t'inquiète pas, tu trouveras une solution.

Oh oui, c'était bien beau de me dire tout ça, mais en attendant, je m'agitais, le poignet accroché à un barreau de grille de fenêtre dans un cul de sac. Oh non, que dis-je ? Menotté ! On m'avait passé cet instrument en fer autour du poignet afin que je reste bien sagement à ma place. Pourquoi ? Eh bien, c'était toute une histoire ! Moi, Luis, simple hybride sauvage, je me baladais tranquillement dans la rue, quand tout à coup ! Deux chasseurs me prirent en chasse. Un rebondissement épique, digne d'un film hollywoodien. Bien entendu, je présentais les choses sous cet angle pour ne dramatiser, mais en réalité, plus le temps passait, plus je me demandais si l'option de me couper la main n'était pas une bonne idée. Prendre la fuite, essayer de perdre ces deux chasseurs n'avaient servi à rien, eux aussi semblaient très bien connaître le coin, et mon endurance ne volait pas très haut, surtout après avoir glissé dans une flaque, alors... nullement besoin d'une masterball pour m'attraper.

Soupirant exaspéré par la situation, je tirais un peu sur mon poignet, faisant teinter les menottes contre le barreau. D'ailleurs, quelle idée de mettre un lampadaire dans un endroit pareil ?  Personne ne s'y rendait! Bon, l'avantage était que je me trouvais seul.  Les deux chasseurs étaient reparti peu après m'avoir mis la main dessus, ils avaient parlé d'un autre hybride et s'était là, la raison pour laquelle ils m'avaient menotté au lampadaire. Avant de partir, les deux hommes m'avaient sagement recommandé de ne surtout pas bouger et de les attendre ici.

« Comme si je pouvais aller où je voulais... »


Si j'avais eu une épingle à cheveux sur moi, j'aurais pu tenter de forcer la serrure des menottes pour prendre la fuite, mais non. Je n'avais pas non plus la possibilité de toquer à la fenêtre pour que l'habitant m'aide à me débarrasser de l'attache. Honnêtement, il y avait de forte chance que le lieu auquel la fenêtre appartenait était même vide. Parce que je suis une personne très chanceuse dans la vie. Ne souhaitant évidemment pas que je m’apitoie plus sur mon sort, les deux chasseurs revinrent... avec un hybride en plus. Oh chouette ! De la compagnie... mais qui aurait peut-être une solution pour nous sortir de ce problème.

Arrivé à ma hauteur, l'un des chasseurs m'examina du regard. Je ne comprenais pas trop ce qu'il cherchait, mes antennes étaient toujours à leur place et mes jolies veines ne s'étaient pas évaporées. Au regard de l'humain je répondis par un sourire. Le sourire poli, presque trop poli qui donne parfois envie d'encastrer la tête du concerné dans un mur, mais tout allait bien : j'étais menotté. Le deuxième chasseur était resté plus loin et semblait s'impatienter, prêt à repasser à l'action et d'ailleurs, le ton peu agréable qu'il finit par employer le prouva :

« Tu te dépêches ?! Y'en a d'autre à attraper ! Tu les attaches ensemble et puis basta !
-Juste comme ça... ? Ensemble ?
-......C'est ce que j'ai dit ! Tu te grouille ouais ?! »


Hm, il semblait qu'un des deux commander et que l'autre se contentait d'obéir à l'autre. Celui qui était le chef finit par tourner les talons pour retourner à la chasse, ce qui fit un peu paniqué le chasseur resté seul. Oh ? Il se sentait en infériorité numérique ? Mal à l'aise quand le soutient n'est plus là ? Je ne savais pas trop ce qu'il avait en tête cet homme, mais, lorsqu'il me détacha du barreau pour passer la deuxième attache à l'hybride, il oublia de passer les menottes derrière un des barreaux, ce qui nous aurait empêché de prendre la fuite. Sur le coup, lever les yeux au ciel devant tant d'incompétence fut quelque chose qui me tenta énormément ! Cependant, je me forçais à garder mon sourire, pour ne pas que le chasseur ne remarque sa bourde, je ne pris que le risque de lancer un coup d’œil à l'hybride que lorsque l'homme nous retira son attention pour rejoindre son collègue.

Tout de même... j'étais très perplexe de ce qui venait de se passer. Un signe de la vie pour nous prouver qu'on avait tous les droits d'être libre ? C'était là une bonne interprétation de la bêtise de l'humain. Comme pour me prouver que j'étais bien libre de mes mouvements, je levais le poignet sans rencontrer de réelles résistance. Hm, oui, oui, on pouvait s'en aller. Ensemble, car nous étions toujours menotté l'un à l'autre.

« Eh bien, étant donné que nous allons passer un moment ensemble, profitant de la compagnie de l'un de l'autre, je me présente, mon nom est Luis. Je serais encore plus enchanté de faire votre rencontre si vous m'avouez être une descendante de MacGyver. »

L'espoir d'un tel aveu était très faible cependant, voir inexistant. Par contre, la possession d'une épingle à cheveux était peut-être plus réelle. Enfin, ça ne servirait à rien si nous restions plantés ici, l'un des deux chasseurs pourraient revenir à tout moment et remarquer ce qui clochait.

« Je vous propose de prendre la poudre d'escampette avant de gâcher cette chance inouïe de fuite. Il serait dommage de finir en cage parce que nous avons pris trop de temps à réagir, non ? D'ailleurs, avez-vous une solution à notre nouveau problème ? Ne soyez pas vexée, mais je ne tiens pas à vivre avec vous jusqu'à ma mort... »

Avec un sourire un peu désolé, je fis un pas en avant pour voir si l'hybride allait me suivre ou pas. Oh qui sait ! Peut-être que j'étais tombé avec une hybride ayant l'envie folle d'être mise en vente, il fallait bien un équilibre à tout.  
© 2981 12289 0

✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Chen
Rebelle Sauvage
Messages : 70
Date d'inscription : 09/03/2015
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 23 Oct - 22:03

Jusqu'à ce que la liberté nous sépare
Si seulement elle avait su ! Oui, si elle avait su que sa journée prendrait une tournure aussi inattendue, elle serait resté tranquillement planqué, mais voilà, rien n'est prévisible malheureusement. Chen s'était baladé en ville, elle ne pouvait pas s'en empêcher, elle avait eu pour idée de constituer de nouveaux croquis. Vous allez me dire, pour faire ça, elle aurait pu rester chez elle, mais en fait non. Pour Chen, se rendre en ville était une grande source d’inspiration, voilà pourquoi même pour de simple croquis, elle avait besoin de se déplacer.

Il fallait bien l'admettre, depuis peu, Chen avait quand même pris une sacrée confiance en elle. Elle se cachait déjà moins et c'est bien pour cela qu'elle s'était rendu en ville dans une rue bondée sans aucune hésitation. Elle s'amusait à observer les nombreux humains et hybrides qui défilaient devant ses yeux pour finalement commencer a poser son crayon sur son carnet de croquis. Elle commençait doucement à dessiner calmement, quand Chen dessinait, elle avait tendance a s'éloigner de la réalité, elle n'écoutait plus personne, c'était comme si elle était dans un autre monde. A cause de cela, elle ne tardait pas a se faire repérer. Un chasseur s'approcha d'elle et lui choper violemment l'épaule.

Sortant de ses pensées, notre hirondelle tournait son regard vers le chasseur en fronçant les sourcils. Elle tentait de se débattre, mais rien à faire, il la tenait bien. Il la forçait à la suivre jusqu’à une petite ruelle. Là, Chen se rendait compte que le chasseur n'était pas seul, il était accompagné d'un autre chasseur. Mince, cela se compliquait pour elle...Serrant les dents, elle se contentait de lancer des regards noirs aux deux chasseurs. Finalement, Chen remarquait bien vite qu'elle avait de la compagnie...Un autre hybride s'était fait capturer. Elle haussa un sourcil et en entendant un des chasseurs s'impatienter, elle se laissait faire. Sans trop savoir comment, elle se retrouvait menotter avec l'autre hybride aux cheveux vert.

Dans son grand malheur, il y avait quand même un peu de chance. En effet, il semblerait qu'elle soit tombée sur des chasseurs peu malins, celui qui les avait attachées ensemble n'avait même pas pris la peine de les immobiliser plus que ça. Chen soupirait longuement. Au moins avec ça, elle pouvait espérer fuir, mais il fallait que l'autre hybride la suive. Heureusement pour elle, c'est cet autre hybride qui faisait le premier pas. Il s'était présenté sous le nom de ''Luis'', c'était assez peu banal...Soit. Dans tous les cas, il avait demandé son nom à Chen.

Notre chère hybride allait lui répondre quand il enchaîna sur sa lancée lui coupant toute occasion de répondre. Chen l'écoutait patiemment. Ce qu'il suggérait était très judicieux, c'était d'ailleurs la première idée qu'elle avait eue en constatant leurs situations. Il fallait fuir c'était indéniable. Elle se contentait d'hocher la tête en le tirant un peu pour se déplacer un peu plus loin. En chemin, elle répondait d'un ton assez calme :

« Je me nomme Chen, je ne pense pas être une descendante des MacGyver malheureusement, et tu as raison, il vaut mieux s'éloigner le plus loin possible tant qu'on le peut. »

Chen empruntait plusieurs petites ruelles qu'elle connaissait bien, elle restait sur ses gardes au cas ou un chasseur déboulerait. L'avantage, c'est qu'elle connaissait assez bien la ville, elle évitait délibérément les rues bondées pour avoir plus de chance d'éviter les chasseurs qui risquaient de chercher leurs cibles dans ce genre d'endroit. Finalement, après quelques minutes à s'éloigner, Chen s'arrêtait, elle s'appuyait contre un mur et elle tournait la tête vers le pauvre hybride qui s'était fait traîner dans son escapade :

« Dis-moi...T'es vraiment un hybride libre ? C'est bizarre je t'ai jamais croisé… »

Vu qu'ils allaient passer du temps ensemble, autant établir un contact...© 2981 12289 0

✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿




Merci Iku & Zayn <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Luis
Rebelle Neutre
Race : Mante religieuse
Messages : 335
Date d'inscription : 04/01/2015
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 15 Juin - 22:52
Jusqu'à ce que la liberté nous sépare Chen & Luis
Nous nous éloignions de plus en plus du lieu de notre détention éphémère et pendant la marche, je jetais machinalement des coups d’œil autour de moi pour retenir le chemin que nous empruntions et mémoriser d'autres points de repère. On ne savait pas, cela pourrait s'avérer utile et je ne tenais pas à courir dans un dédale dont je ne connaissais pas les secrets. Fort heureusement l'hybride avec moi ne semblait pas être muette, le chemin aurait été long sinon, et ni vouloir rester menottée à moi. Je devrais me vexer ? Chen, puisque c'était son nom, ne descendait pas du personnage de série télévisée comme je m'y attendais. J'aurais espéré le contraire que cela aurait été stupide. Un personnage fictif ne peut avoir d'enfant IRL. Il me semblait que je partais dans des divagations un peu trop incongrues et impossibles, il était préférable que je me concentre sur le présent.

Pour le moment je suivais Chen, elle semblait vouloir rester dans les ruelles, ce  qui était une bonne idée. Les chasseurs devaient se trouver dans les rues plus fréquentées, sinon ils ne croiseraient jamais d'hybride à prendre les ruelles désertes. Cependant la solution pour nous débarrasser des menottes n'était pas encore trouvée, pour le moment nous nous éloignions, mais à un moment nous aimerions sûrement vraiment nous éloigner l'un de l'autre tout court. Lorsque mon acolyte s'arrêta pour s'appuyer contre un mur, j'en fis de même, je ne pouvais pas continuer ma route de toute manière. La voilà qui me demandait si j'étais bien libre... Je ne l'aurais pas été le problème actuel n'existerait pas car je n'aurais pas été arrêté. On aurait appelé mon maître à la place je suppose, je ne le savais pas. Par contre, si on commençait à trop se méfier l'un de l'autre ça ne nous aiderait pas, sur ce coup il nous fallait un minimum de confiance mais d'un côté... On ne se connaissait pas et je ne savais pas non plus si je pouvais vraiment compter sur elle...

« Dans le cas contraire je ne me retrouverais pas menotté à vous. Il ne me semble pas vous avoir déjà rencontré non plus, cela doit être dû au fait que je ne sors pas souvent, pour justement éviter de me retrouver dans la situation actuelle.»


Pour accompagner mes paroles, je levais le bras pour montrer les fameux liens métalliques. Au point où en avait été l'idiotie du chasseur, il aurait pu oublier les clefs sur la serrure ! Mais je suppose qu'il ne fallait pas pousser sa chance un peu trop loin.

« Pourquoi cette question ? Vous craignez que je ne vous tende un piège en étant complice des deux chasseurs ? Honnêtement, j'aimerais surtout rentrer chez moi et m'y terrer pendant peut-être quelques jours. Cela devrait être suffisant pour me remettre de cette aventure. Pour le moment, qui sait ce qu'il va advenir de nous pendant notre quête de la liberté. »

Je parlais bien entendu des menottes, mais il est vrai que d'une manière plus globale, la quête de la liberté pouvait se référer au fait de ne pas avoir de maître et d'espérer un jour être vraiment libres et égaux des humains. Allez, concentrons-nous sur la liberté prioritaire ! Il ne manquerait plus que l'un de nous deux aient une envie pressante... De mon côté tout était ok à ce niveau-là et je croisais fort les doigts pour que cela continue. Il y a une loi, celle des séries qui est bien enquiquinante lorsqu'elle le veut, et grâce à cette loi, notre situation pouvait s'aggraver. Enfin, encore fallait-il y croire, mais sait-on jamais ce qui peut survenir au coin de la rue.

« Vous ne posséderiez pas, par hasard, une épingle ? Celle qu'on met dans les cheveux par exemple. Ou alors, vous ne connaissez pas une personne qui s'y connaît en cambriolage ? Un serrurier ? Gratuit, je n'ai malheureusement aucune monnaie sur moi. »

Après cette demande, je jetais un coup d’œil par-dessus mon épaule pour voir si personne n'approchait. Il était bien beau de s'arrêter, mais je ne voulais pas trop attendre non plus, qui sait, les chasseurs pouvaient déjà nous avoir rattrapés, ou bien il y en avait un autre dans le coin, ou, si nous étions chanceux, un hybride pour nous aider. Mais cela serait trop espérer. Les antennes sur le haut de mon crâne se mouvèrent légèrement, montrant que je commençais à devenir nerveux. De mon côté, je ne connaissais vraiment personne pouvant nous sortir de là ? Si  j'avais eu de l'argent j'aurais proposé d'aller acheter un paquet d'épingle dans une supérette mais là... Le voler ? Je n'étais pas très doué en course et je nous ferais peut-être ralentir dans notre fuite.

« Oh, et si nous cassions les menottes ? La chaîne ? Peut-être qu'en tirant fort chacun de notre côté, on pourrait la briser. »

Non, ça ne fonctionnerait pas, même si les menottes étaient bon marché. Sans me départir de mon sourire, je fixais un peu Chen. Est-ce qu'elle aurait une arme à feu sur elle ? Enfin, si elle en avait une, elle n'aurait pas été attrapée car elle aurait pu tirer sur les chasseurs ou bien simplement les menacer avec.

Pour le moment, j'étais bien forcé d'admettre que je n'avais pas de solution pour les menottes.
© 2981 12289 0

✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dear Hybride :: 
Londres
 :: Centre Ville :: Les ruelles
-
Sauter vers: