Cliquez sur la barre et utilisez les flèches du clavier ou scroll afin de faire défiler

News

25/02/2017 — Rang Brigade fermé, sauf prédéfinis !
15/02/2017 — Nouveau thème !
15/02/2017 — Modifications annexes / règlement.
15/02/2017 — Réorganisation des lieux !
05/02/2017 — Lancement d'event St Valentin Ici

Top Site

Effectifs

5 Humains B.| 7 Humains N.| 11 Humains M.| 10 Hybrides D.| 18 Hybrides N.| 9 Hybrides S.

Prédéfinis Importants

Shout box Invités ↓

©linus pour Epicode
Déroule-moi



 

 :: 
Londres
 :: Centre Ville :: Les ruelles Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Train train quotidien [PV Alexander]

avatar
Adriel Wellington
Hybride Neutre
Race : Grande Aigrette
Masculin
Messages : 248
Date d'inscription : 06/03/2015
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 22 Nov - 19:50
Cela fait longtemps, et j'ai encore du mal à m'habituer à faire les courses pour moi. Avoir à écrire sa propre liste, gérer son propre budget, sans avoir celles du reste de la maison sur le dos. Avec l'argent que je gagne en travaillant, j'ai même réussi à gagner assez pour m'acheter un portable, ce qui est beaucoup plus pratique que mon carnet pour communiquer. Je dois sans doute remercier mon nain de maître pour cela. Il ne veut tellement rien avoir à faire avec ses hybrides qu'il en vient à les traiter comme des êtres humains. Paradoxal ? Sans doute.

Travailler dans un pub est vraiment plus sympathique que je l'aurais cru. C'est la première fois que je fais écouter ma musique à d'autres personnes que ma famille ou mes maîtres. Et au vu des retours, j'ai pu constater que je joue mieux que je l'aurais pensé. Bien entendu, j'ai eu de bons professeurs, et je n'ai pas toujours été sourd, mais j'ai toujours un peu peur d'avoir perdu la main. Après tout, qui me dit qu'on ne tente pas de me rassurer ? Je sais au moins qu'un patron de pub ne ferait pas cela.

Quoi qu'il en soit, me voilà sortant fièrement avec des sacs remplis de poisson, de légumes et de salade. J'en connais beaucoup qui me traiteraient de fragile ou d'elfe, en voyant que je ne me nourris que de denrées saines. C'est que ces rustres n'ont aucune idée de ce qu'ils font à leur santé, avec les montagnes riches et lourdes de sucre et de graisses qu'ils avalent chaque jour. Il est vrai que je suis un peu fin pour ma taille, mais c'est que tout ce qui n'est pas léger me donne des haut-le-cœur.

Je préfère rentrer à pied. Certes, je sens déjà mes doigts craquer sous les poids de mes courses, mais ma santé s'est un peu améliorée depuis que je fais de l'exercice régulièrement. Et rentrer en marchant avec des sacs aussi lourds, c'est un bon moyen de s'entraîner sans faire trop d'efforts. De plus, la maison n'est pas si loin que cela. Juste à quelques rues d'ici, même si elle est un peu à l'écart. Il faut bien que je me fasse un peu violence de temps en temps.

Environ deux rues après le centre commercial, j'aperçois une silhouette qui me fait tiquer. Un homme semble complètement ailleurs. Mais ce n'est pas son air perdu qui me fait réagir. C'est plutôt que j'ai la drôle d'impression de le connaître. Je reste en place, figé en plein milieu de la rue. Je plisse un peu les yeux. Où est-ce que je l'ai vu ? C'est vraiment étrange, je n'ai pas ce genre de sentiments pour rien d'habitude.

Il me faut cogiter quelques instants, l'observer sous tous les angles et bien remonter mes pensées pour enfin trouver. Mais oui ! Il est barman, et nous travaillons parfois dans le même établissement. Mon réflexe est de sortir mon portable et de me diriger vers lui, de mon pas rapide habituel. J'écris une petite phrase bateau dans mon téléphone, et j'utilise le haut parleur afin de la dire à « voix haute ».

« Bonjour, monsieur Lactae ! Vous allez bien ? Dites-moi, vous vous êtes un peu lâché ». La voix doit être robotique. Je n'ai aucune idée de la façon dont elle sonne. J'imagine que cela doit paraître un peu ridicule. Je ne sais pas si je devrais cesser de l'utiliser ou pas, peut-être que lire ce que je dis est suffisant.

Je le fixe de haut en bas. Rien à voir avec l'homme que j'aperçois au bar, qui a l'air si confiant et propre sur lui, qui est toujours tellement classe et agréable. Des vêtements discount, une grosse paire de lunettes, j'ai même peine à déterminer s'il est coiffé ou non. Par tous les saints, je n'ai rien vu d'aussi perturbant depuis bien longtemps. Un très grand rictus s'est sans doute affiché sur mes lèvres. Non, je ne vais pas raconter ce que j'ai vu aux collègues ou aux jolies clientes... pas trop. C'est juste amusant. Je ne prends pas la peine de lire sa réponse sur ses lèvres avant de reprendre.

« Que faites-vous dans le coin ? C'est une belle coïncidence. Je ne vais pas mentir, j'aurais presque envie de vous demander un selfie, si nous nous connaissions assez pour cela, et si ce n'était pas importun... mais pas d'inquiétude, je ne le ferai pas. » Je suis très visiblement en train de me retenir de rire. J'ai des spasmes incontrôlés.

✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿








Merci Ake !:
 

Merci Sean ~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dear Hybride :: 
Londres
 :: Centre Ville :: Les ruelles
-
Sauter vers: