Cliquez sur la barre et utilisez les flèches du clavier ou scroll afin de faire défiler

News

25/02/2017 — Rang Brigade fermé, sauf prédéfinis !
15/02/2017 — Nouveau thème !
15/02/2017 — Modifications annexes / règlement.
15/02/2017 — Réorganisation des lieux !
05/02/2017 — Lancement d'event St Valentin Ici

Top Site

Effectifs

5 Humains B.| 7 Humains N.| 11 Humains M.| 10 Hybrides D.| 18 Hybrides N.| 9 Hybrides S.

Prédéfinis Importants

Shout box Invités ↓

©linus pour Epicode
Déroule-moi



 

 :: 
Londres
 :: Centre Ville :: Brigade :: Bureau de la Brigade Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

She's looking like class and I'm looking like trash ft.Ophélia ~

Milo
Brigade Hybride Docile
Race : Poisson-lune
Messages : 26
Date d'inscription : 28/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 2 Déc - 14:44
She's looking like class and I'm looking like trash ✩
Milo & Ophélia
Ca faisait bien une semaine et demie que Milo n'avait pas remis les pieds à la Brigade, et la fatigue commençait à se faire pesante. Certes l'hybride avait l'habitude d'être en infiltration, de ne pas pouvoir rentrer, d'avoir à dormir dans des endroits plus ou moins recommandables et être en mouvement quasiment toute la journée, mais l'accumulation ne lui faisait jamais de bien. Et puis il y avait cette coupure à l'avant-bras gauche qu'il s'était fait sur des barbelés en voulant filer trop vite en même temps que le groupe: à la couleur ça n'allait pas en s'arrangeant. Au départ il l'avait ignorée, puis il avait essayé de voir si le groupe qu'il avait infiltré pouvait lui indiquer un équivalent d'infirmerie, hôpital clandestin, peu importe, pour au moins mettre du désinfectant. Ca s'était fini en plaie rapidement nettoyée avec une compresse de gaze pressée dessus et un bandage pour la maintenir. Plutôt sérieux me direz vous, ça évitait d'avoir la blessure à vif et qu'elle chope tous les germes de Londres, mais quand il avait constaté l'enflure qui commençait à être visible, le poisson-lune s'était bien rendu compte que ça n'allait pas. Il avait eu beau relaver la plaie consciencieusement et changer la compresse dès que possible, ça n'arrangeait que peu la situation. En soi c'était idiot, comme coupure, et même pas terriblement profond, mais ça prenait son temps pour guérir. Aussi avait-il songé rentrer à la brigade plusieurs fois avant la fin de la mission, pour s'assurer qu'une blessure aussi mineure ne prête pas à conséquence à cause de sa négligence. Mais finalement il s'était ravisé: autant ne pas prendre de risques, maintenir sa couverture était prioritaire.

C'est tout de même avec soulagement que Milo avait discrètement pris la direction de la brigade à une heure creuse de l'après-midi, une fois sa mission terminée. Il s'était assuré de partir quand il supposait qu'on avait le moins de chances de le chercher, pour réduire le risque d'être suivi. Sur le chemin, l'hybride eu n'avait de cesse de réarranger ses cheveux nerveusement, conscient qu'ils n'étaient clairement pas au mieux de leur forme. Il avait pu se laver de façon relativement régulière -et tant mieux parce qu'il supportait assez limite la saleté-, mais ça ne voulait pas dire que tout dans son apparence collait avec ce qu'il aurait préféré. Notamment ses vêtements. Rien de bien original, somme toute: un jean et un sweat-shirt à capuche avec une veste par dessus pour ne pas avoir trop froid, ce qui l'ennuyait n'était pas la forme mais l'état. Un peu de boue sur le bas du pantalon et au niveau d'un genou, quand il avait malheureusement trébuché. La manche de l'un de ses t-shirt était aussi déchirée suite à sa rencontre avec les barbelés, et bien qu'il aie lavé le sang à la première occasion il n'avait pas eu le temps de recoudre, se contentant donc de le plier dans son sac en attendant. Il avait clairement d'autres priorités sur le moment, bien que l'aspect hors d'état du vêtement le dérange quelque-peu.

Milo salua poliment les quelques personnes présentes à la Brigade en arrivant, et jaugea rapidement que sa fatigue devait être apparente, au vu de leurs mines vaguement inquiètes ou au moins surprises. Préférant ignorer son léger malaise à cette idée, l'hybride s'empressa d'atteindre le bureau qu'il partageait avec la belle Ophélia depuis un moment déjà. Une chance incroyable d'être tombé sur elle et pas quelqu'un d'autre d'ailleurs: étant aussi ordonnés l'un que l'autre ils s'assuraient de garder le bureau dans un état irréprochable. De plus, impossible de nier que sa compagnie lui était fort agréable. Pour le coup le poisson-lune s'en voudrait presque de revenir sur les lieux dans son état actuel, bien que ça ne soit hélas ni la première ni la dernière fois. Il aurait pu directement filer à la caserne pour au moins s'occuper de ses cheveux la blessure et peut-être dormir un peu mais faire son travail correctement passait en priorité. Il pouvait bien écrire son rapport maintenant, ou au moins les points importants pour celui-ci, et s'inquiéter de son propre cas plus tard.

" Bonjour Ophélia, salua-t il en entrant dans le bureau, Ca faisait longtemps, ta semaine se passe bien ? "

Demanda-t il avec un sourire fatigué en se dirigeant vers son côté du bureau pour poser son sac et se débarrasser de la veste. Il lui aurait bien serré la main mais préférait éviter de l'approcher, n'ayant pas trainé dans des endroits particulièrement recommandables ces derniers jours. Ce serait idiot de la rendre malade par inadvertance. Milo avait beau savoir que son amie faisait, le même travail sur le terrain que lui et devait, à coup sûr, se retrouver dans des situations similaires, il ne pouvait s'imaginer prendre le risque d'endommager de quelque façon que ce soit sa délicate personne. Il alla donc s'assoir un peu lourdement sur son siège de bureau, retenant un soupir de fatigue en commençant à remplir au stylo un rapport. Passées les dates de début et de fin il peinait à se concentrer à vrai dire.

" Je remplis ça et je file.., ajouta-t il à l'attention de l'autre hybride, ce serait inadmissible  que je m'endorme ici. "

Termina-t il en levant brièvement les yeux sur sa collègue, laissant un léger rire lui échapper avant de se reconcentrer sur la feuille vierge qui semblait le narguer. Peut-être qu'il devrait juste noter les points importants à côté et rédiger plus tard.. non, il n'était certainement pas un tel paresseux. Secouant la tête comme pour se sortir d'une forme de léthargie qui commençait à l'envahir, Milo commença tant bien que mal à rédiger, s'arrêtant assez fréquemment parce qu'il perdait le fil de sa phrase ou doutait sur l'orthographe d'un mot pourtant très courant. Il faut dire que le picotement qui se réveillait au niveau de sa blessure à chaque fois qu'un mouvement du poignet tirait un peu trop sur sa peau ne l'aidait pas beaucoup à se concentrer sur le rapport. Voilà qui risquait de prendre plus de temps que prévu.
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Ophélia
Brigade Hybride Neutre
Race : Paon
Messages : 34
Date d'inscription : 27/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 5 Déc - 0:28


She's looking like

class and I'm

looking like trash




Ophélia commençait à se sentir très seule depuis quelques jours. Le charmant Milo avec qui elle passait son temps à discuter et à admirer discrètement n'était pas revenu depuis longtemps et le manque de sa présence se plaisait à se faire sentir. Le sourire de la belle s'était en somme quelque peu terni. Elle demeurait toujours efficace dans son travail mais on pouvait tout de même ressentir l'essoufflement de son entrain quotidien. Le poisson Lune était après tout l'une des seules personnes avec laquelle elle s'entendait particulièrement bien et à force de passer du temps en son agréable compagnie, elle s'était entièrement accoutumée à cette dernière. C'était désormais vraiment étrange pour le paon de retrouver l'amertume de la solitude. Si seulement elle eut également une mission à réaliser en extérieur entre temps, elle n'aurait pas eu le moral aussi diminué. C'était néanmoins le néant de ce côté-là. Il ne lui restait alors qu'une unique alternative pour tenter de se changer les idées, s'immerger plus ou moins dans le travail qu'on lui avait assignée à la brigade.

Le paon soupira de lassitude. Ophélia prenait parfois le temps de s'arrêter et de regarder à travers la fenêtre avec un air rêveur trônant sur son visage. Mais elle se détachait bien vite du paysage pour pouvoir se concentrer de nouveau sur ce qu'elle avait à faire. La belle jeta néanmoins un petit coup d'oeil affligé au bureau vide de Milo avant de se remettre à écrire. Elle ne s'attendit tellement pas à ce que le poisson Lune revienne aujourd'hui qu'elle crut rêver dans un premier temps. Elle se rendit toutefois compte qu'il s'agissait bel et bien de lui et qu'il était de retour de sa mission d'infiltration. Son visage s'illumina aussitôt d'un sourire qui se fana aussi rapidement qu'il était apparu en constatant la mine éreintée de son collègue et surtout sa blessure.

Ophélia ♆ Bonjour Milo. C'était tellement ennuyeux sans toi ... Mais plus important ! Tu as une mine horrible et cette blessure ... Tu m'inquiètes !

Le paon s'adonna aussitôt à faire rouler son fauteuil pour pouvoir se déplacer et rejoindre le poisson Lune. Elle avait envie de lui recoiffer ses beaux cheveux mais sa plaie l'alarma plus que tout. Elle le regarda affligée en prenant délicatement son bras meurtri. Ses prunelles se rivèrent alors sur la blessure en très piteux état. Cette dernière était en train de se surinfecter et Ophélia savait parfaitement à quel point le pauvre Milo devait en souffrir et être ainsi être incommodé par cette vilénie. La demoiselle ne pouvait pas rester là à le regarder peiner à réaliser son rapport. Il menaçait même de s'écrouler sur place.

Ophélia ♆ Tu ne vas vraiment pas bien ... Je ferai ton rapport à ta place ne t'inquiète pas pour ça. Mais par pitié, allons soigner ta blessure !

Le paon ne lui demanda guère son avis et lui prit la main. Elle l'obligea à se relever et traversa toute la brigade avec lui afin de se rendre à l'infirmerie qui était située à la caserne. La plupart des regards se tournèrent dans leur direction au moment de leur passage. Il fallait dire qu'ils avaient l'air d'un petit couple à se tenir la main en public comme-ci de rien n'était. Mais Ophélia ne leur accorda aucune importance, bien trop occupée par l'état de l'adorable poisson Lune. Une fois arrivés devant la porte du petit local, elle toqua mais aucune réponse. Elle soupira et tenta d'ouvrir la porte. Heureusement qu'elle n'était pas fermée à clefs. Elle fit délicatement s'asseoir Milo sur le lit et alla s'emparer d'une paire de gants qu'elle enfila puis d'un bout de coton, d'une pince stérile et d'un antiseptique.

Ophélia ♆ L'infirmier n'est jamais là qu'on a besoin de lui. C'est inadmissible ! Mais ne t'inquiète pas, je sais soigner ce genre de blessure. Ça risque par contre de faire mal et de piquer mon chou ...

Ophélia avait beaucoup de connaissances, notamment dans le domaine de la santé car elle jugeait cela très utile et elle avait bien raison. Elle sépara le bout de coton en deux morceaux et n'en prit qu'un, déposant le reste du matériel sur le porte instruments également stérile. Elle eut néanmoins un blocage car elle ne voulait pas faire souffrir davantage son collègue mais elle savait que cela était nécessaire pour pouvoir le soulager et que sa blessure finisse par guérir par la suite. Elle secoua alors sa tête pour reprendre ses esprits et inspira profondément avant de prendre le bras blessé du poisson Lune. Elle appuya alors à contre-coeur assez fortement des deux côtés de la blessure pour en faire ressortir tout le pus accumulé et le sang coagulé et essuya le tout avec le morceau de coton. Elle répéta ce processus autant de fois que nécessaire. Elle prit ensuite la pince et attrapa l'autre bout de coton qu'elle imbiba d'antiseptique et nettoya soigneusement la plaie. Heureusement que cette dernière n'était pas profonde et se refermerait d'elle-même. Milo n'aurait ainsi pas à supporter la douleur de points de suture. Une fois qu'Ophélia termina de traiter sa blessure, elle jeta tout le matériel usagé et alla prendre une petite compresse et un bout de sparadrap pour la fixer sur la blessure. Soulagée d'avoir pris soin de son bras, elle s'attela maintenant à prendre soin de son esprit fatigué et l'enlaça tendrement.

Ophélia ♆ Tu es épuisé. Tu devrais dormir.

Sa paume vint instinctivement caresser sa douce chevelure tandis qu'elle le serra délicatement contre elle. Il lui faisait vraiment de la peine à revenir aussi "détruit". La belle savait que la plupart des missions sur le terrain pouvaient être dangereuses, quitte à revenir avec un membre en moins bien que cela demeurait rare. Mais voir Milo revenir blessé lui faisait vraiment mal au coeur. Il état si charmant, si gentil ... Il ne méritait vraiment pas d'être abîmé par la sottise des humains. Le paon n'avait rien de spécial contre eux mais elle n'appréciait pas le fait que les supérieurs osaient cautionner les dégâts qu'on leur infligeait. Elle soupira d'affliction à cette pensée, demeurant collée au poisson Lune.

Ophélia ♆ Tu m'as terriblement manquée Milo ...

♆ Liia/Origami


Revenir en haut Aller en bas
Milo
Brigade Hybride Docile
Race : Poisson-lune
Messages : 26
Date d'inscription : 28/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 15 Déc - 20:06
She's looking like class and I'm looking like trash ✩
Milo & Ophélia
Il eut un sourire fatigué à la remarque d'Ophélia. Effectivement lui aussi sentait qu'il avait une mine à faire peur, mais ce n'était pas une priorité pour le moment. Plus vite il finirait d'écrire, plus vite il pourrait s'occuper de revenir à la normale. Enfin avec ses yeux qui refusaient de faire la mise au point sur la feuille bien longtemps avant de devenir flous et le tiraillement de sa peau au niveau de la blessure, cette tâche s'avérait plus laborieuse qu'il ne l'avait prévu. Le paon fit rouler sa chaise en direction de Milo et il leva brièvement les yeux dans sa direction, secouant la tête négativement lorsqu'elle proposa de faire le rapport à sa place. Surtout pas ! Il venait de rentrer, ce n'était pas pour donner plus de travail à la charmante hybride. Il était heureux de la retrouver, même si son manque d'expressivité actuel ne rendait pas cela terriblement évident, mais il regrettait de la perturber. Vraiment, il aimerait pouvoir avoir une conversation normale avec elle et ne pas l'inquiéter pour quelque-chose d'aussi mineur, -cette blessure ne pouvait que faire mal, pas menacer sa santé à long terme-; mais pour le moment son cerveau refusait de procéder plusieurs choses à la fois. Terriblement frustrant. Enfin, visiblement Ophélia s'était mis en tête de l'éloigner de ce bureau et n'accepterait aucun refus, comme elle le fit remarquer en lui prenant la main et l'obligeant à se lever. Le poisson-lune n'opposa pas beaucoup de résistance à vrai dire, bien que psychologiquement il aie du mal à laisser un travail inachevé. Disons qu'il n'était pas en état d'opposer une résistance. De plus, il peinerait à refuser quelque-chose à Ophélia maintenant qu'elle le guidait vers l'infirmerie, insensible aux haussements de sourcil provoqués par leur passage. Les gens de la brigade devaient sérieusement se demander s'ils n'étaient pas en couple, vu à quel point ils étaient proches, mais ce n'était pas vraiment quelque-chose qui avait traversé l'esprit de Milo.

" Mh tu sais.., commença-t il en arrivant devant la porte de l'infirmerie, Je ne voulais pas te perturber dans ton travail, désolé. "

Fit-il en jetant un regard coupable au paon, un léger sourire étirant ses lèvres. Il aurait pu gérer ça tout seul, bien qu'il apprécie l'attention, elle devait avoir des choses importantes à faire. Surtout que l'infirmier ne répondant pas, l'hybride décida de s'occuper elle-même de la blessure. En un sens ça valait mieux que ce soit elle plutôt que son interlocuteur: il n'était pas particulièrement expérimenté quand il s'agissait de prendre soin de blessures, bien qu'il en aie eu son lot pendant les missions d'infiltration. Disons qu'il serait soigneux mais raterait sans doute pas mal de détails, contrairement à Ophélia qui semblait savoir ce qu'elle faisait, séparant un coton en deux tandis qu'il la regardait attentivement depuis le lit de l'infirmerie. Ses yeux dorés glissèrent rapidement sur la blessure enflée et franchement tout sauf esthétique. Ca allait faire mal, il le savait très bien. Remontant sa manche jusqu'au coude pour dégager l'accès au maximum, il tendit son bras à sa collègue lorsqu'elle revint dans sa direction.

" Ca peut pas être pire, t'en fais pas pour la douleur." assura-t-il en levant les yeux sur Ophélia lorsqu'elle prit son bras.

Il se crispa malgré tout un peu, une grimace sur le visage lorsqu'elle appuya pour faire sortir le pus. Vraiment, ce n'est pas comme s'il ne savait pas ce qu'impliquait une infection en plus. Le bleu s'assurerait de faire plus attention la prochaine fois, histoire d'éviter ce genre de problèmes. Et surtout d'éviter qu'Ophélia aie à s'occuper de cette tâche passablement répugnante au cas où l'infirmier prenne une pause improvisée au mauvais moment une fois de plus. S'appliquant à ne pas bouger tandis que le paon répétait le mouvement jusqu'à ce qu'elle ne soit plus nécessaire, il eut un léger soupir de soulagement lorsqu'elle nettoya la plaie. Ca piquait, comme elle le lui avait dit, mais en un sens ce n'était pas de la douleur entièrement désagréable. C'était de la douleur 'nécessaire,' comme se retirer une écharde. Il savait que ça ne pourrait qu'être mieux une fois ceci terminé.

" C'est parfait, merci beaucoup. " Dit-il sur un ton reconnaissant quand elle termina le bandage.

Maintenant la blessure devrait guérir à un rythme normal sans causer de problèmes supplémentaires. Un sourire apparut de nouveau sur son visage lorsque l'hybride l'enlaça, et Milo passa ses bras autour de cette dernière, retournant l'étreinte avec affection. Elle sentait bon, comme d'habitude, c'était réconfortant de retrouver sa présence familière après tout ce temps entouré d'inconnus. Le poisson-lune ferma les yeux lorsqu'elle passa une main dans ses cheveux, se mettant à caresser lentement le dos d'Ophélia. Il espérait sincèrement ne jamais la voir revenir dans un état similaire au sien, ne serait-ce que l'imaginer endurer la même douleur lui était pénible. Certes ça arrivait, ça faisait partie du travail important qu'ils effectuaient, mais Ophélia.. Ophélia méritait ce qu'il y avait de mieux, il s'assurerait d'alléger son fardeau au maximum si le cas se présentait. La brigade n'avait pas l'air de beaucoup s'inquiéter des dommages subis en mission, considérant sans doute qu'ils connaissaient les risques du métier après tout, mais l'hybride aurait du mal à fermer les yeux si sa charmante interlocutrice se retrouvait dans une telle situation.

" Toi aussi tu m'as manqué Ophélia ,soupira-t-il en rouvrant les yeux, Content de te retrouver, pour tout te dire j'espérais que tu sois au bureau à mon retour, ça me fait plaisir de te voir."

Ajouta le bleu en s'écartant un peu pour adresser un sourire fatigué à Ophélia. Il devrait sans doute dormir mas il avait envie de lui parler un peu avant ça. Oh, la retenir n'était sans doute pas une bonne option et si quelqu'un entrait dans la pièce il serait légitime de se demander pourquoi il l'empêchait de retourner bosser mais.. well il avait envie d'être un peu absurde sur le moment. Ca faisait trop longtemps qu'il ne l'avait pas vue. Caresser ses cheveux blancs était tentant mais il préféra s'en tenir à son dos, sachant pertinemment qu'il avait les mains maladroites en ce moment.

" Dis moi, tout s'est bien passé en mon absence ? ,demanda-t-il en penchant un peu la tête sur le côté, Tu es rayonnante comme toujours, mais sait-on jamais, dis moi si quelque-chose cloche ~"

Fit-il en la regardant.
electric bird.

✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿

sounds pretty fishy
© .bizzle
Milo fakes it in cornflowerblue
Revenir en haut Aller en bas
Ophélia
Brigade Hybride Neutre
Race : Paon
Messages : 34
Date d'inscription : 27/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 9 Fév - 21:22


She's looking like

class and I'm

looking like trash




Ophélia qui était un peu stressée à cause de l'état inquiétant du poisson Lune se détendit progressivement dans ses bras en poussant un faiblard soupir de béatitude lorsque son étreinte fut retournée. C'était tellement bon de le revoir et de pouvoir à nouveau profiter de sa chaleur réconfortante. Milo était certainement la personne avec laquelle le paon se sentait étonnamment le plus proche. La demoiselle enfouit doucement son visage dans le creux du cou de son collègue, frémissant de bien-être aux caresses parcourant le long de son dos. Elle tenta de le réconforter d'un baiser affectueux dans le cou avant de le laisser s'écarter un peu pour pouvoir profiter de son beau sourire bien qu'il était quelque peu las.

Le paon aurait tellement aimé pouvoir être systématiquement assigné aux mêmes missions que le poisson Lune. Ophélia était persuadée que Milo n'aurait pas eu à subir autant de torpeur si elle avait été là au moment de son accident. Elle se serait certainement démenée pour le protéger et faire en sorte d'être blessée à sa place. C'était ainsi très difficile pour elle de le voir supporter aussi silencieusement la douleur de sa plaie. Heureusement qu'elle l'avait débarrassé de cette vilaine infection. Il aurait moins mal de la sorte à l'avenir.

Ophélia ♆ Je dois avouer que je n'aime pas quand tu es assigné à une mission dont je n'en fais pas partie. Cela m'inquiète beaucoup en fait. J'ai peur que tu ne reviennes jamais ... Je dois être un peu paranoïaque ...

Ophélia se plut à déposer un autre baiser tout à fait chaste, cette fois-ci au niveau de la joue gauche de Milo. Elle posa ensuite une paume sur l'autre pour la gratifier de tendres et délicates caresses. Il était si fatigué que c'en était assez déchirant pour elle et pourtant il semblait vouloir continuer la conversation ce qui réchauffa le coeur du paon. La demoiselle prit alors l'initiative de le coucher doucement sur le lit et d'adopter la même position afin de lui éviter de gaspiller trop d'énergie à demeurer dans une position assise. Vu son état, être allongé devait certainement lui faire un bien fou. Elle repassa ensuite spontanément ses bras autour de sa taille. Un regard extérieur aurait bien entendu trouvé cela assez ambigu.

Ophélia ♆ Merci tu es toujours aussi agréable en toutes circonstances c'est incroyable. Même fatigué, tu restes très séduisant. Concernant le travail, j'ai ... été récemment été convoquée dans le bureau de monsieur Evan ... Il m'a demandée d'être moins tactile avec toi, persuadé qu'on est couple. Mais ...

Ophélia détourna la tête en rosissant, embarrassée. Elle avait bien fait comprendre à son supérieur qu'elle ne sortait pas avec son collègue et avait acquiescé au fait de tenter de mettre un peu de distance entre eux mais elle n'arrivait guère à s'y résoudre cependant.

Ophélia ♆ Dis, tu trouves qu'on est trop proche ? Je ne sais pas pourquoi mais je n'arriverai pas vraiment à cesser les étreintes et les baisers. Je ne suis pourtant pas habituée à ce genre d'échange avec les personnes mais avec toi je suis apaisée, c'est étrange. J'aime beaucoup nos moments de tendresse ... Mais si jamais cela te dérange, je ferai en sorte d'être moins "collante" va t-on dire ?

Les mains d'Ophélia se crispèrent sur les habits de Milo. Elle n'arrivait pas à se sortir les remontrances de son supérieur de la tête ...

♆ Liia/Origami


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dear Hybride :: 
Londres
 :: Centre Ville :: Brigade :: Bureau de la Brigade
-
Sauter vers: