Cliquez sur la barre et utilisez les flèches du clavier ou scroll afin de faire défiler

News

23/07/2017 — La brigade ré-ouvre ses portes ! N'hésitez pas à en faire parti !
25/05/2017 — Event Cb du 03/06 au 05/06 ICI ~
15/02/2017 — Nouveau thème !
15/02/2017 — Modifications annexes / règlement.
15/02/2017 — Réorganisation des lieux !
05/02/2017 — Lancement d'event St Valentin Ici

Top Site

Effectifs

8 Humains B.| 7 Humains N.| 8 Humains M.| 10 Hybrides D.| 17 Hybrides N.| 9 Hybrides S.

Prédéfinis Importants

Shout box Invités ↓

©linus pour Epicode
Déroule-moi



 

 :: 
Londres
 :: Centre Ville :: Hôtel Jardin d'Eden Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[/!\Mature/!\] Du plomb dans les souvenirs [Pv Zayn Lowell]

avatar
Lysander D. Clive
Brigade Mauvais
Messages : 356
Date d'inscription : 12/09/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 24 Déc - 1:13
Du plomb dans les souvenirs

Ce n'est qu'un simple moment à passer. Tu entres, tu fais acte de présence, tu t'amuseras bien et ensuite tu pourras aller te coucher. Sois poli, courtois et garde tes mauvaises paroles dans ta poche le temps de la soirée.  Dans la mesure du possible.


La réalité était que je n'avais pas prévu que ma soirée se déroule ainsi, honnêtement il y a encore quelques heures je m'imaginais sur mon canapé une assiette de spaghetti m'accompagnant pendant qu'Ezio irait botter les fesses de quelques Borgia. Une soirée passionnante en vue, mais au final je me trouvais dans ma voiture à fixer d'un œil l’hôtel devant moi. Un soupir s'échappant de mes lèvres, je passais une main sur mes yeux cernés tout en me retenant de la passer dans mes cheveux. Reim aurait dû se trouver à ma place mais la grippe en avait décidé autrement et le hasard, merci très chers parents, voulait que ce soit moi qui me pointe à cette soirée à sa place. En soit ça n'était pas quelque chose de nouveau pour moi, les galas et autres événements étaient habituels dans ma vie mais là, la situation était différente. De un, j'avais plus envie de jouer à Assassin's Creed que de passer la soirée en compagnie d'êtres humains, de deux, j'avais dû me coiffer, de trois, il serait sûrement là. Les deux premières contrariétés pouvaient aisément être mises de côté, mais la troisième me trottait dans la tête. Jusqu'ici j'avais réussi à faire en sorte de ne pas le croiser, en soit ça n'était pas bien difficile, il y avait bien plus intéressant à inviter dans ma famille que ma propre personne. Oh non, je ne comptais pas l'éviter pendant des années, ça n'était pas comme si j'avais peur de me retrouver en face de lui, rien à voir, rester en retrait avait été juste préférable. Mais ce soir, si ce soir il était présent, alors il serait temps de nous croiser à nouveau. Ce qui aurait dû arriver bien plus tôt si ce fichu Vesper avait bien fait son travail. Ce « il » en question n'était pas un simple insecte dont il serait très simple de se débarrasser à coup de chaussure en l'écrabouillant sur le sol mais plutôt un homme. Je ne nierais pas l'envie puissante de l'écraser aussi sous ma semelle mais malheureusement ce n'était pas possible et puis d'autres plans étaient prévus pour lui, Zayn Lowell.

Je haïssais cet homme. Pas cette petite rancune créchant chez la simple rivalité de service, non je le haïssais au point de vouloir sa mort, au point d'avoir déjà essayé de le tuer. J'avais voulu lui planter une balle entre les deux yeux à l'époque, je ne désirais que vengeance avant, mais on évolue avec le temps, on passe à autre chose parce que c'est bon pour le karma. Des clous. J'étais passé à autre chose... autre chose comme un désir que plus accru encore de détruire Zayn. Par sa faute je n'avais plus Alistair, à cause de lui mon bras me faisait mal, j'avais seulement envie de le détruire, de lui faire du mal et je comptais bien y arriver. Finalement, si on se croisait ce soir je me demandais bien à quoi ressemblerait notre discussion : « Coucou ! Tu te souviens il y a pas mal d'année j'ai essayé de te tuer et suite au coup de feu que tu as tiré sur moi, je n'ai plus la totale motricité de mon bras droit. Sinon tu deviens quoi ? On s'appelle un de ces jours pour se faire une raclette ? ». La discussion du siècle. Zéros probabilité que ça en arrive à là. Une nouvelle fois je lâchais un soupir avant de sortir de la voiture et me diriger vers l'entrée du bâtiment, jetant un regard au ciel couleur encre de la nuit. Un léger sourire se dessina sur mes lèvres en apercevant une petite lueur d'étoile, Alistair pensait qu'une fois mort il deviendrait une étoile brillante dans le ciel, est-ce qu'il avait raison ? Le sourire s’effaça peu à peu en me rappelant que si mon ami pouvait me voir actuellement depuis le ciel, il serait très déçu, peut-être même qu'il aurait honte de moi. De toute façon, je ne croyais pas qu'il était devenu un astre, on ne devenait pas une étoile une fois mort, on ne devenait rien à part un vide auprès des personnes dont on était proche, pensais-je mes lèvres s'étirant lentement en un nouveau sourire mais plus sinistre cette fois-ci.

Mes pas me menèrent jusque l'entrée de la salle de réception de l'hôtel une fois que je me fus débarrassé de mon manteau et présenter à l'accueil. Légère inspiration, on passe le seuil de l'entrée et la soirée commence. Je n'avais fait que quelques pas dans la salle que du coin de l’œil je pus remarquer qu'on m'observait et je savais déjà ce qui se passait dans la tête de ces personnes. Même si j'avais tenté de coiffer mes épis pour rendre mes cheveux présentables, mes anneaux étaient restés et ma volonté de recouvrir mes tatouages aux mains s'était très vite envolée, si elle avait un jour existé du moins. Le lot ne me donnait pas l'air d'être un enfant de bonne famille, plus d'une personne louche en réalité, cette apparence ne collait pas des masses avec mon nom mais les gens s'y feraient bien au bout d'un moment. Pourtant j'avais fait des efforts, je portais un costume dans les tons très sombres et même une cravate, jaune mais tirant beaucoup vers le doré, ce ne devrait pas être étonnant venant de moi, il y avait toujours du jaune quelque part dans mes tenues. Si on s'attendait à ce que je me rase on pouvait se mettre le doigt dans l’œil, ça n'arriverait pas ! Ignorant les quelques regards posés sur ma personne, je me dirigeais vers le buffet parce que mine de rien je n'avais pas pris le temps de bien manger donc il y aurait bien quelques trucs pour me satisfaire. Généralement mes repas n'étaient pas très gros, j'arrivais vite à être calé mais je prenais plusieurs repas, m'en rajoutant deux ou trois au cours de la journée ou la nuit. Pendant que mon regard gris cherchait de quoi me mettre sous la dent je tentais de me rappeler quel était le but de cette soirée. Un gala de charité non ? Il me semblait que c'était quelque chose comme ça, j'avais vite oublié les détails à ce propos à vrai dire, j'avais bien des choses à penser avec mes plans , la Brigade et mes petites péripéties de la vie quotidienne.

« Lysander, je ne pensais pas te voir ici, j'imagine qu'on t'a un peu forcé la main. »

Les sourcils froncés je m'étais tournée vers la voix et tombai sur une femme à la chevelure bordeaux. Pas ce bordeaux qui semblait artificiel mais un naturel comme si les cheveux avaient toujours eut cette couleur. Je ne connaissais qu'une personne avec cette couleur de cheveux : Vivianne Winchester, une tante du côté de mon père. Père adoptif bien entendu. Cette femme avait toujours été excentrique sans tomber dans le vulgaire et avec sa robe couleur écarlate et ses lèvres peintes de la même couleur, elle montrait à nouveau que le regard des autres lui passait au-dessus de la tête. Cependant il ne me semblait pas avoir aperçu son mari dans la salle, serait-elle venue seule ?

« On va dire ça. C'est plutôt une surprise pour moi, qu'est-ce que tu fais ici ?
-Voyons, je suis très proche des Allen, tu ne le savais pas ? Il est tout naturel que je sois présente ici ! En réalité, sa mère m'envoie en mission top secrète pour le surveiller. »


Tout en me chuchotant la dernière phrase, Vivianne me désigna du doigt le blond qui organisait la soirée. Oui, je le connaissais, Lashay Allen, ce n'était pas la première fois que je mettais les pieds dans cet hôtel, j'étais déjà resté plusieurs nuits et avait eu l'occasion de parler à l'homme. Si au début j'y étais allé dans l'idée de flirter, mon avis avait vite changé en me rendant compte que le blond était un hypocrite, ses sourires sonnaient faux et ça ne me plaisait pas du tout. Actuellement, je le plaignais un peu, si sa mère avait envoyé ma tante pour le surveiller alors elles devaient être proches et je mettrais ma main à couper qu'elle était aussi étrange que ma tante. Je m’abstins de répondre à ma tante, je n'avais rien à lui répondre de toute façon et généralement, je lui évitais tout mauvais commentaires, dans l'ensemble je l'avais toujours bien aimé.

Mon impatience grandissait alors que je fixais de plus en plus régulièrement l'entrée. Viendrait-il ? Ne viendrait-il pas ? J'étais presque sûr qu'il viendrait, il me semblait qu'il avait quelque lien avec Allen et qu'il y avait une boutique Lowell ici, il devait être invité. Je m'attendais vraiment à le voir arriver, je le voulais, j'étais de plus en plus impatient d'arriver au moment où je détruirais sa vie, mais je ne me leurrais pas, le chemin était encore long pour ça.  Enfin, j'avais eu une occasion mais... Rien que d'y penser ça m'énervait ! Quel incompétent ! Mais il fallait voir le bon côté des choses, ça me permettrait d'avoir une occasion pour lui faire encore plus de mal encore. Rien que d'y penser je ne pus m'empêcher de sourire légèrement et ce sourire s'accentua en voyant l'homme en question arriver. Ah, le voilà qui arrivait. Enfin.

Par réflexe j'effleurais ma blessure au bras à travers le tissu, je n'avais pas mal actuellement, mais rien que de revoir Zayn me rappelait la douleur que j'avais ressentie après le coup de feu. Il allait avoir mal. Je le ferais souffrir aussi. Peu importe le fait de passer pour un impoli ou pas, mon regard était fixe sur cet homme, mon demi-frère. Hm, hm, comme si ça ne suffisait pas, en plus d'être la personne que je haïssais le plus m'était lié par le sang. On pourrait faire un jeu de 7 familles sur ce point : « Dans la famille de Lysander, je demande le frère Némésis. Bonne pioche. Toujours dans la même famille je demande la mère décédée et le père absent. Bonne pioche, famille complète ! » Ouais, allons révolutionner le monde des jeux de société.

« Fixer ainsi une personne est très impoli. On ne t'a pas appris les bonnes manières ? »

La remarque taquine de la femme à côté de moi me fit perdre légèrement mon sourire mais pour autant je continuais de fixer Zayn. Est-ce qu'il allait me remarquer ? Est-ce qu'il allait venir vers nous du coup ? Il ne me reconnaîtrait pas, j'avais trop changé physiquement pour ça. Je pouvais sentir l'adrénaline monter peu à peu mais je resterais calme, s'il ne venait pas, j'irais à lui. Il était temps de nous rencontrer à nouveau.
© 2981 12289 0

✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿



Merci Zayn pour le kit ♥

Merci Liam ♥ :
 


Clubs:
 

Merci Zayn ~:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Zayn J. Lowell
Humain Mauvais
Race : Gentleman ♥
Masculin
Messages : 1599
Date d'inscription : 04/01/2015
Age : 32
Emploi : Persécuteur pro de Chen/PDG entreprise technologique
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 5 Avr - 5:04
Du plomb dans les souvenirs I'm your paranoia we ara paranoid and poison~

Je ne savais pas vraiment l'heure à laquelle nous étions, pour aujourd'hui, je voulais simplement me détendre. Mais j'avais cette impression depuis quelques jours, que les souvenirs revenaient. Je ne supportais pas encore d'avoir vu Avery blessée. Ma tête bourdonnait sans cesse avec dix mille pensées. Cela devenait contraignant d'autant réfléchir, seul un doux parfum arrivait à me remettre dans la réalité. Un doux parfum ? Que dis-je? Il était un peu fort à mon gout, tout à fait à l'image de la jolie brune aux cheveux noirs, longs et ondulés. Aux grands yeux noisettes et à la peau halée. Mais j'avais du mal tout simplement à savoir ce que je faisais exactement, est ce que je fermais les yeux pour penser à une autre ou pour essayer de ne pas penser justement? Elle se nommait comment déjà? Judith non? Peu importe... Elle était jolie et me faisais passer le temps.

C'est tout ce qui comptait...


Je sentis sa main se faufiler dans mes cheveux avant que je ne reparte chasser ses lèvres avec un peu plus de passion. Alors que nos langues valsaient. J'en avais assez de toujours devoir penser au passé mais c'est de ma faute si je ne pouvais jamais y échapper. Seule la petite lumière du chevet nous permettait de voir la chambre et de nous voir nous même. Sa main partie doucement caresser mon visage alors que mes lèvres descendaient sur son cou et que mes doigts avaient sans difficulté détaché l’agrafe d'un sous vêtement assez malicieux. J'aimais entendre leur souffle s'emballer mais ce n'était pas elle que je voulais ce soir.

Je me mis à grimacer, je n'aimais pas ce parfum, il me ramenait à la réalité. M'empêcher d'imaginer et de voguer dans mon esprit, je n'aimais pas ça. Je n'entendais qu'à peine ses mots alors que mes doigts parcouraient chaque parcelle de son corps, avec dextérité.  Y avait il une autre solution pour oublier le passé un moment? Je pensais encore plus à elle à faire ça. La jeune brune, venait de détacher les boutons de ma chemise pour passer sa main sur mon torse jusqu'à descendre sur mes abdos. Elle voulu assez vite enlever complètement ma chemise et j'eus un mouvement de recul lorsque je me rendis compte que ses mains allaient se poser sur mon dos et que ma chemise était sur un coin du lit. Je pris brusquement ses poignets pour qu'elle ne les pose pas sur mon dos. Ce geste me donna un petit frisson, l'impression soudaine d'avoir le contrôle sur ce corps.

“Pas ça. Je n'aime pas qu'on touche mon dos. Ni qu'on enlève entièrement ma chemise.


-Tu es bien exigeant mais j'ai envie de continuer alors je ne le ferais plus.”


C'est vrai que je ne voulais pas non plus stopper, sans lâcher ses poignets je repartis l'embrasser langoureusement alors que les doigts de mon autre main continuaient leurs manœuvres et lui arrachèrent un léger gémissement. J'aimais me sentir puissant et l'empêcher un moment de bouger. Comme un papillon emprisonné entre mes mains, c'était si plaisant... J'entendis alors soudainement mon portable sonner. Cela m'arrachait une grimace avant que je ne recule pour de bon et ne lâche le joli papillon. Je remettais ma chemise et attrapais mon portable pour regarder le message. Je sentais le regard plein de reproche de la jeune femme, mais je lui avais dit que j'étais quelqu'un d'occupé et j'avais toujours beaucoup de mal à éteindre mon portable.  Je vis le message d'Ikuto me disant de me souvenir que j'étais invité ce soir au gala  de charité qu'organisait Allen. J'avais complètement oublié... Il fallait que je me montre, je n'étais pas un invité moindre . Je me levais donc du lit avant de prendre ma ceinture et rattacher mon pantalon, alors qu'elle se couvrait grâce au drap du lit.

“ Je t'avais dit que j'avais un rendez vous ce soir, c'est un gala des Allen. Il faut que je me prépare. Tu n'auras qu'à rester dans l'hôtel le temps que je revienne si tu le souhaites.”

Elle eut un regard assez froid mais qui ne me fit ni chaud ni froid. J'étais en train de choisir mes vêtements tranquillement. Tant pis si elle me quittait ce ne serait pas la première ni la dernière tiens.

“Et je ne peux pas venir avec toi je suppose. Qui me dit que tu ne vas pas fricoter avec une autre femme? Franchement parfois je me demande vraiment si tu es sérieux. Non en fait la réponse est simple tu ne l'es pas. Pour ne rien arranger tu n'as pas été des plus doux...”


Je soupirais et la regardais un moment avant de répondre d'un ton plus doux.

“Je suis désolé pour ça et tu te fais des idées, tu n'as qu'à regarder mon sms. Je vais bel et bien à un gala mais, je ne peux t'emmener ce serait ennuyant pour toi en plus je vais parler affaires. Et puis cesses de te faire de fausses idées.

-A croire que le travail est la seule chose qui te préoccupe...


-Je t'avais prévenu pour ce soir donc ne râle pas et cesse d'insinuer que je suis infidèle.”

Je déposais un baiser sur ses lèvres avant de lui sourire et reprendre mon portable pour me préparer. Elle n'avait pas tort je la trompais, mais ce soir je partais vraiment pour affaires. Je pris une douche avant de m'habiller d'un costume noir, d'une chemise blanche et d'une cravate bleue nuit. Mes chaussures noires mises, je me parfumais d'un léger parfum je n'aimais jamais ceux qui sentaient trop fort. Je passais rapidement une main dans mes cheveux et fis un peu plus attention à mes habits. Une fois prêt je sortis de la chambre en trombe et soulevais une de mes manches pour vérifier l'heure sur ma montre dorée et noire. En fait lorsqu'Ikuto m'avait envoyé ce message j'étais déjà en retard. Argh... Ca m'arrivait rarement d'être en retard enfin bref je me ferais attendre.

Ce n'était pas l'hôtel dans lequel j'avais l'habitude d'être, mais Judith avait voulu celui là. Elle le connait bien et c'était son favoris donc je lui avais cédé son caprice. On ne pourrait pas dire que j'étais totalement mauvais en petit ami, surtout que c'était moi qui paierait la chambre. Cela aurait été plus pratique si nous étions allés au Jardin d'Eden. Je montais donc dans ma voiture et commençais à rouler vers l'hôtel où se déroulerait le gala. Mon hôtel favoris à vrai dire, j'avais des offres en plus. Quoi? Comment ça j'étais radin? Ce n'était pas totalement vrai! Alors que j'étais au volant je jetais à chaque fois des coups d'oeil à ma montre. Bon j'étais très en retard cette fois ci. Au moins Lashay serait trop occupé cette fois ci pour m'attendre avec impatience afin que je brise son ennui.

J'eus une petite moue triste à cette pensée. Il ne serait pas triste? Oh cela me peinait presque en fait. Je regardais les embouteillages et commençais à être impatient, bon ça allait bouger ou pas?! Déjà que j'étais impatient de nature, et en plus là j'étais légèrement frustré. Oui bon, ce n'est pas comme si  je n'avais pas couché aujourd'hui, mais j'avouais que me couper dans mon élan ne me réjouissais pas tant que ça. Enfin, encore heureux que je n'étais pas tant d'humeur que ça... C'était Judith qui le souhaitait surtout, personnellement le fait de songer à mon passé amoindrissait parfois ce genre de désirs. Mon oeil doré fixait les voitures devant moi alors que je commençais à sérieusement manquer de patience. Jusqu'à ce qu'un miracle ne se produise et que ça bouge enfin! Aaah enfin! J'avançais donc et accélérais un peu pour arriver plus vite.


Il n'y avait pas que mon passé qui m'ennuyait, à vrai dire mon présent aussi. On pourrait se demander pourquoi, mais en fait la raison est assez simple. La femme de Joyce avait des soupçons concernant le meurtre d'Alex et elle pensait dur comme fer que son époux a été victime d'un complot ou du moins d'un sale coup. Cela me mettait dans une sale galère car je faisais partie de ses suspects, franchement je n'avais pas très envie que l'affaire revienne sur le tapis... Rien ne me disait exactement que je ne finirais pas cette fois ci derrière les barreaux... Toutefois, j'avais confiance en ma ruse et j'engagerais un bon avocat. Nuance un très bon avocat! Ce n'était pas la seule chose horrible que j'avais faite, j'en avais fait des saletés, heureusement que contrairement à ma mère je ne croyais pas au karma. Je me souvenais d'ailleurs vaguement de ce type qui était venu venger son ami, il avait fini avec une balle dans le bras. Ce con avait voulu me tirer dessus pour me tuer... Si son pote était mort ce n'était pas de ma faute, dans la vie il fallait être fort, c'était un faible voilà tout. Je me demandais vaguement ce qu'il était devenu... Enfin, aucune importance, j'avais même du mal à me souvenir de son visage en fait... Tout ce que j'espérais c'était de ne jamais finir derrière les barreaux. Enfin bref , je ne préférais pas y penser cela avait le don de me rendre un peu anxieux. J'aurais d'ailleurs mieux fait de fumer avant d'y aller.  

Lorsque j'arrivais à destination je garais ma voiture au parking avant de rentrer dans l'hôtel luxueusement décoré. J'eus la surprise de voir un blond que je reconnaîtrais entre mille y entrer... A ses bras il y avait une femme,  d'origine indienne. Mon oeil se posa sur lui et nos regards se croisèrent, il eut un moment de surprise avant de me sourire et de dire à son épouse de partir devant.

“Oh Zayn! Cela fait un moment que je ne t'ai pas vu!”


Le jeune homme s'approchait de moi tandis que je restais sur place dans le hall et souriais.

“Effectivement. Bonsoir Leon.”

Il me sourit amicalement avant de se rapprocher et me dire plus bas.

“Tu sens encore le parfum d'une femme.


-Je pourrais te dire la même chose Leon et ce n'est pas celui de ta femme. Mais je n'ai pas besoin de ton odeur pour le savoir... Enfin... Je crois que tu n'as pas besoin de la mienne non plus, sauf que personnellement je n'ai pas d'épouse moi.

-Ca ne saurait tarder Zayn tu es plus vieux que moi après tout.“

Il recula et rit un moment, avant de me tapoter l'épaule alors que je me retenais d'éloigner sa main.... Je ne me marierais pas de si tôt il pouvait aller se faire voir... Quoique, il n'avait pas vraiment tort en fait, et ça m'irritait encore plus mais je faisais mine de ne pas être affecté. Il semblait chaleureux, mais son animosité je la sentais malgré le fait qu'il semblait rayonner par une aura et un rire bien plus chaleureux que le miens. Leon n'était qu'une sale vipère... Ce petit vers prenait vite peur lorsque je jouais vraiment sur mon autorité et mon charisme, il se taisait face à sa soeur Kate d'ailleurs et il n'aimait jamais rester seul en présence de son beau frère Glen Owen. Quoi de plus normal? Glen dégageait quelque chose de très charismatique, il parlait peu mais il parlait bien. Enfin, je ne sous estimais pas non plus ce rat... Quand il le voulait il pouvait foutre de vraies merdes... Sale gosse...

“Tu m'excuseras, mais je dois rejoindre Aniya, nous nous retrouverons durant la soirée.”

Leon me sourit, avant de se diriger vers la salle. Je respirais donc un grand coup, en me disant qu'il faudra que je parle de certaines choses à Lashay, par pitié qu'il n'invite plus jamais cette teigne...  Je ne savais même pas ce qu'il fichait là. Je rentrais donc dans la salle de réception et  beaucoup de regards se tournèrent vers moi. Je saluais ceux qui venaient me dire bonsoir avec un grand sourire, il fallait que je fasse toujours bonne impression... Mais tout le monde ici portait un masque... Même Lashay. Mais justement entre nous deux, ce n'était pas un secret. C'est certainement un peu parce qu'il était différent, en quelque sorte,  de la plupart des autres que je l'appréciais sincèrement au fil du temps. Enfin arrivé vers Allen je le saluais et on discuta un peu avant qu'il ne soit pris et que je me faufile un chemin vers le buffet. Bon j'avais un peu faim, je ne dirais pas non à manger un petit quelque chose. Mais je sentis très vite un regard sur moi, bien que j'essayais de ne pas y faire attention je finis par tourner un oeil vers l'homme qui me fixait. Hm? On se connaissait? Ah... Ce ne serait pas le second fils Clive?.... Un Clive ici? Bon sang, je ne les aimais pas vraiment c'étaient nos rivaux, que faisait il ici? Enfin bref, je décidais de ne pas y faire attention et faire comme si il ne me regardait pas. En plus il sortait vraiment de la norme ici. Ses tatouages sur les mains et ses cheveux, il avait des airs négligés... Mais cela le rendait quelque peu intéressant, dommage que je ne connaissais pas vraiment le second fils. Je connaissais bien plus Reim. Je savais juste que.. hm son nom ne me revenait plus... Lysander oui c'est ça!  Il travaillait dans la police et  certains disaient qu'il pourrait prendre l'entreprise assez vite. Comme quoi l'habit ne fait pas le moine. Cet homme était intelligent sous ses apparence de racailles ou de junky.


Par contre ça commençait à m'agacer! Je regardais rapidement mon visage dans un un reflet et je ne voyais rien d'anormal. Pourquoi est ce qu'il me fixait ce Clive? Je ne montrais bien entendu pas mon agacement, mais je finis par prendre un verre de champagne et fis mine d'aller à lui, avant de le fixer un moment et de sourire chaleureusement.

“Je vous offre un verre? Je vous ai remarqué me fixer depuis un moment, j'espère que vous ne m'admiriez pas en silence. Je rigole bien entendu.”


J'eus un léger rire avant de reprendre.

“Je crois que nous ne nous sommes que très rarement croisés. Si je me rappelle bien vous êtes Lysander Clive non? ”

Autant savoir s'il me veut quelque chose tout de suite.... Enfin j'espérais que ma blague n'était pas la vérité. Il aurait pu très bien me matter en fait... Mais les hommes c'est pas mon truc et même si ça l'était Lysander ne serait certainement pas mon type! Enfin bref, j'espérais sincèrement qu'il ne commence pas à me draguer sinon je devrais trouver un moyen de le repousser gentiment... Mais il fallait que je sache ce qu'il me voulait. Bizarrement, plus je le regardais et plus j'avais une impression de déjà-vu, mais celle ci était inexplicable et je ne savais vraiment pas d'où elle me venait... C'était vraiment étrange... Mais je ne devais pas me laisser aller à de vagues impressions...


© 2981 12289 0

✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿




Caught you, I won't let you go. You got that thing that I been looking for. You are everything I dreamed of. You've openend a million doors. Just say you feel the way that I feel. I'm sorry Avery, I'm still in love with you. I want to give you a magic world. I want to be your magician. But I lie, I can't. I would like that you still love me too. Forgive me. AveryxZayn
Merci Aëvan pour le vava **
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dear Hybride :: 
Londres
 :: Centre Ville :: Hôtel Jardin d'Eden
-
Sauter vers: