Cliquez sur la barre et utilisez les flèches du clavier ou scroll afin de faire défiler

News

24/05/2017 — Event Cb du 03/06 au 05/06 ICI ~
25/02/2017 — Rang Brigade fermé, sauf prédéfinis !
15/02/2017 — Nouveau thème !
15/02/2017 — Modifications annexes / règlement.
15/02/2017 — Réorganisation des lieux !
05/02/2017 — Lancement d'event St Valentin Ici

Top Site

Effectifs

8 Humains B.| 7 Humains N.| 8 Humains M.| 10 Hybrides D.| 17 Hybrides N.| 9 Hybrides S.

Prédéfinis Importants

Shout box Invités ↓

©linus pour Epicode
Déroule-moi



 

 :: 
Londres
 :: Centre Ville :: Église Anglicane Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cette rencontre n'était pas prévue [Pv Heyden L. Meyer]

avatar
Hiroshi
Hybride Sauvage
Race : Faucon pèlerin
Messages : 169
Date d'inscription : 22/02/2015
Emploi : Pire ennemi d'Akechi ~
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 27 Déc - 23:13
Cette rencontre n'était pas prévue
Heyden L. Meyer & Hiroshi
J'ai une bonne blague à raconter : c'est l'histoire d'un hybride un peu sociopathe sur les bords qui se fait sauver par le bon dieu.

Une histoire hilarante qui a commencé une heure plus tôt dans la rue. Une charmante rue avec quelques humains polluant l'air et des petites boutiques où l'on vend  toute sorte de chose les plus inutiles les unes que les autres. Et là dans cette rue, il y a deux hommes tout de sombre vêtus, ce qui m'arrange car ils seront les méchants de l'histoire, ces deux hommes donc tombèrent sur le héros, moi. Tout aurait pu bien se passer, après tout quel pourcentage de chance qu'on me reconnaisse en tant qu'hybride sauvage ? Taux très bas. Mais il faut bien un rebondissement ! Revoyons le taux à la hausse en rajoutant un facteur très important : l'un des deux hommes, chasseurs bien sûr, me connaissait déjà pour m'avoir pris en chasse il y a de cela quelques semaines. Pas besoin d'attendre bien longtemps pour que les méchants se mettent à chasser le gentil.

Prendre la fuite avait été mon premier réflexe, certes j'avais mon sabre mais il valait mieux que je me carapate plutôt que d'engager le combat. Le souvenir de Miyabe me rappelant qu'il fallait parfois choisir ses combats m'était revenu et pour une fois, je suivais son conseil. Heureusement pour moi depuis le temps que je vivais en Angleterre j'avais fini par moi aussi connaître les rues qu'il fallait prendre et celles à éviter. Les raccourcis et les petits endroits pour se cacher ne m'étaient plus forcément inconnus alors j'avais couru. Tenter de me fondre dans une foule n'avait pas fonctionné, les deux humains ne m'avaient pas facilement lâché la grappe, pire qu'un pigeon derrière un bout de pain ! Sur le coup je ne m'étais pas permis de rire de l'image qui s'affichait dans ma tête, la fuite avant, la nargue plus tard. Étant donné que les chasseurs me pistaient encore j'avais laissé tomber l'idée de me fondre dans la masse et avait opté pour les petites rues, le labyrinthe qui devenait un vrai piège quand on ne le connaissait pas.  J'avais pris le risque, je n'avais pas peur, de toute manière si l'un des deux venait à me coincer je me battrais. Me laisser attraper si facilement ? Non, la personne qui me mettrait en cage devrait bien suer avant et se préparer à ma vengeance. Pour en revenir à la course poursuite, il n'y avait pas grand chose d'important à dire, rien à voir avec celle des films hollywoodiens, aucunes explosions ni même de voiture traversant le ciel tout en défiant les lois de la gravité. Ah si ! On pouvait dire qu'il y avait eu de l'action lorsque j'avais glissé sur le sol et qu'en amortissant la chute, mon bras droit s'était logé dans les débris d'une bouteille de verre. Voilà pour l'explication des taches de sang sur mon magnifique kimono rouge. Avec l'adrénaline la douleur avait pris du temps avant d'arriver et ça n'est que maintenant que je la sentais. Enfin, il m'avait bien fallu un long moment avant de semer les deux humains et prendre refuge dans un lieu où je n'aurais jamais mis les pieds de ma propre volonté sinon : une église.

On ne penserait pas à venir me chercher jusque là non ? C'est ce que je m'étais dit sur le coup mais histoire d'être sûr et comme l'endroit ne semblait pas habité pour le moment, j'avais pris le confessionnal comme cachette, remontant mes genoux vers moi pour qu'on ne voit pas mes pieds au cas où. Retour au présent maintenant. J'étais là, assis dans ma cachette assez bancale à tenter de calmer mes blessures et retirer les petits bouts de verre toujours présent et qui s'amusaient à teinter ma peau pâle en écarlate. Fichtre ! Mon kimono était vraiment fichu ! La manche était remontée pour une totale vision sur mon bras et pas dépit j'avais dû me résigner à déchirer un peu pour avoir un tissu qui me servirait à faire pression sur les blessures pour que le sang cesse de couler. Bon, j'étais loin de me vider de mon sang, ce qui me rassurait, mais avec mon alimentation quasiment végétarienne, le sang coagulait vite et ça pouvait être plus impressionnant que ça ne l'était en vrai. Mon regard de la même couleur jetait sans cesse des regards en direction de l'extérieur du confessionnal guettant par la même occasion s'il n'y avait personne qui arrivait. Dans un sens je m'étais coincé dans un endroit restreint et il n'y avait pas grand choix de fuite maintenant, tant pis, mon sabre me servirait. Mais en soit j'avais surtout l'impression que les deux chasseurs m'avaient laissé en paix, peut-être qu'ils n'avaient pas pensé à venir fouiller ici.

« Peut-être que je t'en dois une.»

Petit sourire en coin se transformant en grimace quand je retirais le dernier bout de verre de mon bras. Voilà pourquoi ça me faisait rire, à croire que l'être là-haut s'était dit qu'il fallait me sauver de mes ennemis, mais la réalité était que j'aurais bien mérité de finir en cage et même en prison. J'avais provoqué un meurtre après tout, et si je n'étais pas le gentil de l'histoire ? Après tout je voulais écraser les humains, me venger d'eux et ce que j'avais fait subir à l'un d'entre eux en particulier n'était pas très joli. Je ressemblais plus à un ange déchu qu'à un agneau en besoin d'aide. Je n'avais pas besoin d'être sauvé et quand bien même, je ne le voulais pas, j'étais très bien comme je me portais actuellement. Mais je me prenais la tête pour rien car je ne croyais pas en toute cette religion là, je n'avais rien contre cette croyance mais elle n'était pas la mienne.

Les bruits de pas d'une personne s'approchant attira mon attention. Au vu du bruit ça n'était pas un chasseur, du moins je ne pensais pas mais mieux valait être prudent. Doucement en essayant de ne pas faire de bruit je tirais mon sabre devant moi, une main sur la garde et l'autre sur le fourreau prêt à dégainer. Ma respirant se fit plus calme, faisons le mort pour éviter une confrontation, ce serait bien, seulement le bout de tissu dont je m'étais servi comme chiffon glissa sur le sol et porté par l'élan, glissa en dehors de l'endroit. Ah... Bon, ça ne faisait pas de bruit mais si on le remarquait, on saurait que j'étais ici. Les mains un peu plus crispées sur mon sabre j'attendis que le destin décide de mon sort. S'il pouvait faire vite histoire de savoir à quoi m'en tenir et surtout pour ne pas rester ici à me vider de mon sang, parce qu'au bout d'un moment ça allait bien finir par devenir grave ses écoulements.   

✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Heyden L. Meyer
Humain Bon
Masculin
Messages : 148
Date d'inscription : 22/03/2015
Emploi : Chanteur et leadeur du groupe Paradise Mirage/Prêtre
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 1 Mai - 5:03
Cette rencontre n'était pas prévueHiroshi and HeydenWe are like Lucifer and Satan~ Falling for the one we love


Aujourd'hui, j'étais resté un peu plus tard à l'Eglise.  Depuis mon retour à Londres les choses ne se passaient pas très bien. J'étais parti aux Etats-Unis pour consulter des chirurgiens et docteurs, pour être francs j'avais dit à Miller que cela m'irait très bien de continuer à consulter mon docteur en Angleterre mais il a insisté pour que j'aille dans une meilleur clinique.  La situation n'était pas aussi bonne que je l'aurais cru en fait, mon corps s'affaiblissait et mon coeur ne supporterait plus longtemps le rythme que je lui impose. Mais, j'en faisais déjà moins que mes camarades... Qu'est ce que je devais faire? Je voulais poursuivre ma passion plus que n'importe quoi... Remplacer mon coeur?... Ce n'était pas une solution je n'étais pas un cas prioritaire de toute façon et l'opération pouvait mal se dérouler il n'était pas certain que mon corps accepte ce nouvel organe et je risquais de faire un rejet. De toute façon  je n'étais pas dans les premiers de la liste pour en bénificier. La seule chose que j'avais à faire c'était prendre des médicaments, consulter plus souvent mes docteurs et ne pas forcer sur les choses, prendre beaucoup de repos, faire attention encore et encore... Mon état ne me permettait plus de faire les choses correctement et cela me frustrait tellement...


La mort frappait à ma porte et j'en étais effrayé. A tout moment, au moindre choc, au moindre effort je pouvais y rester. La moindre chose qui faisait dérater mon coeur pouvait l'arrêter pour de bon. Comment je pouvais vivre dans cette situation? J'étais donc resté pour prier espérant que Dieu me pardonne, car il y avait des gens en plus grande détresse que moi. Mais surtout qu'il m'aide et me guide. J'avais foi en lui, mais je devais bien choisir quelque chose. A force, je ne pourrais plus jouer avec ceux que j'aime... Et si je mourrais? Qu'est ce qui arriverait? Ils seraient tristes... Qu'est ce que je devais faire? Je ne devrais pas penser négativement mais ce risque était grand et bien plus présent que la bonne nouvelle du “je vivrais longtemps et sans soucis” Car ce n'était pas le cas. Le médecin qui était ma charge m'a avoué que ma vie risquait d'être difficile maintenant. La mort était plus proche de moi que je ne l'aurais cru... Avec l'âge les choses ne s'arrangeraient pas non plus, j'en avais trop fait en plus... Je voulais vivre ! Je ne voulais même pas penser à cette possibilité que je les quitte... Que je ne puisse plus jouer et chanter et voir cette foule, ces gens qui aiment notre musique et m'envois leur soutiens.

Devant la croix sans Jésus, parce que chez nous Anglicans et chez les protestants il n'y avait pas d'image et la croix ne représentait pas le crucifix à proprement parler chez nous, je priais. Je déposais la bible avant de m'agenouiller et joindre mes mains tenant le chapelet entre mes mains. J'avais enlevé ma soutane, à cette heure ci personne ne viendrait et quand bien même je n'étais pas obligé de la mettre lorsque ce n'était pas l'heure de la messe. J'avais simplement un T-shirt blanc et un pantalon dont une partie semblait être en cuir noir, ce dernier n'était pas plaqué. A mon cou je portais un collier en croix que je portais très souvent sur moi. Alors que je baissais ma tête et posais mon front contre mes mains serrées l'une à l'autre le calme m'avait perdu et les doutes, la crainte m'avait complètement envahis. Depuis mon retour je n'avais pas vraiment parlé aux autres, je restais dans un coin et j'étais plutôt désagréable. Pour être franc je ne savais pas quoi leur dire, je ne savais pas non plus quoi faire, mais je ne voulais pas les blesser.

Mes mains tremblaient un peu et d'une voix suppliante dans un souffle je dis.

“ Je t'en pries aide moi. Aide moi je demande ton aide. Je suis encore perdu, je ne sais pas quoi faire. Soulages moi de mes doutes et guide moi”

L'image de Glen me revins en mémoire comme une gifle en plein visage. Je lui avais promis de protéger Yukine mais au final est ce que j'avais vraiment réussi? Est ce que je le pourrais encore? Ca me faisait peur... Qu'est ce qui se passerait si je partais? Est ce que je devrais l'aider à se détacher de moi pour qu'elle s'en sorte? Yukine était la personne la plus importante à mes yeux  je ferais tout pour elle je le savais pertinemment.  Entendant un léger bruit je m'étais stoppé... Je fis un signe de croix avant de sortir du confessional pour vérifier. Mais à cette heure ci personne ne venait... Et quand bien même dans la maison de Dieu rien ne pouvait m'arriver je pense. Enfin bref, ce n'est pas un bruit qui me ferait peur de toute façon. Plus jeune je traînais dans les bas fonds de Londres et j'étais connu sous le nom de Crimson. Cette période je n'en suis pas fier et peut être que je payais pour tout ce que j'avais fait à cette époque après tout.

Je m'avançais donc prudemment dans l'Eglise regardant les coins. La pénombre ne m'aidait pas franchement à y voir grand chose mais la lune m'y aidait et j'y voyais assez pour percevoir quelque chose. La lune éclairait vraiment cet endroit. C'est alors que mes pas s'arrêtèrent net quand je vis un bout de tissus s'échapper de derrière un banc. Je pris une respiration plus calme m'attendant à tout, en plus ce tissus me semblait tâché... Quelqu'un était blessé ou bien pire?...  Il fallait toutefois, que j'en ai le coeur net.


Je m'approchais donc toujours avec prudence jusqu'à m'arrêter au niveau du banc et voir un homme, assis par terre et blessé... Mes yeux s'écarquillèrent un moment en voyant ses blessures et le sabre devant lui... Alors soit, ce type venait de commettre un meurtre ou avait cherché les ennuis ou soit il était vraiment méfiant et surtout blessé. Néanmoins mes yeux bleus se plongèrent un moment dans ceux rouges vifs de cet homme... C'est bizarre quelque chose me disait qu'il ne voulait pas vraiment m'attaquer mais je préférais rester sur mes gardes. Je n'avais aucune arme mis à part ma foi pour Dieu. J'espérais qu'il me protège en ce lieu sacré.  N'osant pas parler ni faire de mouvements brusques, je finis par prendre sur moi ne pouvant supporter de voir une personne blessée ainsi et surtout cette situation commençait à me stresser.

“Que vous est il arrivé...? Vous êtes blessé. Vous devriez être soigné.”


S'il rangeait son sabre et si j'arrivais à le rendre moins méfiant, mais surtout s'il m'inspirait un peu plus peut être que je le soignerais. Après tout, tout le monde pouvait se réfugier ici, et Dieu l'a peut être guidé ici afin que je l'aide et le soigne surtout. A cette heure ci peu de gens étaient dans les rues après tout. J'aimais croire qu'il s'agissait d'un signe du destin.

“Je suis prêtre ici... Je ne vous ferais aucun mal.”


Qui sait cela pourrait peut être faire son effet? Quelque chose dans ses grands yeux rouges me faisaient presque frissonner, si on s'en détachait tout chez lui pouvait rassurer. Ce visage si fin et angélique, on aurait dit une femme, mais sa gorge et ses épaules me faisaient dire l'inverse. Il y avait quelque chose de masculin, je n'espérais pas me tromper mais à sa voix on aurait bien une réponse après tout. Toutefois, ses yeux, ses cheveux, quelque chose chez lui contrastait tellement avec cet endroit... Il donnait cette impression d'être non pas Lucifer mais Satan... La représentation même de la chute. Car Lucifer est un ange mais Satan est sa chute... Cet homme était beau il n'y avait nul doute sur cela mais il dégageait quelque chose de spécial et ses yeux, ses cheveux, c'est ce qui me faisait penser cela, ainsi que le sang qui le recouvrait. Toutefois, dans la maison de Dieu les jugements n'avaient pas leur place, seul Dieu pouvait juger et personne d'autre, même si pour moi certains crimes étaient impardonnables à mes yeux. Mais pour ce soir, j'avais décidé de tendre ma main avant tout... On verra bien ce qu'il adviendra. Après tout n'étais je pas Lucifer? Dans le fond je représentais aussi une chute non? J'essayais de remonter mais je n'y arrivais pas, mes pêchés ne seront surement pas pardonnés et demain encore je ferais souffrir encore des personnes j'en étais certain... J'étais certain que la bonne décision serait de plonger pour qu'eux ne plongent pas...  C'était assez ironique n'est ce pas?


Lucifer qui aide un homme ressemblant à Satan...


© 2981 12289 0

✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿


Heyden Girl event


Heyden english voice~ Merci Yuyu pour le vava ♥~" I'll be strong till I see the end. As long as I survive you will part of me. Glassy sky the cold. The broken pieces of me. I've this dream so many times. The moment we have spent has passed and gone away~ "

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiroshi
Hybride Sauvage
Race : Faucon pèlerin
Messages : 169
Date d'inscription : 22/02/2015
Emploi : Pire ennemi d'Akechi ~
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 17 Juin - 19:38
Cette rencontre n'était pas prévue
Heyden L. Meyer & Hiroshi
J'avais bien l'air fin assis dans le confessionnal, à vrai dire l'attente commençait à sérieusement m'irriter. Il y avait une personne dehors, dans l'église mais, qui ? Est-ce que cette personne viendrait à moi ? Ami ou ennemi ? Mes méninges tournaient à plein régime pour tenter de trouver un moyen de m'en sortir. Combien de chance j'avais ? Au pire, on viendrait me parler de l'autre côté si c'était un prêtre. Moi, me confesser ? L'idée m'aurait bien fait rire et un jour je devrais tenter de le faire, juste pour m'amuser un peu, mais pour le moment je n'avais pas du tout la tête à ça. Mon bras me lançait maintenant, il fallait que je trouve un moyen de me désinfecter, de soigner mes blessures et de retourner à l'abri. Me mordant la lèvre inférieure, je me résignais à rengainer mon sabre et silencieusement me lever de mon support avant d'écarter  la porte pour jeter un œil droit devant, le regard écarlate posé sur le bout de tissu tâché sur le sol. Hm. Je pouvais y arriver. J'avais l'impression que la personne présente parlait, peut-être mon imagination, mais si cette personne priait, elle ne ferait pas attention à moi. Parfait.

Sans prendre plus de temps pour réfléchir et ne voulant pas rater cette occasion, je me glissais à l'extérieur et me dirigeais vers les bancs dans un premier temps. Une fois derrière eux je pourrais prendre mon souffle et écouter pour voir si j'avais attiré à nouveau l'attention ou non. Je m'agaçais, devoir me faufiler limite à quatre pattes... hmpf ! J'étais trop bien pour ça ! Mais soit, je faisais une concession pour le moment. Malheureusement pour moi, je n'avais pas été bien silencieux et malgré le fait que l'endroit était plongé dans la nuit seulement éclairé par la lune, cela aurait pu être un magnifique tableau pour un rendez-vous, on finirait bien par me remarquer. Serrant les dents, je me collais au dos du banc derrière lequel je venais d'arriver et tendit le bras pour récupérer mon tissu, mais hélas, cela eut simplement le don de le faire glisser un peu plus loin. Cette fois-ci j'allais être repéré.

Une nouvelle fois je sortis légèrement la lame de mon sabre, juste assez pour intimider et faire fuir le potentiel gêneur qui arrivait. Je l'entendais. Des pas s'approchant calme, pas de précipitation, pas de peur incontrôlable dans la démarche. Ça ne me rassurait pas. Accompagnant ce compte à rebours, les battements de mon cœurs, s'accélérant légèrement avec l'adrénaline, je les entendais, eux aussi faisaient le décompte de la distance qui séparait les deux individus présents dans l'église. Je fermais les yeux un instant. Proche, de plus en plus proche. Non, il était arrivé à ma hauteur. Aussitôt je rouvrais les yeux et planté mon regard dans celui de l'homme qui me surplombait maintenant. Un homme, les cheveux clairs, une tenue simple et je ne manquais pas de remarquer le collier autour de son cou. Oh ? L'avais-je dérangé dans sa prière ? Ma foi, cela serait fort désolant.

Je me demandais ce que l'homme pensait. Que se passait-il dans sa tête en me voyant ainsi ? Pensait-il que j'étais un criminel en fuite ? Que j'allais l'attaquer ? Non, je ne le ferais pas, si simplement il pouvait partir et faire comme s'il ne m'avait jamais vu... Mais il ne le ferait pas, je le sentais. Peut-être que c'était à cause de son code de conduite religieux... « Aimez vous les uns les autres » ce genre d'ineptie à mon goût. Devant moi l'homme ne bougeait pas, moi non plus. Devrais-je lui faire un petit coucou ? Furtivement, mon regard écarlate coula vers la sortie... Trop loin. Si je me levais et que l'homme se mettait en travers de mon chemin, je n'irais pas bien loin. En soit, l'inconnu n'avait pas l'air bien dangereux, mais il fallait se méfier tout de même, c'était un humain. Légèrement mon regard ce durci tout en me disant que les humains étaient des pourritures et que celui en face de moi faisait partie du lot. D'ailleurs, il m'énervait à  me surplomber... Je devais être celui au-dessus de lui, celui qui le regarderait de haut, pas l'inverse. Saleté d'humain.

Aux mots de l'humain, je penchais légèrement la tête sur le côté. Oui, en effet j'étais blessé et il me fallait des soins. Merci, sans toi je ne m'en serais jamais rendu compte. Oh, la douleur me rendait plus acide que d'habitude. Mine de rien, il avait enfin ouvert la bouche le prêtre, c'était pas trop tôt, le silence commençait à devenir un peu pesant. Ne pas me faire de mal ? Hm ! Comment le croire ? D'un côté, je me trouvais dans son église, il n'avait pas le droit de me faire du mal, ou quelque chose comme ça. Une histoire de maison de Dieu. Je ne lui répondis pas de suite, me  contentant de le fixer. Il y avait quelque chose chez lui qui me titillait. Pas comme un instinct de survie me criant de partir en courant... Plus, comme une sensation que l'homme face à moi, malgré ses mots, n'était pas inoffensif. Pourquoi ? Allons le savoir, je ne suivais que mon intuition... Mais cette dernière me disait que si je restais calme de mon côté ça se passerait bien. Honnêtement à ce stade, cela pouvait aussi bien être ma méfiance et mon envie de recevoir des soins qui me faisait penser ainsi.

Finalement, je posais mon sabre sur le sol, non loin de moi, un problème et je pouvais l'attraper pour me défendre. Cela montrer que je faisais potentiellement confiance à l'humain face à moi. Toujours sans dire un mot, je me hissais légèrement pour regarder derrière le banc, histoire d'être sûr d'être seul avec l'humain. Personne. Bien. Je finis par me lever définitivement pour aller m’asseoir sur le banc tout en poussant un soupire, pourquoi rester au sol ?

« Je vais vous faire confiance. »

J'avais dit ces mots tout en tapotant le manche de mon sabre que j'avais pris avec moi, je n'étais pas assez fou pour le laisser sur le sol. Vaguement, je passais ma main dans mon cou pour rejeter mes longs cheveux, ils commençaient à me coller à la peau à cause de la transpiration de la course. Hm, j'aimerais bien un bon bain, là maintenant. Je ne lâchais pas l'homme du regard, même du coin de l’œil le rouge de mes yeux était verrouillé sur ses mouvements et je notais ces gestes. Ne me prends pas pour un imbécile l'humain, je te surveille. Maintenant, j'allais avoir la gentillesse de répondre à ses premières questions.

« Appelez-moi Shiro. En effet je suis blessé, des chasseurs m'ont pris en chasse et pendant la course j'ai glissé sur une bouteille de verre.Enfin... son cadavre surtout. »

Pour illustrer ce que je venais de dire, je levais le bras tout en relevant la manche tâchée pour montrer mes soins sommaires sur mon bras. Maintenant je comprenais l'urgence des écologistes de combattre les déchets sur le sol, avec le tri sélectif, je ne me serais pas  écrasé sur les bouts de verre de cette bouteille qui n'avait rien à faire là.

« Je me suis caché dans le confessionnal pour ne plus qu'on me trouve. Je ne vous demande rien, à part l'autorisation de rester ici le temps que l'extérieur soit sûr pour moi. »

Qu'il comprenne bien que je n'attendais rien de lui maintenant. Après s'il souhaitait me fournir des soins... Mais j'attendrais que l'idée vienne de lui, je n'avais pas l'envie de le supplier de me passer un pansement. Cela me brûlerait la langue.

« Et vous mon père ? Que faites vous ici, si tard ? »

Il me semblait qu'il n'y avait pas de messe la nuit, de plus il n'avait pas la tenue pour faire la messe à ses fidèles. Est-ce qu'il n'avait pas l'esprit tranquille et venait pour trouver la paix ? Hm, d'ailleurs, à bien y regarder... Cet homme je le connaissais ? Juste sa tête... elle me disait quelque chose, mais c'était bien trop vague... Je devais déjà l'avoir croisé dans la rue et de là me venait cette impression.   

✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dear Hybride :: 
Londres
 :: Centre Ville :: Église Anglicane
-
Sauter vers: