Partagez | 
 

 L'abus d'alcool est dangereux pour la santé {Pv Douglas Lanteen}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Race : Chien viverrin / Tanuki
Féminin Messages : 8
Date d'inscription : 18/12/2016

Petit plus
Hybride(s): /
Maître: Personne pour le moment

MessageSujet: L'abus d'alcool est dangereux pour la santé {Pv Douglas Lanteen}   Mar 10 Jan - 20:05

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé

feat Douglas Lanteen & Naomi Abernathy

N
aomi était ivre comme pas permit. Ayant passé la soirée à faire la tournée d'une partie des bars du quartier, elle avait vite finit sa course dans cette ruelle sombre misérable, assise contre le mur. L’inconvénient avec l'alcool c'était que, comme elle n'en buvait habituellement jamais, elle s'enivrait à une vitesse ridiculement rapide. En vérité, elle avait commencé à toucher à la bouteille suite à la mort de son ancien quo-équipier. Inconsciemment, c'était une sorte de mimétisme. Lorsqu'il était vivant, il avait la sale manie de boire un verre ou deux après le service. Elle, elle n'y avait jamais touché, n'ayant jamais été attiré par la chose. Mais du coup, quand elle buvait maintenant, c'était un peu pour se rapprocher de son souvenir. Cependant, de façon plus consciente, lorsqu'elle se biturait la gueule ainsi, c'était clairement pour oublier la perte encore bien vivace qu'elle éprouvait. C'était pitoyable et ridicule, certes, mais elle n'avait pas trouvé comment faire autrement. Ainsi, avec le travail, c'était les deux choses dans lesquelles elle se noyait pour tenter de penser à autre chose. Ça marchait un peu mais pas longtemps malheureusement...  

Poussant un lourd soupir, l'hybride finit par se relever, chancelant un peu, s'aidant largement du mur pour se remettre sur pieds. Autour d'elle, tout semblait tourner et un drôle sentiment d'euphorie l'habitait. Et puis surtout, elle avait la dalle ! Ce fut d'ailleurs à ce moment là qu'une évidence se présenta à elle : elle n'avait rien mangé depuis ce midi alors qu'il était bien une heure du matin... Ni une, ni deux, la jeune femme commença à déambuler dans les rues. Ne sachant pas trop comment, elle réussit à trouver un kebab et à s'acheter un sandwich bien roulé dans son pain galette tout chaud. Tout contente de se remplir le ventre, elle reprit sa marche incertaine, grignotant son repas.  
Après un bon nombre de minutes à tourner en rond dans un embranchement de rues se ressemblant toutes, la tanuki s’arrêta soudainement. Figé dans son élan, ses yeux écarquillés en une expression de surprise fixaient le dos d'un jeune homme, lequel semblait sortir d'un bar avoisinant. Plus que le dos de l'inconnu, c'était sa tignasse blonde qu'elle fixait.
C'était pas possible...
Dans un élan de lucidité, comme si tout l'alcool qu'elle avait ingéré venait de s'évaporer de son être, elle fonça sur l'humain, lui agrippant la veste de sa main fine. Ses lèvres s'entrouvivrent pour dire des mots qui ne sortirent jamais. Elle ne savait plus quoi penser. Elle était heureuse, choquée, bourrée, perdue. Elle ne savait même pas si l'homme qu'elle avait alpagué était celui auquel elle pensait. Ou plutôt dans son esprit, c'était lui.
C'était impossible mais elle était persuadé que c'était lui.


✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿


• “Our greatest glory is not in never falling, but in rising every time we fall.”
Naomi s'amuse en #d15e29
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 137
Date d'inscription : 09/12/2016

Petit plus
Hybride(s): None
Maître: None

MessageSujet: Re: L'abus d'alcool est dangereux pour la santé {Pv Douglas Lanteen}   Jeu 12 Jan - 14:05


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé



« Zara… ZAAaaRaaAAAaAAaAh… Pourquoi t’es partie… Et pis pourquoi t’es rev’nue, aussi… »
« Ferme-la, Doug… »


Affalé sur le comptoir, repoussant mon verre vide, je grommelle un truc incompréhensible en réponse. Arthur, le patron du Drunken Magpie, me jette un coup d’œil navré avant de retourner à sa machine à Guinness. La vache, ça fait longtemps que j’en n’ai pas tenu une telle couche… Sans rire, j’ai tellement bu que même en restant immobile, je sens que ma tête est piégée dans une montagne russe. C’est super cool parce que c’est marrant, les montagnes russes, mais c’est pas super prudent d’en abuser non plus. Enfin, j’avoue que je m’en bats royalement les couilles pour l’instant. Je n’aurais pas bu autant, ni à cette vitesse, si ça n’avait pas été précisément l’objectif recherché. Je préfère me sentir comme ça. Je me sentais beaucoup trop minable avant pour ne pas désirer du fond de mes tripes me retrouver dans cet état.

J’ai revu Zara, trois jours plus tôt. Et j’ai eu tort. C’est jamais une bonne idée de revoir son ex. Si j’étais pas beaucoup trop beurré pour faire usage de mauvaise foi, je dirais que c’était pas de ma faute et dans un sens c’est vrai. C’est juste un putain de hasard qui nous a réuni dans un ascenseur en panne du centre commercial, même si dit comme ça je sais bien que ça sonne beaucoup trop con pour être du hasard. Ni elle ni moi n’avions prévu de nous retrouver là, c’était vraiment pas fait exprès. Mais là où je ne peux pas nier ma part de responsabilité, c’est pour ce qui a suivi ces retrouvailles surprises. Sur ce plan-là, j’ai vraiment agi comme un con. Je n’aurais pas du la toucher, je n’aurais pas du lui parler, je n’aurais même pas du monter dans cette saloperie de boîte de conserve traîtresse… Résultat : ça fait trois jours que je suis un véritable zombie en rentrant chez moi, incapable de dire où j’en suis ou ce que je dois faire à présent. Je pense à elle, je pense à Tom, et j’ai envie de me casser les dents. J’ai tout foiré. Même quand j’essaie, je suis incapable de faire les choses bien. Je suis vraiment un trou du cul… C’est pour ça que ce soir, j’en ai eu marre et j’ai décidé de me bourrer la gueule. Ça ne règlera absolument aucun de mes problèmes, j’en suis bien conscient mais je m’en branle. Je veux picoler comme un vieux porc, ne rien me rappeler de la soirée et me réveiller avec la tête en vrac comme jamais. J’aimerais oublier, juste pour une soirée, le genre de merde que je suis… Et à cette heure, je suis bien parti :

« Nan mais c’est vrai… C’était tellement plus simple avant qu’j’la r’vois… J’avais mon boulot, j’allais au boulot. J’avais ma maison, j’rev’nais à la maison. J’avais mon mec, on faisait des trucs de mecs… Mais lààà… Depuis l’ascenseur c’est un tel bordel dans ma tête, putain… Tu veux pas m’en r’mettre un p’tit, histoire que j’m’y r’trouve ? »
« T’as déjà bien assez bu comme ça, Doug. Tu devrais rentrer chez toi, c’est le seul truc qui t’aidera à t’y retrouver. Je t’appelle un taxi ? »
« Nan… j’peux rentrer chez moi tout seul, j’ai pas b’soin ton aide… Faux frère qui veut pas m’servir à boire… Puisque c’est comme ça, j’me casse. Salut les… les cons… »
« Ouais, c’est ça, tire-toi. Et la prochaine fois que tu viens ici, t’as intérêt à pas me les briser avec ta grognasse parce que je te mets à la porte direct. »
« C’toi la grognasse… ‘culé d’merde… »


Balançant un billet au hasard sur le comptoir, je descends lourdement de mon siège sans même attendre qu’Arthur me rende la monnaie et me dirige vers la porte, à des années-lumière devant moi, en titubant méchamment. Putain, tout le whisky que j’ai descendu commence à me taper la tronche sévère… Même si quelques bonnes rasades d’air frais me font du bien quand je parviens dehors, je sens à quel point je suis pas frais. Ça va mal finir, cette histoire… Marmonnant des trucs sans suite d’une voix pâteuse, je prends la rue de gauche parce qu’elle m’a l’air de tanguer un peu moins que celle de droite et commence à avancer en espérant arriver chez moi. Nan parce que là, j’ai beau réfléchir, j’arrive plus à me souvenir où c’est, chez moi. Ce qui est bien dommage parce qu’Arthur a raison, rentrer à la maison est la seule chose qui me reste à faire ce soir. Bah, je finirai bien par atterrir quelque part ou à reconnaître un truc, non ? Faut y croire, en tout cas… Tout en marchant, quelques pensées me tourbillonnent dans la tête, en criant depuis les montagnes russes. Je ne crois pas que je suis encore amoureux d’elle. C’est juste qu’elle me manque… je veux de la serrer dans mes bras et de respirer le parfum de ses cheveux, de m’endormir à côté d’elle et de me réveiller en me blottissant contre son corps. C’est ce dont j’ai envie, mais je m’aperçois que je pense aussi à Tom en imaginant tout ça. Ses mains sur mon visage, ses lèvres sur les miennes et ses beaux yeux qui me donnent l’impression d’être chez moi partout où nous nous trouvons… J’aimerais le retrouver, lui aussi. Ça fait trop longtemps que je ne l’ai pas vu. En fait je me sens juste seul, je crois…

À l’instant où je formule cette pensée et où je commence à avoir vraiment le bide en détresse, je sens soudain une petite main m’agripper la manche et me retenir en arrière. Mon cœur fait un bond. Quoi ? Qu’est-ce… Trop faible pour résister, je me retourne et tombe nez à nez avec une minuscule ado aux longs cheveux gris clairs sous la lumière des lampadaires. Je me fige, les lèvres tremblantes. Pourquoi apparaît-elle juste au moment où la solitude me fait le plus mal ? Pourquoi me regarde-t-elle comme ça ? Déboussolé, je suis tout aussi incapable de réagir qu’elle jusqu’à ce que…

« Oh put- »

D’une main sur la poitrine, je la repousse brutalement loin de moi pour me pencher en avant et vomir tripes et boyaux sur le trottoir. Inutile de préciser que ça fait beaucoup moins de bien par où ça passe en sortant quand entrant… Les jambes tremblantes, je reste quelques secondes appuyé sur mes genoux à essayer de reprendre mon souffle. L’avantage, c’est que je me sens un touuut petit peu mieux qu’en sortant du pub, mais c’est vraiment léger. Me rappelant soudain de sa présence, j’esquisse vaguement un geste d’excuse vers la fille :

« Dés… Désolé poulette… j’peux pas t’aider, là… faut que j’rentre chez moi… »

Me redressant avec précaution, je m’essuie la bouche sur la manche de ma veste et inspire profondément. Ça tourne moins, et mes idées se débrouillent légèrement… C’est déjà bien. D’ailleurs, ça me rappelle un détail et je me retourne vers l’inconnue du trottoir. Elle est toute petite, toute maigrichonne, son visage a l’air tout droit sorti d’un shôjo et je ne sais toujours pas pourquoi elle me regardait comme ça tout à l’heure, comme si je venais de descendre du ciel et pas d’un pub miteux. Mais je ne m’occupe pas de tout ça pour l’instant :

« Tu saurais pas où c’est, chez moi ? »
CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA



✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé {Pv Douglas Lanteen}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'abus d'alcool est dangereux pour la santé [message sponsorisé par le gouvernement]
» Le téléphone mobile est dangereux pour la santé
» Bulle Sucrée, «L'abus de sucre est dangereux pour la santé♥» [En cours]
» L'alcool c'est mauvais pour la santé !
» Le jus de citrouille n'est pas bon pour la santé - Ft Louna

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dear Hybride :: Quartier Nord :: Les rues-