Cliquez sur la barre et utilisez les flèches du clavier ou scroll afin de faire défiler

News

24/05/2017 — Event Cb du 03/06 au 05/06 ICI ~
25/02/2017 — Rang Brigade fermé, sauf prédéfinis !
15/02/2017 — Nouveau thème !
15/02/2017 — Modifications annexes / règlement.
15/02/2017 — Réorganisation des lieux !
05/02/2017 — Lancement d'event St Valentin Ici

Top Site

Effectifs

8 Humains B.| 7 Humains N.| 8 Humains M.| 10 Hybrides D.| 17 Hybrides N.| 9 Hybrides S.

Prédéfinis Importants

Shout box Invités ↓

©linus pour Epicode
Déroule-moi



 

 :: 
The most important
 :: Your character :: Validated :: Humain Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La lune aux masques ~ He-Ran

avatar
He-Ran L. Evan
Brigade Bon
Masculin
Messages : 121
Date d'inscription : 15/09/2016
Emploi : Fighting!
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 20 Avr - 14:14
Mikazuki Munechika-Touken ranbu
He-Ran Lloyd Evan
Nom ☀ Evan
Prénom ☀ He-Ran (qui signifie orchidée gracieuse) Lloyd
Âge ☀ 29 ans
Nationalité ☀ Anglaise/ Coréenne
Sexe ☀ Homme
Sexualité ☀ Bisexuel avec une forte tendance pour les femmes.
Groupe ☀ Humain Bon
Statut social ☀ Riche
Métier ☀ Second lieutenant de la Brigade~
Particularité ☀ Il a un tatouage discret il s'agit d'un dragon, celui du ciel d'après certaines légendes, Seiryuu. Il porte presque toujours un petit bracelet sur lui.


Look at my mind if you can.


Lloyd en voilà déjà un nom qui ne colle pas forcément avec son apparence, et même son caractère. Vous ne trouvez pas que cela sonne un peu trop dur pour cet homme ? Enfin bref passons...

Cet homme a presque toujours un sourire aux lèvres, il ne peut pas s'empêcher de sourire ou bien de rire légèrement. Je ne dirais pas qu'il est chaleureux mais plutôt comparable à une agréable petite brise. C'est quelqu'un d'adorable et de vraiment doux. Il ne manque pas d'humour et de second degré, il faut y aller assez fort ou toucher à ses points sensibles pour qu'il se vexe réellement. D'ailleurs, l'homme ne manque pas de faire des blagues toutes assez... mauvaises... Il n'est pas des plus doué quand il s'agit de faire des blagues. Mais Lloyd est surtout très taquin, voir chieur quand il le veut ! C'est quelqu'un qui semble avoir un contrôle sur lui-même, c'est en gardant contrôle sur lui qu'il pourrait faire à merveille un chef d'équipe. 

Justement, c'est le type qui vous rassurera si besoin, qui détendra l'ambiance, il ne croit pas que le stress emmène quelque chose de bon. De ce fait au travail, il ne lève vraiment que rarement la voix, s'il le fait cachez-vous. Dans sa vie privée, il le fait encore moins. Toutefois, il lui arrive de se mettre en colère, d'être de mauvaise humeur, dans ce cas-là tenez-vous un peu à distance. L'homme devient alors un vrai yoyo, entre bonne humeur et humeur massacrante... Je vous rassure toutefois, Lloyd est un pacifique la violence c'est vraiment pas son truc. S'il peut régler les choses avec douceur et diplomatie, il le fera sans hésiter. Pour son boulot c'est autre chose disons... Lloyd est quelqu'un d'ordonné dans son travail, son bureau est vraiment rangé de façon impeccable. Il ne manque pas de rigueur et est même un peu maniaque sur les bords surtout concernant son bureau. L'homme ne peut pas s'empêcher de vouloir que tout soit nickel et encore plus lorsqu'il s'agit de ses vêtements ! Par contre, son appartement, c'est bien autre chose. Un vrai bordel sans nom... Il n'y a que le bureau de son appartement et sa salle de bain qui soient bien rangés. En vérité, Lloyd ne reste que très peu chez lui. C'est un homme qui aime beaucoup se détendre, et qui a eu du mal plus jeune à être des plus ordonnés. Lloyd s'est forcé à devenir plus cadré pour mieux réussir dans sa vie, mais comme on le constate ce n'est pas sur tous les plans. Il a du mal à gérer le stress même s'il ne le montre pas il fume donc assez souvent, sans que ce soit trop non plus et aime énormément les tisanes, le thé et le café, il est moins fan de tout ce qui est gazeux ou trop sucré.

Lloyd est quelqu'un qui aime rire et profiter de la vie et de ses bons temps. Il adore écouter de la musique s'intéresser aux choses, gamer et lire le plus souvent ou boire un verre avec ses amis. C'est qu'il ne manque pas de connaissances. Il est très sociable, mais à la fois distant. Il ne parle finalement pas tant que ça de lui-même, mais c'est une oreille attentive. Toutefois, s'il vous considère comme son ami vous n'aurez surement pas plus loyal et protecteur. Oh langue de vipère ! Ça, c'est certain qu'il l'est ! Il aime écouter les rumeurs et est de nature très curieuse. Si vous l'énervez il saura très bien vous recadrer grâce à son venin. De nature diplomate, il a tendance à faire attention à ce qu'il dit ou pas... Très grand bavard parfois les choses sortent sans réfléchir, mais cela ne lui arrive pas souvent non plus. Lloyd est quelqu'un qui aime taquiner et d'un peu mesquin sur les bords, mais son but n'est pas de blesser les gens. L'homme a tendance à mépriser les gens qui jugent aux premiers abords même si lui le fait parfois, mais lui c'est autre chose. 

C'est aussi un bon donneur de leçons. Toujours là pour faire la morale s'il le faut, il sait très bien que hurler souvent ne sert pas à grand chose. Il touche là où ça fait réellement mal et n'hésite pas à faire des remarques. Il aurait fait un bon prof'. Toujours en quête de savoir, doté généralement d'une grande patience, de l'art oratoire et ayant du charisme, il a tendance à vraiment submerger et attirer l'attention sur lui. Lloyd est aussi quelqu'un d'agile et sportif. Il pratique le taekwondo et le kendo, sa force lui vient beaucoup plus de ses pieds et jambes. Mais comme c'est quelqu'un qui planifie et réfléchit souvent un peu trop, il a parfois du mal à être très concentré. 

Lloyd est quelqu'un qui aime aider les gens, il souhaite protéger la population comme il le peut. Il ne peut pas s'empêcher de se mêler de ce qui ne le regarde pas ce crétin... Dès que quelqu'un est en mauvaise posture, il ne peut s'empêcher d'agir surtout quand il s'agit d'une femme ou d'un enfant. Mais parfois, il est un peu lourd et peut vous harceler pour que vous acceptiez son aide... D'ailleurs, parlons en des femmes. Lloyd n'a pas de goût en particulier, il a tendance toutefois, à aller vers des femmes douces et a une préférence pour les jeunes filles. Ouuh le petit pé..*se reçoit un coup sur la tête *  Ouch ! argh...

Même s'il se montre fidèle dans ses relations, il n'a jamais assez de temps pour ses conquêtes. Pire que cela, il semblerait que l'homme soit incapable de montrer le moindre signe d'affection réelle. En fait, ses copines n'ont pas l'impression d'être différentes de ses amis ou de ses connaissances. C'est un homme démonstratif et affectueux avec tout le monde, mais il est incapable de montrer qu'il est vraiment amoureux. C'est surement parce qu'il ne l'est pas. Il lui arrive souvent de charmer. Lloyd est aussi intéressé par les hommes, mais c'est beaucoup plus rare. Il n'a dû avoir qu'une relation avec un homme. Ah oui aussi, il est bon sous les dr...

Lloyd-......... On a pas besoin de le savoir. Ou tu voudrais que je déballe tout moi aussi  à ton sujet ?  * smile *

*Sifflote * Concernant ses relations avec les membres de la brigade, c'est simple, il est généralement agréable. Mais il n'aime pas la froideur, l'impolitesse pour être exact. La politesse est une règle d'or pour lui. Ce qu'il hait le plus ce sont les gens qui ont un manque de volonté totale ou égoïste, si on fait partie de la Brigade, c'est avant tout pour protéger la population à ses yeux. Il veut bien aider ceux qui font des efforts comme Eve Hodgkin, mais quand on manque de bonne volonté ou qu'on ne fait pas d'efforts avec lui, il laissera tomber. Ce n'est pas une bonne poire non plus. Contrairement à ce qu'on pourrait penser Lloyd ne hait pas son supérieur Lysander, même s'il le jalousait. Après tout, Lloyd a cette fâcheuse tendance à vouloir être à la tête de tout et à vouloir diriger tout le monde. C'est infernal parfois, mais on le supporte tant bien que mal hein... En plus de ça, c'est une vraie tête de mule ! Il aime taquiner Lysander et inversement. Par contre, il déteste parfois le manque de sérieux de son collègue, le fait qu'il lui pique ses précieux stylos aussi. Mais d'un côté Lysander et lui viennent un peu du même monde, un monde de bourge et à la fois Lloyd a l'impression que Lysander semble vouloir s'en détacher, c'est assez étrange, ça lui suffit pour vouloir se rapprocher de son collègue. Il est très sérieux au bureau, mais il n'est pas non plus froid. Il veut travailler dans la bonne humeur après tout. Toutefois, les marques d'affection au bureau, etc autant ne pas y penser, il vous fera très certainement une remarque avec son cynisme habituel. Ah oui petit secret, ou pas... C'est un grand admirateur et fan d'Annabeth Rosenbach ! Il n'a vraiment d'yeux que pour elle et admire sincèrement son travail. D'ailleurs même si Lloyd est difficile à gêner quand il l'est, il rougit facilement surtout des oreilles ! Si c'est pas cuteee çaaa ? 

Lloyd-.......* gonfle les joues *

Et il a aussi cette fâcheuse tendance à bouder, mais bon il est chiant on s'y habitue au final hein...

Il y a quelque chose d'autre qu'il faut savoir sur lui, c'est un fan de mode, il ne peut pas s'empêcher de lire The Most. Il fait très attention à sa façon de s'habiller et ne manque pas d'arrogance. Pas concernant son physique directement, mais plus par rapport à son look. Pour lui, il est dans la moyenne physiquement ni trop beau, ni laid, juste passable. Par contre, son look est parfait, il est très minutieux le concernant. Lloyd a aussi une passion pour l'Asie, surtout la Chine et le Japon, mais il est aussi très fier d'une partie de ses origines coréennes. Il a une passion pour le traditionnel. D'ailleurs, les légendes, mythologies, etc, c'est son rayon. 

En parlant de son imagination, il faut savoir qu'elle est florissante. Lloyd est quelqu'un de très sensible. La musique est surement un de ses points faibles, il ne vit pas sans. Il sait d'ailleurs jouer de l'ehru et aime beaucoup chanter. Lloyd a étudié d'ailleurs plusieurs langues, telles que le mandarin, le japonais, le coréen qui lui vient de toute façon de sa mère biologique et le français.  Il aime aussi se défouler en écrivant des petites histoires, parfois des poèmes. Lloyd est assez doué concernant ce genre de choses, même si à l'école, il devait s'acharner beaucoup pour avoir de bonnes notes. Aujourd'hui il a la méthodologie qu'il faut. Continuons sur sa sensibilité. Lloyd est empathique, il arrive à ressentir ce que les autres ressentent. C'est ce qui lui permet de venir en aide plus facilement. Malgré cette capacité qui n'est pas facile à porter tout de même, il ne semble pas affecter. Son visage est un vrai masque. Sa nature rêveuse n'arrange rien à cette impression, il n'écoute pas toujours ce qu'on dit et semble plonger dans son admiration pour le ciel parfois. Il est souvent fasciné par le ciel, ses étoiles ou la lune et n'hésite pas à réfléchir sur lui-même. Lloyd cache bien plus de choses qu'on ne le croit, c'est quelqu'un qui ne trouve pas réellement sa place, ni dans la haute société, ni dans la classe moyenne, ni sur cette Terre. Il a dans le fond cette constante impression d'être seul et d'être un extra-terrestre. De ce fait, il est recherche souvent une présence amicale, même si lui n'est pas sincère. Le cercle de Lloyd est plus fermé qu'on ne le croit. C'est aussi une grande gueule sympathique ou chiante au choix... Il peut souvent pas s'empêcher de l'ouvrir pour vous dire que ce n'est pas comme ça qu'il faut faire ou pour faire un commentaire.

Lloyd-..... ha ha regardez qui parle !

Pour la peine sachez que monsieur n'est pas très pudique. C'est qu'il manque de tissus sur lui dans son appart', Evan a cette fâcheuse tendance à rester en boxer ou même sans. Pitié ne nous inflige pas de pareilles horreurs !

Lloyd- T'as qu'à pas venir chez moi à l'improviste !

Hum bref, je reprends. Concernant sa vision sur les hybrides, elle est plutôt simple. Lloyd ne les considère pas comme des animaux, mais comme des êtres à part entière, comme vous humains ou comme moi. S'il en achète, c'est parfois pour avoir une compagnie, pour faire connaissance et les libérer de ces cages injustes à son sens. Vous allez me dire, mais pourquoi travaille-t-il dans la brigade ? C'est simple, c'est parce qu'il veut changer les choses avec diplomatie, en étant en règle. Pour lui les lois changent petit à petit et ce sont elles qu'il faut changer grâce à un travail en commun. Les hybrides ont droit à leur liberté, la loi et les hommes qui l'ont fait sont pour lui les plus grands fautifs. Mais les rebelles n'arrangent rien à la situation, la violence et le vacarme, le désordre n'emmènera que la perte des deux partis. Ce qu'il faut, c'est sensibiliser, changer les façons de penser. Ces rebelles mettent en péril des gens innocents et c'est intolérable pour Lloyd. L'ordre doit régner avant tout, mais il espère que cet ordre un jour soit plus juste et plus équitable. Lloyd a totalement conscience que la société manque de justice, mais c'est un optimiste, il fera tout son possible pour défendre ses idéaux. Il ne parle pas souvent de ses points de vues aux gens, les gens ne le comprennent souvent pas. Il lui arrive qu'on lui dise qu'il n'est pas fiable ou un grand fou, un idéaliste, mais Lloyd est habitué. Il dira son avis si besoin et s'il en a envie, mais il connaît déjà l'avis de la plupart des gens. Très croyant en tant qu'anglican, il ne peut pas s'empêcher de se rappeler les paroles de Dieu qui dit que chacun est égal à l'autre. Les hybrides n'ont que quelques différences physiques, mais de base, nous sommes comme eux. Pour lui la sauvagerie de certains hybrides est due à leur manque de réelle éducation, à la non-volonté de les intégrer réellement dans notre société ou... à leur propre connerie comme il le dirait si bien, y a des cons chez les humains et chez les hybrides aussi. Il sait que la rébellion est le résultat des erreurs humaines, il sait aussi que tous les hybrides ne sont pas bons, que certains ne devraient pas penser que tous les humains sont mauvais et donner cette raison comme excuse à leurs actes violents. Que certains briment leur congénère plus faible. Le mal et le bien existent partout. Lloyd ne fait pas de différence. Les hybrides ont tort de blesser les humains, les humains ont tort de blesser les hybrides et la vengeance n'est pas une solution. Il ne croit pas à l'effet dévastateur qu'est le boomerang, mais à l'avancement. Toutefois, malgré tout ce que je vous ai dit, je vous ai caché l'une des choses les plus importantes.

Lloyd est une lune cachée par certains nuages, une fausse lumière blessée et qui veut paraître rayonnante.


Lloyd a tout d'un homme sain, mais en réalité, sa solitude et son passé le pèsent. C'est un venin, qui charme parce qu'il aime charmer, un maître du déguisement et sa finesse l'aide parfois à aller dans des salons de thé déguisé en geiko afin de jouer sur ses atouts efféminés. Le déguisement est son arme, mais aussi son bouclier, ses mots le venin de cette fleur. Toujours en demande de cette affection,cette admiration, des regards langoureux Lloyd en devient un poison. Et lorsqu'on échappe à son contrôle, à son emprise, alors qu'il désire, il en devient hideux. Lorsqu'il ne vous désire pas tout ira bien, mais s'il vous aime trop, s'il veut votre attention, il vous emprisonnera s'il le faut, vous serez son unique et seul et il vous enchaînera à jamais à lui. Possessif et calculateur, il en devient un serpent. Lloyd a tout d'une parfaite illusion, ses airs fragiles lorsqu'il veut prendre une apparence plus inoffensive l'aide parfois en tant qu'informateur, cette capacité de déguisement l'aide au travail et sur le terrain. D'ailleurs, il préfère le terrain aux bureaux, mais dans la vie de tous les jours ce n'est pas un cadeau car il peut en devenir déroutant. Son vrai amour fait mal. Son véritable lien est trop passionné pour que quelqu'un puisse le supporter. Vous devenez alors son objet, il aura toujours cette peur que vous partiez, vous enfuyiez. Dans le fond Lloyd manque cruellement de confiance en lui-même, il est troublé. N'allez pas contre ses désirs, il est imprévisible, il usera de manipulations et de la force s'il le faut. C'est certainement la facette de Lloyd qu'on ne voudrait pas connaitre, celle d'un véritable geôlier qui peut se montrer froid, cruel, illusoire et manipulateur et qui coupera petit à petit tous vos autres liens pour être le seul et l'unique. 

J'ai parfois peur de Lloyd. Lloyd aime trop. Trop pour ne pas tomber dans une ivresse insensée. Dans le fond, tout ça lui fait mal, le rejet le blesse, ses actes passés le hantent, mais il ne peut pas s'empêcher de rester ainsi. Seuls les rêves, l'art, l'imagination et partir tenir compagnie à des gens qui se sentent aussi seuls que lui, à qui il peut donner du rêve, le soulage brièvement.  Maintenant à vous de le déceler un peu plus...


My eyes are like moonlight just look at me.

Grâce et douceur, deux mots qui suffiraient.

He-Ran est plutôt grand, il fait 1m85 pour un poids moyen. Mais l'une des choses qui nous frappe, c'est son visage. Il a un visage fin, paisible et androgyne. Sa peau n'a pas d'imperfection, elle est blanche et parfaite. La blancheur de sa peau permet à ce qu'on voit facilement ses rougeurs ce qu'il n'aime pas beaucoup quand cela lui arrive.  Ses lèvres sont rosées et fines et ses yeux sont tirés en amandes avec de longs cils noirs. La couleur de ses yeux est assez mystérieuse en quelque sorte. Il a les yeux bleus nuit, mais parfois sous certaines lumières, ils paraissent verts. Ses yeux changent en quelque sorte de couleur par rapport à la lumière et aux angles de vues, il doit avoir une couleur pas très unie. Mais sa vraie couleur est le bleu. Ce dernier parait d'ailleurs, plus jeune que son âge grâce à son physique. 

He-Ran est expressif, mais cela ne veut pas dire qu'il ne sait pas cacher ce qu'il ressent bien au contraire. Le fait d'être assez expressif lui permet de cacher ses véritables sentiments. Il lui arrive plus souvent qu'on ne le croit d'être agacé, mais son sourire masque souvent le tout. Il a aussi certains tics qui montrent qu'il est nerveux ou agacé, comme un rictus, les fossettes sur un coin du visage ou encore le tapotement du doigt sur la table, mais ce qui me glace, c'est son regard froid ou encore sa voix glaciale qui se fait soudainement bien plus grave que d'habitude. He-Ran arrive facilement avec son visage d'ange à gagner la confiance des gens ou à se rendre plus inoffensif qu'il ne l'est vraiment, il a le visage d'une poupée en porcelaine. On remarque d'ailleurs qu'il est métisse même s'il a tiré plus du côté coréen. Il  prend grand soin de son visage, plus que de son corps. Il déteste qu'on égratigne celui-ci. Il aime en avoir un qui ressemble aux femmes ou aux hommes d'avant que les plus grands peintres peignaient sur leur tableau. Tout chez He-Ran inspire et insuffle la grâce. Ses mouvements sont contrôlés et quasiment jamais brusques, toujours avec une légèreté et une grâce déconcertante. Il est ce genre de personne à aimer que tout soit sous contrôle chez lui. 

Au niveau de son style vestimentaire, il aime rester dans les couleurs bleu nuit et sobres, mais il a un style bien à lui et toujours chic ! C'est qu'il aime l'élégance et la mode. Au bureau, c'est surtout une chemise, une cravate un peu négligemment attachée et un pantalon sobre ou un jean en accord avec sa chemise. Il aime aussi beaucoup les trenchs ou les vestes en cuir. Pour sortir, il opte des fois pour des styles plus décontractés ou un peu rock, il n'est pas rare de le voir avec des lunettes de soleils ça fait un peu “genre” en plus de protéger ses yeux du soleil. Sinon, il faut savoir que pour certaines occasions ou lorsqu'il en a envie, il porte des vêtements traditionnels, mais jamais au travail ce n'est pas pratique. Il aime les Hanboks, les Hanfus et les kimonos, tout ce qui est traditionnel et asiatique, plus précisément coréen, chinois ou japonais. Il en a toute une collection chez lui et il s'habille aussi avec des vêtements traditionnels de femme. Mais attention, il ne porte pas de robes occidentales, il ne se travestit qu'avec les vêtements traditionnels, car il est fasciné par les courtisanes asiatiques de l'époque. Il aime leur ressembler et attirer les regards admiratifs des gens dans les salons ou auberges asiatiques. La féminité qu'il y a en lui, He-Ran ne le cache pas. Après tout son second prénom est féminin, c'est naturel chez lui. Un homme qui assume sa féminité et joue de cela avec charme n'en devient que plus attirant. La virilité trop poussée de toute façon n'attire pas toujours et peut même faire peur à certaines demoiselles qui se sentent intimidées. Il n'hésite d'ailleurs pas parfois à se rajouter du fard pour certaines occasions et du rouge aux paupières. L'homme a aussi les deux oreilles percées pour pouvoir porter parfois des piercings ou des boucles d'oreilles. He-Ran n'est pas quelqu'un d'intimidant ou d'imposant, c'est plutôt quelqu'un qui vous subjugue de par ses gestes, son regard ou sa voix posée et douce. Il ne l'a ni trop grave, ni pas assez. D'ailleurs, il chante vraiment bien. Son petit rire sonne même comme un joli carillon. Lorsqu'il se travestit les gens ne font souvent pas la différence entre une femme ou un homme mis à part par, sa grande taille. Mais après tout même avant les hommes se travestissaient dans les auberges et il n'y avait rien de mal à cela. D'ailleurs s'il le fait, c'est certes pour son plaisir, mais c'est aussi pour rendre service à son ami, Shin-Wei. Il est le gérant d'un salon et parfois, il a un manque de personnel ou ne peut lui-même pas travailler. Il fait alors appel à He-Ran pour lui filer un coup de main et croyez moi, il s'en sort pas mal à ce petit jeu même s'il n'a bien entendu pas tout l'art et la formation. L'homme ne peut pas danser par exemple, il ne sait pas le faire et se trouve être assez mauvais à ça. Par contre chez lui hein...

Concernant ses cheveux, il les a noir, tellement que sous certaines lumières il y a des reflets bleus nuit. Ses cheveux sont très fins et fragiles, il y fait attention pour ne pas les abîmer. Il suffit qu'une lame frôle ses cheveux pour qu'il perde quelques mèches. Avant, He-Ran les avait très longs, ces derniers lui arrivaient en dessous du dos, l'homme les attachait souvent au travail. Malheureusement, il les a perdus sans que ce soit lui qui le veuille. Aujourd'hui, il les a beaucoup plus courts mais mi-longs. L'homme porte d'ailleurs toujours une sorte de petite broche à ses cheveux, un porte-bonheur à ce qu'il dit, tout comme cette sorte de collier au cou doré. C'est qu'il est assez superstitieux. Autre chose qu'il porte, mais cette fois-ci toujours sur lui, un fin bracelet bleu nuit et doré auquel il tient. Même s'il n'est pas à ses poignets, il est dans une de ses poches. Ce qui attire chez He-Ran, c'est cet air paisible, souriant, mais à la fois plein de mystère. 

Concernant son corps, il est plutôt fin, mais sous les couches de ses vêtements se cachent un corps finement musclé et des abdos. Ben oui, c'est que He-Ran est sportif, il aime d'ailleurs beaucoup s'exercer. Ses jambes sont d'ailleurs fines mais musclées. Il possède un corps très souple et se trouve être doué dans les sports qui en demandent du style la gymnastique. Endurant et rapide, il tient les distances et grimper ou sauter ne lui fait pas peur. Ses poings ne sont pas contre pas la chose la plus forte qu'il a chez lui, il utilise surtout ses mains afin de neutraliser ou tirer comme il le faut, même si bizarrement, il se trouve être plus doué avec un sabre qu'une arme à feu. Ce n'est pas forcément des plus pratique. La technique de He-Ran est souvent de fatiguer son ennemi avant de lui asséner les coups finaux. Il a une bonne dextérité. Discret, rapide et agile, ces qualités lui servent beaucoup. C'est que cette jolie fleur est plus dangereuse qu'on ne le pense au final. 

Concernant ses mains d'ailleurs, il les a presque comme ceux des femmes. Toutefois, quand il le veut, elles peuvent avoir une forte poigne ce n'est pas surprenant venant de quelqu'un qui manie la lame. Mais ses mains sont douces et ses doigts fins, ce qui l'aide à jouer comme il le faut à l'ehru. Sur son dos, il possède un tatouage, celui d'un dragon. Il ne prend pas tout son dos et est surtout en longueur. Il s'agit du dragon de Seiryuu, il en est fan et puis ça a une certaine signification, celui du ciel, du dieu dominant,mais à la fois ce dragon est souvent lié au fait qu'il peut pencher pour le mal. Il le trouve incroyablement proche de nous humains ou hybrides, pour lui c'est une certaine signification du bien et du mal. D'ailleurs, quel joli dos il a... Aaah... *se gifle * Bref, reprenons.

Les femmes jalouseraient He-Ran pour cette féminité naturelle qu'il possède et à la fois certaines adorent ça et ne le trouve que plus attirant. Il faut dire que ça peut avoir quelque chose de sexy même chez un homme. Son sourire fait flancher les cœurs et parfois reste tout simplement énigmatique. Toutefois, He-Ran possède un charisme qui parfois est intimidant ou imposant. Il y a quelque chose chez lui qui inspire naturellement le respect. Comme l'aura d'un Roi. Sa colère d'ailleurs détruit toute l'image délicate qu'on peut avoir de lui et ses mains peuvent se montrer soudain bien plus fortes qu'on ne le pensait et qu'il ne le montrait. Et pourtant, ses airs rêveurs, paisibles et souriants restent toujours les plus présents. Cet homme est finalement, très envoûtant. 

Oh et puis j'ai une chose à vous dire, ses jambes sont vraiment la plus belle chose que j'ai  pu voir ! * bave *

Lloyd-.... Comment les as-tu vu ?!!! Je ne les montre quasiment jamais ! * chocked *

C'est un secret mon cher He-Ran ♥

 


Moonlight story.


He-Ran Lloyd est né une belle nuit d'été, sous le signe du cancer. À croire que sa vie était déjà submergée par les sentiments. Ce n'était pas un enfant voulu, sa mère Shin-Hye et son père Daniel Pearl n'étaient pas mariés. Shin-Hye et Daniel se marièrent après avoir eu He-Ran. Ils vivaient à Bristol, et même s'ils n'avaient pas beaucoup d'argent, ils arrivaient à s'en sortir. Shin-Hye travaillait en tant que serveuse, alors que Daniel était membre de la police. He-Ran avait une enfance plutôt atypique et était, au fur et à mesure, considéré comme un poids pour leur famille. Les disputes entre ses parents n'étaient pas rares, parfois ces derniers oubliaient de l'emmener à l'école. Enfin, pour être exact, ils l'oubliaient tout court. He-Ran n'avait jamais eu de marques d'affections, seuls les cris rythmaient sa vie. Son père dépensait tout son argent dans l'alcool et finit par se faire virer. C'est lorsque He-Ran eut 8 ans qu'il rencontra une certaine Eve Judy. Une petite fille qui avait deux ans de plus que lui. C'était un véritable garçon manqué, une petite rousse, qui ne pouvait pas s'empêcher de parcourir les rues et fuir de chez elle. Elle aussi, elle n'aimait pas l'ambiance qui régnait dans son logis. Ils se sont rencontrés dans une ruelle, He-Ran avait fui ayant eu peur de son père qui n'hésitait plus à lever la main sur sa mère ou lui... Il pleurait dans un coin et Eve était venue tout simplement réconforter le petit. Ils se donnèrent chaque fois rendez-vous dans les ruelles et devinrent très vite des amis inséparables. Ils se confiaient parfois, et lorsqu'ils le faisaient le petit disait à son amie qu'il avait rêvé de devenir policier, mais qu'il n'avait pas envie de ressembler à son père... 

Lorsque He-Ran eut 11 ans, un autre garçon les avait rejoints, un blond aux beaux yeux verts qui avait 3 ans de plus que le garçon. Un certain Adam Edel. Il vivait une situation plutôt compliquée comme ses deux autres camarades, à eux trois, ils étaient liés et destinés à rester ensemble. C'est ce qu'ils croyaient fermement. Adam et Eve aimaient beaucoup leur cadet He-Ran et le protégeaient des dangers, He-Ran était un peu la princesse du groupe. Il aimait les tissus, les maquillages, les vêtements et chantait presque tout le temps. Mais leur union allait être brisée. Une enseignante avait remarqué la situation étrange dans laquelle était He-Ran après une hospitalisation et alerta les services sociaux. Après beaucoup de démarches, la décision fut prise, ils allaient placer He-Ran dans une autre famille. Le garçon était tout simplement perdu... Il avait peur de cette situation, mais promit à Eve et Adam, que peu, importe où il serait, il reviendra. Finalement, ça ne se fit pas... 

À 13 ans, il se retrouva dans une famille complètement différente, celle des Evan. Une riche famille, qui tenait une grande chaîne d'hôtels. Keith et son mari Edward Evan avaient adopté le petit He-Ran et l'aimaient comme leur propre fils, il reçut le même traitement que sa grande sœur Elena Evan, qui avait 4 ans de plus que lui. Shin-Hye et Daniel avaient abandonné leurs droits parentaux. He-Ran était très confus par les changements, au début, il n'osait rien faire et l'adaptation ne fut pas des plus facile. En plus, ses deux amis lui manquaient. Lloyd n'était plus à Bristol, mais à Londres, cela n'arrangeait pas ses repères. Il avait essayé d'appeler Adam, mais personne ne répondait, il se disait qu'il avait peut-être changé de numéro. Avec le temps, il ne prit plus la peine d'essayer de les joindre. 

He-Ran partait maintenant dans un prestigieux collège. Ce ne fut pas facile pour le garçon, les cours étaient bien plus difficiles. Mais il essayait de s'accrocher. Finalement, tout ce qu'il avait vécu et tout ce qu'il avait pu voir dans les sombres ruelles l'avaient convaincu de reprendre son rêve. De réussir là où son père biologique avait échoué, tandis que sa grande sœur Elena elle, se destinait à reprendre la chaîne d'hôtels et à battre les Allen. Les parents encourageaient vraiment leurs deux enfants à réussir. Toutefois, l'enfance d'He-Ran le hantait encore. Il avait peur d'aller vraiment au contact des gens, était craintif et méfiant, c'est avec l'âge que les choses semblèrent aller mieux. Depuis ses 13 ans, quelque chose aidait le petit Evan aussi à évacuer le taekwondo et l'art de l'ehru qu'il aimait beaucoup. La musique et le sport lui permettaient d'évacuer ainsi que sa passion pour l'écrit qui s'était développé assez tôt. Il demandait parfois des vêtements traditionnels de femmes, du maquillage qui allait avec aussi, cela enchantait Elena qui le trouvait plus "belle" qu'elle. He-Ran était décidément un drôle de garçon. Son air androgyne, lui valut beaucoup de moqueries à l'adolescence, mais He-Ran passait dessus, toutefois, quand il sortait de ses gonds et mettait en pratique l'art martial qu'il avait appris les brutes rigolaient moins. D'ailleurs à ses 15 ans, il se mit aussi à pratiquer le kendo et à apprendre quelques gestes de l'aïkido. Avec l'âge il se mettra même à collectionner des sabres et à en utiliser. Au final, au niveau note son travail acharné paya, il devint l'un des meilleurs. À ses 18 ans, il débuta des études de droit, personne ne s'y attendait vu le caractère d'He-Ran, mais ça allait l'aider pour devenir policier. Il avait acquis beaucoup de rigueur et un fort sens de l'observation et d'analyse. À ses 21 ans, il fit un an de formation avant d'entrer dans le métier à ses 22 ans et finir le meilleur de sa promotion, non sans avoir fourni un gros travail. 

II


C'est lors de ses études qu'il se détacha un peu de sa famille adoptive en ayant son propre studio. Il fréquentait parfois les bars, mais surtout un salon de thé qui se nommait Shimabara. Il était fasciné par les danses qu'il y voyait, par les femmes toutes plus belles les unes que les autres. Il fit alors la connaissance du jeune gérant, Shin-Wei Lian. Ce dernier proposa à He-Ran de parfois lui donner un coup de main. Shin-Wei travesti, était aussi jolie que certaines courtisanes. Entre He-Ran et lui une certaine amitié se tissa. He-Ran était une perle malgré sa taille, ses cheveux et son visage pouvaient être ceux d'une magnifique geiko. À l'époque He-Ran avaient de longs cheveux que beaucoup enviaient. Il venait donc parfois aider son ami à tenir compagnie aux convives. Faire cela l'aida ensuite à recueillir des infos pour son travail et parfois sur une famille se nommant les Minamoto. Mais He-Ran se sentait seul... Perdu... Au final, ses parents l'avaient abandonné. Il avait peur d'être rejeté encore. Il travaillait et essayait de sortir le plus souvent pour ne pas se rappeler son enfance, ne pas trop réfléchir, mais quand il rentrait, c'était le vide total... Il se sentait faux avec les gens, comme si ce vrai lui ne voulait pas se montrer à eux. He-Ran était rayonnant, chaleureux, mais tout ça, il avait l'impression que ce n'était pas lui. 

À ses 22 ans, il croisa quelqu'un qu'il n'aurait jamais cru revoir. À l'époque, on lui avait confié une mission, celle de l'enquête sur les Minamoto qu'on soupçonnait être dans des trafics. He-Ran enquêtait donc sur eux, avec deux collègues. Il s'entendait d'ailleurs plutôt bien avec eux. Corey Lancey et Mai Quincy, qui entretenaient d'ailleurs une relation des plus ambiguës. He-Ran voudrait ne plus jamais reparler de ce qu'il avait surpris dans le bureau, ça l'avait tellement choqué cette nuit, qu'il n'avait pas osé faire de remontrances et qu'il les avait évité pendant un long moment... Enfin bref, c'est lorsqu'il enquêtait sur un certain Isato Minamoto et traquait un dealer qui avait surement des infos sur eux que son passé lui revint en pleine figure. Lorsqu'il attrapa le dealer en question, il reconnu tout de suite ce visage. Il s'agissait de la petite Eve. Enfin maintenant, elle n'était plus petite. L'innocence de ses yeux avait disparu et les ravages étaient marqués sur ce pâle visage. Il n'eut alors qu'un mot lorsqu'il l'attrapa et vit son visage. Eve...

La rousse fut surprise et n'eut aucune réaction sur le coup, avant de faire lâcher son poignet et reculer. La haine se lu vite dans ses yeux.

“T'es flic maintenant... Franchement, en plus d'être bourge t'es flic. Non mais, de toute façon à quoi je m'attendais ? Ça fait longtemps qu'on est plus amis, que tu nous as abandonné Adam et moi. Mais là, c'est clair et net, je n'espère pas te recroiser. On est plus du même monde, depuis longtemps.“

He-Ran ne savait pas quoi dire, c'est vrai, cela faisait si longtemps, mais la revoir avait ravivé ses souvenirs, réveillé quelque chose qui emplissait son cœur, une véritable amitié comme il n'en avait jamais plus connu. Il voulait qu'Adam, Eve et lui redeviennent comme avant, mais leurs vies étaient maintenant diamétralement opposées. Il n'avait pas besoin de voir les bras d'Eve pour savoir qu'elle se droguait et pompait sa vie à chaque piqûre. Il souhaitait l'aider, mais comment ? Une voix le sortit toutefois, bien vite de ses pensées.

“Couche-toi Lloyd !”

Chose qu'il fit bien vite en voyant un homme armé, prendre le bras d'Eve, avant de le fixer et partir en courant. He-Ran se releva bien vite, et oublia de remercier Corey qui lui avait sauvé la vie de justesse pour essayer de les poursuivre, mais son collègue l'en empêcha lui disant qu'il n'était pas en état et qu'ils avaient pris trop d'avance de toute façon. He-Ran venait de revoir Eve et Adam... Et même si on peut penser qu'il ne s'agit là que d'une vieille histoire ça le chamboula... Il en fit une obsession les jours qui suivirent, il voulait s'expliquer. Parfois, il suivait Eve discrètement, il savait finalement, où elle habitait dans un coin perdu. Mais elle était là à Londres, plus proche que ce qu'il avait imaginé. Finalement, il perdit encore leur trace, d'Eve et d'Adam. Mais il apprit bien assez pour comprendre qu'Adam avait fait plonger Eve avec lui. Ils avaient tous les deux un sacré casier judiciaire surtout Adam... Tout cela, n'arrangea pas la solitude d'He-Ran et sa culpabilité... Il ne s'est jamais senti réellement à sa place dans la haute société et d'un côté celle d'avant le répugnait. 

Un jour, il accepta la requête de Shin-Wei et l'accompagna dans un magasin d'hybride, bien situé, pour l'aider à choisir un hybride. Il n'aimait pas ça. Voir des êtres qui lui ressemblaient dans des cages, mais Shin-Wei lui expliquait qu'en acheter n'était pas un mal car ils seraient mieux dans une maison que dans une cage. En un sens Lloyd pensait que c'était vrai et de l'autre faux, car si personne ne les achetait, ils seraient surement libre, mais y auraient toujours un crétin pour les acheter... Alors que Shin-Wei choisit son hybride, les yeux d'He-Ran se posèrent sur une jeune renarde aux cheveux courts. Elle devait avoir 19 ans et semblait frêle, mais elle avait quelque chose qui enchantait Lloyd. Une voix magnifique. He-Ran ne put décemment pas la laissée dans sa cage et l'acheta. Cette petite hybride toute timide se nommait Xian et allait surement apaiser la grande solitude du jeune Evan de 23 ans. 

III

La carrière de Lloyd montait alors en flèche et il réussissait à gagner petit à petit la confiance de Xian. La jeune hybride rendait ses jours moins seul et elle aimait beaucoup discuter avec lui. He-Ran était un homme bien, qui faisait toujours attention à ses besoins, la considérait comme une amie et non pas comme une servante. En plus tous deux aimaient la musique. He-Ran jouait parfois de l'ehru pour cette dernière et la brune chantaient sur ses airs. Xian était une véritable inspiration pour He-Ran et il ne voulait pas la perdre. L'hybride commençait, grâce à He-Ran à se sociabiliser, il en était heureux , mais elle elle ne rentrait parfois plus, l'inquiétude le rongeait. Il lui demanda de rentrer au moins chaque nuit, chose que Xian fit. Mais elle s'était fait des amis, passait du temps avec eux et travaillait, même le week-end. Quand He-Ran se retrouvait seul, il se disait alors que Xian devrait être là et il lui demanda de ne plus travailler. Xian eut du mal à obéir , mais elle elle le fit. La jeune fille trouvait de plus en plus étrange ce dernier, mais elle se dit que ce n'était qu'une mauvaise passe. Toutefois, He-Ran la voyait parfois rire avec les autres, discuter, rougir avec les autres... Quelque chose en lui pointait le bout de son nez. Avant Xian ne faisait ça qu'avec lui, pourquoi elle faisait cela avec les autres ? Il était unique pour elle non ? Alors, He-Ran lui demanda un jour, malade.

“Xian. Est-ce que je suis important pour toi ? “ 

La jeune fille paru surprise avant de sourire et de lui dire l'air un peu gêné et inquiet, alors qu'elle mettait une compresse sur son front.

“Oui. Cette question est idiote He-Ran. Pourquoi me la poses tu ? ”

L'homme la prit un moment dans ses bras, chose dont elle ne s'attendait pas et elle rougit cette fois-ci bel et bien.

“Je suis soulagé... J'ai peur... Ne pars pas. “

Xian se permit de caresser un moment ses cheveux avant de lui sourire, ce sourire si vrai et sincère qu'aimait He-Ran.

“Je ne partirais pas. N'aie pas peur. “

Il s'endormit par la suite calmement. L'air d'un enfant apaisé par ses cauchemars alors que Xian le surveillait... Tout aurait pu se terminer là, mais non.

IV

"Dans ce rouge brillant fleurit une fleur rouge. Tandis qu'une ombre guette."

Elle allait partir, il se sentait déjà abandonné. Les jours passaient ses observations aussi. Xian remarquait qu'il ne disait plus un mot quand elle rentrait, ça ne la rassurait pas. Elle ne retrouvait plus ce Lloyd qu'elle aimait tant. Et un jour, elle posa la question de trop. He-Ran ne sourit pas cette fois-ci, il se contenta de la fixer un moment, mais rien en lui n'insufflait quelque chose de rassurant. Xian fit mine de rire un peu en disant que ce n'était rien au final pour tourner les talons, mais l'homme attrapa brusquement son poignet. 

“Je ne le supporte plus Xian. Je suis unique pour toi non ? Ne devrais-je pas te suffire ? Tu crois que ce serait mieux si les autres n'existaient plus pour toi ? “ 

Xian ne dit pas un mot, mais son poignet tremblait, elle ne savait pas que He-Ran avait une telle force, qu'il aurait pu lui faire mal et pire la terrifier. Son regard n'était pas doux, il insufflait une forme de folie.

“He-Ran... Qu'est-ce que tu racontes ? “

L'homme eut un rire triste avant de reprendre la voix pleine d'émotion, entre colère et crainte. 

“ Ne pose pas de questions pour ne pas répondre aux miennes... Tu vas m'abandonner comme les autres ! Comme je l'ai fait aussi. Je ne veux pas que les autres t'approchent, je te suffirais. Notre lien suffit, comme ça nous serons toujours ensemble. Tu ne partiras jamais, et tu tiendras ta promesse. “

Sur ses mots, l'homme resserra sa prise et poussa de force la jeune fille dans sa chambre avant de l'enfermer à double tour. Xian avait peur, elle pleura longtemps. Elle se demanda si tout n'avait été que mensonge, il lui a toujours paru seul, mais jamais elle n'a pensé qu'il se serait transformé en ça... He-Ran était rongé par les remords et par les doutes, il savait que c'était mal, mais il ne pouvait pas s'empêcher, il avait l'impression que sans Xian sa vie serait un enfer, il ne voulait pas prendre le risque de la perdre. Aller voir un psy ? Pourquoi faire ? Il allait parfaitement bien, il montait les échelons, ce n'était pas si grave non ? Non...? Personne ne devait savoir... Xian n'avait pas osé parler à He-Ran, même lorsqu'il entrait pour lui donner à manger, lui demander si elle avait besoin de quelque chose, ni même lorsqu'il tentait de parler comme si de rien était. Mais après quelques semaines, elle prit son courage à deux mains et s'agrippa à son bras l'air désespéré. Elle lui supplia de la laisser sortir en pleurant, elle n'en pouvait plus, elle se mourrait déjà et elle avait peur. Elle voulait qu'He-Ran lui refasse confiance. L'homme accepta sa requête, c'était sa dernière chance, mais il ne voulait pas la voir avec ses amis. Xian sortit donc la journée qui suivit, mais elle ne revint pas la nuit. He-Ran fut mort de rage et d'inquiétude. Il fit tout Londres avant de la retrouver avec un autre hybride tentant de partir le plus loin possible. He-Ran ne se pria pas pour reprendre sa belle de force et la trainer jusqu'à la voiture. Il ne dit rien tout le long du chemin, il ne faisait que rire stupidement alors que Xian était blême... Elle savait que c'était sa seule chance et elle l'avait perdu... Rentrés, l'ambiance ne fut pas des plus chaleureuses, He-Ran la gifla avant de trembler un peu. Jamais il n'avait levé la main sur elle... Il ne devait pas lui faire peur... Il se mit alors à lui caresser les cheveux. 

“ Tu as vraiment voulu m'abandonner... Alors que je t'ai donné une chance ?! Tu ne veux plus de moi hein ? Ce n'est pas grave je saurais te récupérer avec le temps ma Xian. Tu ne me trahiras plus jamais... Je serai ton univers et tu seras à moi. “ 

Xian essaya de se débattre, mais elle ne put rien faire surtout pas quand l'homme la prit dans ses bras. Il ne cessait de répéter “ssh” en caressant ses cheveux. Elle ne put que pleurer sur son sort. He-Ran dormit avec elle afin de la consoler, ou tout simplement pour être avec elle. Evan était devenu un vrai cauchemar. La première année qu'ils avaient passée ensemble n'était plus qu'un rêve pour Xian, le doux He-Ran s'était envolé.

V


Les jours défilèrent et Xian perdit ses contacts, restant toujours dans cette maison. Plus personne ne venait la voir, seul He-Ran lui parlait... Il avait coupé tous ses contacts. Elle ne parlait presque plus, laissait He-Ran lui dire que plus personne à part lui n'était désormais là pour elle, car il était le plus loyal et qu'il comblerait chacun de ses manques. Xian était devenue dépressive, elle songeait parfois à arrêter tout ça... Et puis un jour, elle craqua, elle prit un couteau et s'approcha de l'homme endormi, la main tremblante. Elle n'en pouvait plus, elle voulait être libre, elle entendait He-Ran pleurer parfois, cet homme lui faisait pitié, mais c'était un monstre, il avait brisé sa vie. Elle ne le méritait pas. Alors qu'elle hésitait, He-Ran se leva de justesse évitant par chance d'être blessé. Mais une partie de ses cheveux était tombés en lambeaux avec le coup de Xian, il avait aussi maintenant une méchante éraflure au visage. Il attrapa le bras de la jeune hybride pour qu'elle ne retente pas, alors que celle-ci criait. 

“Je te hais ! Je te hais ! Tu m'as tout pris ! “ 

Finalement, elle lâcha l'arme laissant He-Ran sans voix. Il se contenta de ramasser l'arme et d'essuyer le sang sur son visage la laissant pleurer. C'était de sa faute... Il le savait... Mais il aimait trop Xian, beaucoup trop pour n'en laisser qu'une part d'elle à d'autres. De l'amour ? De l'amitié ? Il n'y avait jamais réfléchi, peu lui importait tant qu'elle restait sous ses yeux. Tant mieux d'un côté si elle le haïssait, cela voulait dire qu'elle l'avait aimé quelque part et qu'il était surement constamment dans son esprit. He-Ran n'eut pas peur de l'hybride et s'endormit à ses côtés pour la consoler, même s'il savait que sa présence n'était maintenant plus qu'un cauchemar. Xian au final allait de plus en plus mal. He-Ran n'en pouvait plus, il voulait la rendre heureuse aussi, mais ce n'était pas plus fort que le désir de la posséder entièrement. Rongé de l'intérieur, il regardait brièvement l'adresse d'Eve sur un bout de papier dans un des quartiers pourris de Londres. L'envie lui prit alors, tout simplement d'écrire. Écrire une lettre, écrire pour parler de choses joyeuses comme avant, écrire pour se confier un peu, même si jamais il ne dirait le monstre qu'il était devenu. C'est ainsi qu'il envoya sa lettre, sans grand espoir de réponse. Effectivement, Eve, jeta sa lettre et en avait bien ri avec Adam, elle n'en avait que faire de ce pathétique He-Ran...

VI

He-Ran voice

À ses 26 ans, He-Ran vit la porte de son hybride, qu'il avait oublié de fermer à double tour, ouverte... Xian n'était plus là. Elle avait trouvé le moyen de fuir. He-Ran fut choqué, terriblement dévasté. Il en devint fou. Son travail prit un coup, il faisait des erreurs, choses qu'il ne faisait que rarement. L'homme passait son temps à fouiller la ville de fond en comble, tel un fou. C'est alors qu'il reçut une lettre, une réponse à la sienne. Ce n'était pas l'écriture d'Eve, ni celle d'Adam... Désespéré, ayant peur du jugement des autres qui ne le connaissait que joyeux et plutôt innocent, il décida de répondre à cette mystérieuse Saariya. Elle n'avait pas une jolie écriture, mais ses mots étaient exactement ce qu'il aurait aimé lire de quelqu'un. Elena ne le contactait plus, ni ses parents, au final, il avait eu cette impression qu'il perdait petit à petit un peu tout. Il se remémorait les paroles de ses parents biologiques, il leur avait causé du tort, il n'aurait jamais du naître, il était un poids et ils l'abandonneraient bien... Lorsqu'on l'oubliait plusieurs jours dans cette maison, où le garçon se débrouillait pour avoir à manger tant bien que mal, et où parfois, il n'avait plus rien. Finalement, ça avait été le pire... Lloyd se sentait chanceux d'avoir eu les Evan, mais on le regardait dans cette famille comme un étranger, malgré les efforts de ses parents adoptifs... He-Ran se retrouvait seul encore... Dans cette immense maison, il passait plus de temps avec les nounous qu'avec les Evan... Il n'avait pas d'excuses, ce n'en étaient pas, mais reste que c'est ce qu'il ressentait. Aussi idiot, que ce soit ces lettres lui faisaient du bien. Cela prenait du temps, mais peu lui importait, il aimait lire cette écriture mystérieuse qui le réconfortait. Et un jour, il reçut une simple phrase, anodine, à vrai dire. 

“ Je ne sais pas si c'est le cas. Mais tu n'es pas seul, je suis là. “

Au début, cette innocence et cette phrase lui firent rire, si seulement elle savait ce qu'il avait fait, il se demandait, si elle aurait dit cela, pourtant, il en était heureux, réconforté et à la fois peiné d'avoir agi comme un monstre. Jamais il ne s'en serait cru capable, mais il savait que ça pouvait recommencer. La peur le rongeait bien trop. Au fil des lettres, ils apprirent à se connaître et Saariya remontait le moral de He-Ran. Enfin, ce ne fut que de courte durée... Lorsque He-Ran apprit la mort de Xian, il entra dans une dépression telle qu'il ne put plus travailler durant un an, obligé de voir un psychologue... Mais He-Ran ne racontait jamais tout, juste son enfance dans le vague et cela passait... Mais le mal restait, seul Corey savait vaguement ce qui n'allait pas. Il avait découvert le corps de Xian et le mot qu'elle avait laissé, mais He-Ran n'avait jamais voulu le lire par crainte... C'était de sa faute si elle s'était donnée la mort, Xian avait tout perdu, elle n'avait pas pu refaire sa vie, ce n'était qu'une hybride fragile... Elle était si fragile et il lui a fait ça. He-Ran aimait voir son sourire, il voulait la revoir rire plus que n'importe quoi. Il voulait être celui qui lui aurait tout donné, au lieu de ça, il lui a donné la pire chose qui soit. C'était un lâche, il n'était pas même capable d'avouer ses fautes. Un jour, Corey ne pouvant plus voir He-Ran dans cet état lui dit l'air sérieux et à la fois irrité.

“Hé ! Tu comptes longtemps rester comme ça ? Je ne sais pas ce que tu caches ! Je ne sais pas ce qui s'est passé avec Xian mais, prends tes responsabilités et lis ce mot. T'as pas de cran ou quoi ? Si tu le jettes, si tu ne le lis jamais, je sais que tu le regretteras... Lis-le...”

Après ses paroles, lorsque Lloyd rentra chez lui, il prit son courage à deux mains pour le lire. 

“He-Ran. Je n'écrirais pas de longues lignes. Tu le sais n'est-ce pas ? Que tu as brisé ma vie ? Mais aujourd'hui, je suis au bord, et la haine m'importe peu. Dans le fond, j'ai toujours espéré que tu redeviennes celui que tu étais. Je sais que tu as mal toi aussi. Tu es le pire que j'ai connu, mais tu es aussi mon premier lien. Tu le sais n'est-ce pas ? Tu sais dans le fond que je n'ai jamais voulu t'abandonner. Que je n'aurais jamais pu mettre un terme à ta vie. Je ne sais pas trop comment le décrire, je ne sais pas trop mettre de mots dessus, mais je vais le dire comme ça me vient maintenant à l'esprit. Tu sais tout. Et si tu ne le sais pas, maintenant, tu le sauras. Tu sauras que j'aimais celui que je voulais considérer comme le vrai He-Ran. Je t'aimais He-Ran. “

He-Ran avait relu les mots l'air perdu... Son vrai lui ? Mais qui était-il au juste ? Il était aussi perdu que quand il essayait de trouver sa place... Xian ne l'avait jamais trahi, il pensait qu'elle n'était pas si attachée... Il pensait toujours dans le fond qu'elle le trahirait, qu'elle était fausse, qu'elle se servirait peut-être de lui et d'un autre côté, l'homme avait toujours espéré, malgré ses doutes et ses vieux démons voir ses mots. Tout ce qu'il avait retenu depuis un moment, il l'exprima, et pleura longtemps, il se sentait pathétique et faible. Il l'avait tellement aimé, il revoyait chaque instant encore son visage, ressentait encore sa présence, entendait sa voix angélique et il avait tout détruit...

“ Reviens Xian... Reviens, je t'en supplie... Ne pars pas sans moi. Je te demande pardon.“

C'était la seule chose qu'il souhaitait, mais cela ne se réaliserait jamais. Seules les quelques mélodies qui lui étaient destinées restaient intactes, ainsi que ses mots remplis de larmes. 

“ Parfois, une fin n'a pas de renouveau. Elle reste une fin. Mais, il aurait voulu encore une fois caresser ce visage innocent, même dans un songe. Il n'en a juste plus le droit.“ 

VII

Finalement, le temps passa... He-Ran regagnait un peu de volonté. Il voulait reprendre le travail et essaya de faire de son mieux pour regagner l'accord de son psychologue. Saariya lui envoyait toujours des lettres auxquelles il répondait. Mais elle ne dévoilait jamais sa véritable identité. Lloyd savait simplement qu'elle avait une maîtresse, qu'elle vivait à Londres, avait 20 ans et que c'était une hybride. Lorsqu'il demanda pour la voir, celle-ci lui répondit que ce n'était pas possible... Étrangement He-Ran ne se sentit pas l'envie d'insister. Ce mystère, quelque part, l'intriguait... Il sentait à travers ses mots qu'elle était sincère et pouvait l'imaginer quelque peu. He-Ran avait deviné, que la situation de cette hybride était complexe, qu'elle ne semblait pas être des plus confiantes et ne s'aimait pas vraiment. Saariya avait été l'amie d'Eve, la voir jeter cette lettre l'avait peiné et elle n'avait pu s'empêcher d'écrire en excusant son ancienne amie. He-Ran l'avait trouvé gentille, elle aurait pu usurper l'identité, ne pas répondre, mais elle n'avait rien fait de cela. Aujourd'hui, même si cette correspondance est bizarre, elle aide He-Ran. Il ne le mérite pas, il le sait bien. 

Mais moi, je sais tout, je sais qu'elle se nomme Cardia et qu'elle préférerait à jamais cacher son corps hideux et ses marques qui ne s'effaceront jamais. Qu'elle a aussi besoin de parler, mais que dans le fond, elle sent bien que He-Ran est plus complexe qu'il ne le parait. Elle a peur quelque part de jouer avec le feu, et ne veut pas se montrer, mais un jour He-Ran la verra, elle en a la sensation... 

“ Je suis mal placé pour te juger Saariya. Peu importe ton physique, ou ton cœur, nous nous comprenons sans nous voir alors cela veut dire que tu n'es pas si mauvaise. Pour me consoler, on ne peut pas être le mal, le mal et la laideur ne se guérissent que par l'innocence et la beauté. Tu es devenue une épaule, dont je ne peux plus me défaire. J'aimerais t'entendre chanter un jour, tu chantes n'est-ce pas ? Je ne l'ai pas oublié.“

Au milieu de ses 27 ans He-Ran fut enfin réhabiliter et reprit du service, plus fort que jamais, mais cachant toujours l'horreur qu'il avait commis. Jamais il n'en parlera, la culpabilité le ronge, et il ne veut pas non plus risquer son travail. Il y tient après tout. L'homme avait même déménager pour un appartement plus grand au centre ville. Les années passèrent et le policier vit la rébellion, il ne fut pas la personne la plus surprise. He-Ran l'avait prédit, mais ce dernier ne pouvait pas l'accepter. Il fallait agir, pour protéger la population. Lorsqu'il apprit à ses 29 ans que Rosenbach le prenait dans ses rangs en tant que second lieutenant, il en fut vraiment heureux. Rosenbach était un vrai modèle pour lui. L'homme se jura alors de tout faire pour servir la Brigade et protéger la population. Même si dans le fond, il souhaite réellement la liberté des hybrides, mais d'une autre manière que celle de la rébellion... Evan a aussi conscience qu'il a des devoirs envers sa famille, et il semblerait que sa sœur veuille peut-être lui donner un rôle plus important qu'il ne le pense concernant la chaîne d'hôtels.

Au fur et à mesure He-Ran se perd dans les lettres, il a l'impression petit à petit que l'image de Xian se colle sur celle de Saariya. Mais elles étaient bien différentes, Saariya était plus vive, plus caractérielle et taquine. Mais elles avaient cette même douceur, cette même naïveté... C'était mal non ? Ce qu'il faisait... Il n'oublierait décidément jamais son amie Xian... 

Extraits de lettres : 



“Dis moi He-Ran. J'ai l'impression que tu n'es pas toujours le même. Mais je crois en celui qui m'écrit. Est-ce que j'ai raison ? Je suis peut-être idiote. Je me demande si tu me crois si je te dis que je te considère comme mon ami ? Je l'espère. Je pense que cette personne te portait dans son cœur, si tu souhaites changer tes défauts alors je te donne plein de courage ! N'abandonne pas He-Ran, je pense que cette personne le souhaite aussi. Oh, excuse moi, je parle un peu trop de choses dont tu n'as peut-être plus envie de parler ? En tout cas, je te répondrais. Après tout, je ne vois pas trop pourquoi je ne le ferai pas. Par contre non, on ne peut pas se voir, crois-moi, c'est mieux ainsi. Oh et oui, je t'ai envoyé ce bracelet, on dit qu'il porte chance. Désolée, je ne sais pas s'il sera à ton goût. Je suis stupide ! “


27 ans-

“ Saariya, surement êtes-vous un peu idiote, faites vous vraiment confiance à une personne que vous n'avez jamais vu ? Je le suis surement aussi alors, vu que c'est mon cas. 

Si tu le souhaites alors soyons amis. Mais je ne sais pas si l'assumeras. Je ne suis pas le meilleur ami qui puisse exister, mais au point où j'en suis, je ne peux pas dire que je ne te considère pas comme telle. Tes mots sont toujours aussi insouciants, mais c'est surement ce qui égaye mon cœur. Je comprends. Je ne chercherais donc pas, même si ma curiosité me pousse à au moins t'imaginer. J'espère que mes mots au moins parfois te font rire. Est-ce que cela te dérangerait si je me mets à rêver de toi ? Oh. Je crois que tu rougis. Je sais que tu vas le cacher à travers tes mots, la gêne, c'est surement une preuve que je te connais bien. Désolé, je suis un peu taquin, mais tu le sais. J'espère de ton côté que ta maîtresse te traite comme il le faut. Même si tu ne le souhaites pas, pour être franc, j'aimerais que nos chemins se croisent par hasard. Voilà quelques années que je t'écris et je crois que j'ai envie de te voir malgré tout. Est-ce que tu m'en veux ? Je m'en excuse sincèrement si c'est le cas. Merci pour ce bracelet. Ne doute pas de tes goûts, il est parfait. Merci énormément, ce sera désormais le plus précieux porte-bonheur que je possède.

Fais de beaux rêves Saariya. En espérant que ce soit la nuit quand tu liras cette lettre, comme à ton habitude. N'oublie pas la lune veille sur toi et je suis la lune. N'aie pas peur, je ne suis pas un harceleur par contre. Désolé, j'ai ri. Mon humour est bizarre...“



Diary


24 ans

“ Dis moi Xian ? J'ai une faveur. Pourrais tu me hanter ?  Je créerais un monde pour nous deux. ”

25 ans

“Je ne veux pas te faire du mal, je voudrais te rendre heureuse. Mais ce vice est plus fort. Tu es mon vice. Je ne peux pas me résoudre de te voir avec d'autres. Cela serait tellement plus facile si j'étais sain. “

27 ans

"Je n'ai jamais vraiment été seul je le savais, je le sais toujours."

28 ans

“ C'est différent. L'est ce ? Je n'en ai plus le droit non ? Mais j'entends résonner une certaine mélodie, elle me fait peur et à la fois m'attire. Je ne suis pas abandonné, je le crois, c'est tout. J'ai crée moi-même mes propres maux et j'aime être baigné par la gentillesse, mais je la rends avec violence. Aujourd'hui, je ne suis pas certain que mon cœur ait changé. Je suis un geôlier et un geôlier le restera à jamais quand il est lui-même emprisonné par ses maux. “


29 ans

“ J'aurais aimé un renouveau, où je ne suis plus ce He-Ran et où tu existes. “



Oda

Âge ☀ 21 ans
Comment es-tu arrivé ici ? ☀ Hmm par miracle!
Un petit mot ? ☀  C'est une refonte disons, je ne pouvais plus jouer le Lloyd d'avant, j'ai donc décidé de le reprendre en main et de recommencer du bon pas avec ce perso ^^


© ASHLING POUR EPICODE


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiroshi
Hybride Sauvage
Race : Faucon pèlerin
Messages : 169
Date d'inscription : 22/02/2015
Emploi : Pire ennemi d'Akechi ~
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 20 Avr - 14:28
Re-bienvenue !
Courage pour ta fiche ~ Sanji ♥

✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
He-Ran L. Evan
Brigade Bon
Masculin
Messages : 121
Date d'inscription : 15/09/2016
Emploi : Fighting!
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 21 Avr - 16:12
Merci Hiro! ^^ J'espère ne pas décevoir snif Je ferais de mon mieux en tout cas ^^

✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿


   
I want to be hope

   
I hope a new day and a new night for us.



Every breath you take. Every move you make. I'll be watching you. Oh can't you see ? You belong to me.

Fiche de lien ♫
Revenir en haut Aller en bas
avatar
He-Ran L. Evan
Brigade Bon
Masculin
Messages : 121
Date d'inscription : 15/09/2016
Emploi : Fighting!
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 12 Juil - 15:37
Désolé pour le double post >w< Mais voilà ma fiche est terminée ^^ Je n'ai pas eu besoin d'un second post finalement hu hu ~ J'espère qu'il n'y a pas trop de fautes x-x Et je suis désolé pour ce long temps d'attente finalement cette fois-ci c'était la bonne ! ^^ Je m'excuse d'avance pour la qualité de l'histoire T__T Voilà voilà ^^

✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿


   
I want to be hope

   
I hope a new day and a new night for us.



Every breath you take. Every move you make. I'll be watching you. Oh can't you see ? You belong to me.

Fiche de lien ♫
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ikuto Chikage
Humain Mauvais
Messages : 715
Date d'inscription : 23/06/2015
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 12 Juil - 18:16

Tu es validé(e)! Bravo!



☆ Alors déjà que dire? '^'  J'avais aimé la première version de LLoyd, j'aime autant celle-ci ♥ Malgré les modifications tu as gardé ce qui était le plus important pour moi dans ce personnage, dooonc tout va bien de ce côté-là ~ Puis il y a deux phrases qui m'ont bien marquées aussi "J'ai parfois peur de Lloyd. Lloyd aime trop." C'est court, bref, mais pas besoin d'expliciter ou quoi, tu comprends le message *aime les phrases courtes aussi* Le "plus c'est long plus c'est bon" n'est pas forcément vrai ♥ . Ne tente pas de lire cette phrase, crois-moi. Vu que je suis sur ma lancée, parlons de He-Ran! C'est que ce coco est assez pathétique  quand même, d'un côté c'est pas bien ce qu'il a fait et je m'attendais à lire les raisons qui l'ont poussé à faire ça. C'est un gentil He-Ran et non un sale connard, en vrai il me fait énormément de peine. Je peux lui faire un câlin? ;^; Bon Xian aussi a bien morflée ;-; La pauvre elle méritait pas quoi ;_; Ouais là Lloyd je l'ai pas aimé >: Mais dans l'ensemble j'aime He-Ran  :Kitty9: J’accroche à cette version et je te le confie totalement ~ Prend-en bien soin ♥ Décidément Lloyd a le don de me faire pondre des pavés '-' Tout ça pour dire que je te valide! Enfin d'abord je te dis que Saariya m'intrigue pas mal et que j'aimerais bien en savoir un peu plus sur elle ~ Oh et puis! Les extraits de lettres et du journal à la fin c'est cool! Ça focus sur ce que ressent le perso, je trouve ça pas mal en fait! ** Maintenant tu es validé ~ Tu me dois un câlin.



Tu peux dès à présent:

☆ Recenser ton avatar ICI !
☆ Si tu es un humain, vas demander une habitation ICI
☆ Tu peux aller si tu veux faire ta fiche de lien ICI !
☆ Si tu es un double compte, vas recenser ton compte ICI
☆ Si tu fais partie de la Brigade, vérifies ton ou tes attributions ICI ainsi que le bureau qui t'est donné ICI.
☆ Si tu as un métier, tu peux aller le recencer ICI
☆ Et si tout est en règle, tu peux aller poster une demande  de maître/hybride ICI ! (attention, les hybride sauvages ne peuvent pas faire de demandes de maîtres!)

L'on te souhaite une bienvenue officielle et amuse toi bien parmi nous sur Dear Hybride ! ♥

(c) Fiche par Calys de L.Graph'



✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿







Merci Zayn ♥
:Kitty9:

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dear Hybride :: 
The most important
 :: Your character :: Validated :: Humain
-
Sauter vers: