Cliquez sur la barre et utilisez les flèches du clavier ou scroll afin de faire défiler

News

24/05/2017 — Event Cb du 03/06 au 05/06 ICI ~
25/02/2017 — Rang Brigade fermé, sauf prédéfinis !
15/02/2017 — Nouveau thème !
15/02/2017 — Modifications annexes / règlement.
15/02/2017 — Réorganisation des lieux !
05/02/2017 — Lancement d'event St Valentin Ici

Top Site

Effectifs

8 Humains B.| 7 Humains N.| 8 Humains M.| 10 Hybrides D.| 17 Hybrides N.| 9 Hybrides S.

Prédéfinis Importants

Shout box Invités ↓

©linus pour Epicode
Déroule-moi



 

 :: 
Londres
 :: Centre Ville Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Seras-tu trouver la vérité ? [PV:Velvet]

avatar
Grace
Rebelle Neutre
Race : Aigle royal
Féminin
Messages : 89
Date d'inscription : 19/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 21 Juin - 20:14

Un job ou la vie ? ♥


 

Bon eh bien, je suis fauchée et je revis dans la rue depuis moins d'une semaine. Évidemment que j'ai tout dépensé dans mon relooking, je pense que peu me reconnaîtront dans cet accoutrement. Cependant, cela me faisait du bien de faire du shopping et de m’amusait un peu, manquait plus que le job et rien de tel que de se fondre dans la masse en se mettant en évidence. Qui se douterais que je m'associe à une journaliste et que son journal parle de crime, cela serait risqué de me frotter à elle sachant que son journal à aider à certaines incarcérations....

Je devrais développer ma spécialité pour ne pas être démasqué, le pire, c'est que mes deux identités sont en jeu avec elle. Mais bon, en vue de sa demande d'emploi dans le journal, je serais bien payé et cela recouvrira ma couverture envers les yeux des autres. Qui sais ce qui m'attendra ou si elle me refuse.

Cela me noue l'estomac, mais ma vie et mon sort seront entre les griffes d'un humain.... Mon dieu, qu'est-ce que je ne ferais pas pour survivre dans ce monde hostile, heureusement que les rebelles sont avec moi et que je travaille aussi là-bas. D'ailleurs, cela tombe bien qu'elle demande une infiltré, on peut dire. Je suis une des plus qualifié pour ce job étant donné que je vis ce travail en permanence.

Jonathan ou l'autre auront plus de mal à me trouver et je fais tout pour pas qu'on puisse me retrouver. Je suis ni Luisa ni la Grace bourge, non, je suis une nouvelle Grace sans trop changer mes habitudes. Seul Amaya sera qui je suis depuis le début et personne d'autre.... M'enfin je demande à la réception de rentrer en contact avec mademoiselle Wellington et le plus vite possible. Mes raisons sont bien simples, mais cela ne regarde que moi. De ce fait, elle me demander de prendre rendez-vous.... Bon ok, je doit ruser pour la voir ? Ok


- Je ne peux pas attendre, mon maître va bientôt me chercher et nous repartirons en Italie, cela est urgent, je suis venue ici pour l'avancement d'une de ses affaires ! Après, si elle ne l'a pas cela retombera sur vous mademoiselle. Je ne veux pas vous causer du tort...

Elle avait l'air perplexe, cependant, je ne pouvais pas tout dire, j'ai dit le moins possible et mentit un peu pour pouvoir rebondir par la suite. Elle s'est décidée au bout de quelque seconde à enfin appeler son chef, elle me croyait et cela prouvé que j’arrivais aussi bien à mentir. De ce fait, je suis allé m'asseoir en attendant que cette chère humaine vînt m’accueillir ou un de ses employés.

J'observais les lieux et je me disais qu'elle avait bon goût. Je devais jouer maintenant un rôle, mais lequel ? Celle de la femme d'affaires ? Non, pour une hybride cela sera vraiment son-grenue autant joué un chimpanzé tant que j'y suis ! Non, la mendiante non plus j'en ai assez et joué sur la pitié des gens ne m'amuse plus... De plus qu'est-ce qu'une mendiante ferait ici. Jouer Luisa ? IMPOSSIBLE ….. Jouer ma deuxième identité ne m'aidera pas non plus.

Les minutes passent et je n'ai encore rien trouvé... Allez Luisa réfléchi.... Et si je joué cartes sur table ? Non, j'ai dit non ! Je sais….. Je vais jouer le rôle d'une des amis de Luisa ! Oooh Grace, tu es la meilleure ! Grace une amie de Luisa ! …. Non après si ça se sait, certain ferait le lien. Non, je vais simplement jouer au feeling, de toute manière, il me faut ce job et a un moment donné, je devrais être « moi-même » avec elle. Je devrais aussi garder mes distances avec elle. C'est là qu'elle est plus violente que Léonardo ou même qu'elle serait pire que Jonathan.... On verra ce que cela donne….
.

 

✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Velvet Wellington
Humain Mauvais
Race : Humaine
Féminin
Messages : 145
Date d'inscription : 14/09/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 26 Juin - 0:57
WELLINGTON Velvet & Grace
Toi alors tu pars très très mal

Je n'en pouvais plus de ces entretiens d'embauche avec des hybrides. Ils n'étaient clairement pas éduqués pour ça. Toujours à hésiter, à tenter de se vendre comme si on était dans un foutu magasin, et surtout aucun d'entre eux n'avait réussi ma dictée sans faire au moins une faute. Je me croirais mauvaise institutrice dans une cour de récré. Les hybrides n'avaient aucune conscience professionnelle, ils étaient éduqués pour servir, non pour travailler, et ça se sentait. Pourquoi est-ce que je voulais en embaucher déjà ? Ah oui, l'infiltration. Quoi, on croyait que j'étais une bonne samaritaine aussi ?

Ma pause café arriva rapidement. Et tant mieux, parce qu'il me la fallait absolument. Je ramenais ma tasse sur mon bureau en faisant attention de ne rien renverser. Je m'installais solennellement. Ce moment était sacré, le moment dans la journée où j'arrêtais un peu les rendez-vous et entretiens incessants pour me détendre un peu. Eh bien cela ne dura pas longtemps. Estelle, ma stagiaire, entra dans le bureau sans toquer, parce qu'elle ne le faisait jamais, et me fit part de ce qu'elle pensait sans doute être important.

« Velvet, il y a une jeune femme hybride qui dit qu'elle est là pour l'avancée d'une de tes enquêtes. Apparemment, elle ne peut pas attendre parce qu'elle va repartir en Italie avec son maître. Elle dit que cela retombera sur moi si tu n'entends pas ce qu'elle a à dire... »

Je haussais un sourcil. Pourtant, il me semblait bien que je n'attendais personne, encore moins d'hybride italienne. Cela avait surtout l'air d'une vieille ruse très pourrie pour me voir sans avoir à attendre. Mais si elle était vraiment là pour ça ? Elle me mettait dans une situation très délicate. Je ne voulais pas rater ma pause café, or j'avais des gens qui attendaient pour leur entretien d'embauche, et j'avais pas très envie de les faire attendre. Mais ce qui n'attendait pas non plus, c'était de trouver la réponse à mes enquêtes. Et je préférais ne pas rater une opportunité.

« Bon j'attends absolument personne, mais tu la fais entrer parce qu'on sait jamais avec les hybrides, des fois ils disent des trucs important. »

J'attendis qu'Estelle fasse entrer la demoiselle en fixant le plafond et en mâchonnant mon stylo, tout en faisant tourner ma chaise de bureau de gauche à droite comme j'en avais l'habitude. Lorsque ma stagiaire me la ramena, je ne fus même pas surprise une seconde. Je n'avais jamais vu sa tête, elle ne me disait rien, et elle n'allait certainement pas faire retomber quoi que ce soit sur Estelle. Je fis craquer mon stylo dans ma bouche en la regardant. Zut. J'en repris un autre, et il me fallut une grande inspiration pour prendre la parole.

« Non mais tu pouvais pas prendre un rendez-vous comme tout le monde, ou faire la queue je sais pas, mademoiselle croit que c'est parce qu'elle porte des pompons  qu'elle peut tout faire ? Tu pars assez mal toi », commençais-je d'un air blasé.

Je faisais toujours tourner la chaise à roulettes sur laquelle j'étais assise, cette fois en mâchonnant le bout d'un autre stylo. Manque de bol, j'avais oublié que c'était un critérium, et qu'il y avait donc une gomme. Je l'écartais de ma bouche d'un air toujours aussi blasé. Un peu dégoûté aussi peut-être. Je venais tout de même de me niquer deux crayons à cause de mademoiselle ''je peux pas attendre j'ai un rendez-vous''. Maintenant, si elle venait pour un emploi, il fallait espérer qu'elle avait des compétences et que ce n'était pas une énième de ces hybrides illettrés qui cherchaient de quoi s'acheter des chips dans le dos de leur maître.

« Tu viens pour en fait quoi l'amie ? Du boulot ? Au fait, ici c'est comme au théâtre. On se tutoie, même les inconnus. Alors sinon dis-moi vite ce que tu veux parce que j'ai pas que ça à faire. Non j'aurais pu être plus polie mais c'est qu'une certaine mam'zelle a oublié de prendre un rendez-vous, et que du coup ceux qui en ont pris ils attendent tu vois. Et mon café aussi. »


✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Grace
Rebelle Neutre
Race : Aigle royal
Féminin
Messages : 89
Date d'inscription : 19/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 26 Juin - 19:24

Un job ou la vie ? ♥



Je dois dire que cela me demande beaucoup de self-contrôle, car non seulement, je me battais intérieurement pour savoir quelle carte jouer, qu'une fois rentrée voilà que la directrice en chef devenait très désagréable. Certes, elle avait tout de suite deviné que je venais pour le job. Mais maintenant, je n'ai plus envie, je devais déjà paraître inexpressif pour ne pas montrer que j'avais peur. Je serrais mes poings quand elle m'insultait indirectement. Son stylo qui pétais entre les dents me dissuadait encore moins de vouloir lui parler. Elle manquait de civilités et de self-contrôle....

Après tout, ce n'est qu'une humaine, mais les Anglais me font peur, c'est la deuxième qui a mis le doigt dessus. Bon, juste pour lui rabattre son claquet, je sais quoi faire, je me suis mise à soupirer. Et donner un air blasé, je faisais aussi ressortir mon accent italien.

- Je ne veux pas de votre travail, étant donné que je pars dans quelques heures... J'étais pourtant clair à l’accueil... Tant pis, inutile de gaspiller votre temps et le mien, Luisa ne vous intéresse plus apparemment.

Bon, je me mettais aussi en danger, mais si je pouvais lui faire retourner sa veste cela serait pas mal, de plus si jamais cela permettrait Leonardo de rester en prison, cela m'arrangerait. Mais je trouverais une autre couverture que celle-là. Finalement si c'est pour être traité comme une manant cela ne vaut pas le coup. Autant me laisser livrer par « Fight » que d'être sous ses ordres.

- Votre accueil, cela dit, reste à désirer... De ce fait, je m'en vais, je vous dis au revoir et bonne continuation dans vos entretiens d'embauche...

Je tournais donc les talons, prendre rendez-vous pour un entretien ? Et me mêler aux personnes…. Non merci ! Je n'étais pas de ce rang. De plus, je souhaite bon courage aux candidats, cela me fait d'ailleurs penser que…

- Rassurez moi cela dit, Leonardo est toujours en prison ? Si oui pendant combien de temps il y restera ?

Cela fait depuis que Jonathan m'avait adopté et bercé dans des illusions de protection que je n'ai plus suivi son affaire.... Je venais de me rendre compte que si le journal en parle à nouveau de cette affaire alors qu'il est en liberté... Je…. Oh mon dieu, faut que je parte ! Mais où ? Quel pays ? Comment ? Je retourne dans cette crainte maladive et permanente que j'avais depuis que je l'ai mise en prison.... Oh pitié dite moi qu'il est encore en prison et qu'il le restera pour toujours….

Sinon je devrais partir de nouveau... Oh... Heyden faut que je te parle et toi aussi, Yanael … Comment j'ai pu être aussi idiote de ne pas prendre de nouvelle régulièrement. Une fois qu'elle m'aurait dit les réponses, je m'en irais, ou ça ? Je ne sais pas encore... Les humains sont si effrayants et je me sens comme un chaton encerclé par des chiens enragés.... Calme-toi Luisa sinon tu grilleras ta couverture..


✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Velvet Wellington
Humain Mauvais
Race : Humaine
Féminin
Messages : 145
Date d'inscription : 14/09/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 26 Juin - 20:34
WELLINGTON Velvet & Grace
J'ai rien dit en fait

La demoiselle que je croyais avoir utilisé une technique très pourrie pour me voir me fit immédiatement comprendre le contraire. Elle était pas là pour avoir un job. Je m'étais trompée alors ? Mais pourquoi est-ce qu'une hybride italienne serait venue me voir avant de partir avec son maître ? Maintenant que j'y pensais, cela me disait peut-être quelque chose.

« Je ne veux pas de votre travail, étant donné que je pars dans quelques heures... J'étais pourtant clair à l’accueil... Tant pis, inutile de gaspiller votre temps et le mien, Luisa ne vous intéresse plus apparemment. »

Luisa ? Je tiquais. C'était le nom de l'une des personnes disparues sur lesquelles j'enquêtais. Celles qui avaient subi des maltraitances, dont le maître avait été appréhendé, et dont on n'avait plus jamais entendu parler ensuite. Mais bien sûr. Maintenant que j'y pensais, elle était italienne, et de ce que je savais, c'était une hybride aigle royal. Un peu comme la personne qui se présentait devant moi, en fait. Ou elles étaient amies ? Mais non, il y avait trop de similitudes entre elles pour que ce soit le cas.  

« Votre accueil, cela dit, reste à désirer... de ce fait, je m'en vais, je vous dis au revoir et bonne continuation dans vos entretiens d'embauche... rassurez-moi cela dit, Leonardo est toujours en prison ? Si oui pendant combien de temps il y restera ? »

Elle tourna les talons. Alors non, là par contre non, pas question. Je sautais par-dessus mon bureau, renversant l'écran au passage. Estelle poussa un petit cri, sans doute croyait-elle qu'il était cassé. Qu'est-ce que j'en avais à faire, des PC, j'avais qu'à piocher dans mon compte pour en avoir à la pelle. Pour le moment, ce qui importait, c'était de rattraper Luisa. Bon, j'aurais peut-être pu contourner le bureau, et peut-être que je n'avais pas choisi la façon la moins destructrice de lui sauter dessus pour lui attraper le poignet, mais au moins, je l'avais en main.

« Tu es Luisa ! Italienne, hybride aigle royal... tu ne colles pas au reste de la description cela dit... ou vous êtes amies ? Je suis désolée, installe toi, tu veux à boire ? Oh et j'ai dit qu'on se tutoyait. »

J'allais l'installer sur la chaise devant mon bureau. J'avais été très conne là pour le coup. Si elle venait bien parce qu'elle avait des informations sur Luisa, je ne devais pas en perdre une miette. Cette enquête me tenait beaucoup à cœur, parce que je ne supportais pas que l'on s'en prenne aux victimes qui osaient parler. Si c'était bien ce que je croyais, Leonardo allait passer un très sale quart d'heures, et si ce n'était pas le cas, alors tant mieux. Il ne se vengerait pas de son hybride si je pouvais encore l'empêcher, cela au moins, c'était certain.

« C'est bon Velvet, l'écran n'est pas cassé », me fit Estelle comme si c'était important.

« On s'en fiche de cet écran Roussette, il y a une jeune femme qui dit avoir des infos sur Luisa », répondis-je dans la foulée. Estelle soupira très longuement, comme désespérée. Elle n'avait pas encore l'habitude de mes attitudes, que mes employés décrivaient comme ''plutôt excentriques'', quand bien même tout le monde savait ce que cela voulait dire, que j'étais bizarre. Ou plutôt que je n'avais rien à foutre de rien à part de mes enquêtes, surtout celles que je préférais, comme les disparitions de Luisa et des autres hybrides.

J'allais près de ma petite cuisine improvisée, là où je préparais mes boissons. J'avais toute sorte de choses, il valait mieux que je lui demande. « Thé ? Café ? Soda ? Jus de fruit ? Eau plate ? Ah et concernant Leonardo il n'est pas encore près de sortir, mais ça veut pas dire qu'il ne peut avoir aucune influence sur ce que d'autres pourraient faire à son hybride j'imagine. Je veux pas que ça arrive, c'est l'une des raisons pour lesquelles j'essaye de la retrouver avant lui, si c'est pas déjà trop tard. Et si c'est trop tard, je le découvrirai aussi et il va morfler tu peux me croire. On s'en prend pas aux victimes qui parlent, pas avec moi. Bref désolée pour l'accueil, j'étais pas de bonne humeur. »


✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Grace
Rebelle Neutre
Race : Aigle royal
Féminin
Messages : 89
Date d'inscription : 19/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 27 Juin - 20:52

Un job ou la vie ? ♥




Avec elle, je pense que je dois beaucoup plus me contrôler qu'avec n'importe qui d'autre. À peine que je pensais à partir que la scène qu'elle m'offrait me terrifier, restant impassible même si je ne l'étais pas. Mais le fait qu'elle m'est sautée dessus pour ensuite prendre par le bras. Son subordonné -Si s'en est une – se mit à crier... Pourquoi j'en suis la déjà ? Ah oui, je voulais le travail, mais pour lui rabattre le clapet, je feintais... Et me voilà dans l’embarras, en toute connaissance de cause, il serait mal vu que je revienne sur ma décision. Surtout qu'elle venait de rectifier son attitude envers moi et s'excuser. Je vais finalement opter pour dire que je suis son amie en effet. Et lui donner ma version des faits à la troisième personne du singulier.

Elle avait vraiment changé du tout aux tout... Et appuyant sur le fait que je ne serais pas mal vu ou Luisa donc moi, mais protégé si je parlais... Oui, mais non, il en était hors de question qu'on me retrouve. Il a des complices même dans la police. Ce n'était pas pour rien qu'il était dans la mafia. Du moins qu'il voulait y être... Ou je ne sais plus. Seulement, voilà qu'elle me dit que j’étais Luisa, je haussais un sourcil... Elle était vraiment perspicace, mais si elle sait qui je suis tout le monde le saura. Après elle me dit que je ne corresponds pas aux restes de la description... Ahahah ! J'avais bien fait de changer d’apparence ! En plus de cela, elle me demandait si je voulais bien boire.

- Un thé noir s'il vous plaît, merci… Et j'en suis navrée, mais je ne suis pas Luisa, d'ailleurs, c'est pour cela que je viens ici. Elle a décidé de disparaître de mon champ de vision dès qu'elle à su que je partais en Italie et que je voulais rapporter sa version des faits.

Je me suis mise à soupirer et je me donnais un air inquiet et aussi dépité.

- Je me suis dit que si je raconte à vous et uniquement à vous, son avenir sera hors de danger... Comprenez-vous ? Luisa m'a raconté qu'il a des contacts avec les autorités de ce fait, je ne veux pas la mettre plus en danger... Vous êtes la seule qui peut sauver mon amie et la retrouver ! S'il vous plaît sauvez là ! Protégez-la ! Je ne pourrais plus le faire.


Mouais, l'entretien d'embauche part mal là, est-ce que je me mets en danger en ce moment ? Le pire, c'est que je ne sais pas étant donné que je joue le rôle de l'amie inquiète de Luisa.... Aaaah je suis une imbécile finie.

- Qu'est-ce que j'aimerais rester dans ce pays... De plus si je restais, peux être que j'aurais postulé ici. Car vous aviez eu toute mon admiration et ma confiance…. M'enfin et j'en suis navrée de ne pas avoir pris de rendez-vous pour vous en parler...

Je joue tellement bien mon rôle que je m' y crois vraiment, si elle n'y croit pas ou voit un truc qui cloche. C'est que je dois rendre ma veste et tout de suite changer de pays avant qu'il me retrouve. Même s'il est en prison, il a les moyens de me retrouver ou même Jonathan. En plus, je m'étais forgé un autre caractère, car avant d'avoir mes habitudes bourgeoises et civilisées ainsi que mes manières… J'étais vraiment fragile, docile, craintif... Bon, ce point-là n'a pas changé, mais je ne suis totalement pas Luisa. Combien de fois j'aurais pleuré et demandé pardon.... Non maintenant Leonardo et Jonathan, je leur adresse ce message de tout cœur : Vaffanculo …. Même s'ils doivent penser justement que le fait de fuir et de me cacher est une faiblesse et que je suis tout autant fragile. D’apparence, je ne le suis plus, revenant donc à Velvet.

- Ai je raison de vous faire confiance ?  


✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Velvet Wellington
Humain Mauvais
Race : Humaine
Féminin
Messages : 145
Date d'inscription : 14/09/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 30 Juin - 12:19
WELLINGTON Velvet & Grace
Félicitations, tu as capté mon attention.

Finalement, ce n'était pas Luisa qui était venue me trouver, mais son amie, visiblement. Je faillis râler de déception en préparant le thé. Apparemment, elle avait disparu au moment où la jeune fille lui avait dit vouloir témoigner. Rien de bien étonnant, elle devait avoir peur. La jeune femme qui était venue me voir me fit aussi  toute une diatribe où elle me suppliait de sauver son amie. Je faillis grimacer. Le pathos, c'était pas mon truc, c'était surtout les infos pragmatiques qui m'intéressaient. Elle me demanda finalement si elle avait raison de me faire confiance, pendant que je ramenais sa boisson sur le bureau. Je m'installais devant elle et poussait doucement la tasse dans sa direction. Je n'avais qu'une réponse à cette question.

« Attention c'est chaud. Et non, je ne peux pas dire que tu aurais raison de me faire confiance. Du moins, pas de m'accorder une confiance aveugle et prendre tout ce que je dis pour argent comptant. Un conseil, fais confiance à personne. Du moins pas totalement. Moi en tout cas, je t'assure que je veux que du bien aux victimes, et j'ai assez d'affaires pour le prouver. A toi de voir ce que tu veux faire de cette affirmation. Tu as envie de me croire ou pas ? C'est ça qui compte avant tout. Normalement, je pense que je peux te fournir assez de preuves pour que tu me fasses confiance quand je dis que je fais ça pour aider Luisa et les autres. »

Je lui aurais pris la main pour lui dire cela si j'avais pu, mais j'avais un café à boire. Il avait un peu refroidi depuis le temps où il traînait sur mon bureau. Je le pris à deux mains et le porta à ma bouche. Je pris quelques gorgées avant de sortir un petit carnet et de noter tout ce qu'elle venait de me raconter. C'était de petites annotations rapides. Ma cible avait des contacts dans les autorités et pouvait les utiliser pour attaquer la victime. Luisa était toujours vivante et se cachait. Elle refusait de voir son amie pour se protéger. Tout cela puait, et j'avais eu bien raison de prendre cette affaire, à ce que je voyais. J'imaginais déjà le titre à propos de cet homme qui poussait son hybride à se taire en utilisant ses contacts dans la police. Je les dénoncerais tous. Ce serait beau.

Une fois que j'eus bien tout noté, je relevais les yeux vers la jeune femme. Quand j'y pensais, je ne lui avais pas encore demandé son nom. Il fallait que je lui en trouve un, dans ce cas. Pompons, c'était bien. C'était un peu la première chose que j'avais remarqué quand elle était entrée dans mon bureau. Et puis personne n'échappait à mes surnoms, parce que j'avais une mémoire des noms désastreuse, du moins, quand ils ne concernaient pas mes enquêtes. On m'avait souvent dit que je devrais m'intéresser un peu plus à mon entourage proche, mais ce n'était pas comme si j'en avais grand-chose à faire. Ou plutôt, si, mais je n'y pouvais rien si les gens ne me passionnaient pas, contrairement à mes articles.

« Alors Pompons ? Deal ? Tu vas me parler de Luisa un peu plus ? Je note tout ce que tu as à me dire, tout peut être important. J'ai aussi quelques questions. Premièrement, as-tu la moindre façon de la contacter ? Deuxièmement, la moindre idée de l'endroit où elle pourrait se cacher ? Tu peux en citer plusieurs. Si tu ne sais rien de tout ça, ce qui serait compréhensible, tu peux me raconter comment vous vous êtes connues et ce que tu sais d'elle ? Je sais où elle vivait jusqu'à sa disparition et cela s'arrête là. Avait-elle des endroits où elle aimait aller ? Des hobbys ? Des amis ? Des gens, n'importe qui qui pourrait témoigner et compléter mes infos ? »

Je ne regardais même plus Pompons. J'étais juste bien enfoncée dans ma chaise à roulettes, les yeux rivés sur mon carnet de notes, prête à noter toutes les informations qu'elle me donnerait, même celles qui pouvaient sembler les moins importantes. Absolument n'importe quoi pouvait mener à une piste qui me permettrait de remonter lentement jusqu'à la vérité. Accessoirement, si je notais tout, je pourrai vérifier s'il y avait des incohérences dans le discours de Pompons. Je ne voyais pas pourquoi ce serait le cas, mais comme je le disais, absolument tout pouvait être une piste. Et maintenant que j'y pensais, il y en avait une qui me titillait beaucoup.

« Enfin, une petite autre : comment ce maître a-t-il obtenu ses contacts dans la police ? »

C'était tout de même important. Était-ce quelqu'un d'influent ? Un grand commercial, un homme politique, ou bien quelque chose de plus sombre ? Car de ce que j'avais pu apprendre sur lui, il n'était rien de tout cela. Et de toute manière, il ne pouvait pas être bien plus influent que ma famille, je ne craignais donc pas son courroux, fut-il orchestré dans l'ombre. En parlant de lui, peut-être irais-je lui payer une petite visite en prison, si je pouvais obtenir un rendez-vous et qu'il acceptait de me parler. Je n'avais jamais eu très peur des criminels, au contraire, ils avaient quelque chose qui me fascinait. Peut-être une sorte de rancune, si j'y réfléchissais bien.


✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Grace
Rebelle Neutre
Race : Aigle royal
Féminin
Messages : 89
Date d'inscription : 19/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 2 Juil - 15:46

Un job ou la vie ? ♥



Elle était en quelque sorte douée pour réconforter ses clients, même si je ne suis pas sûr que j'en suis une d'ailleurs. Cela dit, elle me passait le thé en me prévenant qu'il était bouillant. De ce fait, je me suis mise à touiller, mon jeu de rôle était parfait et elle n'y voyait que du feu. Certes, cela me fera mal de retourner sur cette affaire, mais comme je l'ai dit plus tôt si cela permettait de l'enfermer à vie dans sa cage. Jamais j'irais le revoir ! Ce n'est pas pour rien que je suis dans ce costume que je devrais le faire a vie ! Il était parfait, même si je devais m'habitueller et d'ailleurs faudrait que je me trouve un travail pour payer le coiffeur tous les trois mois et que j'aille encore au magasin pour m'acheter des vêtement du même style....

Quand elle finit donc de parler et de me poser plein de questions que j'ai mémorisé, mais en temps normal les personnes ne peuvent pas tout retenir les questions posées en un bloc. Je me suis mise à soupirer et regarder le thé.

- Je l'ai rencontré en Italie et revu par chance ici… En Italie, cela dit, elle ne me parlait jamais on était dans la même animalerie... Ce n'est qu'ici que j'ai appris que ce… Stronzo la malmenait... Et elle était terrifiée... Elle se demandait comment elle allait faire pour le fuir toute sa vie... Elle a prié en son dieu pour continuer à vivre... Si Leonardo la retrouve, elle est morte ! Oooh pauvre Luisa...

Je mis mes mains devant les yeux en repensant à ce moment tragique et je me suis vraiment mise à pleurer...

- Elle ne méritait pas toute cette histoire... Pourtant, je ne comprends pas, il avait l'air d’être bien quand je l'ai vu à l'animalerie.. Je... J'aurais dû faire quelque chose à l'adoption... Luisa…

Je ne masquais pas mes sentiments cette histoire, je m'en sentirais toujours coupable, j'en suis aussi fautif, mais je faisais croire que mes sentiments étaient pour autre chose.


- Je n'ai plus de moyen de contact avec elle vu qu'on se voyait toujours dans une ruelle du centre ville … Mais pendant deux jours elle n'y venais plus …

Séchant doucement mes larmes avec un bout de tissus que j'avais eu en cadeau lors de mes missions.

- Cela dit j'imagine qu'elle revois toujours se prêtre .. Je ne sais pas comment il s'appelle elle ne me la pas dit..

Je prenais la tasse de thé entre les mains pour me réchauffer et essayer de me ressaisir, mais c'était quand même dur... J'avais confiance en Heyden pour pas qu'il me dénonce en disant qui je suis réellement... C'est grâce a lui que je ne suis plus en enfer... Mais cela dit, je ne suis pas au paradis quand même.... Je fis cependant semblant d'oublier la dernière question.

- Pourvu qu'elle est toujours vivante... Et que Leonardo paye … C'était la plus docile du magasin,  mais quand je l'ai revue surtout après l'annonce de sa disparition elle n'était plus la même... Elle me parlait de ne rien dire à personne car il y aurais plus de chance que les humains ont un lien avec lui... Elle avait des cicatrices de la nuque jusqu'au bassin … Ce qui m'a glacé le sang c'était quand j'ai vu une trace de brulure de cigarette au dos... Elle vivais dans la crasse … Oh mon dieu.... Je l'ai laisser avec ce mostro.

Je décidais de reboire ma tasse et de noyer mon chagrin en buvant cette délicieuse boisson apaisante.

- Excusez moi...

Disais je entre deux gorgées.


✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dear Hybride :: 
Londres
 :: Centre Ville
-
Sauter vers: