Cliquez sur la barre et utilisez les flèches du clavier ou scroll afin de faire défiler

News

07/10/2017 — Fermeture du forum

Top Site

Effectifs

10 Humains B.| 8 Humains N.| 10 Humains M.| 3 Hybrides D.| 18 Hybrides N.| 9 Hybrides S.

Prédéfinis Importants

Shout box Invités ↓

©linus pour Epicode
Déroule-moi



 

 :: 
Extérieur
 :: Forêt Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un jour, je volerais une étoile.... (libre)

avatar
Léo
Rebelle Sauvage
Race : Shiba Inu
Masculin
Messages : 127
Date d'inscription : 22/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 29 Juil - 1:12

   
Un jour, je volerais une étoile....

   
Léo X libre.
Liberté, douce liberté. Maintenant que j'y avais goûté, je ne pouvais plus m'en passer. Dire que je n'allais jamais connaître cela, enfermé dans une cage, entraîner pour être la marionnette d'un humain. Aujourd'hui, j'étais loin de la destinée qui m'avait été promise, loin de l'enfer que devait être ma vie. Je revenais de loin, j'en étais fort conscient. Aucun mot, aucun geste ne pourraient décrire ce que je ressentais au plus profond de moi pour ceux qui m'avaient enlevé de cet endroit. Les rebelles et la rébellion. C'est pour eux qu'à présent je vivais, c'est pour eux que je me trouvais sur la branche d'arbre ou je me trouvais. Allongé sur le dos, la tête entre les mains et le regard vers le ciel. La nuit était sur le point de tomber et les étoiles étaient doucement en train de se dessiner dans le ciel. J'avais beau assister à ce spectacle tous les jours depuis ma libération, j'en étais à chaque fois ébloui. Mon regard vert ne pouvait se défaire du spectacle qui se trouvait devant lui dans cette immensité qui allait devenir noir qu'était le ciel. Je savais que je ne devais pas trop traîner quand la nuit était là, que je devais directement rentrer au camp, mais c'était plus fort que moi. Chaque fois que je partais pour la ville, je devais passer par ce chemin pour rentrer. C'était à chaque fois, le même arbre, la même branche. Ma journée n'avait pas été bonne, j'avais pu mettre la main que sur quelques denrées et quelques boîtes de médicaments. L'information que j'avais reçue quelques jours avant n'avait pas été concluante. Je savais que je n'allais pas toujours trouver quelque chose en me rendant là-bas, mais j'étais un peu déçu de moi-même. Je voulais me rendre utile, ne pas être un poids pour eux. Je risquais ma vie pour faire mes preuves, je risquais de me faire reprendre ou pire encore quand je me rendais en ville. J'en étais conscient, mais je me devais de le faire. J'avais trouvé un domaine ou j'étais doué, alors j'en profitais pour mettre ce don en activité. Il m'arrivait de me faire taper sur les doigts quand je revenais dans un sale état, couvert d'égratignure ou simplement de poussières. C'était un choix, une promesse faite à moi-même. Le jour où ma cage s'était ouverte, le jour où je m'étais libéré des ficelles de la société. Les yeux fixés sur une étoile, je me prenais dans des souvenirs pas très joyeux, pas très charmants. M'en rendant compte, je secouais la tête. " Pense plus à cela Léo ! " Cela ne servait à rien de penser au passé, j'avais à présent l'avenir devant moi, un avenir plein de surprise que j'avais hâte de découvrir. Quand soudain, le bruit d'une branche qui craque me faisait tourner la tête, trop vite, trop soudainement, que j'en perdais l'équilibre. Basculant de la branche qui était mon refuge, pour tomber la tête la première dans un bruit pas possible sur l'herbe et les fleurs qui se trouvaient au pied de l'arbre. " Aie, aie, aie ! " Je me redressais en position assise, frottant doucement ma joue, devenue bouillante et rugueuse due au rendez-vous surprise qu'elle avait eu avec le sol. Ne faisant plus vraiment attention à ce qui se passait autour de moi.
©S a n i e

✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Myssiopée
Hybride Neutre
Race : Méduse bleue
Féminin
Messages : 80
Date d'inscription : 03/11/2015
Age : 25
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 30 Juil - 0:19


Un jour je volerais

une étoile


Libre


Encore. Je me retrouvais encore à l'intérieure d'une cage. Cette fois, cela s'était passé bien plus doux qu'après l'abandon subi par mon premier maître, mais le fait même d'être entourée par des inconnus me rendait craintive et fort peu docile. J'en avais assez que ma vie se résume à cela. Je comprenais assez bien les raisons qui avaient poussées Liam à se séparer de nous, mais je ne pouvais l'accepter. Il ne nous avait pas donné la chance de le consoler... Aujourd'hui, il était partit en nous laissant à des inconnus pour qu'on nous vende à nouveau.

Ne pouvant plus supporter ce qu'on me réservait et la peur constante des humains qui pouvaient potentiellement me faire du mal, je profitais de la première occasion pour fuir. Cette dernière prit l'apparence d'une négligence, celle d'une jeune stagiaire qui laissa ma cage ouverte alors qu'elle allait chercher des linges propres tant elle me croyait docile. Je sortis donc silencieusement et passai par la fenêtre. N'étant pas en hauteur, c'était vraiment simple.
Aussi vite que je le pus, tout en évitant au mieux les ruelles sombres et de croiser d'autres personnes isolées, je traversai la ville de Londres. J'avais peur. Extrêmement peur. Je ne savais ni où aller, ni quoi faire. Mon seul objectif était de sortir des zones urbaines en espérant que je pourrais trouver des réponses là-bas. Je n'étais pas certaine d'en avoir, mais au moins peut-être retrouver une certaine assurance...

Après plusieurs heures d'errance, je fini par enfin atteindre un de mes premiers objectifs. Mais, une fois que j'eue mis une certaine distance entre les lumières et ma personne, je me retournai. Avais-je fais le bon choix ? Pourquoi me sentais-je si... perdu ? Je continuai tout de même pourtant à avancer plus lentement sans vraiment savoir où j'allais, réfléchissant à mon avenir, si seulement j'en avais un.
Je fus sortie de mes pensées par une voix. Celle-ci exprimait de la douleur. Un peu méfiante, je m'approchai de là d'où ça venait jusqu'à trouver un jeune homme. De là où j'étais, je voyais qu'il avait des cheveux verts sans pouvoir le détailler bien plus. Doucement, je m'approchai sans vraiment pouvoir trouver ma détermination habituelle pour l'aider. Et, après quelques pas, un "crac" se fit entendre sous mes pieds. Il me tétanisa sur place alors que je surveillai les prochaines réactions du jeune homme, me préparant à prendre mes jambes à mon cou.

Code par Rin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Léo
Rebelle Sauvage
Race : Shiba Inu
Masculin
Messages : 127
Date d'inscription : 22/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 31 Juil - 19:25

 
Un jour, je volerais une étoile....

 
Léo X Myssiopée.
Toujours assis sur l'herbe froide, je continuais à me frotter la joue. Me préoccupant pas vraiment de ce qu'il se passait autour de moi, j'étais tout simplement en train de me dire que j'allais encore me faire crier dessus quand ils allaient voir ma joue égratignée. Je ne sais pas comment j'allais pouvoir expliquer cela en plus, car dire que j'étais sur une branche d'arbre en train de regarder les étoiles. C'était sûr que j'allais passer un sale quart d'heure. Soupirant, je me laissais aller contre l'herbe. Je devais retourner au camp, je le savais, mais là je n'avais pas très envie. En cette douce soirée, il faisait magnifique, le ciel était dégagé, me donnant vraiment pas envie de rentrer. J'avais beau être libre à présent, il y avait toujours ce danger constant au-dessus de ma tête. Je savais que je pouvais très bien me faire attraper à n'importe quel instant. Il suffisait d'une seule erreur de ma part et je retournais dans une cage, ou pire. Je profitais juste d'un peu de calme, mais ce dernier ne dura pas longtemps. Le silence fut à nouveau brisé par un nouveau craquement de branche. Me faisant redresser à nouveau en position assise, libérant sans faire exprès ma queue de Shiba. Cette dernière était constamment cachée sous les vêtements que je portais. Je faisais toujours en sorte que ceux-ci soient un peu trop grands pour qu'on ne ce doute de rien quand je partais en ville. Je sautais alors sur mes pieds pour regarder un peu autour de moi. Un ennemi ? Non, il m'aurait déjà sauté dessus afin de m'attaquer. Une rebelle? Pas moyen, les connaissant, ils se seraient déjà foutus de ma tronche dès que j'étais tombé de ma branche. Un humain? Un hybride perdu? Je n'en savais rien. La nuit qui venait de tomber ne m'aider pas beaucoup, c'était un fait, mais j'avais une excellente vue, alors je me concentrais pour bien regarder partout. Mon regard se passait alors sur une ombre non loin de moi. Avalant difficilement ma salive, je me tenais prêt à me battre si cela en était nécessaire. Alors , d'une voix que j'essayais de faire douce, je disais tout simplement " Ne te cache plus, je sais que tu es là ! " Je jouais le tout pour le tout, me disant qu'il pouvait s'agir d'une personne perdue. J'avais beau faire partie de rebelle, je n'étais pas une mauvaise personne. Je me méfiais juste des humains et de leur système à la con que je ne supportais plus. " Je ne vais pas te faire du mal ! " Je ne savais pas pourquoi je me sentais obligé à dire cette phrase en voyant que l'ombre de la personne ne bougeait pas. Je n'osais pas non plus faire un seul geste, de peur de la voir partir en courant. Si elle se trouvait ici, éloignée de la ville, c'est qu'il y avait une raison. Il pouvait s'agir d'un piège, j'en étais fort conscient, mais je prenais le risque.
©S a n i e

✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Myssiopée
Hybride Neutre
Race : Méduse bleue
Féminin
Messages : 80
Date d'inscription : 03/11/2015
Age : 25
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 31 Juil - 20:16


Un jour je volerais

une étoile


Libre


Lorsque j'eue marché sur la branche d'arbre sèche, le jeune homme sursauta alors qu'il s'était couché pour regarder au ciel, faisant apparaître ce qu'il semblait être un appendice propre aux hybrides. Quoi que, comme il s'agitait et que ma vision nocturne n'avait absolument rien d'extraordinaire, je crus simplement rêver. Quoi que, pendant qu'il me cherchait, j'eue le temps de réfléchir : s'il avait été un humain, se serait-il montré aussi méfiant ? Ne connaissant que très peu les hybrides sauvages, je ne savais pas si un humain aurait pu se montrer nerveux dans les environs.
Bientôt, il sembla m'avoir trouvée puisque son regard se posa vers moi. Visiblement sur ses gardes, il resta là où je l'avais trouvé bien qu'il soit maintenant levé, et parla d'une voix douce dans laquelle je crus déceler une certaine crainte :

- Ne te cache plus, je sais que tu es là !

Peu attendrie par le ton qu'il avait pris, et encore moins mise en confiance, je ne bougeai pas de mon poste. Toujours prête à fuir, j'observai l'inconnu qui ne bougea pas et continua à me parler :

Je ne vais pas te faire du mal !

Je ne savais pas que penser. Derrière lui, ce que je pensais être une queue était toujours là, comme pour me signaler que je n'avais pas rêver et que je pouvais lui faire confiance puisqu'il était un hybride. Néanmoins, je gardais à l'esprit que tout hybride n'était pas gentil avec ses paires, comme c'était le cas entre les humains. C'est donc avec un extrême prudence que je me décalai un peu de mon arbre pour qu'il puisse me voir un peu. Je ne pus cependant m'avancer plus alors que je parlai doucement, comme si on avait peur qu'on m'entende tout en faisant attention à ne pas devoir répéter par la suite :

- Je... Je m'appelle Myssiopée. Tu es un hybride, n'est-ce pas ?

De tout mon cœur, j'espère que c'était le cas. Sinon, j'étais prête à m'enfuir en courant sans demander mon reste. J'attendais donc d'entendre les mots qui détermineraient mon futur comportement qui se ferait au quart de tour.

Code par Rin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Léo
Rebelle Sauvage
Race : Shiba Inu
Masculin
Messages : 127
Date d'inscription : 22/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 3 Aoû - 20:40

 
Un jour, je volerais une étoile....

 
Léo X libre.
Seules, les étoiles étaient en train d'éclairer l'ombre qui était en train d'avancer vers moi. Craintive? je pouvais largement le comprendre, vu que je n'étais pas à mon aise non plus. Elle pouvait servir d’appât, pendant que d'autres étaient en train de nous encercler pour me capturer. Étais-je parano? Pas vraiment, c'était juste que j'observais et réfléchissais à tous les scénarios possibles et inimaginables qui pouvaient se montrer devant moi. Et plus la personne avancer, plus je pouvais voir qu'il s'agissait d'une jeune femme, aux cheveux bleus. Un bleu qui devait être magnifique mais la faible lumière donnée par les étoiles dans le ciel, ne pouvait pas vraiment me donner sa réelle couleur. Elle me sortait de mon observation en me demandant si j'étais un hybride. Et en me donnant surtout son prénom : Myssiopée. Je la regardais quelques secondes avant de réellement comprendre ce qu'elle me disait. Je la regardais un peu surpris, me demandant comment elle pouvait le savoir, jusqu’à ce que je rendais compte que ma queue de Shiba était sortie de sa cachette où elle était habituée d’être. Bravo Léo ! J'étais tellement sur mes gardes que je n'avais pas fait attention à l'indice le plus important pour cacher mon identité. Je soupirais un peu, plus pour moi-même qu'autre chose. Si l'un des rebelles se trouvait à coté de moi, je pense que j'aurais eu droit à un regard noir de sa part. Et je le méritais. " Je pense que cela se voit, que j'en suis un ! " J'essayais d'avoir une voix normale, mais pas très réussis vu qu'on pouvait entendre dans cette dernière que j'étais déçu. Je mettais à nouveau mon regard sur la jeune femme qui se trouvait à quelques pas de moi, elle n'avait pas bougé d'un pouce. Normal vu comment je venais de lui répondre. Alors, faisant un petit sourire sur le visage. " Tu t'es perdue ? Tu as besoin d'aide ? " Je savais ce que s'était d'avoir besoin d'aide. Après avoir vécu plusieurs années en cage, je ne pouvais que le comprendre. Mais j'étais plutôt surpris de voir une jeune femme comme elle se balader dans la forêt, surtout à cette heure-là. Et d'après ce que je voyais, elle venait de la ville vue les vêtements qu'elle portait. Elle avait l'air de manquer de rien, donc je comprenais pas. Puis, je me rendais compte que je n'avais pas dit mon prénom; alors qu'elle s'était présenté elle-même. Bon, j'avoue qu'elle aurait pu me donner un faux non, mais je n'avais pas envie de me prendre la tête là. Il faisait tard, et je n'avais plus envie de faire attention à ce que je disais. La journée. " Ah oui, moi c'est Léo ! Enchanté Myssiopée ! " Elle portait un très joli prénom, ça je ne pouvais le nier.  
©S a n i e

✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Myssiopée
Hybride Neutre
Race : Méduse bleue
Féminin
Messages : 80
Date d'inscription : 03/11/2015
Age : 25
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 3 Aoû - 23:04


Un jour je volerais

une étoile


Libre


- Je pense que cela se voit, que j'en suis un !

Le soupir qu'il avait poussé juste avant de me répondre et la déception comme l'agacement que je pus percevoir dans sa voix et sa manière de répondre me firent penser qu'il m'en voulait d'avoir posé la question. Il ne me semblait pas que cela soit si surprenant pour une méduse de ne pas voir correctement dans le noir. Je ne répliquai cependant pas, peu envieuse de m'aventurer dans un litige vide de sens. Cela créa un silence que je qualifierais de "malaisant", même si ce n'est pas forcément français. Il dut d'ailleurs se rendre compte que c'était plus ou moins sa faute puisqu'il sembla se radoucir en me demandant :

- Tu t'es perdue ? Tu as besoin d'aide ?

Les réponses à ces questions, je les connaissais. J'avais même des réponses détournées mais tout aussi justes. Ce qui m'empêchait de le dire c'était mes dernières réserves quant à ce garçon que je ne connaissais pas. Puis comme il avait montré une certaine froideur, je ne savais pas si mes réponses seraient bien accueillies. Il brisa cependant un peu la glace en se présentant avec un certain empressement, comme s'il avait oublié cette étape :

- Ah oui, moi c'est Léo ! Enchanté Myssiopée !

Lentement, pas à pas, je m'approchai sans pour autant être trop proche, comme si je voulais garder une certaine distance entre lui et moi. A vrai dire, c'était totalement le cas puisque je n'avais pas totalement confiance. Je lui répondis néanmoins timidement :

- Je... Je me suis enfuie du magasin où j'étais. Je ne sais pas trop quoi faire à vrai dire... Je ne sais pas quoi penser...

Ce n'était là que la pure vérité. Je n'étais pas sûre qu'il puisse m'aider pour le coup, surtout que je ne connaissais rien de lui mis à part son prénom. Pour ma part, je nageais dans le trouble total : j'avais vu de la bonté chez des humains alors que d'autres m'avaient mutilée pour leurs propres intérêts. J'avais pu vivre de bons traitements entre leurs mains, mais j'avais tout de même été abandonnée autant de fois. Devais-je tenter encore une fois de me faire adopter, ou rejoindre les rebelles était-il une meilleure option ? Devais-je accorder ma confiance une fois de plus ou apprendre à haïr les humains ? Je savais pertinemment qu'ils n'étaient pas pareils... Ils n'étaient pas tous mauvais, mais je ne pouvais m'enlever de la tête l'horreur que j'avais subi. Pour beaucoup, ce n'était certainement rien, mais, pour moi, c'était une torture avec laquelle je devais vivre au quotidien. Ma blessure n'était même pas encore guérie parce que personne ne m'avait payé la greffe de peau dont j'avais besoin. Peau qui devait être cultivée avant tout. En attendant, sous un pansement changé régulièrement, on pouvait voir mes muscles et autres... C'était vraiment pas beau à regarder, même pour moi.

Code par Rin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Léo
Rebelle Sauvage
Race : Shiba Inu
Masculin
Messages : 127
Date d'inscription : 22/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 7 Aoû - 19:05

Un jour, je volerais une étoile....

Léo X Myssiopée.
Je la voyais s'avancer vers moi doucement tout en gardant une petite distance entre elle et moi. Mais je pouvais très bien la comprendre. S'était dure de faire confiance à un parfait inconnu, surtout à l'époque dans laquelle nous vivions. J'avais en plus fait une belle entrée en matière en tombant de ma branche et je savais très bien qu'elle avait assisté à cette chute. C'est à ce moment-là qu'elle m’annonçait de bout en blanc qu'elle venait de s'enfuir de l'animalerie dans laquelle elle était mise en vente. Je la regardais pendant quelques secondes avec de grands yeux. Comment avait-elle réussi à faire cet exploit alors que moi j'avais dû attendre qu'on vienne me libérer pour pouvoir m'enfuir. Je regardais d'un coup autour de nous au cas où des humains n'étaient pas en train de venir par ici, car après l'attaque de la rébellion, je savais que ses derniers avaient revu les sécurités des animaleries pour que cela ne se produise plus. Mais le fait qu'elle se trouvait en face de moi, prouvait qu'il y avait encore des failles dans leur système, et au fond de moi, j'en étais ravi. Je pouvais alors totalement comprendre qu'elle était perdue, je l'avais été aussi à ma libération, ne sachant pas trop quoi faire et comment agir. Nous avions étés préprogrammé à être des marionnettes pour les humains, donc se retrouver à gérer notre vie d'un coup était un peu déstabilisant. Le problème c'est que je voulais bien l'aider, mais pouvais-je lui dire que je faisais partie des rebelles? Un hybride sauvage, elle avait dû le comprendre en me voyant ici, mais lui dire que je faisais partie des méchants comme le disaient si bien certains humains, je n'en étais pas certain. Je n'avais pas envie de mettre les autres en danger par ma faute. Mais je ne pouvais pas la laisser ainsi, pas dans cet état dans un endroit qu'elle en connaissait pas. Alors, doucement, je m'approchais à mon tour, en souriant. " Je peux très bien comprendre que tu sois perdue, je l'étais moi aussi. Est-ce que je peux t'aider en quoique se soit ? " Si elle avait faim, j'avais de quoi couper l'appétit dans mon sac à dos. C'est alors que mon regard était attiré par un détail sur elle, que je n'avais pas vu en étant éloigné, mais maintenant que je m'étais approché d'elle, je pouvais parfaitement voir le bandage qu'elle avait. Je faisais alors directement une grimace. Bien que le pansement avait l'air d'être en parfait état, je ne pouvais m'empêcher de dire. " Tu es blessée ? Le maitre qui devait t'acheter t'a fait cela ? " Comme d'habitude, je ne pouvais me retenir à dire ce qu'il me passait par la tête. S'était plus fort que moi, j'étais un vrai moulin à paroles. Mais je savais que les humains n'étaient pas vraiment des êtres adorables, certains étaient même de vrais démons. Ayant eu une expérience pas très heureuse avec le seul que j'avais eu comme maitre, je savais de quoi ils étaient capables.
©S a n i e

✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Myssiopée
Hybride Neutre
Race : Méduse bleue
Féminin
Messages : 80
Date d'inscription : 03/11/2015
Age : 25
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 8 Aoû - 0:27


Un jour je volerais

une étoile


Libre


Quand je lui eue répondu le garçon regarda à nouveau autour de nous. Certainement se méfiait-il autant que moi, surtout s'il pensait que j'étais là pour lui tendre un piège. Il était possible qu'on m'ait suivie après m'avoir moi-même piégée... Je n'en savais rien et j'espérais de toute mon âme qu'il n'en était rien. Je n'étais pas prête à me dire que j'avais pu mener un de mes semblables à sa perte. Pourtant, même en sachant qu'il en était un, je ne pus m'empêcher d'avoir un mouvement de recul quand il s'approcha de moi en me demandant :

- Je peux très bien comprendre que tu sois perdue, je l'étais moi aussi. Est-ce que je peux t'aider en quoique se soit ?

Je sentais qu'il voulait m'aider. Surtout qu'il semblait réellement comprendre mon désarroi. Enfin... une partie. Je ne savais cependant pas quoi lui répondre. Peut-être qu'il avait subi mille fois pire que deux abandons successifs et une mini torture. Je ne pouvais donc pas aisément lui raconter mon histoire. Je n'avais aucune réelle bonne excuse de vouloir me séparer des humains, contrairement à d'autres.

- Tu es blessée ? Le maitre qui devait t'acheter t'a fait cela ?

Prise au dépourvu, je regardai Léo en portant ma main gauche juste sous le bandage qui couvrait mon épaule droite. Lentement, je baissai la tête comme honteusement, pensant que je ne méritais pas autant de sollicitude de sa part. Après tout, je n'étais même pas sûre que j'aurais fait la même chose pour lui. Ne connaissant pas sa situation, je ne pouvais clairement pas me mettre à sa place et je pensai que s'il me demandait c'est qu'il voulait réellement savoir. Je décidai donc de lui raconter, mais le fis d'une voix très peu assurée et en me tenant toujours prête à partir :

- Je... je n'ai pas été maltraitée par mes derniers maîtres. Ils ont même été très bons avec moi. Mais les circonstances ont fait qu'ils m'ont abandonnée. Le premier, en me redonnant ma liberté...

Resserrant ma prise sur mon bras, je continuai en occultant la boule qui se formait dans ma gorge :

- Quand j'ai traversé la ville pour rejoindre la nouvelle vie qui m'était offerte, des hommes m'ont attrapée et se sont mis dans la tête de me vendre au marché noir. Après tout, les hybrides méduses ça ne court pas les rues, tentais-je de déclarer sur un ton plus léger sans succès. Quand ils ont remarqué mon tatouage, repris-je en tremblant, ils ont profité que ma peau soit très fragile à cet endroit-là pour... pour... me la brûler.

Je pris une grande inspiration, retenant mes larmes afin de pouvoir terminer mon récit :

- Sous bandage il n'y a donc plus que mes muscles entre autres sans aucune protection et sans autre moyen de guérison qu'une greffe de peau. Le magasin où j'étais ne veut pas me l'accorder car c'est bien trop cher de faire planter une peau spécifique et ensuite la greffer. Du coup, si je suis ici... c'est parce que je ne sais pas si ça vaut le coup que je donne encore une chance aux humains. On a beau dire "jamais deux sans trois", mais j'ai peur de tomber sur une personne qui s'amuserait avec ma peau fragile, qui ne prendrait pas en compte mes sentiments... Mais, d'un autre côté, je ne sais pas si je peux vivre normalement avec ma blessure... Je ne sais pas quoi faire....

Sur ma dernière phrase, je m'étais permis de lâcher mes larmes tout en ayant honte de me montrer si faible. Je n'avais pas vécu quelque chose de si horrible durant ma vie, mais cette seule expérience m'avait montré que ma peau fragile n'était pas un point à prendre avec autant de légèreté que ce que j'avais pu faire. J'avais eue énormément de chance de tomber sur Nathan et Liam qui avaient été de bons maîtres pendant les quelques mois qu'ils m'avaient permis de rester avec eux. Je doutais que cette chance ne tourne pas un jour et de la pire des façons.

Code par Rin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Léo
Rebelle Sauvage
Race : Shiba Inu
Masculin
Messages : 127
Date d'inscription : 22/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 11 Aoû - 14:01

Un jour, je volerais une étoile....

Léo X Myssiopée.
Je l'écoutais parler pendant qu'elle m'expliquait ce qu'il lui était arrivé, tout ce qu'il lui était arrivé. Pas une seule seconde je la coupais dans ce qu'elle me disait, la laissant terminer sans intervenir. Chose extrêmement rare de ma part, vu que j'avais du mal à pas lâcher tout ce qu'il me passait par la tête. Mais j'étais un peu sous le choc, de savoir que certains êtres humains étaient capables de cela, bien que pas très surpris. Je savais, par expérience ce dont quoi ils étaient capables. Mais j'étais un hybride mâle, donc techniquement plus résistant. Mais faire cela à une jeune femme m'écoeurait au plus haut point. Et pour une fois, je ne savais pas quoi lui répondre, pas quoi lui dire pour qu'elle me fasse confiance.  Que je n'étais pas le méchant de l'histoire. Que devais-je lui dire sans trop en dire en même temps. J'avais alors une idée que me passait par la tête. Je m'approchais d'elle encore une fois, lui faisant un sourire pour lui faire comprendre que je ne lui voulais aucun mal. Je pouvais comprendre qu'elle était craintive après ce qu'elle avait vécu. J'enlevais doucement la chemise que j'avais mise, me retrouvant en t-shirt , et lui montrait mon bras droit. " Je ne peux pas te dire que je comprends ce par quoi tu es passé, mais je sais ce dont sont capables les humains ! " Le bras que je lui montrais était couvert de cicatrices tout son long. " Et cela n'a pas été fait pas un maitre, mais par mes dresseurs au centre ! " Je faisais à présent un faible sourire me remémorant cette journée, que je ne savais pas oublier. Cette dernière était gravée dans ma mémoire, me donnant encore des cauchemars. " Je ne peux pas te garantir que tu tomberas sur un maitre qui sera gentil avec toi. Le seul que j'ai eu m'a fait vivre un enfer... " Je remarquais alors que quelques larmes venaient de couler le long de ses joues. Je ne supportais pas de voir mes semblables souffrir à ce point, surtout à cause d'eux. " Je peux ni te promettre que tout ira bien si tu retournes en ville ! " Faisant des aller et retour assez fréquemment, je savais qu'il se passait des choses par très net, mais je ne voulais pas l'inquiéter encore plus qu'elle ne l'était. Doucement, j'approchais ma main de son visage, lui essuyant la joue que je pouvais atteindre. Je ne voulais pas qu'elle ait peur de moi, ce n'était pas mon attention, loin de là. " Mais je peux te dire une chose, c'est que si tu as besoin d'aide ... tu en trouveras  " Ne laissant rien d'autre échapper de ma bouche. Elle était perdue, mais été t-elle perte à vivre pleinement une liberté que je savais, que j'aurais pu lui offrir en la présentant à mon groupe. Je ne savais pas vraiment ce qu'elle était venue chercher en venant ici, dans un endroit qu'elle ne connaissait pas. Mais si elle avait besoin d'aide, j'étais là !
©S a n i e

✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Myssiopée
Hybride Neutre
Race : Méduse bleue
Féminin
Messages : 80
Date d'inscription : 03/11/2015
Age : 25
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 12 Aoû - 18:58


Un jour je volerais

une étoile


Libre


Totalement silencieux, Léo m'avait écoutée raconter mon histoire. Qu'en pensait-il ? Etait-il furieux parce qu'il avait connu mile fois pire que moi et que me voire affaiblie pour si peu le mettait hors de lui ? Ou bien comprenait-il ce que je voulais dire ? Je ne tardai pas à le savoir lorsqu'il prit la parole alors que je regardai à mes pieds :

- Je ne peux pas te dire que je comprends ce par quoi tu es passé, mais je sais ce dont sont capables les humains !

Lentement, je levai les yeux pour le regarder. Je pus alors constater qu'il avait ôté sa chemise pour me montrer son bras totalement couvert de cicatrices. Et avant même que je puisse demander une quelconque question concernant les origines de ces blessures, il me répondit :

- Et cela n'a pas été fait pas un maître, mais par mes dresseurs au centre !

Un peu choquée par cette révélation, je mis une main devant ma bouche alors que mes yeux laissaient encore perler des larmes silencieuses. Comment des humains, qui hurlaient à l'égalité et qui montraient du doigt la maltraitance des animaux pouvaient faire de telles choses ? Etaient-il à ce point hypocrites ? Personnellement, afin d'éviter les surcoûts et que je sois trop abîmée le jour où il faudrait me vendre, j'avais été plutôt bien traitée physiquement. En même temps, ma pseudo docilité m'avait épargné pas mal de problèmes. Je ne pouvais donc pas imaginer non plus ce qu'il avait vécu.

- Je ne peux pas te garantir que tu tomberas sur un maître qui sera gentil avec toi. Le seul que j'ai eu m'a fait vivre un enfer... Mais je peux te dire une chose, c'est que si tu as besoin d'aide ... tu en trouveras, termina-t-il en amenant sa main à ma joue.

Lorsqu'il s'était approché plus encore de moi, même de sa seule main, je m'étais retenue de toute mes forces de ne pas avoir un autre mouvement de recul. Il n'y avait absolument aucune raison pour qu'il me fasse du mal alors qu'il venait de me dire tout cela. Alors, un peu hésitante, je lâchai mon bras blessé pour amener ma main vers son visage pour lui essuyer une larme qui avait coulé alors qu'il parlait. J'émis alors un sourire bref mais qui se voulait réconfortant. Puis, lorsque j'eue essuyé mon propre visage, réfléchissant aux options que j'avais, je lui demandai :

- Peux-tu me parler un peu de la vie que tu mènes ? C'est comment la liberté ? Il me semble que pouvoir marcher librement ne m'est pas totalement inconnu, mais je n'ai plus de souvenir de cette période-là...

Code par Rin
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dear Hybride :: 
Extérieur
 :: Forêt
-
Sauter vers: