Cliquez sur la barre et utilisez les flèches du clavier ou scroll afin de faire défiler

News

15/02/2017 — Nouveau thème !
15/02/2017 — Modifications annexes / règlement.
15/02/2017 — Réorganisation des lieux !
05/02/2017 — Lancement d'event St Valentin Ici

Top Site

Effectifs

5 Humains B.| 7 Humains N.| 11 Humains M.| 10 Hybrides D.| 18 Hybrides N.| 9 Hybrides S.

Prédéfinis Importants

Shout box Invités ↓

©linus pour Epicode
Déroule-moi



 

 :: 
The most important
 :: Your character :: Validated :: Hybride Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Hiroshi [terminé]

Hiroshi
Hybride Sauvage
Race : Faucon pèlerin
Messages : 133
Date d'inscription : 22/02/2015
Emploi : Pire ennemi d'Akechi ~
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 22 Fév - 15:26

Hiroshi


Nom ▬ /
Prénom ▬ Hiroshi
Âge ▬ 27 ans
Nationalité ▬ Japonaise
SexeHomme

SexualitéHétéro
Groupe ▬ Hybride sauvage
Métier ▬/
Statut social/
Race Faucon pèlerin

Particularité


Caractère
Aux premiers abords, l’hybride semble être une personne gentille et sur laquelle on peut compter et si seulement cela pouvait être vrai.  Hiroshi est un grand manipulateur et comédien. Il peut jouer son rôle à la perfection dans le seul but de vous manipuler et arriver à ses fins. Chaque compliments, chaque paroles douces font partie de son calcul pour aboutir à son objectif. L’hybride n’aime pas se salir les mains, s’il peut faire en sorte qu’une autre personne s’occupe de ce qui le dérange, il se débrouillera pour que ça arrive. Et si cela permet de détruire la vie de cette autre personne, c’est encore mieux ! Pour lui tout n’est que jeux et le dénouement un spectacle amusant à regarder. Hiroshi n’est pas vraiment contre la violence, c’est juste qu’il ne vous jugera jamais assez important pour qu’il s’occupe de vous lui-même, car l’hybride est arrogant. Si certains humains se placent au-dessus des hybrides, lui est du genre à se sentir supérieur aux humains qu’il hait profondément. Vous interpréterez surement ses regards comme compatissants alors qu’il aura tout simplement pitié de vous, être inutile que vous êtes.  

Toute cette haine et arrogance sont des vestiges de son passé qui a beaucoup influencé son caractère. Son côté sadique caché aux autres en est un autre. On pourrait croire que manipuler et briser la vie des gens lui ferait ressentir quelques regrets, mais non, au contraire il en tire une certaine satisfaction. S’il en arrive là, ça n’est pas de sa faute, c’est de la vôtre à l’avoir obligé  de faire ça. Hiroshi est un enfant, il n’aime pas être en tort et à l’instar d’un enfant égoïste, il déteste partager. Surtout une personne. Hiroshi est d’une jalousie et possessivité maladive, il ne supporte pas de voir quelqu’un s’immiscer entre lui et une autre personne. Être délaissé ne serait-ce que quelques minutes suffisent à le ronger de colère. Mais cela n’est arrivé qu’une fois, avec une seule et unique personne. À trop l’aimer il a fini par la haïr mais désir toujours ne l’avoir que pour lui, être le seul à la posséder quitte à l’enchaîner a ce lien de haine qu’ils partagent. Avec cette personne l’hybride était gentil et attentionné sans arrières-pensées et calculs, mais on ne peut refouler éternellement qui on est.

Mais Hiroshi est aussi un hybride poli et aux bonnes manières qui s’additionnent a son physique délicat. Voir l’hybride poli envers vous ne signifie pas pour autant qu’il vous considère comme étant de son côté. Pour trouver les failles de l’adversaire il faut le connaitre. Hiroshi est fort pour trouver les petites failles et appuyer dessus, c’est son petit côté mesquin.

Physique
L’une des premières choses que l’on remarque chez Hiroshi c’est sa délicatesse et l’air fragile qu’il dégage. Si la première impression est vraie, la seconde est totalement fausse. Hiroshi est loin d’être un hybride fragile sur le point de se briser au moindre contact physique. Au contraire, l’hybride sait très bien se défendre et même s’il n’aime pas se salir les mains, il ne laissera personne lui marcher sur les pieds.  Sa grâce, elle, est réelle. Les gestes du faucon sont envoûtants et il est dur parfois de le quitter des yeux, que ce soit lorsqu’il dégage sa nuque de ses longs cheveux noirs ou bien qu’il ramasse tout simplement un caillou sur un sol boueux. Hiroshi transpire l’élégance et tout ce qu’il fait, le moindre geste peut se révéler hypnotisant. L’hybride le sait et n’hésitera jamais à se servir de cet atout.  En grandissant, Hiroshi à gagner en féminité ce qui ajouté à son teint blanc lui donne un aspect de poupée fragile, lui permettant d’aisément gagner la confiance d’une personne. Le sourire bienveillant collé à ses lèvres rosées et l’air doucereux de ses yeux rouges ne sont qu’une façade, la personnalité de l’hybride ne colle pas du tout  à son aspect visuel. Il est loin d’être l’innocent qu’il semble être. Même son petit rire léger qui raisonne comme une mélodie à nos oreilles est faux, mais nous y reviendrons plus tard.

Encadrant son visage fin,  les longs cheveux noirs d’Hiroshi tombent le long de son dos et jamais l’hybride ne sort sans les avoir attachés. Bien qu’il ne s’en occupe que très peu, ils sont lisses et brillant au naturel. Les paupières de l’hybride sont maquillées de rouge de la même couleur que ses yeux rendant son regard plus perçant, accentuant le fait que l’hybride semble lire en vous. Très pudique, Hiroshi ne dévoile jamais  sa peau, pour cela qu’elle reste pâle, et de ce fait, vous ne verrez jamais ses cicatrices ni les deux petites ailes de faucon qu’il a dans le dos. Hiroshi n’a comme seul attribut animal ces deux petites ailes en question qu’il a pris l’habitude au fil du temps de cacher sous son kimono.

En résumé, Hiroshi est une personne aux airs doucereux, mais qui ne fait que de ce caché derrière cette apparence raffinée pour se jouer de vous.


Histoire
Dans une forêt en amont d’une petite montagne, vivait une famille de faucon pèlerin. Ils habitaient dans une petite maison en bois bien cachée de la vue des humains ce qui les faisait se sentir à l’abri du danger que les humains représentaient pour eux. C’est dans cet endroit qu’Hiroshi grandit  les cinq premières années de sa vie. Il n’allait jamais plus loin que ses parents l’autorisaient et passé le plus clair de son temps près du lac à s’émerveiller de voir les poissons nager. Hiroshi était un enfant calme et agréable à vivre, il n’avait rien à voir avec ce qu’il est aujourd’hui. Mais la paix ne pouvait rester éternellement sur la petite famille d’hybride. Des chasseurs apprirent leur existence et se mirent en tête de les attraper pour les revendre à un homme qui appréciait beaucoup les hybrides oiseaux. Lorsque les chasseurs passèrent à l’attaque, la mère d’Hiroshi s’enfuit avec lui dans la forêt pour le mettre à l’abri, elle n’avait pas beaucoup d’espoir de s’en sortir, mais si elle pouvait mettre son fils à l’abri, elle le ferait. À peine peut-elle le temps de cacher Hiroshi dans un terrier de renard abandonné et de lui dire de ne pas bouger de là que le chasseur qui les poursuivait la rattrapa et la captura. L’enfant quant à lui resta caché dans le terrier de longues heures, il attendait que sa mère revienne le chercher lui dire que tout allait bien, que c’était fini, mais la nuit commençait à tomber et il fallut se rendre à l’évidence. Il n’avait plus de papa, plus de maman. Plus rien. Il était tout seul désormais.

Hiroshi ne sortit du terrier que le lendemain, quand le jour pointa à nouveau le bout de son nez.  Il voulait retourner  chez lui, l’hybride gardait espoir que ses parents soient toujours là et il faisait taire la petite voix qui lui disait si c’était le cas, pourquoi ne seraient-ils pas venus le chercher ? Ils l’avaient oublié,  c’est tout ! Ses parents étaient là, il en était sûr ! Malheureusement, sa mère l’avait emmené trop profondément dans la forêt, Hiroshi ne connaissait pas cet endroit et tout avait été trop rapide pour qu’il se souvienne du chemin. De quel côté il était arrivé ? À gauche ? À droite ? Il ne le savait pas. Hiroshi marcha jusqu’à que ses pieds lui fassent mal et qu’il fut obligé de s’arrêter mais il n’avait pas trouvé sa maison. L’hybride ne savait pas du tout où il était. À ce moment-là  les larmes qu’il retenait depuis la veille se mirent à couler le long de ses joues rougis par le froid. L’enfant sanglota un moment, en fait il ne le savait, une heure ? Peut-être deux. Hiroshi ne se calma que lorsqu’il entendit une personne arriver dans sa direction. Alors que l’hybride s’était relevé pour se cacher derrière l’arbre le plus proche, ses yeux rouges s’étaient eux posés sur la personne qui venait d’apparaitre. Par chance, ça n’était pas un humain mais un hybride renard qui s’approchait. Comme s’il savait qu’Hiroshi se trouvait là, l’homme se dirigea vers l’enfant avant de s’agenouiller pour être à sa hauteur et lui tendre la main avant de dire doucement pour ne pas lui faire peur :

-Viens avec moi.

Voyant qu’Hiroshi ne bougeait pas, l’hybride roux soupira et fronçant un peu les sourcils. Convaincre l’enfant n’allait pas être simple, surtout qu’il n’était qu’un inconnu pour lui.

-Tes parents, les humains, ils les ont emmenés. Tu es seul, tu vas mourir si tu le restes, je fais partie d’un groupe d’hybrides nous pouvons t’accueillir.

Encore une fois Hiroshi n’avait pas esquissé le moindre mouvement vers l’hybride. Cela n’avait pas manqué d’agacé le renard qui  finit  par attraper Hiroshi et le porter comme un sac a patate tout en  se mettant en marche. Ni les pleurs ni les coups de l’enfant n’arrêtèrent le renard. Quand Hiroshi reposa enfin les pieds au sol, il se trouvait dans un endroit de la forêt où plusieurs personnes semblaient camper et quand les personnes en question se montrèrent, Hiroshi s’aperçut que le renard ne lui avait pas menti. Timide, Hiroshi eut du mal à s’intégrer au groupe d’hybride, il était le plus jeune même parmi les enfants et il ne se sentait pas à l’aise, même avec Miyabe l’hybride renard, il voulait sa maison. Tout au fond de lui il gardait espoir que ses parents soient encore là.

Il fallut quelques mois pour qu’Hiroshi commence à se sentir chez lui parmi le groupe et il était souvent très intrigué par l’un des membres qui se tenait le plus souvent en retrait et parler peu. C’était un hybride chouette d’un certain âge et Hiroshi adorait l’observait de loin car il avait des ailes magnifiques. L’hybride aurait aimé avoir les même mais les siennes étaient petites et  se cachaientt facilement sous ses vêtements. Il aimé voir comment les rayons du soleil se reflétait sur les plumes d’Atsushi même si l’homme lui faisait trop peur pour s’en approchait plus. Hiroshi ne trouva le courage de lui parler que lorsqu’il s’ennuyait car tous les autre étaient occupés à leurs tâches quotidiennes. L’enfant s’était alors approché silencieusement de l’homme assis en tailleur sur l’herbe, ses longs cheveux couleur cendre tombant sur ses épaules et dos, il avait les yeux fermés.

-Tu peux approcher.

L’homme lui avait parlé sans même avoir ouvert les yeux. S’exécutant, Hiroshi c’était approché et assis à sa proximité. Aucun des deux ne parlait et le silence se faisait autour d’eux.  Se lassant un peu de ce manque d’activité l’enfant c’était mis à observer plus minutieusement l’hybride, observant les fine cicatrices le long de son cou, les vêtements et ensuite l’étrange objet que tenait l’hybride. Hiroshi ne l’avait jamais vu sans.

-C’est un sabre. Tu ne dois pas le toucher, tu pourrais te blesser, lui avait dit l’hybride alors qu’Hiroshi levait la main pour toucher l’objet en question.

Faisant une moue boudeuse quand Atsushi ouvra un œil pour vérifier qu’Hiroshi avait bien rangé sa main, la chouette eut un petit sourire avant de caresser affectueusement la tête de l’enfant.

-Si tu veux un jour je t’apprendrai à t’en servir.

Et Hiroshi n’oublia pas la promesse de l’hybride.

Chaque jour Hiroshi essayait de passer un peu de temps avec Atsushi, même s’ils ne parlaient peu, ils se contentaient de garder le silence, mais cela apaisait Hiroshi et l’aid ait à se sentir mieux parmi le groupe. Il se rapprocha aussi de Miyabe après l’avoir remercié de l’avoir récupéré. Et le temps passa. Il passa jusqu’à ce qu’Hiroshi atteigne les dix ans. À cet âge Hiroshi était beaucoup plus ouvert et amicale avec les autres et surtout, Atsushi commençait à lui apprendre comment se servir d’un sabre. Hiroshi adorait ses leçons avec Atsushi. Pour lui tout allait bien, il en oubliait presque la disparition de ses parents.

Si seulement cela aurait pu durer.

Le temps de la tranquillité était fini. Vers ses treize ans, Hiroshi bougea beaucoup avec le reste du groupe à cause des chasseurs qui semblaient les chercher plus que d’habitude. Pour les éviter le groupe déménagait souvent car rester trop longtemps au même endroit était devenu trop dangereux. Une fois un chasseur les avait trouvés et il avait pu capturer une hybride qui n’avait eu le temps de s’enfuir avec eux. Hiroshi ne comprenait pas pourquoi ils faisaient ça. Pourquoi les chasseurs s’acharnaient-ils sur eux ? Ils ne faisaient de mal à personne ! Petit à petit l’hybride commençait à développer une rancœur envers les chasseurs puis les humains. Atsushi essayait de l’apaiser pour ne pas qu’il cède à la haine mais Hiroshi avait du mal à rester calme. Cette période de chasse intensive dura deux années et elle s’acheva par la victoire des chasseurs.


C’était un jour banal pour Hiroshi, les attaques et les fuites faisaient maintenant parties de son quotidien depuis le temps que cela durer. Il s’était levé avec le soleil et avait cherché Miyabe des yeux pour lui parler mais le renard ne semblait pas vouloir pointé le bout de son museau. Peut-être qu’il dormait encore, c’était dit Hiroshi. Si cela avait été le cas, la journée aurait peut-être pu être parfaite. Elle aurait pu oui, mais Miyabe ne dormait pas. Miyabe était parti faire une ronde autour de leur campement avec une hybride et était tombé sur un groupe de chasseur et aussi rusé qu’il était, il ne s’en était pas sorti. Au moins il avait gagné assez de temps pour que l’hybride qui l’accompagnait puisse s’enfuir et avertir le groupe.

Mais l’hybride n’avait pas eu le temps de venir les avertir, le groupe de chasseur arriva en même temps qu’elle et ils semblaient bien décidé à tous les capturer cette fois-ci. Ce qui n’était pas l’avis d’Hiroshi qui refusait de devenir un hybride soumis à un maitre. Il était né libre et le resterait ! Il ne se laisserait pas faire, il se battrait s’il le fallait ! Et il le fallait. Seulement Atsushi ne le lui laissa pas le temps de se défendre, le tirant par le bras, la chouette le força à le suivre quand il s’enfonça dans la forêt pour fuir.

-Mais qu’est-ce que tu fais ? On doit se défendre ! On doit aller aider les autres !

-Tu ne comprends pas. Des chasseurs, il y’en aura toujours, les combattre ne servira à rien. Nous avons la chance de pouvoir survivre et fuir jusqu’à trouver un endroit en sécurité.


-Fuir ? Fuir ?! Tu veux juste fuir ? Encore et encore ?! Ils ne nous laisseront jamais ! Fuis comme un lâche si tu veux mais je ne te suivrais pas !

-Ne sois pas stupide ! Si tu ne t’enfuis pas maintenant, sais-tu ce qui t’attendra ? Ne fais pas l’enfant et viens !

Hiroshi avait donné un coup sur la main que lui tendait la chouette avant de s’éloigner un peu de l’hybride alors que la colère ne cessait de le gagner un peu plus.

-Je m’en fiche ! Tu m’entends, je m’en fiche ! Je les tuerais tous ! Ces maudits chasseurs, ces humains stupides ! Ils  n’ont qu’à tous crever !

La gifle était partie toute seule, Hiroshi ne l’avait pas vu venir et il posa un regard perdu sur Atsushi tout en portant sa main à sa joue rougie. L’hybride le fixait d’un air sévère mais Hiroshi pouvait décerner la déception dans ses yeux. Il l’avait déçu en disant cela, il le savait, mais c’était ce qu’il pensait. Hiroshi n’aimait pas les humains, il ne le pouvait pas. Sa rancœur s’était peu à peu transformée en haine et il ne pouvait plus l’ignorer.

-Ils m’ont pris mes parents…, avait chuchoté Hiroshi. Ils me prennent toute ma vie et tu voudrais que je les laisse faire ? Tu veux rire ?!

Secouant la tête, Hiroshi tendit le bras comme pour instaurer une distance entre eux deux alors qu’il commençait à reculer.

-Ne m’approche pas. Va-t-en ! Je ne veux plus te voir ! Je te déteste !

Hiroshi avait volte-face désirant s’éloigner le plus possible d’Atsushi. Il le détestait aussi ! Il ne comprenait rien ! Ce mettant à courir au fur et à mesure qu’il s’éloignait de l’hybride, Hiroshi ne retourna pas au campement, il ne savait pas vraiment où il allait en fait. Ses pas le guidaient et il ne faisait que de les suivre. Pourtant il voulait tant retourner avec les autres hybrides pour se défendre, alors pourquoi allait-il ailleurs ? Était-ce parce qu’au fond de lui il savait qu’Atsushi avait raison ? Non ! C’était un lâche ! On ne devait pas fuir ! Les hybrides devaient se battre pour leur liberté si c’était la seule solution pour  la conserver.

Sans comprendre pourquoi Hiroshi se retrouva brusquement au sol, la vue brouillait sur le coup de la douleur d’avoir soudainement percuter le sol. Qu’est-ce qu’il se passait ? Posant les mains dans la terre pour se relever, Hiroshi entendit un groupe se dirigeait vers lui.

-C’est le dernier ?

-Ouais il me semble.


Ouvrant grand les yeux tout en fixant le sol, Hiroshi n’osait plus se relever et confirmer ses doutes. Il s’était fait attraper par des chasseurs. Que devait-il faire ? Essayer de fuir ? Lutter pour résister ? Il fallait qu’il se concentre ! Pourquoi ? Pourquoi n’arrivait-il pas à réfléchir ?

-Ah, il a été chiant  à attraper celui-là, peuvent pas s’arrêter de courir ces hybrides ?

-Pff et encore t’as pas essayé de choper la chouette là ! Il était trop résistant, j’ai dû l’abattre. Ça va me faire de l’argent en moins ça tch !

Le faucon se releva sur les coudes pour fixer l’homme qui venait de parler. Il parlait d’Atsushi… ? Non…il ne le voulait pas…pas lui. Pas lui alors qu’il avait été si méchant avec lui. Mais sa peine se transformer à nouveau en colère, il voulait tuer le chasseur. Le voir souffrir. Il le haïssait ! Qu’il meurt ! Se relevant complètement afin d’être debout, Hiroshi fixant toujours l’humain en silence tremblait de colère. Un étrange sourire s’étirait sur les lèvres de l’hybride avant qu’il n’essaye de se jeter sur l’humain, les mains en avant pour l’agripper à la gorge.  

-Hé !

Bien qu’Hiroshi ait pu atteindre le chasseur, une violente douleur dans le dos le fit s’écrouler à nouveau à terre tout en étouffant un cri de douleur. Un autre chasseur avait réagi à son action et lui avait donné un coup de fouet pour le calmer. Seulement le chasseur que l’hybride avait essayé d’attaquer l’avait très mal prit et prenant le fouet à son collègue il lui en infligea un deuxième coup. Puis un troisième. Il continua jusqu’à qu’Hiroshi n’ai plus le courage de bouger à cause de la douleur. La tête cachait entre ses bras pour le protéger, l’hybride n’offrait que son dos au fouet et cela lui permettait de pleurer sans que les humains ne puissent le voir, sa fierté l’empêcher de leur montrer sa souffrance. Plus ses larmes coulaient, plus ses pensées envers les humains s’assombrissaient.

Voyant que l’hybride ne bougeait plus les chasseurs le crurent mort et même s’il était encore vivant les frais pour le soigner allaint leur coûter trop chers, mieux valait le laisser là où il était. Ça n’était qu’un hybride après tout.

Hiroshi fut laissé comme mort au milieu de la forêt profondément blessé aussi bien physiquement que psychiquement. La nature silencieuse fut la dernière chose que le faucon vit avant de perdre connaissance.


Lorsqu’Hiroshi rouvrit les yeux il ne se trouvait plus dans la forêt mais allongé sur un lit dans une petite pièce. Intrigué il essaya de se lever pour observer ce nouvel endroit mais la vive douleur de son dos le cloua au lit et ça n’était pas plus mal car déjà ses paupières se refermaient lourdes de sommeil. Il fallut encore un jour entier pour que l’hybride reprenne bien connaissance. Cette fois ci Hiroshi put détailler minutieusement la pièce, elle était banale, un lit, une chaise en bois et une petite table. Aussi il remarqua que la pièce n’avait pas de fenêtre, c’était étrange.  Dans le coin de la pièce, sur la table, était posé un bol d’où s’échapper un peu de fumée, preuve qu’une personne était venue il n’y a pas longtemps. Avec difficulté Hiroshi réussit à s’assoir sur le lit et put même se lever et faire quelques pas. Il lui fallut quelques minutes avant d’atteindre la porte de la pièce qu’il ouvrit pour en voir plus de son nouvel habitat. Était-il chez un chasseur ? Si c’était le cas que devait-il faire ? La question était bête. Il devait s’en débarrasser et retourner dans la forêt. La porte  donnait  sur une autre pièce toute aussi simple avec un étrange meuble qu’Hiroshi n’avait jamais vu encore. Ça ressemblait à une chaise mais en beaucoup plus large et long et surtout ça avait l’air plus confortable. C’est vers ce nouveau meuble que l’hybride se dirigea avant de s’asseoir dessus puis s’allonger ne pouvant rester plus longtemps debout. Fermant à nouveau les yeux pour se reposer quelques minutes, le faucon finit par s’endormir profondément.

Au réveil, devant lui assit sur une simple chaise se tenait un homme au sourire bienveillant et tenant un plateau avec à nouveau un bol fumant dessus. En le voyant Hiroshi se releva aussitôt se tenant prêt à subir une attaque de la part de l’humain.

-Je vois que tu préfères le canapé, dit l’humain avec un léger rire. Je t’ai préparé de la soupe, mange, tu dois avoir faim. Après tout tu as passé de sales jours.

Hiroshi s’était contenté de fixer froidement l’homme alors qu’il posait le bol de soupe à côté de lui sur le canapé. Comment osait-il ?! Se levant, l’hybride prit le bol et le jeta violemment au sol se fichant de le casser.

-Pour qui vous vous prenait ? Je vous déteste ! Je vous hais tous ! Vous les humains vous êtes tous des monstres ! Vous m’avez pris mes parents, Miyabe, Atsushi, ma liberté ! J’aimerais tous vous voir mort !

En même temps qu’il lui criait dessus les larmes s’étaient remit à couler sur le visage de l’hybride, mais ça n’était pas des larmes de tristesse, c’étaient des larmes de rage. Hiroshi continua à crier après l’humain encore un moment avant de s’arrêter n’ayant plus de souffle. Le silence c’était fait dans la pièce et n’était brisé que par les sanglots que l’hybride essayait de retenir.

La suite, Hiroshi ne s’en souvient plus vraiment, il sait qu’il finit par craquer et se mettre à pleurer comme un enfant. Peut-être qu’il finit par s’endormir à nouveau épuisé, d’ailleurs il passait beaucoup de temps à dormir ou restait dans un coin de la pièce refusant de manger ou bien de parler tout simplement à l’humain. Son comportement c’était un peu dégradé quand il apprit que l’homme était un éleveur.  Le nombre de jours qu’il passa dans cet endroit ? Il ne le sait plus. Plusieurs jours sans doute.  Le temps lui paraissait si long à l’époque.

Un beau jour, un jour de neige se souvient Hiroshi, l’humain dont il n’avait même pas pris la peine de retenir le nom était venu le chercher dans la pièce pour qu’il rencontre une personne. Hiroshi l’avait suivi à contrecœur, il se fichait bien de tous ses humains après tout. L’homme lui présenta un certain Akira Minamoto, l’humain qui allait s’occuper de lui. L’homme qui avait recueilli Hiroshi c’était dit que si l’hybride vivait dans une famille il se déciderait peut-être à moins haïr les humains et qu’il arrêterait de se laisser mourir de faim.

Voilà comment Hiroshi se retrouva chez les Minamoto où il fit la rencontre d’Akechi.

Au tout début Hiroshi détester le gamin. Il détestait Akira aussi. Il ne les avait suivi sans faire de crise seulement pour pouvoir enfin sortir de la maison dans laquelle il était resté les derniers jours et aussi parce que ses blessures n’étaient pas encore guéries.  Les premiers jours, les premières semaines, Hiroshi souhaita la mort d’Akira et de son gosse, il ne supportait pas que l’enfant s’approche de lui. À chaque fois qu’Akechi s’approchait, surtout pour regarder ses petites ailes, Hiroshi le rejetait froidement. Il savait qu’Akira voulait qu’il les considère comme sa famille mais c’était impossible…les humains avaient détruit sa famille.

Les semaines étaient passées, Hiroshi commençait à ne plus sentir ses blessures le lançait, ce qui était une bonne chose et aussi le temps d’être complètement rétabli, il se baladait dans la  maison familiale observant tout ce qu’il pouvait voir. C’est en pratiquant cette activité qu’Hiroshi tomba un matin sur Akechi tentant de coiffer ses cheveux correctement. Dissimulé derrière la porte coulissante, Hiroshi s’était arrêter pour le fixer curieux et voyant qu’elle catastrophe c’était l’hybride se demanda s’il devait ou non intervenir. Il ne voulait pas s’approcher de l’enfant mais il n’y avait aucune servante dans les parages…et franchement il ne pouvait laisser l’enfant se balader comme ça !  Pris de pitié pour Akechi, Hiroshi c’était approché de lui prenant la brosse posé sur le meuble et sans un mot tira sur la ficelle qui tenait le désastre capillaire pour le recommencer. Passant la brosse dans les cheveux du garçon, Hiroshi réussit à les peigner correctement avant de les attacher et reculer.

-À ton âge, tu ne sais toujours pas te coiffer ? avait lancé Hiroshi comme pique avant de légèrement sourire.

L'humain surprit que l'hybride lui parle et fasse attention à lui se tourna et s'exclama avec un doux sourire en rougissant un peu

-Merci Hiroshi! C'est gentil hi hi !

Le sourire aussitôt se fana. Qu’est-ce qui lui prenait ? C’était un humain ! Certes un enfant mais un humain quand même ! Mais à force de vivre avec lui, Hiroshi commençait à trouver l’enfant attachant. Mais il ne devait pas ! Retrouvant son air froid, l’hybride s’était à nouveau éloigné.

Mais au fil des mois, Hiroshi ne pouvait s’empêcher de se rapprocher petit à petit d’Akechi. Il ne comprenait pas pourquoi, c’était un humain, mais Akechi avait su casser la carapace de  l’hybride. Hiroshi aimait le taquiner et passer du temps avec lui, il trouvait le temps plus agréable en sa compagnie. Finalement ce qu’avait espéré Akira arriva, Hiroshi finit par considérer Akechi comme son petit frère et passait tout son temps avec lui. L’hybride avait d’ailleurs remarqué les traits plutôt féminins d’Akechi et avait fini par comprendre qu’il était une fille mais le garder secret. En grandissant, Hiroshi commençait à bien s’adapter au clan, il avait même été autorisé à pouvoir se servir d’un sabre ce qu’il appréciait. Il trouvait aussi marrant que parfois certaines servantes s’arrêtaient dans leur tâche pour le fixer boire son thé ou bien simplement s’éventer. Bien qu’Hiroshi trouvât cela malpoli au début, il finit par trouver ça marrant.

Voyant qu’Akechi était déprimé depuis plusieurs jours, Hiroshi s’en inquiéta et essaye de lui changer les idées, il essaya tout ce qui connaissait mais l’humeur de l’humain ne changeait pas.  N’appréciant pas cet air maussade sur le visage de son petit frère, Hiroshi chercha à savoir ce qu’il s’était passé et ayant fini par obtenir les renseignements qu’il voulait, il alla voir le père d’Akechi pour le convaincre d’adopter un certain hybride loup au nom de Seiren. Hiroshi n’appréciait pas trop qu’un autre hybride débarque mais il le faisait pour Akechi, pour qu’il aille mieux. Peu de temps après Seiren arriva dans la famille Minamoto, il servait de garde du corps à Kaho une humaine cousine d’Akechi. Tout se compliqua pour Hiroshi à partir de là.

Kaho était trop proche d’Akechi, Hiroshi n’appréciait pas cela. Pourquoi essayait-on de lui voler son frère ? Pourquoi Akechi s’occuper de Kaho ? Il était là lui ! Il ne lui suffisait pas ? Il ne voulait pas qu’Akechi soit proche d’une autre personne que lui ! Il ne l’admettrait pas ! S’il ne pouvait éloigner Akechi de Kaho alors c’est Kaho qui s’éloignerait de lui.

Les années passèrent un peu et Kaho avait bien grandie, Hiroshi s’amusait à la séduire en faisant allusion à sa magnifique beauté ou bien en lui offrant divers présent. Rien de bien méchant, c’était une coure innocente et secrète car l’hybride qu’il était n’avait pas le droit de courtiser une humaine. L’hybride finit par arriver à son objectif, Kaho finit par l’aimer, bien que lui ne jouait que la comédie pour l’éloigner d’Akechi. Maintenant qu’il avait éloigné l’humaine la seule présence qui continuait de l’agacé était celle de Seiren.  Hiroshi n’arrivait pas a appréciait le loup.  Autant dire qu’il le détestait ! Cette proximité qu’il avait avec Akechi, il ne le supportait pas ! Akechi était à lui ! Il serait a jamais à lui !  Et pourquoi Akechi cherchait-il a protégé d’autres humains ? À part lui, les humains étaient détestables !

Hiroshi n’avait jamais perdu sa haine envers les humains, elle était toujours là enfouie en lui. Akechi l’avait apaisé au fil des années mais maintenant qu’il ne restait plus avec lui, qu’il allait voir l’autre hybride, Hiroshi se sentait délaissé, abandonné. Akechi était-il comme les autres finalement ? Cruel ? Il lui montrer de l’affection avant de le laisser tomber pour aller voir d’autre personne puis il revenait ne se souciant pas des sentiments que cela provoquer chez lui. Hiroshi n’arrivait plus à supporter cet abandon de la part de son frère,  bien vite la personne qu’il haïssait et aimait le plus devint Akechi. Il avait essayé de faire partir Seiren, de se débarrasser de cette présence nuisante mais Akira n’avait rien voulu savoir ce qui avait mis Hiroshi dans une colère noire.

-Hiroshi... Akechi et toi êtes frères, il fera toujours attention à toi et tu as Koha alors pourquoi être jaloux de moi qui n’ai rien? Je n’ai ni frère ni amant,  ni famille, je n’ai qu’un ami...

En entendant les mots de Seiren cette nuit-là, Hiroshi sut comment garder Akechi prêt de lui et le punir pour l’avoir autant trahis. Il n’avait qu’à l’enchaîner a lui, l’enfermer dans une cage de haine qui les relirait tous les deux. Oui,  la haine il la connaissait bien, il la côtoyait depuis si longtemps. Hiroshi montra son vrai visage à l’hybride tirant les ficelles, tel un marionnettiste en plein spectacle pour forcer l’hybride à commettre un acte regrettable. Le clou du spectacle ! La scène finale.

Une scène finale que connaît que trop bien Akechi,  Hiroshi avait fait en sorte que Seiren tue Akira et que l’humain le voit.  Tout ce qui se déroula amusa grandement le faucon qui en put s’empêcher de lâcher un petit rire.  Que c’était amusant de voir Akechi souffrir ! De détruire ce lien entre lui et le loup ! Qu’il souffre l’humain ! Il était le pire d’entre eux ! La scène continua se jouer et pour Hiroshi il était l’heure de tirer sa révérence, de retourner derrière le rideau.

« Tu fais peine à voir, mais ce n’est pas un adieu un jour nous nous reverrons après tout tu m’appartiens Akechi... Hais-moi autant que tu le souhaites mais n’oublies jamais mon nom, mon visage, ma voix… J’existerai toujours dans ton cœur. »

Hiroshi était parti. En une nuit il disparut de l’endroit où il avait habité les dernières années. Certes il s’éloignait mais cela ne signifiait pas qu’Akechi ne lui appartenait plus, s’il le fallait il reviendrait lui rappeler ce qui pouvait arriver s’il essayait de partir loin de lui et de l’oublier.

L’hybride retourna à la forêt ou tout avait commencé. Il y resta quelque temps, il finit aussi par retrouver la maison de ses parents qu’il avait tant cherchée enfant. Revoir cet endroit le conforter dans ses choix, les humains étaient mauvais, il devait les haïr. Hiroshi y resta quelque temps dans cet endroit, puis vagabonda de lieu en lieu, parfois il se rendait en ville et manipuler quelques humains pour pouvoir vivre au chaud quelque temps.

Au bout de deux années, Hiroshi finit par retourner vers les Minamoto, les espionnant pour prendre des nouvelles de ce qui c’était passé depuis son départ. C’est ainsi qu’il apprit le départ d’Akechi pour l’Angleterre. Hm ! Akechi ne pouvait pas lui échapper, même en quittant le pays. Hiroshi comptait bien le rejoindre.

L’hybride retrouva l’homme qui l’avait recueilli lorsqu’il avait été blessé et frappa à sa porte. D’abord il le remercia et ensuite il s’excusa de son comportement lorsqu’il l’avait recueilli et enfin Hiroshi lui sorti le mensonge qu’il avait soigneusement travaillé. L’hybride lui dit qu’il avait été séparé de son maître Akechi depuis la mort de son père qui été un tragique accident et qu’il avait été blessé et avait perdu momentanément la mémoire et que venant de la retrouver, il cherchait Akechi partout. Seulement voilà, Akechi venait de partir pour l’Angleterre, Londres plus précisément et il souhaitait le rejoindre au plus vite mais il ne voulait pas que le clan Minamoto soit au courant car Hiroshi disait se douter que la mort d’Akira ne soit pas qu’un accident et que peut être Akechi était en danger. Tout devait rester secret.

L’humain, surement fort stupide ou bien trop gentil, goba tout le mensonge d’Hiroshi et lui assura qu’il l’emmènerait à Londres pour rejoindre Akechi afin qu’il puisse le protéger au plus tôt. C’est par le biais de cette ruse qu’Hiroshi arriva en Angleterre la semaine suivante, prêt à retrouver Akechi et lui rappeler sa présence.


Pseudo ▬ Skyler ~
Âge ▬ 19 ans
Comment es-tu arrivé ici ? ▬ DC de Skyler
Votre avatarSagihara Sakyou || Ken ga Kimi
Autre chose à dire ?
Code

© Code by KoroJuùrii
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Dim 22 Fév - 15:30
Invité
Re bienvenue et bon courage pour l'histoire :mehh:
Revenir en haut Aller en bas
Akechi Minamoto
Humain Mauvais
Masculin
Messages : 438
Date d'inscription : 01/02/2015
Emploi : Etudiant (stagiaire dans le magasine de mode The most), garde du corps pour les yakuzas
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 22 Fév - 15:40
Pas rebienvenue... Et pas bon courage pour ton histoire....

(PS: J'ai hate de lire ton histoire au plaisir qu'Ake' croise le fer contre toi cher ancien grand frère ^^)

✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿



Revenir en haut Aller en bas
Hiroshi
Hybride Sauvage
Race : Faucon pèlerin
Messages : 133
Date d'inscription : 22/02/2015
Emploi : Pire ennemi d'Akechi ~
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 22 Fév - 15:47
Merci a vous deux o/

(Akechi et Hiroshi croiseront bientôt le fer ~ quand j'aurais fini ma fiche x))


✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿




Clubs




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Dim 22 Fév - 16:25
Invité
Bienvenu p'tit prédateur [ :court: ] et bonne chance pour ta fiche !
Ne me mange pas hein ! x(
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Dim 22 Fév - 19:07
Invité
Rebienvenue *^*
Tu pourrais bien t'entendre avec Yoru moi je dis *^*
Revenir en haut Aller en bas
Hiroshi
Hybride Sauvage
Race : Faucon pèlerin
Messages : 133
Date d'inscription : 22/02/2015
Emploi : Pire ennemi d'Akechi ~
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 28 Fév - 12:08
Merci a vous deux ~  ^^

Voilà j'ai fini la fiche d'Hiroshi, j'espère que tout est bon ><
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Sam 28 Fév - 13:05
Invité
Bienvenue parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Sam 28 Fév - 14:08
Invité
Tu es validé(e) !




Il semblerais que tu as un problème avec ton avatar, je ne le vois pas :/
✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿
Tu peux désormais aller :

✿ Recenser ton avatar ICI !
✿ Si tu es un humain, vas demander une habitation ICI
✿ Tu peux aller si tu veux faire ta fiche de lien ICI !
✿ Si tu es un double compte, vas recenser ton compte ICI
✿ Et si tout est en règle, tu peux aller poster une demande de maître/hybride ICI ! (attention, les hybride sauvages ne peuvent pas faire de demandes de maîtres!)

L'on te souhaite une bienvenue officielle et amuse toi bien parmi nous sur Dear Hybride ! ♥

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dear Hybride :: 
The most important
 :: Your character :: Validated :: Hybride
-
Sauter vers: