Cliquez sur la barre et utilisez les flèches du clavier ou scroll afin de faire défiler

News

25/02/2017 — Rang Brigade fermé, sauf prédéfinis !
15/02/2017 — Nouveau thème !
15/02/2017 — Modifications annexes / règlement.
15/02/2017 — Réorganisation des lieux !
05/02/2017 — Lancement d'event St Valentin Ici

Top Site

Effectifs

5 Humains B.| 7 Humains N.| 11 Humains M.| 10 Hybrides D.| 18 Hybrides N.| 9 Hybrides S.

Prédéfinis Importants

Shout box Invités ↓

©linus pour Epicode
Déroule-moi



 

 :: 
Londres
 :: Quartier Nord :: Les rues Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une aide inattendue [Pv Chen]

Zayn J. Lowell
Humain Mauvais
Race : Chasseur de ladies ♥
Masculin
Messages : 1328
Date d'inscription : 04/01/2015
Age : 32
Emploi : Persécuteur pro de Chen/PDG entreprise technologique
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 20 Mar - 21:05



Une aide inattendue

Ce garçon dans un pitoyable état, avait toujours ce regard rempli de haine... Puisque les seuls regards qu'on lui lançait était empreints de pitié.




Ils étaient partis autre part alors que ma gorge était asséchée, j’avais soif, faim, froid.... Mon corps était à sa limite  je ne sais pas combien de temps j’étais resté ainsi mais à un moment j’entendis une voix. Claire et distincte. Un homme me disait furtivement de partir et de m’enfuir. Je n’avais pas vu son visage clairement mais il était certainement brun. Il détacha mes poignets rapidement et me dis rapidement de prendre la sortie alors que les autres n’étaient pas là. Je pris cela  pour une seconde chance de vivre encore dans ce monde que j’aimais tant et me levais pitoyablement en trainant mon corps jusqu’à la sortie.

Une fois dehors je regardais un moment le ciel, sans mes lunettes cette fois ci,  il faisait nuit et il n’y avait pas un chat, j’espérais qu’ils ne mettent pas la main sur moi. Mes vêtements étaient tachés de sangs, ma chemise bleue était déchirée à certains endroits et je titubais en essayant d’avancer. J’avais une douleur lancinante au niveau de mon ventre alors que ma main droite était posée sur la plaie qu’on m’avait faite à ce niveau-là. Le liquide ne stoppait pas, il coulait encore et encore. Sentant mes jambes s’engourdir je grimaçais et me disais, non je dois continuer...

Je continuais donc mes pas mais je ne pus avancer bien longtemps et m’effondrai sur le sol. Encore une fois j’avais l’impression d’être plus proche de ce sol froid et dévalorisant plutôt que ce ciel qui ne cessait de me regarder de haut et de se rire de ma personne. Il n’y avait personne ici, de toute façon il n’y avait jamais personne... J’avais souhaité me relever mais mon corps ne bougeait pas d’un pouce, je fixais de mes yeux bleus et embrumés ma main, en me demandant si on m’accordera encore une chance. Je finis donc par fermer les yeux, je ne devais pas tomber dans l’inconscience mais d’un côté c’était si tentant, je voulais oublier. Fermer les yeux et ne plus sentir la douleur que je ressentais.

Toutefois une partie de mon instinct de survie tentait de garder mon cerveau actif, de penser à des choses, n’importe lesquelles. Personne ne devait me voir dans cet état, non personne de toute façon rare étaient ceux qui connaissaient  l’apparence de monsieur Lowell. Même dans cet état je trouvais le moyen de penser à mon image...

Peu importe ce que je faisais au final je ne remontais jamais, je tombais toujours et finissais toujours par ramper pour vivre... C’était assez drôle, en y repensant puisque en temps normal je détestais le reconnaitre... Ma seule véritable réussite était cette entreprise, même Avery n’avait été qu’un échec cuisant. Je n’avais plus mal physiquement mais c’était douloureux, douloureux comme les fois où cet homme imposait son autorité par la violence, comme toutes les fois où on bafouait ma fierté… Monde pathétique et pitoyable, sordide… Mais beau, dans lequel on s’évertuait à vouloir vivre…

Je n’avais pas tenu très longtemps il en fallu très peu avant que ce ne soit le noir total et que mes membres soient totalement paralysés par l’inconscience qui me berçait dans ses bras.



✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿



I can see you despite shadows. I want to be your desire. My love is true but I can't touch you, love in secret and my desire grows. Please accept a damned angel for this moment.  In this sexy night I dream to take you in my arms you are too far but close in my heart. Love in secret x sexy night, let me kiss you. Can I wake next to you tomorrow? Just for this time. Please say yes before passion burns me.
Revenir en haut Aller en bas
Chen
Rebelle Sauvage
Messages : 70
Date d'inscription : 09/03/2015
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 28 Mar - 23:12

Chen se baladait. Elle n'avait pas grand-chose à faire. Elle se contentait d'observer les alentours, en journée, elle ne pouvait pas faire grand-chose sans se faire remarquer. Pour une fois, elle n'avait pas mis son masque, mais elle le gardait néanmoins près d'elle. Elle avait simplement mis sa capuche pour éviter d'attirer les regards, tentant de se faire le plus discret possible. En passant devant un mur, elle observait son oeuvre. Oui, une oeuvre qu'elle avait faite la nuit dernière. Une simple caricature de policier.

Ça restait assez simple, mais c'était bien assez pour attirer le regard des passants. En effet, en passant devant le mur, on pouvait constater que les regards se dirigeaient automatiquement vers le dessin. Ce n'était plus qu'une question de temps avant que ce dessin disparaisse, mais voir que celui-ci attirait les regards la faisait sourire. Après être resté longuement à regarder son oeuvre, l'hybride avait continué son chemin.

Finalement, Chen s'engouffrait dans une rue assez déserte. Elle continuait de marcher jusqu'à trouver un homme a moitié conscient qui était à terre. Notez aussi que l'homme en question était dans un sale état. L'hybride haussa un sourcil en s'arrêtant , le fixant. Elle aurait pu, passer donc chemin et l'ignorer, mais elle s'était arrêté. A partir de ce moment-là, Chen se demandait si elle devait justement le laisser là où bien l'aider.

Au final, la pitié qu'elle éprouvait pour lui, l'emporta. Elle remit son masque au cas où et s'approcha doucement de lui. Le fixant ensuite, elle s'accroupissait devant lui :

« T'es mort ? »

Oui oui, Chen n'était pas connus pour sa délicatesse. Pour le coup, elle avait posé une question bien stupide et elle le savait. C'est pourquoi, juste après avoir prononcé ces mots, l'hybride soupira légèrement et tenta de redresser l'homme.

« Faut qu'on vous emmène voir un médecin. »

Ouais, c'était bien là le problème, Chen se méfiait de tous les humains. Que dirait le médecin en la voyant avec un homme inconscient ? Elle se ferait sûrement arrêter. Mais là, n'était pas le problème principal, étant donné que l'homme (ou peut être l'hybride ?) était dans un état critique.

✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿




Merci Iku & Zayn <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Zayn J. Lowell
Humain Mauvais
Race : Chasseur de ladies ♥
Masculin
Messages : 1328
Date d'inscription : 04/01/2015
Age : 32
Emploi : Persécuteur pro de Chen/PDG entreprise technologique
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 1 Avr - 2:06



Une aide inattendue

Ce garçon dans un pitoyable état, avait toujours ce regard rempli de haine... Puisque les seuls regards qu'on lui lançait était empreints de pitié.




Alors que je commençais à perdre petit à petit mes sens j’entendis une voix…  Mais c’était si vague que je ne savais pas si c’était réel ou pas, cette voix me paraissait si faible et je n’avais pas compris ce qu’elle m’avait dit. Je faisais tout de même un effort pour rouvrir lentement mes yeux. J’apercevais quelqu’un devant moi… Je ne savais pas si je devais m’en réjouir ou plutôt ne pas l’être, j’espérais sincèrement que cette personne ne savait pas qui j’étais. Cet individu m’avait dit quelque chose mais je ne pouvais pas y répondre, je n’avais compris que quelques mots.

Je pouvais sentir son regard sur moi et une haine grondait tout au fond de moi, je devinais ce que cette personne pouvait ressentir face à moi et cela me déplaisait fortement ! Je détestais la pitié plus que tout ! Cette colère qui grondait me permis de regagner un peu plus l’envie de me remettre debout. L’individu qui me semblait d’ailleurs être masqué me relevait un peu et je grimaçais en titubant, il fallait absolument que je rentre, que personne d’autre ne me voient ainsi. Je ne pouvais pas me montrer en ville dans cet état…

Je voyais flou et je savais bien que les lumières de la ville ne m’aiderai pas du tout, je n’avais plus mes lunettes, heureusement il y’avait des petites ruelles non fréquentées qui n’étaient pas bien éclairées et qui me faciliterai donc les choses, toutefois je ne savais même pas où je me trouvais et mes jambes ne marchaient que par ma simple volonté de fer. Je remis une main sur ma plaie dont la douleur vive était réapparue avant d’entendre la voix de l’inconnue. C’était la voix d’une femme à bien y faire attention…

Je fis un très grand effort  à essayer de comprendre ce qu’elle me disait mais j’avais perçu très clairement le mot « médecin » et m’arrêtais net dans mes pas, elle voulait que j’aille voir un docteur ? Non non, il ne fallait pas ! Je n’avais pas envie que quelqu’un d’autre et surtout qu’un humain me voit, il fallait que j’évite cette catastrophe, de plus si les médias l’apprenaient ils allaient fouiner leur nez dans mes affaires… Je répondis donc en grimaçant et d’un ton assez bas mais en lui jetant un regard sévère.

« Non surtout pas le docteur… Je n’ai pas envie qu’on… »

La douleur me coupa net dans ma phrase mais j’essayais de la réprimer en appuyant sur la plaie. Je trouverai bien un moyen de retourner chez moi, et tout s’arrangera, oui j’en étais certain, tout s’arrangeait toujours. Je savais bien que je trainais lamentablement mais il fallait absolument que je reste debout, je m’appuyais contre un mur tentant de reprendre des forces je n’avais pas fait énormément de chemin à vrai dire je finis tout de même par rouvrir la bouche.

« Va-t’en… Je sais que tu hésites… »

Là encore je n’avais pas pu dire tout ce que je voulais. Je me doutais qu’elle hésitait à m’aider, et si elle finissait par m’aider cela ne serai que par pitié, pour quoi d’autre sinon ?  Pour être franc je savais bien que dans un tel état et seul je finirai par rester allongé, mais d’un côté peut être que ce n’était pas si mal de rester allongé hein ? Sérieusement, qu’est ce qui me poussait encore à vouloir avancer ? Même moi je ne le savais pas, j’avais juste l’impression de ressembler à un animal et de ne suivre que mes instincts.


En tout cas il valait mieux qu'elle s'en aille, j'avais envie de lui dire de me laisser et de partir mais la force me manquait. De plus rester ici n'était ni sure pour une hybride, ni pour une humaine... Je me redressais donc trainant le lourd fardeau qu’était mon corps les yeux embrumés et complètement vides. Je voyais à peine ce que je faisais je savais juste qu’il fallait que j’avance, que je ne voulais pas de cette pitié parce qu’elle me dégoutait depuis que j’étais enfant. Les gens pensaient bien faire, ils pensaient que la pitié n’était pas une chose si mauvaise mais cela ne faisait que nous dévaloriser… Ils nous écrasaient avec ces regards et ce sentiment et je n’avais pas besoin d’être écrasé, quitte à paraitre encore plus lamentable.




✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿



I can see you despite shadows. I want to be your desire. My love is true but I can't touch you, love in secret and my desire grows. Please accept a damned angel for this moment.  In this sexy night I dream to take you in my arms you are too far but close in my heart. Love in secret x sexy night, let me kiss you. Can I wake next to you tomorrow? Just for this time. Please say yes before passion burns me.
Revenir en haut Aller en bas
Chen
Rebelle Sauvage
Messages : 70
Date d'inscription : 09/03/2015
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 19 Avr - 16:57

Chen s'était accroupi devant l'homme pratiquement inconscient. Elle ignorait ce qui lui était arrivé mais il était dans un sale état. Elle aurait pu passer son chemin, mais elle ne l'avait pas fait. Maintenant, elle devait en assumer les conséquences et aller jusqu'au bout, qu'elle soit découverte ou pas, elle trouverait bien un moyen de se sortir de cette mauvaise situation. Après tout, ce n'était pas la première fois que ce genre de chose arrivait...Si ?

En soupirant légèrement, elle écoutait l'homme qui d'une faible voie, lui affirmait qu'il ne voulait pas voir de médecin et qu'elle devait partir. Et ben ça c'était la meilleure ! Si elle le pouvait elle lui aurait déjà foutu son point en pleine face, mais vu la situation valait mieux éviter. Oui, les paroles de l'inconnu eurent seulement le don de la mettre en colère. Pour une fois qu'elle offrait son aide à quelqu'un, elle essuyait un refus.

« Ouais t'as raison, j'aurais dû te laisser vu le peu d'intérêt que tu accordes à la vie. »

D'un geste brusque, elle se leva se retourna, et commença a marcher dans la direction opposé. Merde. Elle s'était emportée, trop emportée. S'arrêtant après quelques pas, elle serra les dents et se mordit la lèvre inférieure. Et voilà, sentiment de culpabilité qui revenait. Se retournant brusquement pour revenir vers l'homme, elle saisit un de ses bras pour l'enrouler autour de ses épaules, histoire de lui servir d'appuis.

« Sauf qu'en te laissant là, j'aurais juste eux l'impression d'avoir participé a ta mort, et je suis pas un assassin désolé. »

Ouais voilà, c'était exactement ça. Chen savait pertinemment qu'en le laissant comme ça, il ne ferait pas long feu, et même si cet homme lui était inconnu, elle savait qu'elle regretterait de l'avoir laissé ainsi.

« Donc maintenant, tu la boucles et je t'emmène chez le médecin qui te soignera, si tu as vraiment envie de mourir, t'auras qu'a aller te suicider ensuite quand je serais plus là. »

Niveau délicatesse ça laissait à désirer, mais au moins, cela mériter d'être claire.

✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿




Merci Iku & Zayn <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Zayn J. Lowell
Humain Mauvais
Race : Chasseur de ladies ♥
Masculin
Messages : 1328
Date d'inscription : 04/01/2015
Age : 32
Emploi : Persécuteur pro de Chen/PDG entreprise technologique
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 4 Mai - 3:24



Une aide inattendue

Ce garçon dans un pitoyable état, avait toujours ce regard rempli de haine... Puisque les seuls regards qu'on lui lançait était empreints de pitié.




Je l’avais vu s’éloigner un peu et si je le pouvais j’aurai certainement ri. Je m’étais par la suite forcé à me lever bien décidé à rentrer. Mais je fus brusquement arrêté par une présence c’était cette même personne que tout à l’heure, j’étais surpris qu’elle soit revenue. Elle avait enroulé mon bras autour de son épaule pour m’aider à marcher et certes au départ j’avais failli retirer mon bras en grimaçant du à son entêtement, mais je ne le fis pas. J’écoutais vaguement ce qu’elle me disait. C’est bien ce que je pensais elle le faisait par pure culpabilité mais au moins elle avait l’honnêteté de le dire. Cette situation ne me plaisais pas du tout mais j’avouais que cette fois ci mon instinct de survie prenait peut être le dessus. J’avais peur... Cela faisait longtemps que j’avais oublié ce sentiment... La peur s’était imiscée en moi quand j’avais commencé de moins en moins à sentir la douleur à mon abdomen. Assassin vraiment elle y allait fort... Je lui avais jeté un rapide regard en coin à ce mot. Savait elle vraiment ce qu’était un vrai meurtre? Non je ne le pense pas, elle était certainement trop droite, enfin d’après ce qu’elle me disait je ne pensais pas que cette fille soit vraiment fourbe. Je ne sais pas si c’était dommage pour elle ou pas... Tout ce que je pouvais dire c’était que ce genre de personnes me faisaient rire. Ils m’amusaient mais à la fois je les haissais, parce que je ne les comprenais pas...

Je grimaçais ensuite un peu sentant la douleur me lancer encore. Il ne fallait surtout pas que je ferme les yeux je devais tout faire pour rester éveillé. Mes sourcils se froncèrent légèrement à l’entente de ses autres mots. En plus elle trouvait le moyen de me donner des ordres... Me la boucler... Si j’étais dans mon état normal je lui aurait certainement fait regretter ses mots. C’était facile de le faire vu mon état mais cela ne me plaisais pas. Et puis franchement prendre un inconnu comme ça dans la rue. Qui lui disait que je n’étais pas un serial killer qui méritait ce qui lui arrivait? Bien entendu je n’en étais pas un mais c’est pas comme si je n’aurai pas mérité ce sort. Ce n’est pas comme si je me sentais victime, non ces blessures c’est moi même qui les avais causées et je le savais mais ce n’est pas pour ça que je ne haissais pas les ordures qui avaient posées leurs mains sur moi. Mes yeux se firent plus froids en pensant à ce que je ferai si je les recroisais, je les écraserai d’une main, tous, sans exception... Au mot médecin, je clignais un peu des yeux surpris et fis encore  un effort pour essayer de parler.

“Pas de médecin... Je ne veux pas qu’on me voit.... Surtout pas l’hopital, je préfère encore crever que me montrer à l’hopital...”

Je voulais que cette affaire reste la plus secrète possible... Je ne voulais pas que la police fourre son nez dedans cela pourrait me mettre en péril moi et cette société que j’érigeais tel un empire. Je n’avais pas besoin non plus de ces journalists inutiles qui ne pensaient qu’à produire encore et encore des articles.  En tout cas cette fille était loin d’être délicate mais il fallait dire que je m’en fichais un peu. Vu son look on aurai dit quelqu’un qui connaissait plutot bien les rues, une fille de gang? Ou bien juste une passante à la vie normale? Ou bien encore une hybride? En tout cas certainement pas une petite bourgeoise, vu sa façon de parler, elle me tutoyais en plus, non pas que j'en faisais grand cas mais c'était une observation.  

En fait je ne savais pas qui elle était je passais juste mon temps à maintenir mon cerveau actif pour ne pas sombrer. Je marchais comme je pouvais et au moins les rues où l’on passait n’étaient pas trop lumineuses et étaient d’ailleurs plutot désertes encore heureux d’ailleurs. Je toussais légèrement portant ma main à ma bouche qui fut vite tachée d’un peu de sang. Merde,merde,merde, mes yeux se fermaient! Je me forçais donc à ouvrir la bouche pour lui demander

“Tu m’emmènes où...? Si c’est chez un médecin je te jure qu’il a intérêt à être silencieux.”

Dis je d’une voix faible mais froide. Même en mauvais point je trouvais le moyen de faire des menaces mais c’est que j’avais peur, j’avais peur pour ma propre vie mais aussi que tout ce que j’avais construit jusque là s’effondre... Ou peut être que tout ça ce n’étaient que des excuses? Peut être... Que ce dont j’avais peur c’était du regard des autres... De ces autres qui pourraient me voir ainsi... Décidément dans le fond je n’avais pas énormément changé mis à part le fait qu’aujourd’hui j’arrivais généralement à avancer sans me fier au regard des autres. Je me demandais en tout cas quand on serait arrivé. Mes yeux étaient lourds et commençaient à se fermer tout seul... Et si je les fermais? Ca serait pas si mal que ça  non? Enfin je pense que j’aurai certainement eu moins mal ainsi.... Mais la douleur était une des preuves qu’on vivait encore.







✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿



I can see you despite shadows. I want to be your desire. My love is true but I can't touch you, love in secret and my desire grows. Please accept a damned angel for this moment.  In this sexy night I dream to take you in my arms you are too far but close in my heart. Love in secret x sexy night, let me kiss you. Can I wake next to you tomorrow? Just for this time. Please say yes before passion burns me.
Revenir en haut Aller en bas
Chen
Rebelle Sauvage
Messages : 70
Date d'inscription : 09/03/2015
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 18 Mai - 22:25

Chen avait finalement apporté son aide à l'inconnue. Elle avait doucement soupiré en se demandant ce qu'elle foutait à l'aider alors qu'il ne voulait absolument pas de son aide.. Raaah. Culpabilité quand tu nous tiens... Chen portait le jeune homme en se dirigeant vers un médecin qu'elle connaissait bien. Il était humain, mais elle était sûre qu'il pourrait le soigner, pour s'en sortir, elle devrait inventer un mensonge. Et l'homme continuait à marmonner qu'il ne voulait pas voir de médecin... Cela ne faisait que démotiver Chen un peu plus, voir même l'énerver.

Si elle avait pu, elle l'aurait déjà frappé, ça soyez en sûr. Bref. Donc au finale les dernières paroles que prononçait le blessé furent tout simplement que le médecin avait intérêt à la fermer. Bah tiens, et monsieur faisait des manières en plus. De toute façon, cela ne regardait pas Chen.

« Pff. Débrouille-toi, moi ce n'est pas mes oignons pour le médecin, je fais que t'y emmener, après tu te débrouillera pour lui faire garder le silence si tu veux. »

Et voilà qui était claire. Chen continuait de marcher et après avoir passé dans deux petites ruelles, évitant le plus possible le regard des gens, elle arrivait chez ce fameux médecin. En voyant le blesser, elle espérait qu'il agisse au quart de tour.

« Nous y voici... »

Entrant dans le cabinet sans même écouter une quelconque plainte du blessé, elle fut accueillie par le médecin en personne. Pour le coup, le docteur fut si surpris du piteux état de l'homme qu'il alla l'allonger et commença à le soigner sans même demander à l'hybride des informations supplémentaires. La situation semblait être délicate et urgente visiblement. Chen quant à elle, ne disait rien de plus, elle se contenta d'attendre que cela soit terminer et qu'il soit tiré d'affaire. Elle savait que ça aurait fait trop louche si elle était partie, elle n'avait pas le choix, elle devait rester pour l'instant.

✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿




Merci Iku & Zayn <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Zayn J. Lowell
Humain Mauvais
Race : Chasseur de ladies ♥
Masculin
Messages : 1328
Date d'inscription : 04/01/2015
Age : 32
Emploi : Persécuteur pro de Chen/PDG entreprise technologique
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 16 Juin - 3:42




Une aide inattendue



C
ela ne me surprenait absolument pas qu'elle s'en fichait éperdument du fait que je devais faire garder le silence à son docteur. De toute façon c'est pas comme si je ne savais pas me débrouiller, je savais toujours me sortir de ce genre de chose. Je ne pensais pas y laisser la vie ce soir, ce n'étaient pas des petites blessures qui allaient avoir raison de moi j'irai en parfaite forme en quelques jours j'en étais sûr! J'entendis la jeune fille me dire qu'on y était enfin. Je me laissais trainer par le docteur en question qui m'avait fixé avec un regard surpris.

Il ne m'avait pas reconnu en tout cas. Tant mieux je préférais ça que l'inverse. Il m'allongea doucement alors que je tentais toujours de ne pas perdre connaissance. Il avait enlevé ma chemise tachée de sang pour voir l'ampleur des dégâts et je pouvais deviner qu'il voulait certainement savoir ce qui s'était passé, mais l’hémorragie était assez inquiétante à ce qui  paraissait et d'après moi ses questions il les garderai pour plus tard je le savais très bien. Je lui laissais calmer l’hémorragie avec peine alors que ma vue se brouillait pour de bon. Je commençais à fermer les yeux, entendis parfois une voix ou bien deux je perdais petit à petit conscience de tout ce qui se passait autour de moi avant de sombrer dans le vide total.

"Je ne sais pas comment cet homme a fini ainsi mais vous avez bien fait de l'emmener ici mlle... "

Je sais que j'avais marmonné plusieurs non lorsqu'il  avait dit qu'il serait peut être préférable de m'emmener à l'hôpital... D'après moi il ne l'avait pas fait et tant mieux. Je ne sais absolument pas ce qui s'était passé durant ce laps de temps mais je sais que j'avais très mal dormi. J'avais l'impression parfois d'être fiévreux ou d'avoir le corps extrêmement lourd et endoloris.  J'avais eu la sensation que quelqu'un m'avait porté mais cette impression était trop  vague pour que je la confirme réellement.

J'arrivais parfois à penser un peu plus clairement que d'habitude... Je pouvais deviner en ce moment que personne n'était dans la pièce, le docteur devait sûrement être avec la fille, enfin si elle n'était pas encore partie... Si ça ne tenait qu'à moi je me serai levé pour partir mais j'étais cloué au lit et mes yeux ne voulaient pas s'ouvrir non plus. Je revoyais en boucle les mêmes cauchemars... J'espérais en tout cas que ce cher docteur  si aimable n'était pas trop curieux... Mais dans l'état où j'étais les réclamations étaient impossibles...

Je recommençais encore à entendre ce même son qui depuis un moment se répétait dans ma tête c'était l'air que je jouais souvent au piano mais les sons étaient horribles la mélodie était à peine reconnaissable et la salle dans laquelle j'étais était délabrée je n'aimais pas ce son je voulais reprendre mes esprits pour que ces cauchemars cessent! Je détestais cette situation parce que je me trouvais faible dans ces moments là et surtout parce que je n'avais rien à quoi me raccrocher pour ne pas penser à "elle".  Le docteur et la jeune fille semblaient loin de mon esprit, maintenant j'étais devenu le jouet de mes propres cauchemars et je ne pouvais savoir ce qui se passait autour de moi.

"Vous pouvez rester le temps que votre ami soit rétabli mlle il est dans une des chambres à l'étage il va lui falloir encore du repos et des soins, il n'est pas en état de bouger. Malheureusement demain j'aurai du travail je ne pourrais pas veiller sur cet homme. Vous pouvez le faire il suffit juste de refaire ses bandages et surveiller à ce qu'il ne bouge pas trop cela pourrait rouvrir les plaies et sa fièvre, c'est sûrement à cause de la fatigue de son corps... Je vous donnerai les médicaments nécessaires en cas de gros soucis je serai en bas à mon cabinet, vous n'aurez qu'à venir me voir. Toutefois.... Je sais que cela ne me regarde pas vraiment mais... Que s'est il passé?  et quels sont vos noms d'ailleurs? Je ne demanderai rien en échange de mon aide vous avez sûrement vos raisons pour ne pas aller à l’hôpital mais j'aimerai tout de même être informé de certaines choses..."




Certains avancent et d'autres croient avancer mais restent en fait piéger dans leurs propres cauchemars. Lorsque nos mains sont tâchées le vice devient plus facile et nous finissons par chercher nous même ce doux et magnifique malheur

©zayn






✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿



I can see you despite shadows. I want to be your desire. My love is true but I can't touch you, love in secret and my desire grows. Please accept a damned angel for this moment.  In this sexy night I dream to take you in my arms you are too far but close in my heart. Love in secret x sexy night, let me kiss you. Can I wake next to you tomorrow? Just for this time. Please say yes before passion burns me.
Revenir en haut Aller en bas
Chen
Rebelle Sauvage
Messages : 70
Date d'inscription : 09/03/2015
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 30 Juin - 16:56

Finalement, voilà, l'homme qu'elle avait emmené chez le médecin était soigné. Il avait fini de gendre, il s'était endormi. Chen était soulagé. Encore des ennuis certes, mais au moins, elle n'aurait pas sa mort sur la conscience. Elle soupirait légèrement, en attendant tranquillement que le reste des soins soit effectué. Ensuite, elle serra les dents au propos du médecin. Merde, il était trop curieux celui-là. Beau coup trop. Et le pire, c'est qu'il lui demandait de prendre soin du patient, car il serait trop occupé.

L'hybride serrait les dents... Que faire...Si elle refusait et se barrait, ça apparaîtrait trop louche, il serait sûr qu'elle serait signalée a la police. Peut-être même qu'on l'accuserait des blessures qu'a l'homme, après tout, quand on cherche un coupable hein...Bref, c’était mauvais de partir maintenant, elle allait devoir subir son rôle d'''amie'' pendant un moment encore.

Le pire, c'est qu'en plus, l'homme demanda a Chen son prénom. Elle ne savait pas celui du gars aussi, merde, c'était mauvais, vraiment. Chen était peut-être parano, mais rien que livrer son propre nom serait risqué. Elle ne pouvait pas non plus livrer celui de l'homme, elle ne le savait pas. Chen réfléchissait un bon moment avant de répondre, il ne fallait pas qu'elle fasse de faux pas, sa liberté en dépendait.

« Je ne sais pas ce qu'il s'est passé précisément, je l'ai retrouvé dans cet état voilà tout, je suppose qu'il s'est fait avoir par une bande de voyous qui traînait par là. Je connais bien le quartier, vous savez alors cela ne m'étonnerait pas que ce soit ça... Quand à mon prénom, appelez-moi Alice. Quand à mon prénom, appelez-moi Alice. »

Ouais voilà, elle s'en était sortie avec une pirouette. « Alice » le prénom d'une jeune fille venant d'un roman qu'elle lisait quand elle était encore enfermée, il n'y a pas dire, son passé continuait encore et toujours à la suivre. Enfin bref. Soupirant légèrement, elle observait toujours le médecin en espérant qu'il n'allait pas lui en demander plus. Au finale, il avait quitté la salle, semblant convaincu par son discours. Ouf. Elle avait échappé belle...Mais la voilà avec un beau fardeau sur le dos. Elle observait un moment l'homme inconscient avant de s'asseoir sur une chaise, enlevant sa capuche et baissant doucement la tête qu'elle prenait entre ses mains, elle réfléchissait. La voilà fourré dans un beau pétrin...

✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿




Merci Iku & Zayn <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Zayn J. Lowell
Humain Mauvais
Race : Chasseur de ladies ♥
Masculin
Messages : 1328
Date d'inscription : 04/01/2015
Age : 32
Emploi : Persécuteur pro de Chen/PDG entreprise technologique
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 7 Sep - 20:46


∞ Une aide inattendue
La pitié me désole et la reconnaissance m'est inconnue.
Passe ta souris sur l'image!



Je dormais beaucoup mieux à présent, je n'arrivais pas à bouger. Je n'avais plus vraiment la force d'essayer de résister au sommeil, je me sentais juste lourd. La sueur perlait légèrement sur mon front et je grimaçais probablement, j'avais revu le visage de mon oncle et celui de ma tante ainsi que de mon cousin. Je haïssais l'obscurité totale, j'en avais une phobie et j'avais l'impression d'être redevenu ce petit garçon faible enfermé dans cette salle. Les souvenirs défilaient mais cette fois ci c'étaient ceux de mon enfance et je détestais mon enfance! Je détestais ces adultes! Je haïssais ceux qui m'avaient séparé de ma mère et m'avaient arraché à ma maison. Lorsque je revis ce grand homme, mince et qui me semblait bien faible maintenant une peur prit le dessus. J'étais adulte et bien plus grand, plus costaud que cet homme maintenant mais la peur résidait toujours. Au moment où il allait me frappait j'ouvris les yeux brusquement et sentis mes mains tremblantes agrippées  au draps. Je soufflais me disant que je devais reprendre mon contrôle...

Je ne sais pas réellement combien de temps était passé mais je devais aller un peu mieux si j'avais réussi à reprendre connaissance. J'avais posé un moment mes mains sur mes yeux , soulagé de constater qu'il n'y avait pas beaucoup de lumière, il n'y avait qu'une petite lampe de chevet qui éclairait faiblement. Je frottais mes yeux le temps de m'habituer un peu à la lumière avant de reposer mon bras sur le lit, d'un air las. J'avais essayé de me relever pour au moins m'adosser au lit mais pas moyen que je puisse bouger ce corps, je soupirais avant de tourner la tête et vis la jeune fille qui m'avait sauvé... Fronçant les sourcils je la fixais avant de déclarer.

"Tu regrettes déjà ton action? Ou bien sinon peut être que tu as d'autres problèmes? Enfin bref je m'en soucie peu. "

Je savais qu'elle restait ici parce que c'était le docteur qui lui avait demandé de veiller sur moi, en fait je n'allais pas lui demander de partir, ni de rester elle pouvait bien prendre la décision qu'elle souhaitait. En temps normal peut être me serai je intéressé à son cas, mais là je n'en avais aucune envie, j'étais dans une mauvaise passe et j'étais de très mauvaise humeur. J'avais chaud et froid en même temps, c'était de la fièvre? Lassé je détournais la tête regardant le mur de l'autre côté. Je crois avoir entendu son nom... C'était quoi déjà? Ca m'avait interpellé en tout cas... Je reportais alors mon attention sur elle l'air de m'être souvenu de quelque chose d'important et d'une voix un peu faible mais dont on sentait la surprise je m'exclamais.

"Ton prénom, c'est Alice non?! "

On me jouait ben des mauvais tours, rencontrer une fille sous le prénom d'Alice... J'aimais énormément ce conte mais contrairement aux personnages qu'il y avait dans ce livre je ne voulais être redevable envers personne même pas envers cette Alice. Je grimaçais  encore un peu ressentant une petite douleur au niveau de ma blessure . Mais plus sérieusement, plus je la regardais plus je trouvais que quelque chose n'allait pas chez elle. Pourquoi elle me semblait stresser? Et cet accoutrement on dirait celui d'une voyou...

"T'es louche..."

Je n'avais pas pu m'empêcher de sortir cette phrase, je n'avais pas vraiment réfléchit en fait.

"Tu semble stresser je ne sais pas pourquoi mais je ne pense pas que le docteur soit quelqu'un de mauvais et je suis en trop mauvaise posture pour essayer de te faire quoique ce soit."

J'haussais un moment un sourcil en me demandant si ce n'était pas une hybride sauvage... Je me trompais surement, je n'avais pas toute ma tête et pas vraiment envie de réfléchir non plus. Je soupirais en regardant cette fois ci le plafond.

"Si jamais t'es vraiment ce que je crois je ne dirai rien au docteur ni à personne ça me rapporterai rien de le faire et je crois pas que la police patrouille à cet endroit à cette heure ci. Il est tard... "

Je pouvais très bien avoir fait fausse route mais je m'en fichais complètement je fermais légèrement les yeux mais je me sentais vaseux, je n'avais aucune envie de m'endormir je n'aimais pas dormir. Il fallait que quelque chose m'occupe un peu.

"Est ce que tu pourrais te rapprocher un peu s'il te plait? J'aimerai... que tu me raconte quelque chose. Pas forcément sur toi mais peut être sur l’héroïne qui porte ton nom, Alice aux pays des merveilles. Enfin bref  je voudrai juste que tu me raconte quelque chose, n'importe quoi... Viens près du lit ce sera plus facile pour moi d'entendre."

Peu m'importait si c'était la vraie histoire ou pas , si elle inventait quelque chose ou me racontait exactement la même histoire que ceux dans les livres que j'avais lu et relu. J'avais juste besoin de quelqu'un qui me parle pour ne pas céder à la fatigue et à la fièvre qui me me donnaient sommeil. Et comme je n'arrivais pas à bouger je ne pouvais rien faire à part regarder cette salle. C'était un peu égoiste parce qu'en lui demandant ça je la forçais un peu à rester, mais si elle refusait de rester je ne pensais pas la retenir. J'étais celui qui abandonnait mais pas celui qui retenait les gens . Même Avery au final je l'avais laissé partir. Je continuais de fixer le plafond l'air pensif attendant la réponse de la jeune fille. J'espérais que mon humeur ne se dégrade pas sans crier gare, cela m'arrivait souvent de faire des crises lorsque mes souvenirs revenaient. En fait c'était un peu tant mieux que je ne puisse pas bouger ainsi j'étais certain de ne pas faire d'idioties inutiles. Je fronçais un peu les sourcils tournant ma tête rapidement.

"Ne prends pas trop de temps avant de me dire oui ou non, je ne suis pas très patient et ce n'est pas une question qui nécessite une longue réflexion!"

Oui il fallait dire que de mauvaise humeur en fait je l'étais déjà... Au moins maintenant je pouvais voir le visage de la jeune fille elle avait enlevé sa capuche avant que je ne me réveille, un vrai garçon manqué cette fille! Mais elle n'était pas laide elle était plutôt mignonne, elle tirait juste un peu trop la tête et ne semblait pas très causante, c'était certainement parce qu'elle  était méfiante. Je lui donnerai peut être raison en temps normal mais dans mon état actuel j'étais le plus inoffensif des deux et cela ne me plaisait pas du tout... Pensai je en faisant une petite moue mécontente... De toute façon cette situation ne durerait pas bien longtemps!




made by great thief.


✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿



I can see you despite shadows. I want to be your desire. My love is true but I can't touch you, love in secret and my desire grows. Please accept a damned angel for this moment.  In this sexy night I dream to take you in my arms you are too far but close in my heart. Love in secret x sexy night, let me kiss you. Can I wake next to you tomorrow? Just for this time. Please say yes before passion burns me.
Revenir en haut Aller en bas
Chen
Rebelle Sauvage
Messages : 70
Date d'inscription : 09/03/2015
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 28 Déc - 11:56

Chen aurait bien aimé partir et laisser cet homme à son sort, après tout, il y avait le médecin pour veiller sur lui. Elle pouvait se le permettre, mais...En faisant cela, elle attirerait trop l'attention sur elle, on devinerait facilement ce qu'elle était réellement et elle ne tenait pas à avoir les forces de l'ordre aux trousses. Ainsi, elle s'était dit qu'en restant un peu, elle pourrait ensuite partir sans trop de problèmes, la conscience tranquille. Mais, cela s’annonçait plus difficile que prévue. En effet, quelques instants à peine après que le médecin se soit éclipsé, voilà que l'homme blessé s'était réveillé. Elle le fixait en serrant légèrement les dents. Il semblait lire clairement ses émotions, heureusement, il n'avait pas encore découvert qu'elle ne s’appelait pas réellement Alice. Elle déglutissait quand elle l'entendait la qualifier de ''louche''. Elle ne disait rien, elle tentait surtout de rester calme.

Ce n'est que quelques instants plus tard que l'homme enchaînait en lui demandant de lui raconter quelques choses, et peu importe la chose. Voilà qui compliquait les choses... Chen n'était pas du genre très causante. Elle soupirait légèrement en réfléchissant un peu. Elle pourrait lui raconter l'histoire de Alice...Mais elle allait sûrement passer des détails, elle n'était vraiment pas emballée par l'idée. L'homme avait beau essayer de la rassurer en lui disant qu'elle ne dirait rien, elle ne lui faisait toujours pas confiance et n'avait pas envie de lui parler, augmentant ainsi ses risques de se faire vraiment découvrir.

C'est quand il prononçait ses dernières paroles qu'elle sortit de ses pensées. Il lui avait affirmé qu'il n'était pas très patient. Par principe, elle n'irait pas contester un malade mais là, il lui avait quand même donné un ordre. Enfin, ça sonnait comme, et Chen n'aimait pas du tout ça. Elle s’agaçait facilement ouais...Alors, elle s'asseyait là où il lui avait laissé la place et le fixait en fronçant légèrement les sourcils :

« Si tu n'étais pas malade sache que je t'aurais déjà frappé pour avoir tenté de me donner un ordres sur un ton aussi peu accueillant. Estime-toi chanceux alors. »

Cela méritait d'être clair au moins... Enfin... Ceci étant dit, elle préférait enchaîner directement, n'ayant pas envie que l'homme s'énerve trop vite, elle ne se sentait pas de se battre dans cette chambre, surtout que cela ne ferait qu'attirer l'attention et donc les problèmes.

« Enfin bref. En tout cas, je suis pas douée pour raconter les choses..J'ai jamais été douée pour ça...Si tu as vraiment besoin qu'on te raconte quelque chose, tu devrais appeler un de tes amis ou le docteur, il seront sûrement plus apte que moi pour ça... »

Au moins, elle l'avouait et peut être qu'ainsi ça allait un peu calmé le jeu. Elle baissait doucement la tête en soupirant, elle espérait ne pas l'avoir trop énervé pour ses premières paroles. Après tout, elle ne voulait pas se créer de problème. Ouais, elle regrettait un peu de s'être emporté aussi vite.

✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿




Merci Iku & Zayn <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Zayn J. Lowell
Humain Mauvais
Race : Chasseur de ladies ♥
Masculin
Messages : 1328
Date d'inscription : 04/01/2015
Age : 32
Emploi : Persécuteur pro de Chen/PDG entreprise technologique
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 19 Aoû - 3:28
Une aide inattendue Mad hatter don't want pity of Alice.Je ne savais pas trop à quoi elle réfléchissait, mais elle semblait vraiment cogiter... Ca se lisait comme un livre ouvert sur son visage, pensais-je en soupirant légèrement... Je me demandais même si elle m'avait écouté... A sa réponse je tournais la tête vers elle la fixant avec de gros yeux.  C'était une menace ou je rêvais? Si c'était comme ça alors autant pas me sauver. Petit à petit mes sourcils s'étaient froncés pour laisser place à une expression plus sévère... Elle avait du toupet cette gamine pour me parler sur ce ton... Enfin, quoique je n'étais pas au meilleur de ma forme... C'était facile de parler comme ça à un blessé, qui ne pouvait pas faire grand chose!  Un peu vexé et frustré, j'avais fini par prendre quelque chose sur la table basse avant de lancer  la chose plus loin l'air agacé, en grinçant des dents. Je n'aimais pas être en position de faiblesse et son regard me déplaisait fortement, autant que son ton... Même si dans le fond elle n'avait pas tort...

Je continuais à la fixer l'air mécontent, cela ne s'arrangeait vraiment pas au fur et à mesure de ses paroles.  Je lançais alors froidement après un moment de silence:

" Si c'est comme ça autant pas sauver d'inconnus... Je me fiche d'avoir mauvais caractère et je te donnerais le nombre d'ordres qui me plaît... C'est pas comme si tes menaces ou ton coup de poing ridicule changerait quoique ce soit à mon état déjà catastrophique..."

J'enchaînais toujours en ayant cette fois ci un air plus neutre mais la voix touours froide.

"C'est sûr que quand on y met pas du siens hein... Tu crois franchement, que je t'aurais dit de m'emmener ici si un ami pouvait me voir comme ça... De toute façon... C'est pas comme si j'en avais vraiment... Je capte même pas c'est quoi la réelle signification de ce mot..."


Ikuto, et Ikuto? Même lui je n'arrivais pas à poser le mot d'ami... C'était mon meilleur pion , point à la ligne... Et même si je comprenais quoique ce soit à ça, les amis ça ne servait pas à grand chose. Si je disais que je tenais à des personnes, si je commençais à me le dire intérieurement comme pour Avery, comme pour ma mère alors ils seraient maudits , quelque chose leur arriverait... J'avais des ennemis partout, mais... Cette vie je l'avais cherché, tout comme mon père l'avait aussi cherché de son côté. Je le haissais mais que ce soit lui ou moi, au final on semait le bazar dans la vie de ceux qu'on aimait. Alors, je m'étais forgé avec l'idée que le monde n'était qu'un imense jeu d'échec... Il y avaient mes pions et mes pions un peu plus important dans la partie. J'étais devenu calculateur et méprisable... Mais je ne regrettais rien, je ne blâmais personne... L'homme n'était pas fait pour être noir ou blanc, dans un jeu d'échec que les pions soient noirs ou blancs ça ne changeait rien... Nous n'étions ni bons, ni mauvais on cherchait juste à vivre le mieux possible et moi je m'étais pris à aimer vivre ainsi...

J'essayais tant bien que mal de me redresser, avant de me tenir sur la table de chevet pour me lever un peu. J'en avais assez de rester allongé comme ça j'avais envie de bouger, de faire n'importe quoi. Et cette fille coincée ne semblait pas vouloir faire la conversation. Sur le coup, j'avais fait tomber la lampe de chevet par terre et grimaçais lentement , avant de poser un pied à terre et me mettre debout pour aller vers la fenêtre tant bien que mal avec la barre de perfusion, le doc m'avait surement injecté des antis-douleurs. Je me mis alors à fixer le ciel qui semblait se dégager légèrement, avant de dire d'un ton calme.

"Les gens comme toi m'agacent... Tu crois vraiment que le docteur viendrait me raconter une histoire sans me prendre pour un fou? De plus, à quoi tu sers si tu restes là à rien faire?"

Je souriais légèrement en coin avant de m'avancer vers elle et de lui prendre le bras, non sans le serrer un peu fort.  Je la tirais vers la fenêtre elle aussi avant d'ouvrir celle ci. La pluie tombait encore et avec un peu de vent celle ci entra un peu dans la salle et nous souffla en plein visage, laissant quelques goutes sur nous.  J'avais un peu ri, avant de lâcher le bras de la jeune fille et la regardais d'un air neutre.

" Oh tu es peut être contrariée? Tu croyais qu'un blessé n'avait pas assez de force pour te tirer? Ou te tenir un peu fort le bras? Ne t'inquiètes pas la prochaine fois, je pourrais peut être m'occuper de te laisser une trace."

Mes yeux se firent froids et tranchants tandis que je continuais.

"Je n'aime pas vraiment qu'on me parle sur le ton que tu as fait... Déjà que tu caches pas mal de chose. Tu es chanceuse que je ne cherche pas à creuser dans l'état où je suis. Pour la peine tu resteras debout ici, avec moi, jusqu'à ce que je dise qu'on puisse bouger."

Je me remis à tenir son bras pour qu'elle ne fuit pas alors que quelques goutes de pluie se posaient sur mon visage. Ca faisait du bien, je me sentais vivant et surtout l'envie de resombrer avait disparue.  Moi aussi je cachais pas mal de choses, mais moi c'était moi après tout... J'avais le droit moi!

"Alice...  Si tu compte rester jusqu'à demain, autant occuper le temps et répondre à ce que je te demanderais ou faire la conversation. A moins que je te fasses peur?"

Dis-je d'un air neutre en la fixant un instant... C'est vrai qu'en tant normal je transpirais l'autorité, mais là, ça ne pouvait pas vraiment être le cas, même si je pense que pour moi l'autorité était naturelle. Même Avery me le reprochait... Mais pour être franc les gens ticquaient un peu en voyant la véritable apparence qu'avaient mes yeux par exemple. Alors, ça ne m'étonnerait pas qu'elle ait un peu du mal à me regarder. Après j'avais vraiment l'impression que cette fille était coincée... Moralisatrice sur les bords... Avec une espèce de forme de justice que je ne comprenais jamais... Tout ce que je n'aimais pas vraiment en gros, sauf pour le coincée...

"T'es coincée hein?  Tu sais, au pire on se recroisera pas. Donc peu importe ce que tu dis à un inconnu c'est comme si tu n'auras rien dit au final, puisque tu n'auras pas à me refaire face. Alors bon, si t'es réservée c'est pas trop la peine de l'être."

Finis-je par dire en la fixant... Oh de toute façon elle ne pourrait pas me le cacher. On avait toute la nuit pour faire connaissance après tout. Dommage que ce n'était pas vraiment l'infirmière dont n'importe quel homme rêverait, douce attentionnée et belle... Mais bon j'étais en vie grâce à elle quand même. Et puis, mine de rien il y avait des choses qu'elle ne disait pas, et maintenant cela commençait un peu à me piquer à vif... Comme en plus je n'avais rien à faire... Enfin, j'étais toutefois, trop fatigué pour jouer à ce genre de jeu de détective finalement... Après tout, c'est pas comme si je la recroiserais encore cette fille non?  Si ça se trouve elle ne me reconnaitrait même pas si elle me voyait dans la rue. Mais bon, moi pas sûre que je ne la reconnaisse pas avec son look qui sortait de l'ordinaire... Et puis c'est pas comme si c'était un our normal non plus... Donc bon, cette inconnue je la reconnaitrais à coup sure si on se recroisait.  Mais on ne se recroiserait pas, les chances étaient trop infimes. A vrai dire, cela ne me réjouissait pas tellement de la reconnaitre, cela voudrait dire que je me resouviendrais de ce jour frustrant, pensai-je en serrant un peu plus ma prise sur son bras sans me rendre compte. Quoiqu'il arrive... Je me vengerais... Au final qu'est ce qu'il me restait à perdre? Je devais bien me battre pour mon entreprise et pour ma propre vie...? Ou bien est ce que je cherchais juste à protéger ce lien avec elle? Peut être que dans le fond, je pensais que si on restait là, quelque part rien ne pourrait disparaitre...? La lueur un peu mesquine dans mes yeux s'était finalement dissipée et je me contentais de fixer dehors, finalement... Encore une fois tout se rammenait à cette seule et même personne... Ca avait un peu le gout d'une malédiction mais, c'est moi même qui m'y confortais et ne voulais pas en sortir, comme un gamin trop têtu et qui était effrayé de voir autre chose, de lâcher une main qu'il connait si bien... Dans le fond j'étais pas si différent...
© 2981 12289 0

✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿



I can see you despite shadows. I want to be your desire. My love is true but I can't touch you, love in secret and my desire grows. Please accept a damned angel for this moment.  In this sexy night I dream to take you in my arms you are too far but close in my heart. Love in secret x sexy night, let me kiss you. Can I wake next to you tomorrow? Just for this time. Please say yes before passion burns me.
Revenir en haut Aller en bas
Chen
Rebelle Sauvage
Messages : 70
Date d'inscription : 09/03/2015
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 23 Oct - 22:39

Une aide inattendue
Chen s'était emporté oui, mais elle n'y pouvait rien si cet homme l’agaçait. Finalement elle avait tenté de calmer le jeu mais il semblerait qu'elle l'ai tout de même agacé. Quelle malchance elle avait eu, il semblerait qu'elle ait sauvé un cas assez désagréable. Il ne la remerciait pas, au vu de ses paroles, on pouvait facilement croire qu'il n'avait pas désiré être sauvé et qu'elle avait en fait accompli une mauvaise chose. Claquant légèrement la langue a ses réponses, elle l'écoutait calmement. Vraiment, en plus d'être désagréable, pas du tout reconnaissant, il semblerait qu'il ait une certaine fierté. Chen pouvait un peu comprendre ce sentiment, mais ce n'est pas vraiment ça qui l'aidait à comprendre cet homme. Elle n'arrivait pas à le cerner, ses discours, son ton, ses mots, tout était étrange.

Chen soupirait doucement, elle n'avait vraiment pas besoin de ça, tombé sur un cas pareil, c'était le cadet de ses soucis ! Elle allait finir par le regretter, elle le sentait. C'est à sa troisième réplique, que la jeune fille ne pouvait pas s'empêcher de répondre de son ton agacé, elle lui lancé sans vraiment le vouloir un regard noir :

« Je vous agace hein… Eh bien soit, je pense de toute façon que vous n'avez plus besoin de moi, vous êtes très bien ici tout seul, comme vous dites, de toute façon je ne suis d'aucune utilité alors je ferais mieux de partir. »

Si seulement c'était aussi facile. Si seulement il avait accepté ces mots, elle serait déjà dehors à oublier cette histoire. Hors, ce ne fut pas le cas malheureusement. En effet, l'homme lui avait rapidement saisi le bras après qu'elle ait prononcé ces mots. Sur le coup de la surprise, Chen ne l'avait pas vu venir, elle clignait des yeux alors qu'il la traînait de force vers la fenêtre. Elle grimaçait en se prenant un peu de pluie. Il recommençait à prononcer quelques mots agaçant. En l'entendant, elle marmonnait légèrement :

« Vous êtes détestable... »

Pour elle c'était une certitude, ce gars l'insupportait déjà, c'était typiquement le genre d'humain intouchable. Elle savait qu'elle ne pourrait rien espérer de cet homme. Par précaution heureusement, elle avait marmonné, avec de la chance, il n'aurait rien entendu. Comme pour calmer le jeu, il se justifiait enfin. Évidemment, c'était le ton qu'elle avait pris qui l'avait agacé à ce point. C'était prévisible, elle n'en était pas du tout surprise, mais ses derniers mots lui fit légèrement froncer les sourcils. Rester là...Avec lui...C'était une blague, un pure blague, elle aurait tellement aimé y croire. Elle avait sauvé un homme, elle avait accomplis une bonne action et elle se retrouvait dans le pétrin à cause de ça, il y avait de quoi douter. Elle ne pouvait pas s'empêcher de répliquer d'un ton sérieux :

« En même temps, vous ne vous montrez pas non plus très agréable avec moi depuis notre rencontre, c'est normal que je vous parle ainsi. J'aurais au moins espérer un ''merci'' de votre part, mais visiblement, c'est trop vous demander. »

Un nouveau pique. Elle n'y pouvait rien, plus ça allait et plus elle ne pouvait retenir ce genre de parole sèche. Elle finissait par bouger son bras brusquement dans l’espoir qu'il le lâche, sans succès. Quand bien même il tentait de lui faire la conversation, Chen était déjà très agacé et comme elle était du genre têtu, c'était peine perdu. Grimaçant a ses deux dernières répliques, elle lui répondait après un petit moment de réflexion pour se calmer :

« Je n'ai pas peur de vous et pour obtenir une conversation amicale de ma part, il va falloir que vous changiez de comportement. Je ne donnerais aucune information a quelqu'un de désagréable. Croyiez moi, dans ma situation, il est normal d'être méfiante. »

Elle était un peu plus calme, mais ce bras qui la tenait commençait à faire monter un peu plus sa colère. Alors, elle grimaçait en le sentant resserrer sa prise, qu'est-ce qu'il avait tout d'un coup ?? Elle tirait un peu plus son bras pour qu'il la lâche, mais il était plus fort qu'elle. Il la tenait bien. Chen ne pouvait alors pas s'empêcher de prononcer ces derniers mots :

« Si vous pouviez me lâcher le bras, ça m'arrangerait. »


Elle prenait une légère pause avant de continuer sur sa lancée, soupirant légèrement :

« S'il vous plaît. »

Un terme arraché, des mots secs, elle le regardait a présent droit dans les yeux en attendant ses réactions.

© 2981 12289 0

✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿




Merci Iku & Zayn <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Zayn J. Lowell
Humain Mauvais
Race : Chasseur de ladies ♥
Masculin
Messages : 1328
Date d'inscription : 04/01/2015
Age : 32
Emploi : Persécuteur pro de Chen/PDG entreprise technologique
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 27 Nov - 20:20
Une aide inattendue Mad hatter don't want pity of Alice.Cela ne m'étonnait même pas, à vrai dire, cette réaction de sa part... Je m'en doutais. Pas parce que je la connaissais, mais parce que cela ne faisait pas forcément plaisir de se faire tirer de force et de recevoir tant de “sympathie” de la part de quelqu'un qu'on avait sauvé... Je l'écoutais silencieusement sans rien dire, à vrai dire je ne la regardais même plus, préférant me concentrer sur ce que je voyais à travers la fenêtre. C'était ennuyant tout ce qu'elle me disait en plus, je ne pus m'empêcher de serrer légèrement ma mâchoire … Je rêve où elle avait marmonné quelque chose sur moi? Bah ça ne devait pas être agréable... Elle ne pouvait pas  faire, simplement ce que je demandais?!

Elle commençait à tirer un peu plus sur son bras et je pouvais très facilement deviner que c'était désagréable pour elle. Peut être que j'avais serré un peu trop fort? Après tout cette jeune fille était plutôt fine, je pouvais le sentir, ce bras tout fin que je serrais. A son “s'il vous-plait” je pris la bonne résolution de lâcher son bras.

“Eh bien voilà, tu vois que je ne suis pas si désagréable que ça. Il suffit d'être un peu poli. Plus sérieusement, au lieu de m'accabler de reproches essayes de te remettre toi aussi en question”


Dis-je sur un ton un peu agacé. Oui oui! J'étais en tort je le savais, je le savais plus quiconque mais je ne l'avouerais bien entendu jamais. Fierté? Oui certainement, cela ne pouvait être que ça. En plus je lui avais déjà fait cette remarque il me semble... Elle avait beau être désagréable mais, en fait je ne voulais pas être seul. Si je me retrouvais seul je ne savais pas ce que je ferais et je savais bien que j'allais me mettre à beaucoup trop réfléchir. Je les détestais vraiment...  Il fallait absolument que quelqu'un, n'importe qui reste avec moi. Sans quoi, je serai capable d'aggraver les choses...

Bon, j'allais juste essayer de paraître un peu plus agréable peut être.

“Et donc  t'as l'habitude de trainer dans les rues si tard? Que faisais tu? Sans paraître être trop curieux”



En fait je me fichais bien d'être curieux ou pas, j'essayais juste de faire la conversation comme ça. Je sentis alors la douleur me reprendre et fut un peu surpris, j'écarquillais légèrement les yeux avant de poser ma main sur mon abdomen et les bandages. C'était peut être trop serré à mon goût. La douleur empira et je ne pus m'empêcher de grimacer un peu.

“Ces bandages sont trop serrés...”

Je l'avais dit d'un ton froid avant de reprendre.

“Ton docteur ne sait-il pas faire les choses correctement?”

Argh, dire que je m'étais dit d'être plus agréable. La douleur s'amplifiant un peu, je posais une main sur la première chose que j'avais, le rebord d'une commode espérant que cela passe vite. Une envie me prit alors soudainement. Cette envie d'avoir quelque chose entre mes lèvres et qui resurgissait de nulle part... Je commençais à fouiller dans les poches de mon pantalon et de ma chemise sale à la recherche d'une boîte mais rien. Ah fais chier! J'en avais toujours sur moi!

“T'aurais pas des cigarettes et un briquet?”

On sait jamais peut être qu'elle fumait. Et puis vu sa dégaine elle serait surement pas le genre de fille à me dire que c'était mal ou quoi. Je détestais quand on me faisait la morale dessus. Que ce soient Ikuto ou Avery je ne le supportais jamais. J'avais tenté d'arrêter à un moment mais j'avais fini par reprendre de plus belle malheureusement. J'aurais pas du me lever quel con. Mes blessures étaient encore récentes et j'avais dû faire un faux mouvement ou quoi. En plus j'étais dans un état pitoyable avec ces vêtements! Mon regard se posa alors vers la première armoire que j'avais pu voir dans la petite chambre. Je me dirigeais avec un peu de difficulté vers celle ci avant de l'ouvrir et d'y voir quelques vêtements. Que de vieux jeans, j'avais pas besoin de ça...  En temps normal, je n'aurais jamais fait cela mais j'avoue que j'étais vraiment de très mauvaise humeur.

Je prenais les jeans espérant que ce soit un haut ou une chemise mais quand je voyais que ça ne l'était pas je les jetais sans aucune état d'âme, cela faciliterait mes recherches... Pff rien! Je finis par ouvrir un des tiroirs avant d'y voir des chaussettes par ci par là et une petite culotte... Ah c'était quoi ça? Soit le doc mettait ça, mais j'en doutais ou soit j'étais dans sa chambre d'ami ou autre ou soit il avait rangé la petite culotte de son ex dans un placard poussiéreux... ou de sa copine qu'est ce que j'en sais moi? Je la pris entre mes mains avant de la montrer à Alice.

“Il a du goût ton doc dis donc... Peut être qu'elle est à toi...”

Je finis par la balancer, avant d'ouvrir le second placard et enfin voir ce que je cherchais! Je pris alors la première chemise qui me venait.

C'était vraiment fort désagréable d'avoir une chemise si sale et transpirante, en plus je ne savais même pas depuis combien de temps j'étais resté dans la salle à “tortures”... Surement pas si longtemps que ça, mais cela ne m'étonnerait pas que j'y ai passé presque un jour. Je n'avais plus vraiment la notion du temps en fait. J'étais tellement perdu et agité que je venais de me rendre compte que ce n'était pas ma chemise que j'avais sur moi... Mais elle était tout de même tâchée d'un peu de sang et j'avais dû avoir une fièvre terrible pour transpirer tant que ça.... Il fallait que je l'enlève enfin... tant que celle-là ne voit pas mon dos... Toutefois, avant même que je n'arrive à déboutonner quoique ce soit je mis ma main encore une fois au même endroit et grognais légèrement. Putain, j'avais l'impression d'être une foutue poupée en porcelaine dans cet état!

“Alice mets la moi!”

Lui dis-je l'air autoritaire en lui tendant la chemise et en faisant mine de ne pas avoir mal avant de rajouter un peu plus bas.

“S'il te plait...”

Je n'avais pas grande conviction qu'elle accepte mais...

“Oh et par pitié ne me dis pas que tu vas faire ta mijaurée! Si tu ne le fais pas je me débrouillerais moi même... Et si tu le fais ne penses même pas à regarder mon dos ou je te... bref!”


On en sait rien elle pourrait... Même si c'était improbable... Mon regard se posa alors sur la porte et mes sourcils se froncèrent encore plus.

“Ne pense même pas à sortir!!”

Je l'avais dit d'un air noir avant de grimacer encore une fois. Je ne voulais pas qu'elle me laisse je ne me sentais pas bien, j'étais lamentable et pourtant j'avais besoin de quelqu'un. Je n'étais pas agréable en plus mais pas du tout, je devrais peut être vraiment rectifier le coup pour mon propre intérêt et m'adoucir un peu même si je n'étais pas en état.

“Merci... Merci de rester , même si je te force tu aurais pu trouver une solution pour t'en aller mais tu ne l'as pas fait. Je ne connais pas tes raisons et je doute que cela soit pour moi mais, merci quand même. J'ai besoin d'une présence...”


Je m'étais retenu de dire que c'était peut être parce qu'elle était idiote... Aah la preuve que je pouvais faire des efforts malgré ma mauvaise nature qui était aujourd'hui bien plus forte que mon masque aux bonnes manières. J'avais toujours eue cette crainte dans le fond rester seul, je l'étais tous les jours, tout le temps et je le savais mais, j'avais besoin de me donner l'illusion que non la plupart du temps et là plus que jamais pour m'occuper l'esprit et ne pas repenser à cette chambre noire et froide, j'avais besoin de cette présence. Je n'allais pas supplier non plus,  n'importe qui serait parti mais j'avais quand même un infime espoir. J'avais fini par m'asseoir par terre et ma main serrait l'endroit qui était douloureux. Promis, j'éviterais de faire de faux mouvements maintenant... Qu'est ce que...

“Qu'est ce que je suis con parfois...”

Avais-je sorti sans m'en rendre compte les dents serrées. Je me relevais brusquement avant de fouiller dans un tiroir l'air d'un fou je savais que le doc l'avait rangé là! Je l'avais vu quand il me soignait... Je pris la clef avant de me diriger le plus rapidement que je puisse vers la porte et la fermer à clef... Je ne la connaissais pas après tout elle pouvait très bien me laisser ici et ce n'est pas le docteur qui resterait avec moi pour supporter ma mauvaise humeur, il m'irriterait encore plus avec ces reposez vous. Je tenais la clef entre mes mains, fermement après avoir fermé la porte et me retournais vers la jeune fille l'air un peu déphasé....

"Tu resteras avec moi... juste pour maintenant"


Je soufflais douloureusement et tenais tant bien que mal la clef... Je ne voulais pas qu'elle s'en aille...
© 2981 12289 0

✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿



I can see you despite shadows. I want to be your desire. My love is true but I can't touch you, love in secret and my desire grows. Please accept a damned angel for this moment.  In this sexy night I dream to take you in my arms you are too far but close in my heart. Love in secret x sexy night, let me kiss you. Can I wake next to you tomorrow? Just for this time. Please say yes before passion burns me.
Revenir en haut Aller en bas
Chen
Rebelle Sauvage
Messages : 70
Date d'inscription : 09/03/2015
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 20 Jan - 22:15

Une aide inattendue
Finalement, il fallait simplement se montrer polis pour avoir tout ce qu'on voulait. L'humain avait fini par lâcher son bras. Chen soupirait de soulagement. Elle ne faisait pas attention à ses paroles, préférant reprendre le contrôle de son bras. Mais voilà, l'hybride du bien lui accorder de l'attention quand il commençait à lui poser des questions… Chen ne voulait pas répondre, mais si elle ne répondait pas ça pourrait paraître louche. Bref. Elle réfléchissait longuement avant de formuler sa réponse :

« Je me promenais. »

Plus simple que ça, on ne le fait pas. Fallait espérait que cet humain se contente de cette maigre explication. Dans tous les cas, Chen ne se sentait pas à lui expliquer la vérité, elle se méfiait de cet homme. Elle n'avait qu'une envie, partir loin, très loin. Malheureusement pour elle, dans l'état actuel des choses, ça lui était impossible. Finalement, le voilà reparti avec son ton agaçant. Un nouveau soupire sort de la bouche de l’hirondelle. Claire que cet humain devait faire partie des plus chiant qui existes. Chen tentait de rester calme, le laissant se plaindre. Au final, elle se sentait obligée de lui répondre, du même ton froid :

« Cesse de te plaindre, tu devrais plutôt t'estimer heureux qu'il ait pris soin de toi et non je n'ai pas de briquet ni de cigarette. »

Chen finissait par détourner le regard pendant que l'humain se changeait. Elle du bien vite retourné son regard vers celui ci quand il repris la parole. Elle fronçait les sourcils. Il était clair que plus ça allait et plus cet humain l’agaçait, le voilà qui se mettait à faire des remarques plus que déplaisante.

« Repose ça où tu l'as posé. »

Pas un mot de plus, Chen fidèle a elle-même se montrait très franche et concise. Elle se croyait peut être sortie d'affaire, car qui dit qu'il s'habillait voulait sûrement dire qu'il allait lui foutre la paix mais en fait… non. Le voilà qui lui demandait de lui mettre sa chemise ! Franchement, elle aura tout entendu aujourd'hui. Elle haussait en le regardant. Au vu de ses paroles, on pouvait facilement deviné qu'il avait remarqué que Chen restait sans voix face à cette demande. Le pire dans tout ça, c'est qu'il en rajoutait...Bref. Elle jetait un regard vers la porte et elle l'entendait de nouveau geindre.

Décidément, il l’agaçait de plus en plus. Elle finissait par acquiescer, plus que fatigué, se disant qu'en l'aidant, il partirait plus vite. Elle lui enfilait la chemise comme elle pouvait. Elle n'était pas très habituée à ce genre de chose, mais elle se débrouillait. Elle voulait tellement partir, elle sentait que sa patience n'allait pas tenir bien longtemps a ce rythme.

« Voilà. »

Se contentait-elle de prononcer. Juste après que ces mots soient sortis de sa bouche, elle eut néanmoins l'immense surprise de le voir s'adoucir. Elle clignait un peu des yeux en l'écoutant. Il s'asseyait, il s'excusait, il s'expliquait, il se montrait un peu plus agréable. Chen ne se voyait pas lui répondre d'un ton sec, alors, avant qu'il ne se relève, elle réussissait a sortir quelques mots :

« De rien...Si ça peut te rassurer pour l'instant, je vais rester, juste le temps que tu puisses te remettre, tant que tu restes calme comme là, à l'instant, ça devrait aller. »

C'était clair. Elle avait insisté sur ''comme là'' exprès pour qu'il se rende compte de l'attitude qu'il devait adopter en sa présence. Chen aurait pu être rassuré, mais bizarrement cet humain avait visiblement le don pour gâcher tous ses espoirs. A peine eut-il fermé la porte a clef que ça y est, elle se sentait tout de suite agacé. Elle pouvait comprendre son besoin mais de là à prendre de telle mesure… bref.

« Je peux savoir pourquoi tu as fait ça ?! Tu n'as pas confiance en moi c'est ça… Sache que c'est avec ce genre de comportement que j'ai envie de partir. »

Elle soupirait doucement avant de se remettre, parlant plus doucement, elle tendait la main dans sa direction :

« Bref, donne-moi cette clef, j'ai horreur d'être enfermée. »

Pas pour rien qu'elle était sauvage après tout !
© 2981 12289 0

✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿




Merci Iku & Zayn <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dear Hybride :: 
Londres
 :: Quartier Nord :: Les rues
-
Sauter vers: