Cliquez sur la barre et utilisez les flèches du clavier ou scroll afin de faire défiler

News

25/02/2017 — Rang Brigade fermé, sauf prédéfinis !
15/02/2017 — Nouveau thème !
15/02/2017 — Modifications annexes / règlement.
15/02/2017 — Réorganisation des lieux !
05/02/2017 — Lancement d'event St Valentin Ici

Top Site

Effectifs

5 Humains B.| 7 Humains N.| 11 Humains M.| 10 Hybrides D.| 18 Hybrides N.| 9 Hybrides S.

Prédéfinis Importants

Shout box Invités ↓

©linus pour Epicode
Déroule-moi



 

 :: 
Londres
 :: Quartier Nord :: Les rues Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le vent se lève [PV Luis]

avatar
Sketch
Rebelle Sauvage
Race : Guêpe coucou
Féminin
Messages : 90
Date d'inscription : 14/09/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 22 Nov - 21:54
Une courge en main, je cours, cours le plus vite possible dans la rue. Je respire comme un charretier, j'ai perdu son contrôle. Je bouscule toutes les pauvres larves qui ont l'audace d'être sur mon chemin. Non mais quelle idée de ne pas s'écarter quand je déboule comme ça. Ils s'imaginent quoi, qu'en tant qu'hybride, je vais me donner la peine de slalomer pour leurs petites gueules ? Qu'ils s'imaginent encore parce que moi quand je cours, c'est en ligne droite. Sauf si ma vie est vraiment en jeu.

Mais pourquoi une courge au juste ? Qu'on me pose pas la question, moi non plus j'aime pas ça. C'est juste à peu près tout ce que j'ai réussi à choper au marché avant qu'on gueule à l'hybride sauvage. J'ai les antennes toutes tendues. Ce que j'aime pas me faire remarquer, ça me stresse ! J'ai eu de pires poussées d'adrénaline, mais celle-là garde une bonne place dans le classement quand même. Il faut que je m'éloigne vite. Que je grimpe au premier bâtiment possible, juste le temps de semer toute former de poursuite.

J'entends de loin des larves se plaindre de « ces foutus hybrides », mais je commence déjà à être trop loin pour le son. J'arrive dans les rues moins peuplées et je continue de courir. Pas comme si j'avais pas l'habitude, mais mes jambes commencent à fatiguer, et quand on a mal aux muscles, c'est le moment de trouver une planque. Parce que si une larve décide de débarquer maintenant, alors je risquerai de courir moins vite, et ça c'est vraiment la dernière chose que je veux.

Je m'arrête devant un immeuble qui a l'air désaffecté. Sur les toits, ils viennent généralement pas me chercher. Je coince la courge entre mes dents, m'élance vers la façade, saute de toutes mes forces et m'accroche à un rebord de fenêtre. Je me hisse rapidement pour continuer avec les autres. De loin, ça a l'air impressionnant, mais quand on le fait tout le temps, ça devient une habitude. Juste une question de pratique. Je me hisse à l'aide de la gouttière pour finalement arriver sur le toit. Comme il n'y a personne dans la rue, je crois bien qu'on ne m'a pas vue.

Je respire comme un charretier et je sue comme une éponge. Je crois qu'il est temps de faire une pause méritée. Je m'étale sur le toit, puis remarque qu'il y a un escalier de secours. Zut, mais alors ça n'a servi à rien ce que j'ai fait. Quelle idiote nom de dieu. C'est vrai que monter des marches c'est moins marrant mais bon. Tant pis, je n'ai pas envie de changer d'immeuble, on ne m'a pas suivie de toute manière. Je m'adosse contre la rampe et je détaille le légume entre mes mains.

Génial n'empêche. Je suis sûre que ce sera délicieux. Je retire mon haut pour me retrouver en soutien-gorge de sport. Histoire d'éviter que mes ailes se retrouvent toutes collées par la sueur. C'est vraiment super chiant après. Je les secoue dans le vide à grande vitesse, jusqu'à produire le bruit que fait une abeille en volant, mais à pas mal de décibels de plus. Généralement, les gens détestent quand je fais ça, ils trouvent le bruit très désagréable. Mais ça me fait du bien.

Je retourne encore une fois la courge. Bon, il va falloir s'y mettre. Et crue en plus, yerk. Je sors mon poignard de ma poche et la découpe soigneusement. Elle s'ouvre et découvre cette espèce de chair orange qui te donne envie de gerber avant même d'y avoir touché. Je vais vomir. Mais j'ai super faim et quand faut y aller... le visage crispé, les yeux fermés et le nez bouché, je prends une grande bouchée. C'est dégueulasse. J'ai un haut le cœur.

Et en plus je m'en fous partout. Je m'essuie un peu les traces oranges sur mes joues et ma bouche. Je me demande si j'en ai pas mis ailleurs aussi. C'est dans ces moments que je regrette de ne pas avoir de miroir de poche. Ni de serviettes. Je secoue un peu mes ailes à nouveau. Bz, bz, bz. Au moins je suis tranquille pour un moment. Une courge entière, ce sera bien suffisant pour me remplir l'estomac. A condition que j'arrive à la manger. Et ça c'est pas gagné.

✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dear Hybride :: 
Londres
 :: Quartier Nord :: Les rues
-
Sauter vers: