Cliquez sur la barre et utilisez les flèches du clavier ou scroll afin de faire défiler

News

24/05/2017 — Event Cb du 03/06 au 05/06 ICI ~
25/02/2017 — Rang Brigade fermé, sauf prédéfinis !
15/02/2017 — Nouveau thème !
15/02/2017 — Modifications annexes / règlement.
15/02/2017 — Réorganisation des lieux !
05/02/2017 — Lancement d'event St Valentin Ici

Top Site

Effectifs

8 Humains B.| 7 Humains N.| 8 Humains M.| 10 Hybrides D.| 17 Hybrides N.| 9 Hybrides S.

Prédéfinis Importants

Shout box Invités ↓

©linus pour Epicode
Déroule-moi



 

 :: 
The most important
 :: Your character Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Not your usual sweet birdie - Elster is here bitches!!

avatar
Messages : 4
Date d'inscription : 25/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 25 Juin - 23:21
nuwanko (artiste)
Elster Saint James
Nom ☀ Saint James - elle l'a choisi elle-même! Il est beau hein?
Prénom ☀ Elster
Âge ☀ 22 ans
Nationalité ☀ Française
Sexe ☀ *vérifie, au cas où* Félicitations, c'est une fille!
Sexualité ☀ Elle n'a testé que les hommes pour le moment mais comme on dit, on ne peut pas vraiment savoir si on n'a pas tout essayé! Mesdemoiselles, à bon entendeur...
Groupe ☀ Hybride Neutre
Rang ☀ Rebelle
Métier ☀ Elle avait l'habitude de s'occuper des enfants abandonnés ou orphelins, un peu comme dans un foyer ou un orphelinat mais en mieux, vous voyez?
Et puis quand sa maison a été détruite et que les enfants ont disparu, elle a décidé de se consacrer à son rôle de kamikaze d'espionne pour les rebelles.
... Enfin, ça c'était quand elle était encore plus ou moins libre.
Statut social ☀ Moins-que-rien?
Race ☀ Wazal! O^O (cc Styx) ...C'est une pie! Une pie bavarde, autrement appelée pica pica. Etrangement, malgré son hybridation, elle a en horreur ces piafs.
Image de l'animal ☀ http://vosges.centerblog.net/591-pie-sous-la-pluie
Particularité ☀ Si la miss ouvre la bouche, le premier truc que vous remarquerez, c'est son léger accent frenchie. Elle fait de son mieux, mais il lui colle à la peau comme un chewing-gum sous une chaussure! Ah et puis je suppose que vous vous rendrez compte qu'elle jure beaucoup.
Ensuite, si vous êtes observateur, vous apercevrez des marques diverses sur son petit corps de pigeon moineau, vestiges de ses nombreuses maladresses et des évènements qui ont marqué sa vie. Ses cicatrices les plus récentes se trouvent sur ses poignets et ont été causées par, je cite, "cette foutue corde trop serrée sa mère".
Et puis en creusant un peu, on s'aperçoit que sous des airs joyeux et pétillants, elle souffre sévèrement d'anxiété et est sujette à des crises d'angoisse qui la laissent vidée, physiquement et émotionnellement.


PHYSIQUE
"Lorsque le petit garçon se réveilla, il prit d'abord conscience de la douleur sourde qui irradiait de la pointe de ses pieds jusqu'au sommet de son crâne. Eut-il été dans la capacité de parler qu'il aurait probablement décrit la sensation comme celle que l'on a lorsque l'on se fait rouler dessus par un sumo. Enfin, il l'aurait supposé parce qu'il ne s'était encore jamais fait roulé dessus par un sumo, et c'était très bien comme ça. Sa maman - Maman! - disait que les sumos pesaient plus de 100 kilos. Le garçon, lui, pesait « quinze kilos tout mouillé » disait le Maître - Maître… - en riant. L’enfant s’en fichait un peu, même s’il savait que les moqueries de l’hommes n’étaient pas tout à fait gentilles; d’un, même s’il l’avait voulu, il ne possédait pas le droit de répliquer ou même de s’énerver; de deux, son amoureuse lui disait tout le temps qu’il était beau, et cela seul suffisait à faire bouffer de plaisir sa fourrure de chaton. Et puis, il pesait au moins dix-neuf kilos, pas quinze, ce qui l’arrangeait bien parce qu’il n’avait aucune envie de devenir un sumo, lui.
Après quelques secondes, et par une étrange association d'idées, les sumos se transformèrent en nuages et il en arriva à son deuxième constat d’enfant à peine réveillé: il ne pouvait pas voir ces fameux nuages qui flottaient dans son esprit parce que ses paupières semblaient être faites de plomb... et peut-être même d'un peu de ciment qui faisait adhérer ses longs cils blonds à ses petites pommettes rondes d'enfant. Ce point-ci ne le dérangeait pas tellement; à vrai dire, il aimait bien l'idée de ne pas se réveiller. Peut-être que s'il n'ouvrait plus jamais les yeux il n'aurait pas à affronter la vérité - terrible vérité - qu'il tentait désespérément de repousser au plus profond de son inconscient et qui, pourtant, stagnait dans sa mémoire trop agitée. Oh oui, il aurait aimé rester endormi encore longtemps, longtemps, longtemps...

Plus tard, le petit garçon devenu adolescent repenserait avec beaucoup de tendresse au moment où une voix douce à l'accent étrange lui chuchota de revenir parmi les vivants mais sur le moment, il détesta profondément la personne qui voulait le garder dans son cauchemar éveillé. Il la détesta si fort que, paradoxalement, cela le poussa à ouvrir grand ses yeux chocolat. Lui qui s'attendait à voir une personne aussi laide que son intention de le réveiller fut simplement aveuglé par la lumière qui se déversait dans la pièce. Cela ne fit qu'amplifier sa colère et il voulut jurer - même si maman dit qu'il ne faut pas le faire mais maman n'est plus là pluslàpluslàpluslà -, ce que sa gorge sèche lui refusa. Il finit par s'étouffer et tenta vainement de se redresser - Aïeaïeaïe! -, paniquant lorsque ses muscles l'abandonnèrent à leur tour.
Le petit bonhomme pensa sincèrement sa fin arrivée (il en fut d'ailleurs un peu contrarié, parce que s'étouffer de la sorte était tout de même ridicule) lorsqu'une main fine et petite se fraya un chemin entre son dos et le matelas sur lequel il était allongé pour lui venir en aide. De nouveau, la voix horriblement douce baragouina quelque chose avec cet étrange accent qui lui faisait durement prononcer les "r" et le garçon sentit un verre appuyer légèrement contre ses lèvres, qu'il entrouvrit par instinct.
L'eau fraîche apaisa sa gorge irritée alors que la main inconnue caressait doucement son dos dans un mouvement qui, bien malgré lui, commençait déjà à le calmer. Lorsque le verre fut éloigné, un petit soupir tremblant lui échappa et il rouvrit doucement les yeux.

Si la situation avait été différente, s'il ne s'était pas passé... tout ça, le garçon aurait d'abord pris le temps d'examiner l'endroit où il se trouvait avant de dévisager la personne qui maintenait toujours son dos. Mais à ce moment précis, seul comptait le visage de la jeune fille et l'expression de pure inquiétude que portaient ses traits de poupée.

"Mon dieu, est-ce que ça va mieux Chaton?"

Le petit garçon ne répondit pas. Il ne releva pas le petit sobriquet. Il n'entendit même pas la question pour être honnête. Non, les yeux du bout de femme qui devait à peine entrer dans l'adolescence l'avaient captivé, avalé, englouti avant même que son cerveau n’ait eu le temps d'enregistrer quoi que ce soit. Ces deux billes aussi bleues que la mer des Caraïbes, bordées par des cils noirs et épais aux reflets bleutés comme la chevelure ondulée qui lui tombait sur les épaules l'avaient définitivement hypnotisé.
Du haut de ses huit ans, le bonhomme n'avait pas eu l'occasion de rencontrer beaucoup de monde, mais il savait par expérience que les yeux bleus donnaient parfois l'air méchant ou froid. Pourtant, la petite personne devant lui semblait aussi tendre qu'un chaton. Peut-être était-ce dû à la rondeur de son visage ou à son teint légèrement hâlé qui donnait l'impression qu'elle passait ses journées à la plage à faire des châteaux de sable? Peut-être était-ce dû son petit nez rond d'enfant, à ses lèvres pleines et un peu rosées et à sa petitesse, qui lui donnaient l'air si inoffensif?
Milo n'en savait rien, mais tout au fond de sa poitrine, son petit coeur d'enfant se mit à battre plus fort et ses yeux se remplirent de larmes. Il ouvrit la bouche mais aucun son n'en sortit, si ce n'est un sanglot étranglé.
Le visage juvénile de l'inconnue se tordit légèrement, envahie qu'elle était par la peine qu'elle ressentait face à l'enfant, et elle ouvrit les bras sans un mot. Milo, malgré la douleur qui lui donnait envie de se séparer une fois pour toute de son corps meurtri, s'y jeta avec force en balbutiant le seul mot qui lui venait à l'esprit.

"A... ma... maman...!"

***Venez, que je vous raconte l'histoire du petit oiseau noir dans le ciel trop bleu...***

Lorsque Milo se réveilla, plus de sept ans après avoir vu Eslter pour la première fois, il prit d’abord conscience des bras hâlés et définitivement féminins qui s’enroulaient autour de son torse. Ah, et aussi de la tâche de bave que le bout de femme qui lui ronflait allègrement dessus lui avait laissé en guise de cadeau matinal.
L’adolescent, légèrement exaspéré mais habitué à ce genre de « dégâts », secoua doucement la petite silhouette. Celle-ci se contenta de marmonner et d’agiter très légèrement l’une de ses grandes ailes d’oiseau. Comme d’habitude, Milo inspecta ces dernières de près. Les plumes qui partaient des omoplates étaient, mise à part une tâche immaculée à la base des ailes, d’un noir profond mais scintillait, aux reflets verts et bleutés. Repliés, les deux appendices semblaient être uniformément noirs mais Milo savait par expérience qu’une fois déployées, seule la moitié des ailes était de cette couleur, l’autre étant blanche et ce jusqu’aux pointes qui reprenaient une couleur noire singulière.
Milo savait également que seule l’une des ailes, la gauche, fonctionnait normalement, la droite pendant la plupart du temps dans le dos de la jeune femme comme un poids mort, ce qui la déséquilibrait parfois. Nombre d’accidents furent causés par cette aile défaillante, dont les petites cicatrices - brûlures, coupures, égratignures, toutes bénignes mais belle et bien là - qui jonchaient le corps de la pie étaient les vestiges. Elster avait pour habitude de dire à qui voulait l’entendre qu’elle voulait se faire tatouer de partout pour les cacher, mais Milo avait  de plus en plus souvent l’impression que ce désir était bien plus sérieux que ce que la jeune femme voulait faire croire et que cela cachait quelque chose de plus profond qu’une simple envie de marquer de petites cicatrices sans importance.

L’adolescent souffla d’un air agacé lorsque ses efforts pour réveiller la petite pie - la grosse marmotte plutôt! - restèrent vains. Il gigota un peu, râla beaucoup et essaya de la pousser mais c’est qu’elle s’accrochait bien la bougresse!

« Frôler à peine le mètre cinquante-trois et avoir autant de poigne, ça devrait être interdit! Lâche-moi El’! »

Bien sûr, il eut autant de succès que cinq minutes auparavant.
Reposant sa joue sur son poing pour bouder, Milo fixa de nouveau son regard sur celle qu’il considérerait comme sa mère depuis toutes ces années, celle qui avait été là pour lui quand il était au plus mal et qui continuait à veiller sur lui encore maintenant. La preuve était là: si l’adolescent se retrouvait à dormir avec Elster, c’est parce qu’il avait été malade toute la nuit, en proie à la fièvre et à des cauchemars qu’il aurait voulu oublier. Sa mère de substitution avait fait une nuit blanche pour le soigner et l’avait fait dormir dans son lit sans jamais s'en plaindre. Pas qu'elle se soit déjà plainte devant Milo d'ailleurs.

Le petit corps de sa sauveuse tressaillit légèrement et Milo se redressa, plein d’espoir. Elster bougea la tête, chatouillant les bras du garçon avec sa tignasse noir bleuté emmêlée et pleine de noeuds - et qui le resterait d’ailleurs malgré la future tentative de brossage de la jeune femme.
Cette dernière releva finalement la tête, ses grands yeux bleus turquoise… pas grands du tout en ce début de matinée visiblement difficile. Elle cligna plusieurs fois des yeux, renifla un peu en fronçant le nez puis se frotta le visage d’un air fatigué avant de tâtonner à l’aveuglette pour chercher ses lunettes.
Milo l’observa pendant quelques instants, son envie de rire augmentant lorsqu’il vit la jeune femme s’essuyer la bouche d’un air dégoûté. Elle qui était si vive la journée, virevoltant (pas toujours gracieusement) d’un endroit à l’autre sans s'arrêter avait décidément bien du mal le matin.

Lorsqu’enfin la petite pie eut trouvé son Graal personnel, elle s’assit et se tourna vers le garçon.

« … je t’ai bavé dessus bien comme il faut! Tu vas mieux Chaton? »

Le-dit Chaton se contenta de hocher la tête. L’air satisfait, Elster s’étira et sortit du lit, flottant dans le pyjama de son petit-pas-si-petit copain du moment. Milo sourit, heureux de la voir elle-même heureuse. L’adolescente avait définitivement fait place à une jeune femme, pas totalement épanouie mais pas trop mal dans sa peau. L’adolescent n’y faisait pas vraiment attention - ç’aurait été bizarre étant donné qu’il la considérait comme sa mère -, mais les rondeurs d’enfant avaient peu à peu laissé place à des courbes féminines définitivement attirantes.
Elster ne faisait pas partie de ces femmes naturellement minces; elle passait plutôt son temps à râler contre ses courbes douces qui ne lui plaisaient pas tellement mais qui faisaient, en général, le bonheur de ceux dont elle daignait supporter le regard - et ces personnes étaient peu nombreuses.
Plus sexy que mignonne, Elster avait en effet tendance à faire tourner la tête des hommes - et parfois des femmes - sans même s'en rendre compte. Pas qu'elle eut été parfaite, loin de là: elle avait des hanches larges, des cernes violets qui paraissaient s'être creusés pour toujours sous ses yeux bleus et ses jambes étaient un peu courtes. Mais l'hybride dégageait un petit quelque chose qui attirait indéniablement.

La jeune femme se tourna vers son protégé et lui sourit. Comme chaque fois, Milo eut presque envie de pleurer - de joie, de tristesse, de soulagement, il ne savait pas trop. Mais ce sourire, la lueur dans les yeux bleus Pacifique et les étreintes de la petite pie lui donnaient, comme à tous ceux qui rencontraient Elster, l’impression d’être enfin chez soi. L’impression d’être en sécurité. Tous les jurons et les accents français du monde n’avaient jamais réussi à effacer cette aura de douceur et de calme qui provenaient de celle qui étaient devenu, pour beaucoup d'enfants, "la Gardienne"

«  On y va? J’ai faim et je parie que les petites sont levées. Oh merde, j’ai oublié, quelle heure il est? Je devait réveiller Noé! Et est-ce que Yuki a… »

La voix d’Elster se fit distante alors qu’elle sortait de la chambre en marmonnant dans son coin. Milo secoua la tête et se leva à son tour. Il espérait, priait pour que sa maman continue de porter ce visage doux encore longtemps

***Ô pauvre, pauvre enfant… Tout est éphémère, mais pourquoi fallut-il que la dernière image de ton ange gardien soit celle d’un visage déformé par la douleur et la haine?***


PSYCHOLOGIE
" MILO! "

L'homme grimaça. Elster était énervée et ça allait barder pour le gosse. Il savait parfaitement qu'elle ne frapperait jamais un des enfants, mais la langue acérée de la jeune fille suffisait toujours à remettre les minots dans le droit chemin. Enfin quand même, il était rare d'entendre crier la "mini-pie" comme il aimait l'appeler. Il ne pouvait pas dire qu'Elster était d'une patience à toute épreuve mais en général, il en fallait tout de même beaucoup pour la faire sortir de ses gonds, surtout lorsque ses enfants entraient dans l'équation.

Akim sentit ses lèvres s'étirer dans un sourire involontaire lorsque la propriétaire des lieux déboula dans le salon, ébouriffée (comme toujours) et à moitié habillée (ce qui était déjà moins habituel).

" MILO SAINT JAMES, SI TU NE VIENS PAS MAINTENANT -- Akim? Qu'est-ce que tu fais là? "

L'hybride ours s'approcha de sa petite amie et lui posa un main sur la tête sans essayer de retenir son rire cette fois. L'expression de la jeune femme passa de perplexe à exaspérée de nouveau. Il savait qu'elle détestait avoir l'impression que l'on se moque d'elle, mais c'était plus fort que lui.

" J'ai pas le temps d'attendre que tu arrêtes de te foutre de ma gueule, j'ai un gosse à punir. "

Et sur ce, elle tenta de repartir dans sa course vengeresse. C'était sans compter le russe, qui l'attrapa par la taille et la souleva sans trop d'efforts. Elster détestait quand il faisait ça -elle avait tout simplement du mal avec les contacts trop rapprochés... enfin, le plus souvent. Parce que s'il se remémorait les nombreuses nuits passées avec elle, la pie ne s'était jamais débattue au moment de... bref.
Akim se secoua légèrement en se disant que ce n'était pas le bon moment pour ce genre réflexions.

Sans lâcher son amoureuse, qui jurait à présent comme un charretier et avec un accent français de plus en prononcé, il se dirigea vers le grand canapé en tissu et s'affala avant d'asseoir Elster sur ses genoux.

" Calme-toi et dis-moi ce qu'il t'arrive. "

Cela eut au moins le mérite de faire taire la jeune femme qui bouda approximativement trois millisecondes - son maximum - avant de se remettre à gesticuler.

" C'est Milo! Il a mis le bordel partout alors que j'ai passé toute la journée d'hier à ranger! Il se fiche de moi! "

Akim se retint de soupirer. Le gamin savait pourtant à quel point sa "mère" était maniaque.
Ils s'étaient pourtant créé un "code de sécurité" avec tous les autres enfants de la maison: ne pas mettre le bazar, ne pas (trop) se moquer d'Elster, ne pas toucher ses ailes sans sa permission, ne pas lui mentir, ne pas la prendre pour une imbécile et surtout, SURTOUT, ne pas la réveiller brutalement. Ils avaient fait la douloureuse expérience des coups d'aile et de dent que la jeune femme à l'apparence un peu frêle était capable de donner.
Cependant, mises à part ces quelques explosions de frustration, aucune personne de l'entourage d'Elster ne l'aurait décrite comme violente. Un peu impulsive, parfois agressive mais jamais violente.

L'homme secoua doucement la tête et laissa sa petite pie râler pendant un moment. Il savait qu'elle se calmerait - il avait l'habitude -, mais le gosse passerait quand même un sale quart d'heure. D'ailleurs, il lui semblait avoir aperçu sa tignasse blonde derrière la porte entrouverte.
Visiblement, et malheureusement pour le pauvre garçon, Elster aussi l'avait vu et c'est avec une rapidité digne d'un serpent qu'elle sauta des genoux de l'ours pour attraper le fuyard. Ce dernier tenta bien de s'échapper mais la froideur du ton de sa mère l'en dissuada.

" Où est-ce que tu crois aller comme ça? "

Akim le sentit plus qu'il ne le vit grimacer avant qu'il ne se tourne face à Elster. L'homme fut frappé par la différence de taille: l'adolescent de 14 ans, qui avait fait une poussée de croissance spectaculaire, devait bien atteindre le mètre 75 et la pie paraissait minuscule à côté de lui. Pourtant, le garçon semblait se ratatiner devant l'aura de colère qui se dégageait du petit bout de femme face à lui. L'ours avait déjà observé ce phénomène avec d'autres personnes, et pas seulement des enfants: Elster était une femme particulièrement anxieuse et peu sûre d'elle au quotidien, mais elle avait ce don, cette aura de leader qui pouvait mettre à genoux à peu près n'importe qui quand elle le voulait.

" J'ai pas fait exprès El', c'est... "

L'ours écouta Milo essayer de calmer sa mère pendant quelques instants puis se perdit dans ses propres pensées à propos de son hybride préférée, de sa façon d'être, de ses qualités et de ses défauts.

À leur première rencontre, il ne l'avait même pas remarquée. Il faut dire qu'Elster, malgré quelques coups d'éclat, était une femme discrète et qui savait se faire oublier... souvent pour mieux écouter et observer son entourage. Il lui arrivait souvent de se faire la réflexion qu'elle serait un bon agent infiltré - et il en savait quelque chose: son ancien maître, qui fit un jour partie de l'armée russe, en avait été un et il avait vécu des années avec l'humain avant que ce dernier ne se fasse tuer et que lui ne s'enfuie.
Il avait donc fallu à Akim quelques moi pour réellement voir la petite hybride pie. D'ailleurs, la première chose qu'il remarqua chez elle fut son étrange obsession pour les pigeons. Disons qu'une femme courant derrière l'un de ces bestiaux en marmonnant "joli petit" ne pouvait qu'attirer son attention. Comme beaucoup de monde, il la trouva donc légèrement... dérangée lors de leur premier vrai contact. Cette impression ne s'améliora pas lorsqu'il la vit accroupie dans un coin à parler à un scarabée posé sur son doigt. Pendant un moment, Akim fit même partie de ces gens au sein du camp des hybrides sauvages qui critiquaient ouvertement Elster pour ses bizarreries.
Puis un jour, il l'aperçut avec ses enfants et son opinion à propos de la petite pie commença doucement à changer. Il la vit consoler un tout petit, rassurer un plus grand et trimer comme une dingue une fois rentrée chez elle - oui, il l'avait suivie et il en avait encore honte... -, tout ça avec tendresse, douceur et pas une once d'impatience ou d'agacement. Bien sûr, lorsqu'Elster se rendit compte de son observation un peu trop poussée, elle en fut intimidée mais ne le montra jamais. Au contraire, un matin où elle prit l'ours en flagrant délit de stalkage, elle n'hésita pas à se mettre en colère et à le chasser à coup de crosse de hockey sortie d'on-ne-sait-où.
À partir de ce moment précis, Akim tenta de gagner l'amitié de la jeune femme par tous les moyens. Ce fut long et difficile, Elster ayant beaucoup de mal à s'ouvrir et faire confiance aux gens. Même alors qu'il sortait avec elle depuis presque dix mois, l'ours ne parvenait pas à lui faire ouvrir son coeur complètement et cela l'attristait. Elster le savait et s'en voulait, mais sa peur de déranger et son peu d'estime de soi l'empêchaient souvent de se confier et de dévoiler ses sentiments. Tous ces non-dits avaient souvent mené le couple à des disputes pour le moins mémorables, les deux hybrides étant parfois trop fiers pour admettre leurs torts, mais pour le moment, leur histoire tenaient encore bien debout et c'était tant mieux parce que malgré quelques moments un peu difficiles, Akim était fou amoureux de sa petite pie, qui le lui rendait bien... à sa manière. Entendez: à coup de dents, de séance de câlinage et de grands moments d'ignorance intempestifs qui le laissaient parfois perplexe. Elster était comme ça, un peu bizarre et imprévisible, incroyablement affectueuse et exigeant pourtant du calme et son indépendance quand elle en avait besoin, protectrice et toujours à l'écoute de ceux qu'elle aimait et/ou respectait (les autres, elle s'en battait les reins). Dotée d'une empathie bien trop développée pour son petit coeur sensible, elle était aussi parfois sensible à des crises de larmes terribles, surtout si elle était témoin de la douleur d'une personne, amie ou ennemie.
Dynamique, douce, joyeuse - sauf si son estomac grondait - et pourtant incroyablement secrète et sombre, Elster Saint James était décidément une femme bien difficile à suivre, au passé un peu nébuleux et au comportement imprévisible.

Et c'était pour ça que ses enfants de la Maison de la Cascade et Akim l'aimaient tant.

***Si seulement, si seulement vous saviez de quoi les serres sont capables...***

Akim l'entendait crier, hurler, pleurer les noms des enfants, un à un. Andy, Noé, Yuki, Ella, Roméo, Charlie... Milo. Il entendait sa respiration inégale, les cassures dans sa voix et les braillements des soldats de la Brigade. Il avait envie de se relever, de l'aider: elle faisait une crise d'angoisse comme il l'avait déjà vu en faire et ça lui crevait le coeur. Il avait envie de se relever; mais c'était impossible. Elster avait fait trop de dégâts, et il avait bien trop mal pour bouger. Qui eut cru qu'elle cachait une telle violence? Un tel courage? Elle s'était débattue, avait donné des coups de pied, d'aile, de couteau. Mais que peut un petit bout de femme d'un mètre cinquante trois contre cinq hommes et femmes de la brigade et surtout, contre l'homme de sa vie? Pas grand-chose. Rien du tout.

Lorsqu'Akim fut traîné hors de la maison et qu'il prit conscience que jamais il ne reverrait Elster ni ses propres enfants, il voulut revenir en arrière; mais ce qui est fait est fait. Il était trop tard.

***Vous pensiez que mettre l'oiseau en cage suffirait?***


HISTOIRE
20 lignes minimum. Advenit post multos Scudilo Scutariorum tribunus velamento subagrestis ingenii persuasionis opifex callidus. qui eum adulabili sermone seriis admixto solus omnium proficisci pellexit vultu adsimulato saepius .


PSEUDO

Pseudo ☀ OUI ALORS MOI C'EST MAOOOOOOO! JE FAIS MON COME BACK HELLO! Pardon d'avoir disparu pendant un moment T_T La vie, les études et un gros manque de motivation me furent fatals. Mais je suis là maintenant! Me tapez pas trop, promis, je partirai plus comme ça en laissant mes partenaires rp en plan.. je suis désolée ;_;
Âge ☀ Majeure et vaccinée
Comment es-tu arrivé ici ? ☀ au début, grâce à Zayn!
Un petit mot ? ☀ Je suis bluffée, le forum est superbe! Vous faites du bon boulot, bravo! Et btw... VOUS M'AVEZ MANQUÉ ;_____;
© ASHLING POUR EPICODE


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lysander D. Clive
Brigade Mauvais
Messages : 356
Date d'inscription : 12/09/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 26 Juin - 9:14
Mao **
Re-bienvenue! Courage pour ta fiche!

✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿



Merci Zayn pour le kit ♥

Merci Liam ♥ :
 


Clubs:
 

Merci Zayn ~:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nath
Hybride Neutre
Messages : 59
Date d'inscription : 25/02/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 26 Juin - 9:45
Re bienvenue ^^ Bon courage pour ta fiche ^^

✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Erina Chikage
Humain Bon
Messages : 68
Date d'inscription : 02/05/2017
Age : 25
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 26 Juin - 11:27
Re Bienvenue alors :)
J'aime beaucoup ton avatar **
Bon courage pour ta fiche ♥

✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿

Merci Zayn :)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Zayn J. Lowell
Humain Mauvais
Race : Gentleman ♥
Masculin
Messages : 1599
Date d'inscription : 04/01/2015
Age : 32
Emploi : Persécuteur pro de Chen/PDG entreprise technologique
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 26 Juin - 15:33
MAOOO CHAAAAN *lui saute dessus pour un câlin* Oh god tu m'as manqué Q__Q
Bienvenue en tout cas j'ai hâte de voir ta fiche, en plus une rebelle ** Courage pour la suite d'ailleurs ^^

✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿





Caught you, I won't let you go. You got that thing that I been looking for. You are everything I dreamed of. You've openend a million doors. Just say you feel the way that I feel. I'm sorry Avery, I'm still in love with you. I want to give you a magic world. I want to be your magician. But I lie, I can't. I would like that you still love me too. Forgive me. AveryxZayn
Merci Aëvan pour le vava **
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 4
Date d'inscription : 25/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 26 Juin - 18:24
Lysou! *^* *patpat vigoureusement* Merci!
Merci Nath et Erina! <3
ZAYNINOU *PATPAT INTENSIFIES* Tu m'as manqué aussi ;__; Merci!

✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aëvan Howard
Humain Bon
Masculin
Messages : 62
Date d'inscription : 03/02/2017
Age : 22
Emploi : Danseur contemporain
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 26 Juin - 21:37
Hey mademoiselle, tu s'rais pas la fille de la Reine des Neiges ? Parce que t'es fraîche //pan

Non sérieusement, bienvenue :p1:

✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿


Freedom exists


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sean
Rebelle Sauvage
Messages : 289
Date d'inscription : 23/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 26 Juin - 22:58
Quel retour ! **
Content de te revoir parmi nous Mao *^*

Bienvenue avec ce nouveau personnage et bon courage pour ta fiche ♥ !

✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 4
Date d'inscription : 25/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 26 Juin - 23:04
Aëvan > ... okay, j'ai ri x'))) Merci!
Sean > Merciiiiii *^* *patpat aussi*

✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Styx
Hybride Sauvage
Race : Chat noir ~
Messages : 65
Date d'inscription : 07/11/2015
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 27 Juin - 0:24
MAO'S BACK
HOME AGAAAIN \o/
J'ai vraiment besoin de te dire bienvenue ou de te dire à quel point je suis happy que tu sois la ? <:
en un emote alors : <3

✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Adriel Wellington
Hybride Neutre
Race : Grande Aigrette
Masculin
Messages : 303
Date d'inscription : 06/03/2015
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 27 Juin - 8:01
Mao :crying: avec un super avatar :crying: back again

Rebienvenue !

✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿





Spoiler:
 


Merci Ake !:
 

Merci Sean ~:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Grace
Rebelle Neutre
Race : Aigle royal
Féminin
Messages : 89
Date d'inscription : 19/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 27 Juin - 13:22
Re bienvenue ♥ Oh une amie espionne pour les rebelles ♥

✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
He-Ran L. Evan
Brigade Bon
Masculin
Messages : 121
Date d'inscription : 15/09/2016
Emploi : Fighting!
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 16 Juil - 20:25
Hello ^^ Cela fait déjà plus de deux semaines >< Aurais tu besoin d'un délai ? ^^ Si c'est le cas n'hésite pas à nous le dire ^^

✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿.。.:* *.:。✿*゚¨゚✎・ ✿.。.:* *.:。✿✿*゚‘゚・✿.。.:* *.:。✿*゚’゚・✿


   
I want to be hope

   
I hope a new day and a new night for us.



Every breath you take. Every move you make. I'll be watching you. Oh can't you see ? You belong to me.

Fiche de lien ♫
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dear Hybride :: 
The most important
 :: Your character
-
Sauter vers: